• Extension en mer

Sur les rails

14 décembre 2017 - 9h51

Cette fin 2017, première année « pleine » du chantier d’extension en mer du territoire monégasque sur la mer s’achève sur un bilan positif, notamment en ce qui concerne le calendrier puisque les objectifs initialement programmés ont été respectés.

Petit tour d’horizon. A Monaco même, côté Est du chantier, c’est-àdire vers le Larvotto, les travaux de construction de la chambre destinée à accueillir les eaux pluviales et de la pose de l’émissaire seront entièrement achevés, ainsi que prévu, avant la fin décembre. A la fin novembre, les travaux de finition de la pose des tapis de lestage étaient en cours pour une fin d’opération imminente. Et ce malgré la complexité, prévue, liée à la coexistence de multiples activités comme la phase de dragage par la drague aspiratrice en marche, nécessitant de suspendre certaines opérations afin d’en laisser d’autres évoluer. Baptisée Francis Beaufort, cette drague aspiratrice en marche, comme son nom l’indique, procède en effet à l’aspiration des sédiments dits non pollués (plus exactement immergeables) de manière mobile et l’une des problématiques consistait à établir un planning précis afin de permettre à chacun des ateliers de travailler. Arrivé le 9 octobre dernier et ayant entamé sa mission dès le 12, le Francis Beaufort avait réalisé 80% de sa tâche à la fin novembre, l’exécution totale de l’opération devrait prendre fin avant la mi-décembre.

Mauvaise surprise… et bonne surprise

Parallèlement, l’émissaire du Larvotto ayant été déplacé, il est dès lors devenu possible de draguer les sédiments pollués qui n’avaient pu l’être à cet endroit. Le navire Tiger s’en est chargé : trois allersretours ont ainsi permis de mettre un terme à ce type de dragage des sédiments non immergeables. Pour le détail, un grappin équipant ce Tiger a également été utilisé de manière très ponctuelle pour retirer certains enrochements. « L’objectif, confie Christophe Hirsinger, directeur de Bouygues Travaux Publics, consiste à démarrer la phase de remblai d’assise des caissons à partir de la mi-décembre. Nous avons pris un peu de retard car nos estimations nous avaient conduits à projeter que lors de chaque dragage, le chargement se composerait de 80% d’eau et de 20% de sédiments. Or, dans les faits il s’est avéré que nous avons été contraints de revoir notre méthode de travail, notamment concernant la drague aspiratrice en marche car les propulseurs engendraient de fortes poussées sur nos écrans sous-marins anti-turbidité. Initialement destinée à effectuer des allers-retours parallèlement au littoral, la drague aspiratrice a du voir son travail réadapté par des mouvements perpendiculaires à ce même littoral, ce qui a conduit à faire évoluer les proportions vers 90% d’eau et 10 de sédiments ». En revanche, la quantité totale de sédiments à retirer étant, finalement, légèrement inférieure aux estimations, le retard pris d’un côté a pu rapidement être compensé.

Le Souverain à Marseille

Dans le même temps, le chantier marseillais consistant en la fabrication des 18 caissons de ceinture destinés à maintenir le remblai et à protéger la future extension des assauts de la mer a suivi son cours selon le calendrier prévu. Une opération qui a suscité l’intérêt du Souverain et du ministre d’Etat Serge Telle qui se sont rendus sur place le 3 novembre. Il est vrai que la naissance du premier de ces caissons relevait d’un double défi : outre le fait qu’il s’agissait du premier des 18 caissons, il s’avère que ce « C02 », c’est son nom, est également le plus complexe de par ses forme et architecture. « Nous sommes très satisfaits, le déroulement de cette opération est conforme à nos prévisions », se félicite Christophe Hirsinger.

 

© GOK

 

Tests validés

A Châteauneuf-les-Martigues, cette fois, la production du matériau de remblai, le 20/180, est lancée, 900 000 tonnes sont d’ores et déjà prêtes ainsi que les installations de chargement. Tandis que les tests de vibrocompaction destinés, à terme, à stabiliser le remblai d’assise des caissons et initiés dans une planche à essais spécifiquement conçue, offrent des résultats « conformes aux études ». Cette vibrocompaction débutera début mars et comportera deux phases. Pour les caissons C0 à C8, c’est-à-dire les plus à l’Ouest du projet, une barge spécifique à positionnement dynamique (non ancrée dans le sol), et équipée de deux grandes aiguilles vibrantes assurera le tassement du matériau d’assise avant pose des caissons, cette partie du remblai atteignant une épaisseur de 30 mètres. Quant aux caissons sis plus à l’Est, leur remblai d’assise étant d’une épaisseur moindre, de l’ordre de 15 mètres, une barge traditionnelle, amarrée, prendra le relai.

En Italie aussi

Enfin, en Italie, la fabrication des enrochements se veut, elle aussi, réalisée dans les temps, 10 000 tonnes des roches de 10-15 tonnes sur les 27 000 nécessaires au projet ont été produites.

Le retour de la Mimar Sinan

Quant au mois de décembre, il sera également marqué par le retour de la Mimar Sinan qui aura alors pour mission de retirer 110 000 tonnes d’enrochements présents le long du rivage. Il s’agit de blocs dont les plus gros pèsent six à dix tonnes qui seront enlevés par phases : 33 000 tonnes en janvier et pour le reste en deux autres phases prévues pour novembre 2018 et mars 2019. Ces blocs d’enrochements seront soit acheminés à Imperia, en Italie, où ils seront recalibrés et réutilisés comme protection des remblais de l’extension en mer, soit réutilisés pour constituer des récifs artificiels au large de la future extension en mer.

Georges-Olivier Kalifa

Photo © Bouygues TP

A lire aussi...

  • Extension en mer

Avis de tempête sur l’extension

28 décembre 2018 - 15h52

Des mois d’octobre et début novembre particulièrement agités sur le plan météorologique ont perturbé le déroulement des travaux. Quelques dommages, de menus retards, mais rien qui ne remette en cause…

Lire la suite
  • Extension en mer

Prévoir l’imprévisible, anticiper l’imprévu

27 décembre 2018 - 16h01

Répondre à l’appel d’offre d’un chantier tel que l’extension en mer du territoire monégasque et ses 6ha suppose d’envisager le plus grand nombre d’aléas possible, notamment météorologiques, et d’y apporter…

Lire la suite
LIVE !
La liste des nommés aux Laureus World Sports Awards dévoilée, avec Kylian Mbappé et les Bleus
18 janvier 2019 - 17h15
Le 18 février, les plus chanceux recevront en Principauté les statuettes tant convoitées, synonymes de consécration aux Laureus World Sport Awards. De grands noms font partie de cette liste, dont Kylian Mbappé, l'équipe de France de football, Lewis Hamilton ou encore les Golden State Warriors.
Une journée de sensibilisation organisée par les étudiants de l’I.F.S.I.
18 janvier 2019 - 14h44
Cette journée de sensibilisation par les étudiants en Soins infirmiers (promotion Tony Varo), dont le thème était « Alerter, masser, défibriller », s’est déroulée le 17 janvier dans divers endroits stratégiques de Monaco, comme la place du Marché, la gare et la galerie commerciale de Fontvieille, avec l’aide de la section secourisme de la Croix-Rouge monégasque et du corps des Sapeurs-Pompiers de Monaco.
Les préventes pour l’exposition "Dali, une histoire de la peinture" au Grimaldi Forum sont disponibles
17 janvier 2019 - 15h57
Exposition prévue du 6 juillet au 8 septembre à l’espace Ravel, il est d’ores et déjà possible d'acquérir une prévente en ligne ou directement à la billetterie du Grimaldi Forum, au tarif de 6 euros par personne.
Le Marché de La Condamine se met à l’heure du cirque le samedi 19 janvier
17 janvier 2019 - 14h48
Dans le cadre du 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo, une animation sera proposée par la troupe des « Clowns en Folie » samedi 19 janvier de 11h à 12h30 sur la place d’Armes et à l'intérieur de la Halle du Marché de La Condamine.
Les Ballets de Monte-Carlo au Théâtre des Champs Elysées à Paris : du 8 au 10 février
16 janvier 2019 - 12h22
Le 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo ouvre ses portes du 17 au 27 janvier
16 janvier 2019 - 10h55
Plus de 150 artistes, originaires de 15 pays, se produiront sur la célèbre piste du chapiteau de Fontvieille pour gagner les récompenses suprêmes, les Clowns d’Or, d’Argent de Bronze qui récompenseront leurs carrières.
Victoire de l’ASM Basket face à l’équipe serbe KK Partizan NIS en Eurocup (72-68)
16 janvier 2019 - 10h53
La meilleure demifondeuse en Europe, Sifan Hassan sera présente pour le 5km Herculis
16 janvier 2019 - 10h51
La détentrice des records d'Europe du 5 000m sur piste et du semi-marathon sera présente le 17 février à Monaco pour le 5km Herculis.
VIDEOS

La Gazette de Monaco

19 décembre 2018 - 10h16