• Extension en mer

Sécurité sans compromis

26 mai 2018 - 15h35

La coexistence. Un mot qui en dit long sur la présence des maintes opérations, des divers moyens maritimes qui travaillent concomitamment sur le chantier d’extension en mer. Avec, de manière patente, une notion de risque croissante par la multiplication de ces activités souvent fort différentes et obligeant, dans un site restreint, à faire « cohabiter » navires géants et plongeurs en passant par une multitudes d’autres intervenants de tous ordres. D’où l’impérieuse nécessité de mettre en place des moyens de sécurité rigoureusement élaborés.

Il s’appelle Jean-Pierre Urfalino. Sa fonction ? Coordinateur du plan d’eau. Il est, en quelque sorte, le chef d’orchestre de Bouygues TP Monaco sur ce plan d’eau. Jeune retraité, il a été rappelé pour une mission exceptionnelle en raison de sa très grande expérience dans ce domaine. Ancien responsable de plateformes pétrolières un peu partout dans le monde, chef d’équipe sur de nombreuses missions délicates, l’homme a su conserver son intégrité physique malgré ces innombrables missions à fort risque. Et ce n’est pas pour rien. Son rôle, pour cette mission exceptionnelle en Principauté : gérer l’ensemble des activités maritimes, les superviser et tout organiser afin que tous les hommes, jusqu’à une centaine simultanément sur le plan d’eau au plus fort du calendrier, soient assurés de travailler en sécurité.

Ballet d’activités

« Nous allons faire entrer plusieurs barges et navires dans un périmètre limité, détaille Jean-Pierre Urfalino. Certains de ces engins sont motorisés, comme le Simon Stevin et ses 192 mètres de longueur, d’autres ne peuvent se mouvoir sans l’aide d’un autre navire, à l’image de la barge de vibrocompaction qui sera amarrée sur ses propres ancres. Nous avons donc établi des plans d’ancrage qui ont ensuite été validés par la direction des Affaires maritimes. Mais cela ne suffit pas. Nous allons travailler très près du Fairmont, par exemple, et toutes les barges non motorisées doivent avoir ce que l’on appelle dans notre jargon un chien de garde en permanence, c’est-à-dire un remorqueur prêt à intervenir pour les mettre en sécurité dans divers lieux en cas de changement météorologique. Nous avons défini des ordres de priorité si la météo nous obligeait à quitter le plan d’eau, ceci en vue d’être le plus efficace possible ». A cet effet, tous les mardis, une réunion rassemblant tous les acteurs du chantier a lieu dans les locaux de la direction des Affaires maritimes afin de faire le point et de prévoir les nouvelles mesures à mettre en oeuvre pour prévenir les difficultés. En outre, en comité plus restreint, chaque soir à 17 heures une réunion de coordination a lieu avec plans et maquettes. « Chaque fois que le Fall Pipe Vessel Simon Stevin est là, nous sommes contraints d’arrêter presque toutes nos activités, confie Jean-Pierre Urfalino. En son absence, nous avons défini des périodes d’activité pour chaque opérateur. Le Tiger est ainsi présent sur site de 18 à 22 heures, le Fabio Duo ne rentre pas avant 16h30 sur site, ce qui nous permet de dégager des plages de travail pour nos plongeurs qui peuvent ainsi opérer en toute sécurité. Par ailleurs, nous sommes, sur le terrain, en relation permanente que ce soit par téléphone ou par les réseaux sociaux ».

Le chantier et… ses à-côtés

Anticipation, organisation et rigueur sont les maîtremots du coordinateur. Et ce d’autant plus qu’il convient encore de conjuguer ces multiples ateliers avec d’autres activités extérieures au chantier, surtout au cours de la période estivale qui s’annonce, notamment avec les arrivées/ départs de navires de croisière ainsi que la petite plaisance. « Un balisage a été mis en place, nous surveillons en permanence l’intrusion éventuelle d’un bateau dans la zone du chantier »*, précise Jean-Pierre Urfalino qui dispose, pour ce faire, d’un bureau en préfabriqué surplombant la mer aux abords du Portier afin de ne rien manquer de ce qui se déroule sur le plan d’eau. Enfin, cet « ancien » à la grande expérience sait aussi combien il est important de faire attention de « bien vieillir » et distille moultes recommandations à l’ensemble des équipes dans le but de sensibiliser à l’importance d’une bonne hygiène de vie. Un homme qui oeuvre dans l’ombre, mais un personnage clé du bon déroulement des opérations.

Georges-Olivier Kalifa

*Une ordonnance souveraine du 11 avril réglemente à cet effet quatre zones pour sécuriser l’espace maritime autour du chantier.

Photo © GOK

 

A lire aussi...

  • Extension en mer

80 pieux pour l’avant-port

7 juillet 2020 - 07h31

L’objectif de la pose d’environ 80 pieux dans le cadre de la réalisation de l’avant-port d’ici le début juillet a été atteint. Ceci afin de limiter l’impact d’un tel chantier…

Lire la suite
  • Extension en mer

Mareterra : forte coactivité côté Larvotto

6 juillet 2020 - 11h08

Période de transition sur la partie Nord du projet ce mois-ci avec d’une part la fin des opérations de traitement des sols, de l’autre le début de la pose des…

Lire la suite
LIVE !
Cinq nouvelles startups ont rejoint MonacoTech portant ainsi à 20 le nombre de startups qui y sont désormais incubées
8 juillet 2020 - 15h15
Demain de 8h30 à 18h, les Monégasques, résidents, scolaires et salariés de Monaco sont conviés à la session de rattrapage de dépistage à la covid 19, organisée à l’Espace Léo Ferré
6 juillet 2020 - 09h48
Une décision ministérielle publiée au Journal de Monaco autorise, par dérogation et sous conditions, les évènements jusqu’à 5 000 personnes
4 juillet 2020 - 11h15
Depuis le 28 avril 2020, une décision ministérielle interdit les rassemblement de plus de dix personnes sur les voies et espaces publics. Une nouvelle décision ministérielle du 26 juin, modifiant la précédente et portant instauration de mesures exceptionnelles dans le cadre de la reprise progressive des activités en vue de lutter contre l’épidémie de covid 19 indique « par dérogation, des évènements regroupant plus de dix personnes et dans le respect d'une jauge maximale de 5.000 personnes, pourront être ponctuellement autorisés dans le cadre de l'organisation d'une manifestation ou un évènement singulier. La demande d'autorisation correspondante devra être déposée préalablement auprès des services compétents de l'Administration, accompagnée d'un dossier complet incluant notamment le protocole de mesures sanitaires envisagées. »  
Le Monte-Carlo Film Festival de la Comédie est reporté du 5 au 10 octobre au Grimaldi Forum
3 juillet 2020 - 15h53
Cette 17e édition du Monte-Carlo Film Festival de la Comédie, conçu et dirigé par Ezio Greggio, était initialement prévue du 20 au 25 juillet.  
Zvezdan Mitrovic fait son grand retour en tant que coach de la Roca Team pour la saison 2020-2021
2 juillet 2020 - 14h32
Pas Croisés, une performance dansée des Ballets de Monte-Carlo au musée national Marc Chagall de Nice demain à 20h
2 juillet 2020 - 10h34
L’institution culturelle monégasque s’exporte hors les murs pour cette collaboration de Mimoza Koïke et Asier Edeso Eguia, artistes chorégraphiques des Ballets de Monte-Carlo. Cette performance dansée aura lieu demain à 20h dans les Jardins du Musée sur le thème « De Natura ». Réservation obligatoire puisque la capacité maximale est de 70 personnes. Prix : 10 euros pour les adultes et 5 euros pour les enfants.
La MTE signe un partenariat avec l’institut Efficacity
1 juillet 2020 - 15h49
La Mission pour la Transition Energétique vient de signer un partenariat avec l’Institut de Recherche & Développement Efficacity. Créé en 2014 sous l’égide du programme d’investissements d’avenir (PIA) soutenu par le gouvernement français, cet institut est dédié à la transition énergétique et écologique des villes. Il fédère une trentaine d’acteurs de tous horizons - publics et privés, industriels et académiques - et rassemble plus de 100 chercheurs et experts.
Le restaurant Joël Robuchon de l’hôtel Métropole Monte-Carlo rouvre ce jeudi 2 juillet tous les soirs du jeudi au dimanche inclus, uniquement pour les dîners
30 juin 2020 - 11h19
La Gazette de Monaco Immo