• Immobilier

Ramy Fischler : « Il y a de vrais sujets immobiliers à Monaco »

19 août 2019 - 9h00

Elu créateur de l’année à l’occasion du salon Maison & Objet de Paris en septembre 2018, Ramy Fischler est un designer belge qui a installé son studio en 2011 à Paris. S’il conçoit aussi bien des objets, du mobilier et aménage des espaces culturels, commerciaux ou résidentiels, ce passionné de culture et de technologie travaille sur un projet d’hôtel et de cinéma sur les Champs-Elysées et connaît déjà bien la Principauté.

Originaire de Bruxelles, Ramy Fischler avoue ne jamais s’être intéressé aux études classiques. Il se dirige alors vers Les Ecoles supérieures des arts Saint-Luc pour suivre la formation architecture qui propose un accompagnement avec option dès le lycée. « J’ai avant tout cherché une école quand j’étais jeune… (il marque un temps d’arrêt et reprend tout sourire) Enfin je suis encore jeune donc plutôt quand j’étais très jeune, à l’âge de 13 ans, j’étais déjà obnubilé par le design. Je savais que cela serait un challenge d’intégrer une école qui me plairait car je n’en avais pas forcément les moyens ou les ressources. J’ai donc anticipé cela très tôt en visitant de nombreuses écoles ». Pari gagnant.

Vie parisienne

Son bac en poche, il prend alors la direction de la capitale voisine française. « J’ai découvert ENSCI-Les Ateliers (Ecole nationale supérieure de création industrielle, NDLR) et cela a été une révélation. Ce n’est pas Paris qui a primé, mais l’école ». Après un concours restreint emporté haut la main, Ramy Fischler sort diplômé en 2004 et tente sa chance pour un stage chez Patrick Jouin, également ancien élève de l’école. Cette expérience lui permet d’étoffer son carnet d’adresses et l’incite à voler de ses propres ailes en 2011 lorsqu’il établit son cabinet. « Nous présentons le studio comme un studio de design généraliste, qui reste à l’affût de toutes les opportunités permettant d’enrichir notre connaissance du design, car c’est un métier qui évolue à la même vitesse que la société, que les technologies et que les savoir-faire », résume-t-il. Et de poursuivre : « Je suis très proactif dans le secteur culturel : théâtre, opéra, projets culturels institutionnels mais aussi tous les sujets abordant les problématiques écologiques où il n’y a pas forcément de demandes clients. Notre studio, comme de nombreux autres, s’engage à trouver des solutions ».

Animer les Champs-Elysées

Parmi ses derniers chantiers, il compte Le Refettorio Paris, un restaurant solidaire dédié aux sans-abris et réfugiés ou encore la réalisation d’un double projet, dont la livraison est prévue en 2020 : un hôtel 5 étoiles So/Sofitel, marque du groupe Accor dans sa partie la plus luxe et contemporaine de la gamme et d’un cinéma appartenant au groupe MK2, qui seront accolés. « Nous menons ces deux projets de front avec comme d’habitude, une volonté de positionner cet hôtel et surtout ce cinéma, qui ne répond pas à la même clientèle, en imaginant où l’on aimerait emmener les Champs-Elysées dans les 15 prochaines années. Ce sont deux exemples intéressants de lieux dédiés à un public temporaire qui peut venir pour autre chose que dormir ou regarder un film », glisse-t-il. Une activité dense qui lui permet de revenir de temps en temps à Bruxelles.

Une gamme de mobilier « Monaco »…

Et si le designer ne projette pas délocaliser ses bureaux, il a déjà exporté son savoir-faire au-delà des frontières de l’Hexagone, notamment en Principauté. Il suffit de naviguer sur son site pour repérer une gamme de pièces qui rassemble lampe, table et table basse, intitulée Monaco. « J’ai un client, devenu ami, qui y vit. Je lui ai dessiné plusieurs appartements dont sa résidence principale à Monaco. J’ai une habitude lorsque je dessine du mobilier, dans le cadre d’un projet d’aménagement d’intérieur que je réalise, en règle générale, je lui donne le nom du lieu ou de la rue pour lequel je le conçois. Ces mobiliers sont ainsi nés dans le cadre de la réalisation de cet appartement au Casabianca, boulevard du Larvotto ». Cette unique réalisation lui a toutefois permis de côtoyer la Principauté à maintes reprises et de se faire un avis. « Il y a de véritables sujets immobiliers qui ne sont pas qu’une question d’architecture. Une partie de mon travail consiste aussi à accompagner les architectes pour ne plus construire simplement un immeuble mais de construire des lieux de vie avec des vraies expériences, espaces partagés et usages. Un immeuble est un véritable écosystème. J’ai peut-être un regard biaisé et pas totalement réaliste mais de mon point de vue, j’ai le sentiment qu’il reste encore à faire pour améliorer la vie quotidienne des résidents ».

Délia Kriel

© Chiara Cadeddu ; RF Studio – Vincent Leroux ; RF Studio

 

A lire aussi...

  • Immobilier

Marchands de biens : une association monégasque créée

27 février 2020 - 07h13

L’Association Monégasque des Marchands de Biens (AMMB) est devenue officielle le 6 décembre dernier avec la publication au Journal de Monaco n°8 463. Présidée par Salvatore De Luca, cette association,…

Lire la suite
  • Immobilier
  • Société

Ordre des Architectes : un nouveau bureau élu

15 février 2020 - 11h21

L’annonce a été officialisée dans le Journal de Monaco n° 8471, en date du 31 janvier 2020. La présidence du nouveau bureau élu pour la période 2020-2022 est assurée par…

Lire la suite
LIVE !
Présentation du livre « à Cour & à Jardin » à 11h à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques - Pavillon Bosio
28 février 2020 - 10h29
Présentant les dix années de collaboration entre le Pavillon Bosio et les Ballets de Monte-Carlo. En présence de Jean-Christophe Maillot.
Le gala « U40-Genesis » qui était programmé le samedi 14 mars au Yacht Club de Monaco, a été reporté au samedi 17 octobre
28 février 2020 - 10h28
Football Ligue 1 - Monaco reçoit Reims demain à 20h au Stade Louis-II
28 février 2020 - 09h51
Vernissage de l'exposition « Jardin en cours » à 18h à la Salle d’Exposition du Quai Antoine 1er
28 février 2020 - 08h32
Projet développé dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), l’Académie des Beaux-arts de Palerme, le Jardin d’Agronomie Tropicale de Nogent-sur-Marne, le Jardin Exotique de Monaco et le Jardin botanique de Palerme. Avec l’aimable concours de la Direction des Affaires Culturelles de la Principauté.
Vernissage de l'exposition « Jardin en cours » demain à 18h à la Salle d’Exposition du Quai Antoine 1er
27 février 2020 - 11h35
Projet développé dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), l’Académie des Beaux-arts de Palerme, le Jardin d’Agronomie Tropicale de Nogent-sur-Marne, le Jardin Exotique de Monaco et le Jardin botanique de Palerme. Avec l’aimable concours de la Direction des Affaires Culturelles de la Principauté.
Présentation du livre « à Cour & à Jardin » demain à 11h à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques - Pavillon Bosio
27 février 2020 - 10h33
Présentant les dix années de collaboration entre le Pavillon Bosio et les Ballets de Monte-Carlo. En présence de Jean-Christophe Maillot.
Récital "Diva on Detour" à 20h à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo
27 février 2020 - 09h47
Par Patricia Racette, soprano avec Craig Terry, piano, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo. Au programme : chansons de Cole Porter, Stephen Sondheim, George Gershwin et Edith Piaf.
Conférence sur le thème « Réincarnation et karma : mythe ou réalité ? » par Philippe Deschamp à 19h30 à la Maison des Associations
27 février 2020 - 08h55
Conférence organisée par l'Association Amorc Monoecis.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo