• Immobilier

Tania Maré Rodrigues :  « Réaliser un hôtel me tient à cœur »

13 avril 2019 - 14h10

Enfant du pays, Tania Maré Rodrigues a installé son agence d’architecture intérieure rue de la Turbie, depuis 2013. Si son studio, à la devanture pastelle, attire une clientèle cosmopolite, c’est notamment par le biais d’un bouche-à-oreille efficace. Cette gérante trentenaire se bâtit une réputation sur des réalisations résidentielles très appréciées mais sait aussi employer son talent autrement, comme le prouve le projet de concept-store au 18, rue de Millo, en train de s’achever.

C’est dans un petit local, recouvert de papier peint bleu foncé à motifs rayés et où s’empilent d’innombrables ouvrages dédiés aux tissus et matériaux, que Tania Maré Rodrigues a installé ses bureaux. Sur un coin de table, elle replie les plans d’un projet résidentiel sur lequel elle vient de s’accorder avec un architecte monégasque. Le rendez-vous à peine clos, elle a juste le temps de répondre aux questions de sa collaboratrice Marine, avant d’enchaîner avec le suivant. Silhouette élancée et regard assuré, qui laisse un instant transparaître les préoccupations de la vie quotidienne, la fondatrice de Tania Architecture ouvre la boîte à souvenirs : « Je ne savais pas exactement quel métier exercer. J’aimais bien la photographie, la mode, je me suis intéressée au stylisme et puis cela s’est affiné grâce à mon meilleur ami, également dans l’architecture d’intérieur. Nous avons finalement suivi le même cursus, jusqu’à aujourd’hui, puisque nous avons étudié à la même école, MGM à Nice, avant d’entrer à l’Académie Charpentier de Paris », relate-t-elle.

La fibre artistique

Son diplôme en poche, elle rentre faire ses armes en Principauté. Après six années passées au sein de deux cabinets et un solide réseau créé, Tania Maré Rodrigues se lance à son compte. Aujourd’hui, elle peut également compter sur des soutiens de poids, comme elle l’évoque tout naturellement : « Mon père, en tant qu’agent immobilier (Agence de la Gare, N.D.L.R) m’envoie aussi des clients. Nous avons le vent en poupe et assez bonne presse, c’est comme cela que l’on se fait connaître. » Et effectivement, sa griffe séduit. « Nos clients viennent nous voir pour notre style assez graphique, géométrique mais qui reste chaleureux et élégant. On s’adapte évidemment aux envies des clients. Par exemple, les Russophones ont des goûts plus tape-à-l’œil, mais nous arrivons, en respectant leur code couleur, à les amener sur notre terrain », admet cette professionnelle qui travaille notamment sur des projets résidentiels. « On nous demande principalement de réaliser des appartements, dont beaucoup de transformations de deux en trois pièces, et des maisons », précise-t-elle. Du côté de la relation avec les professionnels, Tania Maré Rodrigues ajoute : « Nous prenons la peine de recevoir chacune des entreprises et de leur expliquer ce que l’on souhaite. Nous sommes très disponibles, cela fait partie de l’un de nos atouts. »

Des références éclectiques

Au Château Périgord, à l’Europa, à la Villa de Rome ou encore au Sun Tower… Les adresses auxquelles la créatrice apporte sa patine sont aussi variées que prestigieuses. Et c’est justement cette diversité de projets qui plaît tant à cette créatrice dans l’âme. « Plus rien ne me surprend ! », s’amuse-t-elle. « Nous avons refait un appartement de style années 1950 au Château Périgord. Dans le même immeuble, pour d’autres clients, nous avons réalisé un style épuré et minimaliste. Pour d’autres encore, nous avons mélangé les styles classique et moderne, en réalisant des moulures avec du mobilier de salle de bains type Devon & Devon, des carreaux de métro très particuliers et une décoration très contemporaine avec beaucoup de sculptures et d’œuvres d’art », énumère, tous azimuts, Tania Maré Rodrigues. Ce qu’elle préfère ? Les matériaux nobles et naturels ou les associations comme le bois et le métal. « Nous intégrons aussi le bronze, le laiton, la pierre, le marbre… J’aime rester dans les tons neutres pour pouvoir apporter des pièces de couleurs par la suite. » Sa touche personnelle ? « Nous avons tendance à faire un pan de mur en papier peint, ce n’est pas systématique et tous les clients ne sont pas fans de cela, mais c’est tout de même revenu au goût du jour », assume-t-elle.

Son actualité : un concept-store

Avec le projet de concept store au 18, rue de Millo, dont l’ouverture est prévue dans quelques jours, Tania Maré Rodrigues montre qu’elle sait diversifier ses activités. « Il regroupe trois projets en un seul : une pâtisserie, un restaurant et une boutique de vêtements », résume énigmatiquement la jeune femme. En effet, sur les palissades, on pouvait d’ores et déjà lire depuis quelques semaines les prestigieux noms de Pierre Hermé et Mauro Colagreco associés à celui de Komo. Mais sa créativité est également mise à contribution puisque Tania Maré Rodrigues « croque » ses propres pièces : « Nous réalisons également beaucoup de sur-mesure. Il n’y a quasiment pas un projet où l’on ne dessine pas une bibliothèque, une cuisine, du mobilier comme les têtes de lit… excepté les chaises ou les lampes », révèle-t-elle. Avec des journées denses, qui comprennent suivis de chantiers, rendez-vous clients et paperasse administrative, cette passionnée de sport, de voyages et d’art, n’a pas le temps de s’ennuyer. Pourtant, la designer rêve déjà de son prochain challenge. « Un projet qui me tiendrait vraiment à cœur serait la réalisation d’un hôtel ou de chambres d’hôtes. Nous commençons à avoir un panel assez large, mais pas encore d’hôtels », regrette Tania Maré Rodrigues, dans l’attente de ce défi. Si sa trajectoire se dessine au gré des opportunités, ses plans ne sont donc pas encore tous tracés.

Délia KRIEL

© Tania Architecture

A lire aussi...

  • Immobilier

Rainier Boisson : « Espérer un classement auprès de l’UNESCO s’avère difficile »

21 avril 2019 - 11h31

Officiellement installé le 17 janvier dernier, le Conseil du Patrimoine est composé de dix membres issus de différentes instances sur leur proposition. A ne pas confondre avec l’Institut du Patrimoine,…

Lire la suite
  • Immobilier
  • Société
  • Technologie

La plus puissante centrale solaire de la Principauté voit le jour

10 avril 2019 - 12h00

C’est la nouvelle étape dans le partenariat entre le Monte-Carlo Bay et la SMEG. Le palace a choisi de recouvrir une partie de son toit d’un générateur photovoltaïque dont les…

Lire la suite
LIVE !
Hommage à la Princesse Grace
22 avril 2019 - 14h06
Du vendredi 19 au mardi 30 avril 2019, une exposition en hommage à la Princesse Grace sur le thème "Grace Kelly 90 Years" a lieu sur les Terrasses de Fontvieille à la Collection de Voitures du Prince de Monaco.
Rencontre avec Riccardo Giraudi
22 avril 2019 - 14h05
Conférence en anglais. Riccardo Giraudi, restaurateur et président du groupe Giraudi partagera le secret de son succès. Rendez-vous le 23 avril à 18h30 au CREM. Evénement ouvert à tous. Inscription jusqu’au aujourd’hui auprès du CREM.
Changement d'adresse du Siège Social de l'A.C.H.M.
21 avril 2019 - 14h59
L’Association des Consuls Honoraires de Monaco déménage au 4 Boulevard des Moulins, c/o SMIR.
Concert Spirituel à l’Eglise Saint-Charles
21 avril 2019 - 09h17
Concert par l'Ensemble Voces 8 et des musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo à 16h.
Otello de Giuseppe Verdi à l’opéra de Monte-Carlo à 15h
21 avril 2019 - 07h35
L'AS Monaco Rugby dispute la finale territoriale contre l'US Mourillon à 17h
20 avril 2019 - 16h55
A 17h, au stade Pierre-de-Coubertin de Châteaurenard (13), les joueurs de Luciano Orquera et de Sylvain Masson tenteront de décrocher le titre territoriale contre l'US Mourillon. L'équipe B monégasque a montré la voie, un peu plus tôt dans la journée, en battant la réserve du Mourillon (23-8), soulevant ainsi le trophée de sa catégorie !
RMCM : quatre joueurs pour deux places en finale !
20 avril 2019 - 12h10
Rafael Nadal, onze fois titré sur l'ocre monégasque, a lutté hier pour venir à bout de Guido Pella (7-6, 6-3). A partir de 15h30, l'Espagnol devra écarter Fabio Fognini s'il souhaite disputer sa 13e finale du Rolex Monte-Carlo Masters. S'il y parvient, il retrouvera Daniil Medvedev, tombeur de Novak Djokovic hier, ou Dusan Lajovic, qui croiseront le fer à 13h30.
Roca Team : poursuivre la série contre Chalon-sur-Saône à 18h
20 avril 2019 - 10h20
Yakuba Ouattara et les siens, actuels dauphins de l’ASVEL après dix victoires consécutives, se verraient bien battre Chalon-sur-Saône (11e), à 18h à la salle Gaston-Médecin, afin de garder l’avantage dans la course aux play offs.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo