• Economie

SBM : Cap sur 2019

15 décembre 2018 - 10h37

Pour la SBM, alors que le Grill et le Bar Américain dans leur version actuelle séduisent la clientèle, l’heure est à la fin prochaine des travaux, tant à l’Hôtel de Paris qu’au One Monte-Carlo avec la perspective de nouvelles recettes à la clef, tandis que le début de l’exercice en cours a été favorable.

En ce 21 septembre où la Société des Bains de Mer tenait son assemblée générale, son président délégué Jean-Luc Biamonti ne cachait pas son optimisme en rappelant les chiffres de l’exercice 2017-2018 meilleurs que ceux de l’exercice précédent mais surtout en évoquant les perspectives d’avenir avec l’amélioration observée dans les jeux et les augmentations de chiffres d’affaires qui se profilent à un horizon très rapproché avec la fin prochaine des travaux à l’Hôtel de Paris, et au One Monte-Carlo. Si l’on fait un rapide retour en arrière, le chiffre d’affaires de l’exercice 2017-2018 qui s’est donc achevé le 31 mars dernier s’est élevé à 474,6 millions, en profession de 15,8 millions grâce essentiellement au secteur hôtelier avec une activité meilleure à l’Hôtel de Paris, dont le Grill a rouvert, mais qui restait toujours liée au rythme des travaux. Activité toujours plus soutenue aussi au Monte-Carlo Bay et au Méridien Beach Plaza.

L’exercice 2017-2018

Le chiffre d’affaires des jeux a été stable au cours de cet exercice mais cette stabilité masque des évolutions très différentes avec une progression de 7% des appareils automatiques et une baisse de 8% des jeux de table. Jeux de table eux-mêmes très contrastés avec une progression de 21% de ceux du Casino Monte-Carlo venus compenser le recul de ces mêmes jeux au Casino Café de Paris (avec un aléa très défavorable) et au Sun Casino. En revanche, ces deux établissements et le Bay Casino avaient connu une progression sensible des jeux automatiques.

In fine, les jeux dégageaient un résultat opérationnel négatif de 14,8 millions pour un chiffre d’affaires de 200,7 millions, le secteur hôtelier affichait -5,1 millions pour un chiffre d’affaires de 234,7 millions. Quant aux locations, leur résultat opérationnel était de 23,4 millions pour un chiffre d’affaires (en progression de 4%) de 40,9 millions. Parmi les évolutions notables, l’amélioration des résultats de Betclic Everest Group comme le président délégué Jean-Luc Biamonti avait déjà eu l’occasion de le souligner. De ce fait, la prise en compte de 50% du résultat de BEG pour la période considérée se traduit par une contribution positive de 12,5 millions au résultat consolidé du groupe SBM, au lieu d’un déficit de 4,2 millions pour l’exercice précédent. Une réduction par conséquent de 21,8 millions.

Après prise en compte des autres postes, le résultat net consolidé part du groupe ressort en perte de 14,6 millions contre 36,4 millions pour l’exercice précédent. Une réduction par conséquent de 21,8 millions.

Comme l’explique la société, l’exercice 2017-2018 est resté impacté malgré tout par la rénovation de l’Hôtel de Paris sur le résultat opérationnel (dix millions contre près de 17 millions pour les deux exercices précédents) et en ce qui concerne les jeux, les coûts inhérents aux nouvelles conventions collectives mais là aussi dans une proportion moindre que précédemment.

Progression du chiffre d’affaires à fin août

L’exercice en cours confirme la tendance à l’amélioration et s’annonce sous de meilleurs auspices. « Si la tendance observée jusqu’à fin août est favorable, le caractère aléatoire de l’activité jeux ne permet pas de faire de prévisions pour l’ensemble de l’exercice ». Prudence de mise par conséquent mais la SBM rappelle néanmoins que l’activité sur le premier trimestre de l’exercice (1er avril/30 juin) est en hausse grâce aux jeux et au secteur hôtelier et que cette tendance s’est prolongée en juillet/août avec une progression de 12% par rapport à la période estivale 2017. Le chiffre d’affaires des jeux progresse de 16%, ceux des secteurs locatif et hôtelier respectivement de 11% et 8%. Sur les cinq premiers mois de cet exercice 2018-2019, soit à fin août le chiffre d’affaires consolidé du groupe SBM est en augmentation de 13%. Une croissance à deux chiffres que beaucoup aimeraient connaître.

La SBM commence à récolter les fruits de ses efforts, c’est ce qui ressort des chiffres et des commentaires de Jean-Luc Biamonti. Du côté des jeux, il rappelle les initiatives multiples prises sous la direction de Pascal Camia. Parmi celles-ci, l’organisation de tournois dont l’un était en cours en cette fin septembre, ou celle de deux dîners surréalistes au sein du casino de Monte-Carlo. Il souligne aussi les efforts faits pour attirer les « fun players », notamment en animant de façon permanente l’atrium du casino. Outre les décorations qui se succèdent, un bar et une boutique y ont été installés, qui génèrent des recettes supplémentaires. Parallèlement, l’installation d’un casino éphémère au Niki Beach a été un succès. D’autres lieux sont envisageables, Blue Gin notamment. L’idée est de se rapprocher de la clientèle voire d’attirer une clientèle nouvelle qui ne jouait pas, parfois aussi plus jeune.

Les jeux connaissent un élan nouveau ces temps-ci, les gros joueurs sont satisfaits, les clients se parlent entre eux et en amènent d’autres, la SBM a une politique très stimulante en matière de crédits et de niveaux de jeux. Les ingrédients sont là, Jean-Luc Biamonti en semble convaincu. Reste qu’un mauvais aléa est toujours possible et susceptible de mettre à mal les efforts accomplis de façon ponctuelle, rappelle-t-il.

Les réouvertures

Du côté de l’hôtellerie et du locatif, les deux grands évènements attendus, ce sont la réouverture de l’Hôtel de Paris en fin d’année et l’inauguration du One Monte-Carlo le 22 février 2019. Avec la réalisation de ces deux projets, le groupe SBM a pour objectif de générer un résultat opérationnel additionnel avant amortissements supérieurs à 50 millions en année pleine, a confirmé Jean-Luc Biamonti devant la presse. Tous les emplacements de boutiques dans ces deux entités ainsi qu’avenue de Monte-Carlo sont loués. Quant aux résidences hôtelières, elles le sont à hauteur de 30%, une pause ayant été décidée pendant la période estivale et avant que l’appartement témoin soit visible mi-octobre. A ce propos, le président délégué a indiqué que les locataires qui le souhaiteraient pourraient voir aménager le leur à l’identique de celui-ci, s’ils le souhaitent, mais que sinon ils pourront l’installer à leur convenance. Les budgets de ces deux chantiers sont dans les clous comme le calendrier, a-t-il souligné. Seul souci : les vitres incurvées de grande dimension au One Monte-Carlo, pour lesquelles il n’existe qu’un fabricant situé en Italie et dont certaines endommagées, ne fut-ce que très légèrement, ont dû être remplacées.

L’actualité immédiate place du Casino, c’est le changement de schéma de circulation mais aussi les modifications intervenues au Café de Paris. Concernant le Café de Paris, Jean-Luc Biamonti estime que des changements étaient nécessaires mais il reconnaît avoir enregistré de nombreuses réactions. « J’ai passé mon été à me faire agresser par des clients insatisfaits ». L’heure est, semble-t-il, à une réflexion qui devrait aboutir à de nouvelles propositions, tant pour les clients que pour les employés. Parmi les interrogations, le maintien ou pas de l’Epicerie Bio qui s’est substituée au glacier et au banc d’huîtres à l’entrée.

Quant à la circulation, Jean-Luc Biamonti souligne qu’il appartient au gouvernement de trancher après le test en cours. Il ne cache pas néanmoins que ce schéma réduit le nombre de très belles voitures devant l’Hôtel de Paris, ce qui est dommage et que beaucoup de clients ont protesté en raison de l’allongement du temps nécessaire à la récupération de leurs voitures « logées » dans le parking après la suppression des emplacements. Parmi les succès de l’été, celui du Coya, à côté du Sporting, dont le nombre de couverts a atteint 400. Beaucoup plus que prévu avec souvent une clientèle venue de différents points de la Côte. Le restaurant péruvien propose deux services, afin, comme le souhaitait la SBM, que le second fasse la transition avec le Jimmy’z. Il restera saisonnier puisque ses portes fermeront le 3 novembre.

Quelques projets

Les projets ? Ils sont divers. Lorsque les travaux place du Casino seront achevés, ce pourrait être la rénovation d’une trentaine de chambres à l’Hermitage et d’autres au Monte-Carlo Beach. Toujours au Beach, la SBM espère avoir d’ici la fin de l’année l’autorisation de faire une digue sous-marine afin d’éviter les dégâts occasionnés chaque année lors de la période d’hiver. Une fois cette digue réalisée et après en avoir observé l’efficacité pendant un premier hiver, des travaux importants seraient engagés au Beach. La SBM ne cache pas non plus son intérêt pour le Méridien Beach Plaza, dont le site est propriété de l’Etat, à l’issue du contrat qui a été prolongé jusqu’en 2022.

Jean-Luc Biamonti a indiqué par ailleurs que deux contrats d’assistance technique avaient été conclus. L’un pourrait aboutir à l’exploitation d’un hôtel si le projet se réalise à Beausoleil. L’autre à Crans-sur-Sierre avec possibilité pour la SBM d’en être gérant et peut-être d’y implanter un Grill et un Jimmy’z, pour en faire une « vitrine de Monte-Carlo ». Deux projets dans lesquels la SBM n’aurait pas à investir.

En Asie, le « Café de Paris » chez Galaxy a ouvert à Macao, tandis que la SBM, toujours avec son partenaire Galaxy, espère pouvoir prendre position au Japon.

Pour revenir en Principauté, le président délégué n’a pas caché en revanche que le contrat du Sun Casino au Fairmont à échéance en 2022 ne serait pas renouvelé dans les conditions actuelles. Cette activité serait alors transférée en partie au Café de Paris mais des réflexions sont en cours pour créer de nouveaux casinos saisonniers. Cette idée fait son chemin comme celle d’espaces très privés puisqu’à l’Hôtel de Paris est réalisée la suite Monte-Carlo avec des tables de jeux. Quelle est la provenance de la clientèle, aujourd’hui ? Les Français sont en tête (23%), répond Jean-Luc Biamonti, suivis des Russes, des Américains, des Italiens et des Britanniques.

Un banya au Monte-Carlo Bay

Pour les Russes notamment, va être créé un banya, un bain russe traditionnel à vapeur chaude, au Monte-Carlo Bay, tout ceci en regardant à Sotchi comment fonctionne un casino russe.

Sous peu, l’Hôtel de Paris aura retrouvé son apparence historique après rénovation et avec un clocheton supplémentaire pour une meilleure esthétique de la façade. Au passage, on notera que les couvreurs ont retrouvé sous les ardoises de l’un d’eux la Une du quotidien italien Il Secolo du 12 août 1909, placée là à l’époque. Une tradition dans la profession pour dater et vérifier l’étanchéité. Ils ont eux placé Monaco-Matin du 16 juillet dernier avec la victoire de la France en Coupe du Monde de football, a expliqué Jean-Luc Biamonti.

Quant aux Boulingrins, ils seront revégétalisés, comme il l’a promis, plusieurs projets sont en compétition, après le départ des Pavillons.

Pour conclure, le président délégué a rappelé les commentaires que lui avaient valu ses propos optimistes il y a un an. Aujourd’hui, il reste prudent mais déclare : « Je ne sais pas si l’on sera bénéficiaire l’année prochaine, mais l’année suivante, je suis prêt à prendre les paris ». Il précise même qu’il aimerait beaucoup, lorsque la profitabilité sera revenue, reprendre la distribution d’actions au personnel. « J’y suis très favorable ». 2019 sera peut-être encore une année de transition, mais avec 2020 et la décennie, de nouvelles perspectives devraient s’ouvrir.

 

Noël Mettey

Photo Principale © Monte-Carlo SBM

A lire aussi...

  • Economie
  • Société

Le Monaco Yacht Show, un évènement hors normes

12 juillet 2019 - 16h18

Le Monaco Yacht Show est le plus grand salon dédié uniquement aux yachts de luxe à flot au monde. Organisé cette année du 25 au 28 septembre de 11h00 à…

Lire la suite
  • Economie
  • Société

La mode à Monaco passée au peigne fin

7 juillet 2019 - 08h06

Différents acteurs clés locaux de cette industrie se sont donné la parole à tour de rôle, lors de la conférence ‘La mode à Monaco, symbole de prestige et d’élégance’, organisée…

Lire la suite
LIVE !
Atelier Lego à la Bibliothèque Caroline demain
16 juillet 2019 - 08h30
Animation gratuite et sur inscription pour les enfants à partir de 6 ans de 16h à 17h30.
CREM offre des places pour les répétitions des concerts au Palais
16 juillet 2019 - 08h00
Direction, Alain Altinoglu, Mezzo-soprano, Nora Gubish.  10 places sont offertes et réservées au membre de CREM. Rendez-vous demain dans la cour d’honneur du Palais à 20h30.
MC Summer Concert ce soir au Sporting à partir de 19h
15 juillet 2019 - 12h09
Les places gratuites sont à retirer au Grimaldi Forum, de 10h à 20h (deux billets par personne). Le concert est réservé aux jeunes Monégasques, résidents ou scolarisés en Principauté, âgés de 13 à 25 ans. Un justificatif sera demandé lors du retrait des places et à l’entrée du concert (carte d’identité monégasque, carte de résident ou carnet de correspondance). A la fin du concert, deux bus de la CAM feront des rotations au départ de la Salle des Etoiles en direction du Jardin exotique et de Saint Roman.
Atelier à quatre mains parents/enfants demain
15 juillet 2019 - 09h08
Animation gratuite et sur inscription, organisée de 10h à 11h à la Ludothèque.
Les Petits Chanteurs de Monaco au Royaume-Uni
14 juillet 2019 - 13h20
L’ambassade de Monaco au Royaume-Uni a accueilli, en début de mois  à Londres, les Petits Chanteurs de Monaco qui entamaient leur tournée de concerts sur le territoire Britannique. Le chœur s’est produit par autorisation spéciale à la Chapelle Royale de St. Peter-Ad-Vincula de la Tour de Londres, puis à l’Eglise Helvétique de Londres en présence de plusieurs ambassadeurs et membres de la communauté diplomatique londonienne. Les Petits Chanteurs poursuivront leur tournée par un concert à Notre Dame de France, leur troisième et dernière représentation dans la capitale, avant de prendre la route pour le nord de l’Angleterre et l’Ecosse.
Festival International d’Orgue à 17h à la Cathédrale
14 juillet 2019 - 13h16
Programme : Orgue à quatre mains et quatre pieds.
Soirée de Gala Russe
13 juillet 2019 - 15h48
Dès 20h au Yacht Club avec le guitariste Didula.
The Beach Boys à la Salle des Étoiles à 20h30
13 juillet 2019 - 10h20
Le groupe se produira dans le cadre du Sporting Summer Festival, à l’occasion de la soirée Fight Aids.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo