• Extension en mer

Prévoir l’imprévisible, anticiper l’imprévu

27 décembre 2018 - 16h01

Répondre à l’appel d’offre d’un chantier tel que l’extension en mer du territoire monégasque et ses 6ha suppose d’envisager le plus grand nombre d’aléas possible, notamment météorologiques, et d’y apporter des solutions. Qu’il s’agisse du planning, de la gestion des équipes ou de la préservation du matériel.

« Le modèle météorologique de Monaco s’avère particulier », observe Christophe Hirsinger. Pour le directeur de Bouygues TP Monaco, il était donc nécessaire de faire appel à pas moins de deux prestataires extérieurs spécialisés dans les prévisions météorologiques afin de se donner le maximum de chances de ne pas seulement réagir à un évènement particulier, mais surtout de l’anticiper et de se donner le temps de le préparer au mieux.

Réactivité

Réactualisé parfois plusieurs fois par jour, le point météo émis par les deux prestataires extérieurs se doit d’être le plus précis possible. « C’est ainsi que, dès le début du chantier, nous avons prévu des procédures de mise à l’abri de nos matériels, explique Christophe Hirsinger. Lors des coups de mer d’octobre/novembre, nous nous sommes donc trouvés en mesure de procéder au repli des navires, selon le protocole élaboré, à Imperia, Nice voire même Toulon ». Pourtant la difficulté ne se réduit pas à cette seule mise à l’abri mais à une stratégie plus globale et à des décisions en conscience. L’évacuation du plan d’eau pour quelques heures suppose, en effet et en réalité, de suspendre les opérations pour plusieurs jours : arrêt des opérations en cours, repli des navires vers leur zone de sécurité, retour après l’évènement et remise en route du travail. Sans compter que le « chien de garde », remorqueur qui va accompagner le navire, peut se trouver, selon le règlement des divers ports d’accueil, consigné, c’est-à-dire qu’il devra rester aux côtés de son navire pendant toute la durée du repli sans pouvoir prendre en charge le trajet d’une autre embarcation. Une décision trop hâtive peut donc engendrer un retard notable tandis que, tardive, elle pourrait occasionner des dégâts. Pas simple…

 

©DR

 

La « houle significative »

« En matière de houle, comme ce fut le cas en octobre/novembre, précise le directeur de Bouygues TP Monaco, nous travaillons sur la base de ce que nous dénommons la HS, c’est-à-dire la notion de houle significative. Mais cette donnée a des implications différentes selon les ateliers, chacun de ces derniers ayant un comportement différent, certains n’étant affectés que dans une moindre mesure, d’autres de manière très significative par une même intensité de houle ». La pose des caissons en elle-même, à titre d’exemple et compte tenu de son exigence de précision – rappelons que la marge de tolérance s’avère inférieure à dix centimètres – ne peut être réalisée que dans des conditions optimales. Or, le retard pris au printemps a eu pour conséquence de décaler la période de pose vers l’hiver, ce qui vient compliquer la gestion du planning. « Dans le calendrier initial, nous avons considéré un ratio de 30% en moyenne d’aléa météorologique, ce qui nous laisse une marge certaine », confie Christophe Hirsinger. Mais les aléas météorologiques concernent également la gestion des équipes. Les coups de vent et de mer récents l’ont démontré à loisir. Ainsi, tandis que certaines de ces équipes se trouvaient en suractivité pour procéder aux diverses mesures de protection à l’approche d’une mauvaise passe météorologique, d’autres ne pouvaient plus travailler, leur atelier étant suspendu. « Nous travaillons en prenant en compte deux notions de risques, éclaire Christophe Hirsinger. La première est celle de risque identifié, c’est-à-dire ce que l’on peut raisonnablement prévoir comme des difficultés liées à la météorologie ou la casse de certains matériels, la seconde, celle de risques autres qu’identifiés qui ne peuvent, par hypothèse, qu’être très difficilement envisageables ». Le leitmotiv, selon le directeur : « Ne prendre aucun risque que ce soit pour les hommes comme pour le matériel ». D’où l’application de cette notion très actuelle que représente le principe de précaution

 

Georges-Olivier Kalifa

Photo © GOK

A lire aussi...

  • Extension en mer

Avis de tempête sur l’extension

28 décembre 2018 - 15h52

Des mois d’octobre et début novembre particulièrement agités sur le plan météorologique ont perturbé le déroulement des travaux. Quelques dommages, de menus retards, mais rien qui ne remette en cause…

Lire la suite
  • Extension en mer

Dynamique économique

8 novembre 2018 - 16h58

Pourvoyeur d’emploi mais aussi générateur de retombées économiques à et hors Monaco, le chantier d’extension en mer offre de formidables opportunités. Les explications de Julien Biet, directeur administratif et financier…

Lire la suite
LIVE !
La liste des nommés aux Laureus World Sports Awards dévoilée, avec Kylian Mbappé et les Bleus
18 janvier 2019 - 17h15
Le 18 février, les plus chanceux recevront en Principauté les statuettes tant convoitées, synonymes de consécration aux Laureus World Sport Awards. De grands noms font partie de cette liste, dont Kylian Mbappé, l'équipe de France de football, Lewis Hamilton ou encore les Golden State Warriors.
Une journée de sensibilisation organisée par les étudiants de l’I.F.S.I.
18 janvier 2019 - 14h44
Cette journée de sensibilisation par les étudiants en Soins infirmiers (promotion Tony Varo), dont le thème était « Alerter, masser, défibriller », s’est déroulée le 17 janvier dans divers endroits stratégiques de Monaco, comme la place du Marché, la gare et la galerie commerciale de Fontvieille, avec l’aide de la section secourisme de la Croix-Rouge monégasque et du corps des Sapeurs-Pompiers de Monaco.
Les préventes pour l’exposition "Dali, une histoire de la peinture" au Grimaldi Forum sont disponibles
17 janvier 2019 - 15h57
Exposition prévue du 6 juillet au 8 septembre à l’espace Ravel, il est d’ores et déjà possible d'acquérir une prévente en ligne ou directement à la billetterie du Grimaldi Forum, au tarif de 6 euros par personne.
Le Marché de La Condamine se met à l’heure du cirque le samedi 19 janvier
17 janvier 2019 - 14h48
Dans le cadre du 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo, une animation sera proposée par la troupe des « Clowns en Folie » samedi 19 janvier de 11h à 12h30 sur la place d’Armes et à l'intérieur de la Halle du Marché de La Condamine.
Les Ballets de Monte-Carlo au Théâtre des Champs Elysées à Paris : du 8 au 10 février
16 janvier 2019 - 12h22
Le 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo ouvre ses portes du 17 au 27 janvier
16 janvier 2019 - 10h55
Plus de 150 artistes, originaires de 15 pays, se produiront sur la célèbre piste du chapiteau de Fontvieille pour gagner les récompenses suprêmes, les Clowns d’Or, d’Argent de Bronze qui récompenseront leurs carrières.
Victoire de l’ASM Basket face à l’équipe serbe KK Partizan NIS en Eurocup (72-68)
16 janvier 2019 - 10h53
La meilleure demifondeuse en Europe, Sifan Hassan sera présente pour le 5km Herculis
16 janvier 2019 - 10h51
La détentrice des records d'Europe du 5 000m sur piste et du semi-marathon sera présente le 17 février à Monaco pour le 5km Herculis.
VIDEOS

La Gazette de Monaco

19 décembre 2018 - 10h16