• Extension en mer

Prévoir l’imprévisible, anticiper l’imprévu

27 décembre 2018 - 16h01

Répondre à l’appel d’offre d’un chantier tel que l’extension en mer du territoire monégasque et ses 6ha suppose d’envisager le plus grand nombre d’aléas possible, notamment météorologiques, et d’y apporter des solutions. Qu’il s’agisse du planning, de la gestion des équipes ou de la préservation du matériel.

« Le modèle météorologique de Monaco s’avère particulier », observe Christophe Hirsinger. Pour le directeur de Bouygues TP Monaco, il était donc nécessaire de faire appel à pas moins de deux prestataires extérieurs spécialisés dans les prévisions météorologiques afin de se donner le maximum de chances de ne pas seulement réagir à un évènement particulier, mais surtout de l’anticiper et de se donner le temps de le préparer au mieux.

Réactivité

Réactualisé parfois plusieurs fois par jour, le point météo émis par les deux prestataires extérieurs se doit d’être le plus précis possible. « C’est ainsi que, dès le début du chantier, nous avons prévu des procédures de mise à l’abri de nos matériels, explique Christophe Hirsinger. Lors des coups de mer d’octobre/novembre, nous nous sommes donc trouvés en mesure de procéder au repli des navires, selon le protocole élaboré, à Imperia, Nice voire même Toulon ». Pourtant la difficulté ne se réduit pas à cette seule mise à l’abri mais à une stratégie plus globale et à des décisions en conscience. L’évacuation du plan d’eau pour quelques heures suppose, en effet et en réalité, de suspendre les opérations pour plusieurs jours : arrêt des opérations en cours, repli des navires vers leur zone de sécurité, retour après l’évènement et remise en route du travail. Sans compter que le « chien de garde », remorqueur qui va accompagner le navire, peut se trouver, selon le règlement des divers ports d’accueil, consigné, c’est-à-dire qu’il devra rester aux côtés de son navire pendant toute la durée du repli sans pouvoir prendre en charge le trajet d’une autre embarcation. Une décision trop hâtive peut donc engendrer un retard notable tandis que, tardive, elle pourrait occasionner des dégâts. Pas simple…

 

©DR

 

La « houle significative »

« En matière de houle, comme ce fut le cas en octobre/novembre, précise le directeur de Bouygues TP Monaco, nous travaillons sur la base de ce que nous dénommons la HS, c’est-à-dire la notion de houle significative. Mais cette donnée a des implications différentes selon les ateliers, chacun de ces derniers ayant un comportement différent, certains n’étant affectés que dans une moindre mesure, d’autres de manière très significative par une même intensité de houle ». La pose des caissons en elle-même, à titre d’exemple et compte tenu de son exigence de précision – rappelons que la marge de tolérance s’avère inférieure à dix centimètres – ne peut être réalisée que dans des conditions optimales. Or, le retard pris au printemps a eu pour conséquence de décaler la période de pose vers l’hiver, ce qui vient compliquer la gestion du planning. « Dans le calendrier initial, nous avons considéré un ratio de 30% en moyenne d’aléa météorologique, ce qui nous laisse une marge certaine », confie Christophe Hirsinger. Mais les aléas météorologiques concernent également la gestion des équipes. Les coups de vent et de mer récents l’ont démontré à loisir. Ainsi, tandis que certaines de ces équipes se trouvaient en suractivité pour procéder aux diverses mesures de protection à l’approche d’une mauvaise passe météorologique, d’autres ne pouvaient plus travailler, leur atelier étant suspendu. « Nous travaillons en prenant en compte deux notions de risques, éclaire Christophe Hirsinger. La première est celle de risque identifié, c’est-à-dire ce que l’on peut raisonnablement prévoir comme des difficultés liées à la météorologie ou la casse de certains matériels, la seconde, celle de risques autres qu’identifiés qui ne peuvent, par hypothèse, qu’être très difficilement envisageables ». Le leitmotiv, selon le directeur : « Ne prendre aucun risque que ce soit pour les hommes comme pour le matériel ». D’où l’application de cette notion très actuelle que représente le principe de précaution

 

Georges-Olivier Kalifa

Photo © GOK

A lire aussi...

  • Extension en mer

Record européen dans le cadre de l’extension en mer

5 mars 2019 - 15h56

La pose de deux émissaires dits R280 et EP Extension par l’entreprise Trasomar est actuellement en cours dans l’anse du Portier. Jouant le rôle d’exutoire de la chambre destinée à…

Lire la suite
  • Extension en mer

Le 7e caisson en cours de pose

22 février 2019 - 16h14

La pose du 7e caisson de l’extension en mer du territoire monégasque a débuté ce matin et devrait être achevée avant la fin de la journée. Le visage du futur…

Lire la suite
LIVE !
Montage de la première tribune du circuit F1 aujourd’hui par l’Automobile Club de Monaco
20 mars 2019 - 15h31
Film « Les aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin »
20 mars 2019 - 12h12
Jack Burton accompagne son ami Wang Chi à l'aéroport de San Francisco afin d'accueillir Miao Yin, la fiancée de ce dernier. Mais Miao Yin est convoitée par Lo Pan, un puissant sorcier désincarné qui pense pouvoir récupérer son enveloppe charnelle en épousant une chinoise aux yeux verts. Jack, simple camionneur, se retrouve au cœur de Chinatown, au beau milieu d'une lutte surnaturelle entre les puissances du Bien et du Mal orientales. Rendez-vous à 19h à la Sonothèque José Notari.
BNP Paribas sensibilise ses équipes à la transition énergétique
20 mars 2019 - 11h45
La banque BNP Paribas Wealth Management Monaco organisait hier en présence de la Mission pour la transition énergétique (MTE), devant plus de 90 salariés, une présentation sur ses engagements en la matière. Depuis plusieurs années, l’établissement développe de nombreuses actions dans cette perspective, notamment via la signature du Pacte National de la transition énergétique en 2018. Plusieurs membres de la MTE ont répondu aux différentes questions des salariés et recueilli de nouvelles signatures du Pacte National.
Conférence « Avec Voix et Éloquences » à la Maison de France
20 mars 2019 - 10h12
Cycle Culture et Francophonie 2019 : Conférence sur le thème "Avec Voix et Éloquences" par Jean-Philippe Lafont. Rendez-vous à 18h30.
La mission permanente de Monaco à l’ONU accueille Marc Rosen
20 mars 2019 - 09h26
Le mois de mars est traditionnellement celui de la femme à l’ONU, pendant lequel se déroule la commission de la condition de la femme. A cette occasion, Marc Rosen, designer de flacons de parfum iconiques a été invité. Le comité d’accueil des délégations onusiennes a pu découvrir le travail de conception des flacons de parfum. Marc Rosen a été vainqueur de septs Prix FIFI, équivalent des Oscars pour l’industrie du parfum. Il est le président chaque année du Luxe Pack.
Un guide pour la protection des tortues marines
20 mars 2019 - 08h10
Plongeurs, associations de plaisanciers, pêcheurs, capitaineries et autres pratiquants réguliers des eaux monégasques étaient présents hier au Musée océanographique pour acquérir les bons réflexes en cas de rencontre avec une tortue de mer. Retrouvez le guide ici.
Film « Free Zone » au Théâtre des Variétés ce soir
19 mars 2019 - 14h38
Projection organisée par l’Institut audiovisuel de Monaco à 20h.
Nouveaux horaires à la Bibliothèque Princesse Caroline et à la Ludothèque
18 mars 2019 - 14h09
A compter dès aujourd’hui : - Lundi :14h à 18h30 - Mardi, jeudi et vendredi : 10h à 12h – 14h à 18h30 - Mercredi : 10h à 12h – 13h à 18h30
VIDEOS

Simulation d'attentat au CHPG

Retour en images sur l'exercice qui s'est déroulé au CHPG, du jeudi 21 jusqu'au samedi 23 février, simulant divers incidents majeurs. Ici, plusieurs attaques ...

23 février 2019 - 17h02