• Immobilier

Rainier Boisson : « Espérer un classement auprès de l’UNESCO s’avère difficile »

21 avril 2019 - 11h31

Officiellement installé le 17 janvier dernier, le Conseil du Patrimoine est composé de dix membres issus de différentes instances sur leur proposition. A ne pas confondre avec l’Institut du Patrimoine, malgré leurs synergies. Son président, l’architecte Rainier Boisson, revient sur ce début de mandat et les réflexions menées jusqu’à présent.

Quelle distinction doit être faite entre l’Institut du Patrimoine, installé en décembre 2017 et le Conseil du Patrimoine, installé le 17 janvier dernier ? 

Le Conseil du Patrimoine est une entité transversale rattachée au Ministre d’Etat qui a pour objectif de lui apporter conseils ou propositions. Elle est indépendante de l’Institut du Patrimoine, service administratif dépendant des Affaires culturelles, même si son directeur (Patrick Simon, N.D.L.R.) est le secrétaire général du Conseil du Patrimoine. Il n’a pas voix délibérative. Les deux organisations sont amenées à collaborer. Les missions de l’Institut du Patrimoine consistent notamment à participer, avec le département des Relations Extérieures et de la Coopération, aux travaux des organisations internationales relevant de sa compétence, à contrôler des inventaires sur tout ce qui touche aux biens patrimoniaux, publics ou de mouvements et associations monégasques recevant des subsides de l’Etat et à élaborer des dispositions législatives et réglementaires.

Quelles sont les missions du Conseil du Patrimoine ?

Le Conseil du Patrimoine, soit d’office, soit à la demande du Ministre d’Etat, formule des propositions de nature à orienter ou améliorer l’identification, la protection et la préservation des différents patrimoines, leur promotion, leur valorisation et leur transmission aux futurs habitants de la Principauté. Dans cette mission, nous sommes consultés sur les dispositions législatives et réglementaires qui en résultent, notamment pour les éléments bâtis et les paysages remarquables. Nous formulons des avis sur les inventaires que l’on nous soumet et sur tout ce qui touche à la sortie du territoire de biens culturels mobiliers tels que les tableaux, les statues… ainsi que sur les projets exceptionnels de démolition des éléments bâtis et d’altérations des éléments de paysages remarquables.

Qui sont les dix membres qui le composent ?

Il est constitué de deux personnalités qualifiées qui ont l’habitude de traiter ces problématiques : Thomas Fouilleron, qui apporte sa culture en tant qu’archiviste de la bibliothèque du Palais Princier et Delphine Lacaze, conservateur régional des monuments historiques Hauts de France. Deux représentants de l’Administration monégasque, Séverine Canis-Froidefond, directeur de la DPUM et Jean-Charles Curau, directeur des Affaires culturelles. Les représentants d’organisations participant à la préservation du patrimoine culturel immatériel et mobilier de l’Etat ou bénéficiant de son aide, Elena Rossoni, nouvelle directrice du Musée d’Anthropologie Préhistorique et Anne Nègre, inspecteur général de l’Administration, en qualité de Présidente de la Commission Consultative des Archives de l’Etat. Deux représentants des élus, Michèle Dittlot, vice-présidente de la Commission culture et patrimoine au Conseil national et Dominique Bon, responsable du fond régional de la Médiathèque sur proposition du Conseil Communal. Sur proposition du Comité National des Traditions Monégasques, Bernard Notari, inspecteur général des Affaires Culturelles au Ministère de la Culture et de la Communication. Je suis le seul architecte avec mon suppléant Chérif Jahlan, tous deux désignés par l’Ordre des Architectes.

Comment fonctionne-t-il ?

Nous sommes nommés par le Prince pour trois ans sur proposition des entités précitées et nous faisons un rapport annuel de nos travaux au Ministre d’Etat. En ce qui concerne notre fonctionnement, nous avons arrêté le principe d’une réunion trimestrielle. La première a eu lieu l’après-midi de la mise en place du Conseil du Patrimoine et la suivante doit se dérouler à la fin du mois de mars (interview réalisée le 14 mars, N.D.L.R.).

 

Qu’est-il ressorti de cette première réunion ?

Nous avons réalisé un tour de table des inventaires et travaux de restauration en cours ou proposés. Le directeur de l’Institut du Patrimoine nous a fait le rapport de ses activités sur les années 2017 et 2018, comme il est tenu de le faire. Un exposé sur le patrimoine immobilier est programmé pour la fin de ce mois. Sans oublier que ces thèmes ne représentent qu’une petite partie de ce qu’englobe le patrimoine.

 

Quelles autres réflexions ont été menées ?

En tant que président, je tiens à ce qu’il y ait une analyse et une décision parfaitement collégiales. Sur le plan immobilier, nous avons simplement évoqué ce qui aurait pu être des demandes de classement auprès de l’UNESCO. A Monaco nous sommes dans l’incapacité, même si nous avons des ouvrages majeurs comme le Musée océanographique ou la partie Garnier du Casino, d’espérer un classement. Il faut, par exemple, un minimum de recul de 500 mètres, de chaque ouvrage, sans lister les autres contraintes. Autre proposition, comme développer et mieux faire connaître tout ce qui touche aux objets statuaires placés dans les jardins et passages publics de Monaco. Cette richesse embellit les différentes zones de la Principauté (mosaïque « Hexa Grace » de Victor Vasarely, des statues de Fernando Botero etc…).

Propos recueillis par Délia Kriel

©DK

A lire aussi...

  • Immobilier

BoConcept, une enseigne de style

7 juillet 2019 - 13h16

Récompensée « Meilleure franchise lifestyle 2019 » par les Global Franchise Awards, la marque danoise fondée en 1952 a toujours connu le succès depuis son installation en Principauté, il y…

Lire la suite
  • Immobilier

Le MDO Montecarlo Prize voit le jour

6 juillet 2019 - 09h27

Sur l’initiative de la SAM MDO, en collaboration avec la revue l’Arca International et en partenariat avec IFI International Federation of Interior Architects/Designers et Dedalo Minosse, la première édition du…

Lire la suite
LIVE !
« Le moche » au Fort Antoine à 21h30
23 juillet 2019 - 10h52
Monsieur Lette, inventif ingénieur, va vivre cette affreuse expérience : Il a une « tête pas possible ». Il est remplacé par un assistant incompétent mais au physique avantageux, pour présenter sa découverte. Mais une opération chirurgicale va le faire renaître et va lui donner, un visage aussi beau qu’une « œuvre d’art ». Entrée gratuite.
Tournoi de jeux vidéo demain dès 15h à la Bibliothèque Caroline
23 juillet 2019 - 09h32
J-1 avant la visite privée CREM de « Chaumet en majesté »
23 juillet 2019 - 08h45
Offre réservée aux membres de CREM le mercredi 24 juillet, l’exposition est visible pour le grand public du 12 juillet au 28 août au Grimadi Forum.
J-3 avant les Summer Beach Party
23 juillet 2019 - 08h00
Pour la deuxième année consécutive, le Monte-Carlo Bay organise des soirées au bord du lagon de 18h à minuit, les vendredi 26 juillet, 9 et 23 août.
Les célèbres Summer Beach Party sont de retour
22 juillet 2019 - 11h10
Pour la deuxième année consécutive, le Monte-Carlo Bay organise des soirées au bord du lagon de 18h à minuit, les vendredi 26 juillet, 9 et 23 août.
J-2 avant la visite privée CREM de « Chaumet en majesté »
22 juillet 2019 - 10h46
Offre réservée aux membres de CREM le mercredi 24 juillet. L’exposition est visible pour le grand public du 12 juillet au 28 août au Grimadi Forum.
Atelier de broderie ce jour
22 juillet 2019 - 10h01
Animation gratuite et sur inscription pour les enfants à partir de six ans, à la Bibliothèque Caroline de 14h30 à 16h30.
Lecture d’histoires en anglais à la Bibliothèque Caroline demain
22 juillet 2019 - 09h08
Atelier gratuit en anglais et sur inscription pour les enfants, à partir de deux ans, de 10h à 11h.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo