• Société

Un restaurant éphémère sur le toit de l’Hôtel Metropole ouvre ses portes cet été

22 juin 2019 - 9h06

Réservé exclusivement aux résidents de l’hôtel, l’espace Odyssey comprenant un restaurant et une piscine, se métamorphose et accueille pendant les mois de juillet et août, la cuisine verte et créative du chef espagnol Rodrigo de la Calle. Pour cette occasion, l’établissement a décidé d’ouvrir ses portes à la clientèle extérieure de l’hôtel. Une belle occasion pour les locaux de découvrir cet endroit secret et unique. Rencontre avec Christophe Cussac, chef exécutif du Metropole, à deux semaines de l’ouverture du pop-up.

 

Depuis combien de temps organisez-vous ce restaurant pop-up ? Dans quel objectif cela s’est-il fait et pourquoi uniquement l’été ?

Nous organisons ces restaurants pop-up depuis maintenant trois ans. Avant Rodrigo de la Calle nous avons eu la chance d’accueillir les brigades des chefs Heinz Beck et Carme Ruscalleda. Cette année est assez spéciale car c’est la première fois que le chef invité ferme totalement son restaurant pendant deux mois pour être présent à chaque service avec ses équipes à l’espace Odyssey. Le restaurant sera ouvert le soir pendant les mois de juillet et août.  Ces pop-ups ont pour but de proposer une nouvelle offre de restauration à notre clientèle estivale mais également de la surprendre avec des concepts toujours plus originaux. Nous souhaitons que ces pop-ups s’inscrivent comme un rendez-vous dans l’agenda estival de la Principauté.

Mettez-vous la main à la pâte ? Participez-vous à la création de la carte ? Si oui, comment ?

Nous avons donné les clés de la cuisine au chef de la Calle qui ferme donc son restaurant étoilé pendant toute la durée de cette collaboration. Il officiera à Odyssey avec huit de ses proches collaborateurs. La carte proposée sera donc très proche de ce qui est servi actuellement à El Invernadero et je ne suis pas intervenu dans la conception du menu.

Comment choisissez-vous les chef invités ?

Odyssey propose une cuisine légère et moderne qui va à l’essentiel et fait la part belle à la Méditerranée. Nous souhaitons donc toujours conserver cet esprit en invitant des chefs qui ont un lien avec le bassin méditerranéen. 

Pouvez-vous parler du chef de l’édition précédente ?

L’année dernière nous avons reçu la cheffe espagnole Carme Ruscalleda. A l’époque elle était la cheffe la plus étoilée au monde. Entre temps, elle a fermé son restaurant triplement étoilé. Toutefois, elle est toujours la seule femme au monde à avoir obtenu trois étoiles puis deux fois deux étoiles au Guide Michelin. Ce fut une très belle collaboration.

Pourquoi avoir choisi cette année Rodrigo de la Calle ?

Odyssey a toujours privilégié une gastronomie haut de gamme sublimant des produits frais de qualité et de saison, accommodés avec précision pour garantir au palais l’authenticité du goût. La cuisine de Rodrigo de la Calle s’inscrit entièrement dans cet esprit. De plus, Rodrigo de la Calle collabore depuis 2014 avec le laboratoire Joël Robuchon en tant que consultant sur la cuisine végétale. Monsieur Robuchon était convaincu, lui aussi, que l’avenir de la gastronomie passerait par la cuisine du terroir et que ce futur serait vert ! Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir partager cette vision commune avec la clientèle de l’Hôtel Metropole Monte-Carlo cet été.

Avez-vous déjà établi les prix de la carte éphémère pour cet été ? Si oui, pouvez-vous donner une estimation du tarif ?

Un menu dégustation en 15 plats et trois services sera proposé. Toutefois, je ne peux pas encore vous en dévoiler le contenu ni le prix.

Avez-vous des idées en tête pour l’édition 2020 ? Une thématique particulière ? Une évolution du projet ?

Nous continuerons de surprendre et de mettre en avant une expérience culinaire qui nous tient à cœur avec en permanence cette quête de l’authenticité du goût.

Daniela Guerra

©Hôtel Metropole – L.Galaup

A lire aussi...

  • Santé
  • Société

Coronavirus : trois nouveaux cas positifs révélés à Monaco

1 avril 2020 - 18h38

Dans un communiqué publié ce soir, le gouvernement fait savoir que les autorités sanitaires de la Principauté ont été informées ce mercredi 1er avril que l’analyse de trois prélèvements se…

Lire la suite
  • Economie
  • Société

Le chantier du Larvotto rouvert

1 avril 2020 - 14h51

« Ce projet est primordial pour l’avenir de la Principauté », a déclaré Marie-Pierre Gramaglia hier en conférence de presse. Marie-Pierre Gramaglia est intervenue afin d'expliquer pourquoi et dans quelles conditions plusieurs…

Lire la suite
LIVE !
Travailleurs indépendants : l'Etat met en œuvre le Revenu Minimum Extraordinaire dès aujourd'hui 
1 avril 2020 - 15h21
Dans cette situation économique sans précédent, il s'agit d'octroyer un Revenu Minimum Extraordinaire (RME) d’un montant forfaitaire de 1 800 euros aux travailleurs indépendants en activité en nom propre, qui se retrouveraient sans ressources et qui en feraient la demande selon les conditions prévues dans les textes. Pour faciliter les démarches des personnes concernées, une page dédiée à ce dispositif est mise en ligne, dès aujourd’hui, rubrique Covid-19. La demande complète devra être adressée exclusivement par email à covid19rme@gouv.mc au Welcome Office - Cellule Covid-19 Entreprises, qui informera alors le requérant de son éligibilité.     
Une cellule d'écoute anonyme et de parole pour les résidents de Monaco
1 avril 2020 - 13h52
Il s'agit d'une nouvelle plateforme téléphonique déployée aujourd'hui au sein du Centre d'appel COVID-19. L'objectif est d'organiser une écoute visant à apporter aux Monégasques et aux résidents des réponses et du réconfort face aux préoccupations et aux inquiétudes liés à la pandémie. Elle est accessible en composant le 92 05 55 00 tous les jours de 10h à 20h.
Les Ballets de Monte-Carlo diffuse "Lac" de Jean-Christophe Maillot ce soir à 17h sur Monaco Info
1 avril 2020 - 11h45
EasyJet immobilise sa flotte commerciale
30 mars 2020 - 14h29
Alors que la situation sanitaire continue de se développer dans le monde, les transports aériens sont particulièrement touchés par les mesures de confinement prises dans les différents pays. Plusieurs aéroports, dont celui de Nice, ont déjà fermé des terminaux. L’aéroport de Paris Orly va quant à lui être fermé aux vols commerciaux à partir de demain. Les compagnies ne sont pas épargnées et EasyJet a annoncé ce lundi l’immobilisation au sol de ses 344 avions pour une durée indéterminée. La compagnie continue toutefois à opérer des vols de sauvetage, permettant le rapatriement de personnes à l'étranger. Le dernier en date ayant été effectué dimanche. Depuis le début de la crise, 650 vols de sauvetage ont été organisés et 45 000 personnes ont pu rentrer chez elles. 
Prime mensuelle pour les personnels soignants ?
28 mars 2020 - 16h28
Dans un communiqué qui vient d’être publié, le Conseil national approuve la décision du gouvernement d’accorder une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et de la Commune qui travaillent à leur poste. Pour les Conseillers nationaux, tout personnel public qui est tenu de rompre le confinement mérite cette prime, qui doit bien évidemment être étendue aux agents de la Sûreté publique, à ceux du corps des Sapeurs-Pompiers. Le Conseil national demande qu’elle soit attribuée aussi aux personnels administratifs du pôle santé de la Principauté (CHPG, IM2S, Centre Cardio-Thoracique, Centre Privé d’Hémodialyse). Pour les personnels soignants, qui évoluent au CHPG au cœur de la lutte contre le Covid-19, le Conseil national veut aller plus loin et souhaite que cette prime de 1 000 euros soit versée tous les mois, jusqu’à la fin de la crise. Cette prime devra par extension être versée aux personnels soignants des trois autres établissements mobilisés. Le Conseil national demande également à toutes les sociétés concessionnaires de service public qui sont mobilisées dans le cadre de cette crise, d’attribuer une gratification similaire aux personnels qui s’exposent et qui participent eux aussi activement au maintien du bien-être de la population.
Un service de bus ZOU spécial pendant la pandémie entre Beaulieu-sur-Mer, Monaco et Menton
27 mars 2020 - 16h44
Depuis ce matin, le service de bus ZOU a mis en place une ligne entre le port de Beaulieu-sur-Mer, Monaco, Menton et inversement. Opérationnelle du lundi au dimanche, toutes les demi-heures de 6h00 à 19h30 dans le sens Menton-Beaulieu et de 6h30 à 19h30 dans le sens Beaulieu-Menton. Dans le sens Beaulieu-Monaco, ce bus desservira les arrêts de la ligne 100 en Principauté : Cimetière ; Place d’Armes (Serravalle) ; Princesse Antoinette (gare) ; Monte-Carlo tourisme ; Place des Moulins ; Saint Roman et dans le sens Monaco-Beaulieu, les arrêts desservis sont : Saint Roman ; Place des Moulins ; Monte-Carlo casino ; Place Sainte Dévote ; Place d’Armes.
Gratuité sur les transports régionaux pour les personnels soignants
26 mars 2020 - 15h44
Les personnels soignants peuvent voyager gratuitement sur tous les transports régionaux pendant toute la durée du confinement. Cette mesure s’applique, a précisé le président de la région PACA, sur présentation d’une carte professionnelle ou attestation de l’employeur. Le cas échéant, les abonnements leur seront remboursés.
La ligne 100 suspendue
26 mars 2020 - 14h42
Dans le cadre des mesures liées à la crise du coronavirus, les lignes de bus 100 et 100X sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. En revanche, la ligne 112 qui assure la liaison Nice-Monaco par Eze fonctionne encore ainsi que la 110 Nice Aéroport-Monaco-Menton (horaires à vérifier). Tous renseignements peuvent être obtenus au 0 809 400 013 ou sur le site zou.maregionsud.fr
VIDEOS
La Gazette de Monaco Immo