• Sport

Victoire Piteau : « Je ne m’interdis rien concernant mes ambitions »

6 avril 2019 - 17h28

La jeune boxeuse de 19 ans a récemment rejoint la Team Monaco Boxe de Laurent Puons. Samedi dernier, à Saint-Maur (Indre), elle a disputé son premier combat professionnel, qu’elle a d’ailleurs remporté.

Cela commence bien ! Quelques jours après avoir annoncé sa signature avec la Team Monaco Boxe, passant ainsi professionnelle, Victoire Piteau a remporté son premier combat sous ses nouvelles couleurs samedi dernier à Saint-Maur. Le directeur général de la TMB, Laurent Puons, la qualifie de « très intéressante », mettant en avant ses 35 victoires en 51 combats en amateur. Durant une vingtaine de minutes d’entretien téléphonique, la boxeuse de 19 ans s’est épanchée sur ce « nouveau chemin qui s’ouvre à elle », évoquant également l’importance des études, elle qui passera son BTS en mai.

Vous avez fait vos premiers pas en professionnel contre Jovana Milovanovic, samedi dernier, et avez remporté le combat à l’unanimité des juges au terme des quatre reprises. Qu’avez-vous ressenti ?

Une grande joie. Une page se tournait avec le monde amateur. J’ai été contrainte à un arrêt de huit mois à la suite d’une grosse blessure à l’épaule. J’ai obtenu des victoires par la suite mais, samedi soir, c’était un succès psychologique. Un nouveau chemin s’ouvre. Ma blessure et les sacrifices sont derrière moi, je repars de l’avant.

Quelles sont les différences avec le monde amateur ?

Principalement le fait de ne plus porter de casque. J’étais stressée car je ne l’avais jamais retiré, pas même à l’entraînement. Finalement, cela s’est très bien passé, j’ai eu de bonnes sensations. Avant, mon père me demandait souvent d’arrêter de baisser la tête. Je comprends mieux pourquoi, maintenant ! (Elle rit) Les coups avec le casque, ça va, ça amortit. Dorénavant, c’est un peu plus compliqué !

D’après votre père, vous êtes devenue la plus jeune boxeuse professionnelle de l’Histoire en France. Comment vivez-vous ce statut ?

Ce n’est pas quelque chose qui me touche vraiment. Je suis contente, mais ce n’est pas une fin en soi. Je préfère me concentrer sur mes performances, sur ce que je souhaite accomplir. Être la plus jeune professionnelle ne change rien.

Vous sentez-vous plus « attendue » ?

J’ai un peu cette appréhension, c’est vrai, parce que je sors de l’équipe de France, que j’ai fait pas mal de performances en amateur, j’ai disputé les championnats du monde et d’Europe… Peut-être que les autres boxeuses se disent « On va voir ce qu’elle vaut vraiment ». Mais cela ne me fait pas peur.

Vous êtes la première féminine de la Team Monaco Boxe, qui comptait déjà quatre autres boxeurs professionnels. Dans quel contexte est arrivée la proposition de la structure monégasque ?

Avant les championnats de France, je souhaitais passer professionnelle. Cela fait un an que j’y pense. Mon père m’a toujours dit que je ne deviendrais professionnelle que lorsqu’il y aurait quelque chose de concret derrière. Les premiers contacts avec Laurent Puons remontent à quelques mois, mon père m’en avait parlé. Après ma finale de championnat de France (perdue contre Flora Pili en catégorie -64kg, N.D.L.R.), il s’est dirigé vers Laurent, puis j’ai signé.

 

© Christophe Arrouy

 

Quid de vos ambitions olympiques, un sujet que vous avez évoqué avec nos confrères de La Nouvelle République ?

Comme tout sportif de haut-niveau, mon objectif final était de faire les Jeux olympiques. Ma blessure a réellement eu un impact sur ma carrière, tant sur le plan psychologique que sportif. J’avais pris énormément de retard. Les JO ne sont plus ma priorité, mais ils restent dans un coin de ma tête.

Que vous a dit Laurent Puons pour vous convaincre de rejoindre la Team Monaco Boxe ?

Je suivais déjà sa Team. Avec Laurent, on a beaucoup échangé avant de signer. Le courant est passé. Ce que j’ai aimé, c’est qu’il m’a expliqué que, oui, j’étais boxeuse, mais qu’il n’y avait pas que cet aspect-là. Nous sommes en contacts régulièrement, il n’a pas seulement un rôle de promoteur.

Surtout que vous étudiez toujours. Parvenez-vous à mener de front votre carrière et vos études ?

Passer professionnelle facilite cet équilibre, c’était un élément important dans ma décision. Je suis en deuxième année de BTS Négociation Relation Client, et si je réussis mon examen final en mai, j’aimerais poursuivre sur une Licence RDC (Responsable Développement Commercial). Ce serait la suite logique. Ma chance, c’est d’être en alternance dans une entreprise qui m’accompagne et qui est à fond derrière moi. Pour mon premier combat professionnel, ma directrice et mes collègues étaient présents. Cela m’a fait très plaisir ! C’est agréable, je sais que ce n’est pas partout pareil. C’est pour cette raison que je les remercierai toujours. Ils ont eu un gros rôle durant ma première année.

Comment se met en place cette signature avec la Team Monaco Boxe ?

Rien ou presque ne change. Mon père est toujours mon entraîneur, je reste à Saint-Maur. Mais, maintenant, je boxe sous d’autres couleurs. Samedi soir, j’étais annoncée comme boxeuse de Monaco. Cela fait un peu bizarre au début ! C’était chez moi, à Saint-Maur, mais dans les vestiaires, il y avait écrit « Team Monaco ».

Comment ont réagi vos proches ?

Ils étaient très contents pour moi. En revanche, on continue de me demander si je vais habiter à Monaco ! (Elle rit)

Êtes-vous déjà venue en Principauté ?

Jamais, mais j’ai un combat à Monaco au mois d’octobre.

Quels sont vos objectifs ?

Faire quelques combats puis un championnat de France le plus rapidement possible. Mais mon ambition, sur le long terme, c’est de devenir championne du monde. Je ne m’interdis rien.

Propos recueillis par Jérémie Bernigole

© Christophe Arrouy

A lire aussi...

  • Sport

La billetterie du Rolex Monte-Carlo Masters 2020 est ouverte

17 octobre 2019 - 16h08

Que ce soit en ligne, par mail ou en direct, les tickets pour le célèbre évènement sont d’ores et déjà disponibles. Du 11 au 19 avril 2020, les courts du…

Lire la suite
  • Sport

GP du Japon : aidée par la victoire de Bottas, Mercedes remporte le championnat des constructeurs

13 octobre 2019 - 09h03

La présence en première ligne des deux Ferrari au départ du Grand Prix du Japon n’a pas découragé les Flèches d’argent, Valtteri Bottas en tête. C’est un scénario vu et…

Lire la suite
LIVE !
« Rêve d’ange heureux » au Théâtre des Variétés à 20h30
17 octobre 2019 - 11h05
Spectacle de rires et émotions de Paolo Doss, le « Clown de l’âme » à l’occasion du 20e anniversaire de l’association JATALV Monaco.
Thursday Live Session avec Devi Reed à 18h30 au Grimaldi Forum
17 octobre 2019 - 10h04
D’abord chanteur du groupe reggae The Banyans, Devi Reed se lance en solo au début de l’année 2016. Au printemps 2019, il élabore un projet audacieux appelé One Vibe A Week. Chaque vendredi, pendant un an, il dévoile un morceau inédit, adaptant subtilement ses chansons au gré des saisons. Aujourd’hui, il fait vibrer son public au son de la batterie, des platines et les fait danser sur des airs entraînants mêlant hip-hop, soul, reggae, électro, salsa et musique cubaine
Conférence « Challenges et espoirs dans la lutte contre le cancer » à 18h30 au Lycée technique et hôtelier
17 octobre 2019 - 09h05
Evènement organisé par l'association des Amis du Centre Scientifique de Monaco.
Conférence « L'irréversible et la nostalgie - Temps et conscience » à 19h au Théâtre Princesse Grace
17 octobre 2019 - 08h05
Manifestation proposée par Les Rencontres Philosophiques de Monaco avec Cynthia Fleury, Camille Riquier, Adèle Van Reeth, philosophes, présentée par Robert Maggiori, membre fondateur.
J-2 avant la Foire Attractions
16 octobre 2019 - 14h12
Les manèges à sensations fortes et les stands gourmands seront de retour sur le port Hercule du 18 octobre au 19 novembre.
Atelier pour enfants à 17h à la Bibliothèque Louis Notari
16 octobre 2019 - 10h00
« Le livre pour enfant dans les éditions monégasques » est organisé dans le cadre des Rendez-vous du patrimoine de la mairie.
« La liste de mes envies » au Théâtre des Muses à 20h30
16 octobre 2019 - 09h11
Séance spéciale en anglais qui raconte le destin de Jocelyne, une mère de famille modeste, dont le destin bascule subitement après avoir gagné à la loterie.
Conférence sur le thème « Gastronomie et Sommellerie : l'excellence française »
15 octobre 2019 - 12h17
Par Philippe Joannès,  directeur des évènements culinaires de la SBM et le célèbre sommelier, Philippe Faure-Brac, dans le cadre du cycle culture et francophonie 2019 à 18h30 à la Maison de France.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 14h13

La Gazette de Monaco Immo