• Art & Culture

Pedro Alonso, le comédien aux multiples facettes

17 juin 2019 - 17h00

Devenu mondialement célèbre grâce à son personnage dans La Casa de Papel, Pedro Alonso refuse d’endosser une seule casquette. Comédien le jour, artiste peintre et écrivain à ses heures perdues, l’acteur espagnol varie les plaisirs avec une seule idée en tête : son épanouissement professionnel et personnel.

Misogyne, odieux et antipathique, Andres de Fonollosa Gonzalves, dit Berlin, est le leader du groupe des braqueurs qui s’introduit au sein de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre de Madrid. Spécialiste en vol de bijouteries, il incarne le parfait cliché du criminel sociopathe. C’est grâce à ses long discours humanistes mais aussi à sa capacité à influencer les personnes qu’il a su gagner le cœur des spectateurs et devenir l’un des personnages favoris de la série.  Un rôle pas si simple à interpréter.  Pour Pedro Alonso, il y a eu une communion entre ce personnage et lui-même. Une connexion née d’un voyage qui a marqué l’artiste tant professionnellement que dans sa vie privée, « Je rentrais d’un voyage au Mexique où j’avais eu un petit rôle dans une série locale. Ce voyage a été une découverte pour moi, une nouvelle étape dans ma vie. J’ai été touché par le chamanisme mexicain et sa culture. Ainsi, quand j’ai lu les deux premières séquences de Berlin, j’ai de suite compris qu’il était un chaman. Mais non pas un chaman de lumière, il était très intelligent et surtout dangereux, une sorte de gourou qui peut manipuler tout le monde à sa guise. Je n’ai pas eu à trop préparer le personnage, j’ai décidé de jouer de manière intuitive et naturelle et cela a marché », explique le quarantenaire, souriant et avec un brin de mélancolie dans les yeux.

Un acteur humble…

C’est l’une des têtes d’affiches qui composent le jury de sélection du Festival de Télévision de Monte-Carlo cette année, rôle qui lui a été proposé par les organisateurs et que l’acteur « ne regrette pas une seule seconde ». « C’est très stimulant et enrichissant de partager une semaine avec des professionnels du milieu. Je suis très curieux alors je n’ai pas hésité quand on m’a fait cette proposition », déclare l’acteur.  Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Malgré le décollage exponentiel de sa carrière, Pedro Alonso préfère « aller doucement ». Pour lui, profiter de son succès revient à faire les « bons choix » et ne pas miser sur la quantité. C’est avec un calme inouï qu’il partage ses anecdotes qui reçoivent les rires de l’audience en guise de réponse. Aux côtés de l’acteur, le temps semble éternel.

De nombreux projets en perspective

« J’adore peindre et écrire. Mais ce n’est pas parce que j’aime faire cela que je le fais bien ! », s’amuse l’Espagnol avant d’aborder ses nouveaux projets. Parmi lesquels la publication d’un livre, La Historia de Filipo, prévue cette année et contant l’histoire d’un soldat, espion romain qui fait la rencontre bouleversante de celle d’un soldat rebelle. « Ce livre n’est pas le premier que j’ai écrit, mais ce sera le premier à être publié et qui sait, peut-être qu’on pourrait en faire un film », affirme Pedro Alonso avant de poursuivre : « Par ailleurs, ma compagne et moi-même avons peint des toiles qui illustreront le livre et nous ferons certainement une exposition par la suite. »

Et pourquoi pas une future carrière en tant que scénariste ?

« Ma carrière a rebondi d’un coup en peu de temps et j’en profite à ma manière. Parfois, nous nous trompons dans nos choix mais je sais que j’ai pris les bonnes décisions car je suis épanoui », explique Pedro Alonso. S’il écrit et joue par passion, l’acteur avance doucement et ne souhaite pas forcer les choses. « Si un jour ma carrière change de voie, je veux que cela se fasse naturellement et alors ce jour-là je serai heureux », témoigne modestement Pedro Alonso avant de conclure l’interview, toujours le sourire aux lèvres.

Daniela Guerra

©Délia Kriel

A lire aussi...

  • Art & Culture

Nolwenn Leroy, « emplie de joie » sur la scène de l’Espace Léo Ferré

20 septembre 2019 - 17h00

La chanteuse bretonne se produit demain soir sur la scène monégasque. Une première en Principauté pour la gagnante de la saison 2 de la Star Academy. Après l’album Bretonne, Nolwenn…

Lire la suite
  • Art & Culture
  • Société

Casamanara expose le mobilier de Jeanneret

20 septembre 2019 - 09h24

Le showroom monégasque, fondé par Piero Manara et Debla Manara Berger, propose une exposition de meubles, conçus par Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret pour la ville de Chandigarh…

Lire la suite
LIVE !
Concert de l’OPMC à 18h au Grimaldi Forum
22 septembre 2019 - 11h44
La Grande Saison de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sera lancée cet après-midi par le concert « l’ombre et la lumière » dirigé par Kazuki Yamada avec le contralto Marie-Nicole Lemieux et Olivier Vernet à l’orgue.
L’AS Monaco Basket et FEDCOM annoncent leur partenariat
22 septembre 2019 - 08h43
Partenaire de l’AS Monaco FC depuis 25 ans et du Monte-Carlo Rolex Masters de tennis depuis 18 ans, FEDCOM s’engage désormais avec le club de basket monégasque. Hier, son logo est apparu pour la première fois sur le maillot de la Roca Team à l’occasion de la première journée de Jeep Elite.
Nolwenn Leroy à 20h30 à l’Espace Léo Ferré
21 septembre 2019 - 11h54
Basket Jeep Elite : Monaco – Gravelines Dunkerque à 18h30 à la salle Gaston Médecin
21 septembre 2019 - 10h00
Partenariat hôtelier Mali-Monaco
21 septembre 2019 - 08h00
Du 9 au 17 septembre, le directeur de l'école hôtelière Chiaka Sidibe de Bamako, M. Khoudja et un professeur ont été accueillis par le Lycée Technique et Hôtelier de Monaco (LTHM) pour une formation en immersion. Leur formation s’inscrit dans le cadre du protocole d’accord signé en mars dernier, à l’occasion de la 2e Commission Bilatérale Mali-Monaco et couvre la période 2019-2021. Il a pour objectif le renforcement des connaissances du personnel et des élèves de l'Ecole Hôtelière malienne dans les domaines de la cuisine, du service et de l'hébergement à travers une coopération avec le LTHM.
Numéro d’information pour les victimes de violences
20 septembre 2019 - 16h20
Un nouveau numéro d’information vient d’être mis en place pour les victimes de violences, qui pourront disposer de renseignements gratuitement en composant le 0 800 91 90 10 depuis un téléphone fixe ou mobile sur le territoire monégasque.
Nolwenn Leroy en concert ce samedi
19 septembre 2019 - 10h11
L’auteure-compositrice-interprète et multi-instrumentiste française enchantera la scène de l’Espace Léo Ferré ce week-end. Un interview avec l’artiste sera disponible prochainement.
Présentation de la rentrée culturelle de la Médiathèque à 18h30
19 septembre 2019 - 10h10
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo