• Economie

SBM : Cap sur 2019

15 décembre 2018 - 10h37

Pour la SBM, alors que le Grill et le Bar Américain dans leur version actuelle séduisent la clientèle, l’heure est à la fin prochaine des travaux, tant à l’Hôtel de Paris qu’au One Monte-Carlo avec la perspective de nouvelles recettes à la clef, tandis que le début de l’exercice en cours a été favorable.

En ce 21 septembre où la Société des Bains de Mer tenait son assemblée générale, son président délégué Jean-Luc Biamonti ne cachait pas son optimisme en rappelant les chiffres de l’exercice 2017-2018 meilleurs que ceux de l’exercice précédent mais surtout en évoquant les perspectives d’avenir avec l’amélioration observée dans les jeux et les augmentations de chiffres d’affaires qui se profilent à un horizon très rapproché avec la fin prochaine des travaux à l’Hôtel de Paris, et au One Monte-Carlo. Si l’on fait un rapide retour en arrière, le chiffre d’affaires de l’exercice 2017-2018 qui s’est donc achevé le 31 mars dernier s’est élevé à 474,6 millions, en profession de 15,8 millions grâce essentiellement au secteur hôtelier avec une activité meilleure à l’Hôtel de Paris, dont le Grill a rouvert, mais qui restait toujours liée au rythme des travaux. Activité toujours plus soutenue aussi au Monte-Carlo Bay et au Méridien Beach Plaza.

L’exercice 2017-2018

Le chiffre d’affaires des jeux a été stable au cours de cet exercice mais cette stabilité masque des évolutions très différentes avec une progression de 7% des appareils automatiques et une baisse de 8% des jeux de table. Jeux de table eux-mêmes très contrastés avec une progression de 21% de ceux du Casino Monte-Carlo venus compenser le recul de ces mêmes jeux au Casino Café de Paris (avec un aléa très défavorable) et au Sun Casino. En revanche, ces deux établissements et le Bay Casino avaient connu une progression sensible des jeux automatiques.

In fine, les jeux dégageaient un résultat opérationnel négatif de 14,8 millions pour un chiffre d’affaires de 200,7 millions, le secteur hôtelier affichait -5,1 millions pour un chiffre d’affaires de 234,7 millions. Quant aux locations, leur résultat opérationnel était de 23,4 millions pour un chiffre d’affaires (en progression de 4%) de 40,9 millions. Parmi les évolutions notables, l’amélioration des résultats de Betclic Everest Group comme le président délégué Jean-Luc Biamonti avait déjà eu l’occasion de le souligner. De ce fait, la prise en compte de 50% du résultat de BEG pour la période considérée se traduit par une contribution positive de 12,5 millions au résultat consolidé du groupe SBM, au lieu d’un déficit de 4,2 millions pour l’exercice précédent. Une réduction par conséquent de 21,8 millions.

Après prise en compte des autres postes, le résultat net consolidé part du groupe ressort en perte de 14,6 millions contre 36,4 millions pour l’exercice précédent. Une réduction par conséquent de 21,8 millions.

Comme l’explique la société, l’exercice 2017-2018 est resté impacté malgré tout par la rénovation de l’Hôtel de Paris sur le résultat opérationnel (dix millions contre près de 17 millions pour les deux exercices précédents) et en ce qui concerne les jeux, les coûts inhérents aux nouvelles conventions collectives mais là aussi dans une proportion moindre que précédemment.

Progression du chiffre d’affaires à fin août

L’exercice en cours confirme la tendance à l’amélioration et s’annonce sous de meilleurs auspices. « Si la tendance observée jusqu’à fin août est favorable, le caractère aléatoire de l’activité jeux ne permet pas de faire de prévisions pour l’ensemble de l’exercice ». Prudence de mise par conséquent mais la SBM rappelle néanmoins que l’activité sur le premier trimestre de l’exercice (1er avril/30 juin) est en hausse grâce aux jeux et au secteur hôtelier et que cette tendance s’est prolongée en juillet/août avec une progression de 12% par rapport à la période estivale 2017. Le chiffre d’affaires des jeux progresse de 16%, ceux des secteurs locatif et hôtelier respectivement de 11% et 8%. Sur les cinq premiers mois de cet exercice 2018-2019, soit à fin août le chiffre d’affaires consolidé du groupe SBM est en augmentation de 13%. Une croissance à deux chiffres que beaucoup aimeraient connaître.

La SBM commence à récolter les fruits de ses efforts, c’est ce qui ressort des chiffres et des commentaires de Jean-Luc Biamonti. Du côté des jeux, il rappelle les initiatives multiples prises sous la direction de Pascal Camia. Parmi celles-ci, l’organisation de tournois dont l’un était en cours en cette fin septembre, ou celle de deux dîners surréalistes au sein du casino de Monte-Carlo. Il souligne aussi les efforts faits pour attirer les « fun players », notamment en animant de façon permanente l’atrium du casino. Outre les décorations qui se succèdent, un bar et une boutique y ont été installés, qui génèrent des recettes supplémentaires. Parallèlement, l’installation d’un casino éphémère au Niki Beach a été un succès. D’autres lieux sont envisageables, Blue Gin notamment. L’idée est de se rapprocher de la clientèle voire d’attirer une clientèle nouvelle qui ne jouait pas, parfois aussi plus jeune.

Les jeux connaissent un élan nouveau ces temps-ci, les gros joueurs sont satisfaits, les clients se parlent entre eux et en amènent d’autres, la SBM a une politique très stimulante en matière de crédits et de niveaux de jeux. Les ingrédients sont là, Jean-Luc Biamonti en semble convaincu. Reste qu’un mauvais aléa est toujours possible et susceptible de mettre à mal les efforts accomplis de façon ponctuelle, rappelle-t-il.

Les réouvertures

Du côté de l’hôtellerie et du locatif, les deux grands évènements attendus, ce sont la réouverture de l’Hôtel de Paris en fin d’année et l’inauguration du One Monte-Carlo le 22 février 2019. Avec la réalisation de ces deux projets, le groupe SBM a pour objectif de générer un résultat opérationnel additionnel avant amortissements supérieurs à 50 millions en année pleine, a confirmé Jean-Luc Biamonti devant la presse. Tous les emplacements de boutiques dans ces deux entités ainsi qu’avenue de Monte-Carlo sont loués. Quant aux résidences hôtelières, elles le sont à hauteur de 30%, une pause ayant été décidée pendant la période estivale et avant que l’appartement témoin soit visible mi-octobre. A ce propos, le président délégué a indiqué que les locataires qui le souhaiteraient pourraient voir aménager le leur à l’identique de celui-ci, s’ils le souhaitent, mais que sinon ils pourront l’installer à leur convenance. Les budgets de ces deux chantiers sont dans les clous comme le calendrier, a-t-il souligné. Seul souci : les vitres incurvées de grande dimension au One Monte-Carlo, pour lesquelles il n’existe qu’un fabricant situé en Italie et dont certaines endommagées, ne fut-ce que très légèrement, ont dû être remplacées.

L’actualité immédiate place du Casino, c’est le changement de schéma de circulation mais aussi les modifications intervenues au Café de Paris. Concernant le Café de Paris, Jean-Luc Biamonti estime que des changements étaient nécessaires mais il reconnaît avoir enregistré de nombreuses réactions. « J’ai passé mon été à me faire agresser par des clients insatisfaits ». L’heure est, semble-t-il, à une réflexion qui devrait aboutir à de nouvelles propositions, tant pour les clients que pour les employés. Parmi les interrogations, le maintien ou pas de l’Epicerie Bio qui s’est substituée au glacier et au banc d’huîtres à l’entrée.

Quant à la circulation, Jean-Luc Biamonti souligne qu’il appartient au gouvernement de trancher après le test en cours. Il ne cache pas néanmoins que ce schéma réduit le nombre de très belles voitures devant l’Hôtel de Paris, ce qui est dommage et que beaucoup de clients ont protesté en raison de l’allongement du temps nécessaire à la récupération de leurs voitures « logées » dans le parking après la suppression des emplacements. Parmi les succès de l’été, celui du Coya, à côté du Sporting, dont le nombre de couverts a atteint 400. Beaucoup plus que prévu avec souvent une clientèle venue de différents points de la Côte. Le restaurant péruvien propose deux services, afin, comme le souhaitait la SBM, que le second fasse la transition avec le Jimmy’z. Il restera saisonnier puisque ses portes fermeront le 3 novembre.

Quelques projets

Les projets ? Ils sont divers. Lorsque les travaux place du Casino seront achevés, ce pourrait être la rénovation d’une trentaine de chambres à l’Hermitage et d’autres au Monte-Carlo Beach. Toujours au Beach, la SBM espère avoir d’ici la fin de l’année l’autorisation de faire une digue sous-marine afin d’éviter les dégâts occasionnés chaque année lors de la période d’hiver. Une fois cette digue réalisée et après en avoir observé l’efficacité pendant un premier hiver, des travaux importants seraient engagés au Beach. La SBM ne cache pas non plus son intérêt pour le Méridien Beach Plaza, dont le site est propriété de l’Etat, à l’issue du contrat qui a été prolongé jusqu’en 2022.

Jean-Luc Biamonti a indiqué par ailleurs que deux contrats d’assistance technique avaient été conclus. L’un pourrait aboutir à l’exploitation d’un hôtel si le projet se réalise à Beausoleil. L’autre à Crans-sur-Sierre avec possibilité pour la SBM d’en être gérant et peut-être d’y implanter un Grill et un Jimmy’z, pour en faire une « vitrine de Monte-Carlo ». Deux projets dans lesquels la SBM n’aurait pas à investir.

En Asie, le « Café de Paris » chez Galaxy a ouvert à Macao, tandis que la SBM, toujours avec son partenaire Galaxy, espère pouvoir prendre position au Japon.

Pour revenir en Principauté, le président délégué n’a pas caché en revanche que le contrat du Sun Casino au Fairmont à échéance en 2022 ne serait pas renouvelé dans les conditions actuelles. Cette activité serait alors transférée en partie au Café de Paris mais des réflexions sont en cours pour créer de nouveaux casinos saisonniers. Cette idée fait son chemin comme celle d’espaces très privés puisqu’à l’Hôtel de Paris est réalisée la suite Monte-Carlo avec des tables de jeux. Quelle est la provenance de la clientèle, aujourd’hui ? Les Français sont en tête (23%), répond Jean-Luc Biamonti, suivis des Russes, des Américains, des Italiens et des Britanniques.

Un banya au Monte-Carlo Bay

Pour les Russes notamment, va être créé un banya, un bain russe traditionnel à vapeur chaude, au Monte-Carlo Bay, tout ceci en regardant à Sotchi comment fonctionne un casino russe.

Sous peu, l’Hôtel de Paris aura retrouvé son apparence historique après rénovation et avec un clocheton supplémentaire pour une meilleure esthétique de la façade. Au passage, on notera que les couvreurs ont retrouvé sous les ardoises de l’un d’eux la Une du quotidien italien Il Secolo du 12 août 1909, placée là à l’époque. Une tradition dans la profession pour dater et vérifier l’étanchéité. Ils ont eux placé Monaco-Matin du 16 juillet dernier avec la victoire de la France en Coupe du Monde de football, a expliqué Jean-Luc Biamonti.

Quant aux Boulingrins, ils seront revégétalisés, comme il l’a promis, plusieurs projets sont en compétition, après le départ des Pavillons.

Pour conclure, le président délégué a rappelé les commentaires que lui avaient valu ses propos optimistes il y a un an. Aujourd’hui, il reste prudent mais déclare : « Je ne sais pas si l’on sera bénéficiaire l’année prochaine, mais l’année suivante, je suis prêt à prendre les paris ». Il précise même qu’il aimerait beaucoup, lorsque la profitabilité sera revenue, reprendre la distribution d’actions au personnel. « J’y suis très favorable ». 2019 sera peut-être encore une année de transition, mais avec 2020 et la décennie, de nouvelles perspectives devraient s’ouvrir.

 

Noël Mettey

Photo Principale © Monte-Carlo SBM

A lire aussi...

  • Economie
  • Technologie

Un nouveau centre de traitement de déchets en 2026

12 mars 2019 - 17h08

Installé sur le futur Ilot Charles III, ce nouveau centre de traitement est prévu pour l’année 2026 et aura de nombreux objectifs, dont le premier : réduire à terme de près…

Lire la suite
  • Economie
  • Politique
  • Société

Le CES, force de propositions

9 mars 2019 - 11h18

Les membres du Conseil économique et social ont été élus pour une nouvelle mandature, une femme, Caroline Rougaignon-Vernin en assume la présidence. Elle s’exprime sur des axes de réflexion qui…

Lire la suite
LIVE !
Montage de la première tribune du circuit F1 aujourd’hui par l’Automobile Club de Monaco
20 mars 2019 - 15h31
Film « Les aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin »
20 mars 2019 - 12h12
Jack Burton accompagne son ami Wang Chi à l'aéroport de San Francisco afin d'accueillir Miao Yin, la fiancée de ce dernier. Mais Miao Yin est convoitée par Lo Pan, un puissant sorcier désincarné qui pense pouvoir récupérer son enveloppe charnelle en épousant une chinoise aux yeux verts. Jack, simple camionneur, se retrouve au cœur de Chinatown, au beau milieu d'une lutte surnaturelle entre les puissances du Bien et du Mal orientales. Rendez-vous à 19h à la Sonothèque José Notari.
BNP Paribas sensibilise ses équipes à la transition énergétique
20 mars 2019 - 11h45
La banque BNP Paribas Wealth Management Monaco organisait hier en présence de la Mission pour la transition énergétique (MTE), devant plus de 90 salariés, une présentation sur ses engagements en la matière. Depuis plusieurs années, l’établissement développe de nombreuses actions dans cette perspective, notamment via la signature du Pacte National de la transition énergétique en 2018. Plusieurs membres de la MTE ont répondu aux différentes questions des salariés et recueilli de nouvelles signatures du Pacte National.
Conférence « Avec Voix et Éloquences » à la Maison de France
20 mars 2019 - 10h12
Cycle Culture et Francophonie 2019 : Conférence sur le thème "Avec Voix et Éloquences" par Jean-Philippe Lafont. Rendez-vous à 18h30.
La mission permanente de Monaco à l’ONU accueille Marc Rosen
20 mars 2019 - 09h26
Le mois de mars est traditionnellement celui de la femme à l’ONU, pendant lequel se déroule la commission de la condition de la femme. A cette occasion, Marc Rosen, designer de flacons de parfum iconiques a été invité. Le comité d’accueil des délégations onusiennes a pu découvrir le travail de conception des flacons de parfum. Marc Rosen a été vainqueur de septs Prix FIFI, équivalent des Oscars pour l’industrie du parfum. Il est le président chaque année du Luxe Pack.
Un guide pour la protection des tortues marines
20 mars 2019 - 08h10
Plongeurs, associations de plaisanciers, pêcheurs, capitaineries et autres pratiquants réguliers des eaux monégasques étaient présents hier au Musée océanographique pour acquérir les bons réflexes en cas de rencontre avec une tortue de mer. Retrouvez le guide ici.
Film « Free Zone » au Théâtre des Variétés ce soir
19 mars 2019 - 14h38
Projection organisée par l’Institut audiovisuel de Monaco à 20h.
Nouveaux horaires à la Bibliothèque Princesse Caroline et à la Ludothèque
18 mars 2019 - 14h09
A compter dès aujourd’hui : - Lundi :14h à 18h30 - Mardi, jeudi et vendredi : 10h à 12h – 14h à 18h30 - Mercredi : 10h à 12h – 13h à 18h30
VIDEOS

Simulation d'attentat au CHPG

Retour en images sur l'exercice qui s'est déroulé au CHPG, du jeudi 21 jusqu'au samedi 23 février, simulant divers incidents majeurs. Ici, plusieurs attaques ...

23 février 2019 - 17h02