• Extension en mer

« Vigilance de tous les instants »

8 novembre 2018 - 16h55

Les opérations de ballastage en « solide », c’est-à-dire le remplissage des deux premiers caissons par du sable, a débuté. Une opération rendue délicate par des conditions météorologiques peu favorables en ce début de mois d’octobre.

Petit rappel. Les deux premiers caissons, en place courant septembre, avaient été ballastés, en d’autres termes partiellement remplis d’eau. En effet, malgré une masse unitaire de 10 000 tonnes environ, leur stabilité se doit d’être confortée afin de parer à tout phénomène météo, même les plus violents. Lors de la pose, ce ballast est alors réalisé provisoirement par du « liquide », en l’espèce de l’eau de mer pompée puis injectée dans le ventre des caissons. Le sable (du 0/20 pour les spécialistes) étant 1,6 fois plus lourd que l’eau, ce dernier vient, une fois les caissons définitivement et précisément en place, remplacer l’eau de mer. Dans le cadre d’une démarche environnementale complexe, il est nécessaire d’éliminer la turbidité qui résulterait d’un mélange de ces deux éléments. Dès lors, il convient de vider l’eau pour ensuite emplir les caissons de sable. On l’aura aisément compris, pendant un court laps de temps, les caissons ne sont alors plus pleinement ballastés. Or, cette opération est intervenue, pour les deux premiers caissons et selon le planning élaboré de longue date, au début du mois d’octobre caractérisé par des vents soutenus accompagnés de beaux coups de mer. « Il s’agissait d’une phase délicate mais qui s’est déroulée sans difficulté notable, se félicite Christophe Hirsinger, directeur de Bouygues TP Monaco. Même si nous nous trouvons toujours en phase d’apprentissage, nous commençons à entrer dans notre cycle de pose régulier ». Un soulagement. Car, difficulté supplémentaire, les nombreuses opérations étant imbriquées, il s’avérait certes possible, mais handicapant de retarder de telles opérations. Ayant anticipé les obstacles, notamment météorologiques de longue date, les équipes de Bouygues avaient, en effet, prévu une astuce. Les nécessaires cloisons prenant place à l’intérieur des caissons disposent d’une petite ouverture afin de permettre la circulation du ballast. Mais elles communiquent par groupes de quatre cellules uniquement, ce qui a permis de ne pas vider les caissons de leur ballast liquide en intégralité mais de procéder par petites phases et donc maintenir un certain volume de ballast au cours de ces étapes. Protocole validé qui permet désormais d’envisager la suite des opérations de manière sereine puisque deux caissons seront mis en place durant ce mois de novembre et que deux autres seront positionnés courant décembre.

Petits dégâts

Autre bonne nouvelle, le niveleur dont nous évoquions le problème technique survenu à son bord dans notre dernier numéro a bel et bien été réparé et intégralement vérifié pendant le Yacht Show, il est donc de retour sur le plan d’eau et poursuit sa mission. De son côté, la barge en charge de la vibrocompaction qui, elle aussi, avait subi un léger dommage sur l’une de ses aiguilles à cause d’un coup de mer, est également réparée, elle a repris ses opérations sur la partie du projet située côté Larvotto.

Travail important sur les émissaires

Volet important, la pose des maints émissaires suit son cours. Que ce soit pour le PP265 destiné à assurer la boucle thermique du côté du Fairmont, lui aussi endommagé par un coup de vent puis remis en état, pour le PP330 situé proche du Larvotto (boucle thermique du Grimaldi Forum) ou encore ceux situés au niveau du rond-point du Portier pour l’évacuation des eaux pluviales.

Fin de mission pour le caissonnier

Hors Monaco cette fois, une étape particulièrement importante et symbolique s’apprête à être franchie au port de Marseille. Malgré une fabrication du 16ème caisson, encore une fois perturbée par des vents atteignant 115km/h, le 17ème est finalisé, la réalisation du 18ème et dernier caisson est en cours. Après un an de travail en continu, le caissonnier achève ainsi sa mission. Sa démobilisation approche !

 

Georges-Olivier Kalifa

Photo Principale ©DR

A lire aussi...

  • Extension en mer

Malgré la météo, un calendrier respecté

16 février 2020 - 07h28

Si une avance très confortable sur le calendrier avait été envisagée concernant les travaux de génie civil de la ceinture de caisson, celle-ci s’est avérée entamée par les différents évènements…

Lire la suite
  • Extension en mer

Traitement des sols, une opération des plus importantes

10 février 2020 - 09h39

L’atelier de comblement du terre-plein achevé, les équipes de Bouygues TP Monaco ont entamé, depuis quelques semaines, le traitement des sols. Fondamentale en termes de tenue future de ces sols,…

Lire la suite
LIVE !
Exposition d'Icônes Brodées jusqu’au 3 avril à la Cathédrale de Monaco
16 février 2020 - 10h27
Exposition d'Icônes Brodées de l’Atelier Prikosnovenie de Moscou en collaboration avec le Consulat de Russie.
« Sacha Guitry Mon Amour » à 16h30 au Théâtre des Muses
16 février 2020 - 08h02
Spectacle de déclaration amoureuse et théâtrale par Anthéa Sogno.
Tarkan en concert à 22h30 à la Salle des Etoiles du Sporting Monte-Carlo
15 février 2020 - 11h17
Buhurt Prime de 10h à 19h30 à l’Espace Fontvieille
15 février 2020 - 10h33
2e Tournoi International Buhurt Prime. Combat Médiéval, foire et ateliers d'artisanat médiévaux.
« Sacha Guitry Mon Amour » à 20h30 au Théâtre des Muses
15 février 2020 - 09h53
Spectacle de déclaration amoureuse et théâtrale par Anthéa Sogno.
Anecdotes et chansons de Edith Piaf à 15h au Théâtre des Variétés
15 février 2020 - 08h59
Concert par Marie-Pierre Oudol et ses musiciens retraçant les anecdotes et chansons de Edith Piaf. En 1re partie : chansons françaises, Bossa et Jazz par le groupe Combojazzy, organisé par l'Association Monaco-Art-Music.
« Régate du Port d’Hercule » de 9h30 à 16h dans la Baie de Monaco
15 février 2020 - 08h27
Régate d’aviron de mer internationale, organisée par la Société Nautique de Monaco.
Football Ligue 1 : AS Monaco-Montpellier ce soir au Stade Louis-II
14 février 2020 - 10h15
L’AS Monaco (7e) reçoit ce soir Montpellier (5e). Une rencontre qui marque le coup d’envoi de la 25journée de Ligue 1. Après deux victoires consécutives en championnat, les hommes de Robert Moreno auront l’occasion ce soir de passer devant les Montpelliérains et de se rapprocher encore un peu plus du podium. Un match à suivre à 20h45 au Stade Louis-II.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo