• Art & Culture

Pedro Alonso, le comédien aux multiples facettes

17 juin 2019 - 17h00

Devenu mondialement célèbre grâce à son personnage dans La Casa de Papel, Pedro Alonso refuse d’endosser une seule casquette. Comédien le jour, artiste peintre et écrivain à ses heures perdues, l’acteur espagnol varie les plaisirs avec une seule idée en tête : son épanouissement professionnel et personnel.

Misogyne, odieux et antipathique, Andres de Fonollosa Gonzalves, dit Berlin, est le leader du groupe des braqueurs qui s’introduit au sein de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre de Madrid. Spécialiste en vol de bijouteries, il incarne le parfait cliché du criminel sociopathe. C’est grâce à ses long discours humanistes mais aussi à sa capacité à influencer les personnes qu’il a su gagner le cœur des spectateurs et devenir l’un des personnages favoris de la série.  Un rôle pas si simple à interpréter.  Pour Pedro Alonso, il y a eu une communion entre ce personnage et lui-même. Une connexion née d’un voyage qui a marqué l’artiste tant professionnellement que dans sa vie privée, « Je rentrais d’un voyage au Mexique où j’avais eu un petit rôle dans une série locale. Ce voyage a été une découverte pour moi, une nouvelle étape dans ma vie. J’ai été touché par le chamanisme mexicain et sa culture. Ainsi, quand j’ai lu les deux premières séquences de Berlin, j’ai de suite compris qu’il était un chaman. Mais non pas un chaman de lumière, il était très intelligent et surtout dangereux, une sorte de gourou qui peut manipuler tout le monde à sa guise. Je n’ai pas eu à trop préparer le personnage, j’ai décidé de jouer de manière intuitive et naturelle et cela a marché », explique le quarantenaire, souriant et avec un brin de mélancolie dans les yeux.

Un acteur humble…

C’est l’une des têtes d’affiches qui composent le jury de sélection du Festival de Télévision de Monte-Carlo cette année, rôle qui lui a été proposé par les organisateurs et que l’acteur « ne regrette pas une seule seconde ». « C’est très stimulant et enrichissant de partager une semaine avec des professionnels du milieu. Je suis très curieux alors je n’ai pas hésité quand on m’a fait cette proposition », déclare l’acteur.  Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Malgré le décollage exponentiel de sa carrière, Pedro Alonso préfère « aller doucement ». Pour lui, profiter de son succès revient à faire les « bons choix » et ne pas miser sur la quantité. C’est avec un calme inouï qu’il partage ses anecdotes qui reçoivent les rires de l’audience en guise de réponse. Aux côtés de l’acteur, le temps semble éternel.

De nombreux projets en perspective

« J’adore peindre et écrire. Mais ce n’est pas parce que j’aime faire cela que je le fais bien ! », s’amuse l’Espagnol avant d’aborder ses nouveaux projets. Parmi lesquels la publication d’un livre, La Historia de Filipo, prévue cette année et contant l’histoire d’un soldat, espion romain qui fait la rencontre bouleversante de celle d’un soldat rebelle. « Ce livre n’est pas le premier que j’ai écrit, mais ce sera le premier à être publié et qui sait, peut-être qu’on pourrait en faire un film », affirme Pedro Alonso avant de poursuivre : « Par ailleurs, ma compagne et moi-même avons peint des toiles qui illustreront le livre et nous ferons certainement une exposition par la suite. »

Et pourquoi pas une future carrière en tant que scénariste ?

« Ma carrière a rebondi d’un coup en peu de temps et j’en profite à ma manière. Parfois, nous nous trompons dans nos choix mais je sais que j’ai pris les bonnes décisions car je suis épanoui », explique Pedro Alonso. S’il écrit et joue par passion, l’acteur avance doucement et ne souhaite pas forcer les choses. « Si un jour ma carrière change de voie, je veux que cela se fasse naturellement et alors ce jour-là je serai heureux », témoigne modestement Pedro Alonso avant de conclure l’interview, toujours le sourire aux lèvres.

Daniela Guerra

©Délia Kriel

A lire aussi...

  • Art & Culture

Improvisation pour enfants au Théâtre des Muses

18 février 2020 - 11h53

Durant toutes les vacances de février, le Théâtre des Muses propose des stages d’initiation à l’improvisation théâtrale aux enfants de 6 à 13 ans. Qu’il s’agisse de découvrir ou de…

Lire la suite
  • Art & Culture

Kheiron, le rire non-stop

16 février 2020 - 11h28

L’humoriste ouvrira les Sérénissimes de l’Humour le mercredi 18 mars prochain à la salle Prince Pierre du Grimaldi Forum au cours d’un spectacle sobrement baptisé 60 minutes avec Kheiron. L’artiste…

Lire la suite
LIVE !
Coronavirus : la Croix-Rouge monégasque lance un appel aux dons
19 février 2020 - 09h53
La Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge a lancé un appel de 32 millions de francs suisses destiné à financer des mesures de prévention contre le coronavirus. La Croix-Rouge monégasque a déjà remis 70 000 euros à la FICR et elle propose de réaliser des dons (en précisant coronavirus) adressés à son siège 27, boulevard de Suisse ou sur son site internet www.croix-rouge.mc
Thé littéraire : « Coups de cœur des lecteurs » à 17h à la Bibliothèque Louis Notari
19 février 2020 - 09h45
Opéra « Street Scene » vendredi 21 (gala), mardi 25 février à 20h et dimanche 23 février à 15h à la Salle Garnier de l’Opéra Monte-Carlo
18 février 2020 - 10h45
De Kurt Weill avec Geoffrey Dolton, Jeni Bern, Scott Wilde, Lucy Schaufer, Harriet Williams, Mandisinde Mbuyazwe, Patricia Racette, Joel Prieto, Tyler Clarke, Paulo Szot, Gerardo Bullon, Pierre Emmanuel Roubet, Marta Fontanals-Simmons, Richard Burkhard, Mary Bevan, le Choeur de l’Opéra de Monte-Carlo, le Chœur d’enfants de l’Académie Rainier III et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Lee Reynolds, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo.
Thé littéraire : « Coups de cœur des lecteurs » demain à 17h à la Bibliothèque Louis Notari
18 février 2020 - 10h38
Jeudi 20 février, au Méridien Hôtel à 18h30, se tiendra une présentation « Vroom Spotlight and Networking » présentée par Integius, une entreprise autrichienne de technologie immobilière spécialisée dans la maison intelligente.
18 février 2020 - 10h07
Ciné club : « Les faussaires » de Frédéric Blum (1994), présenté par Jean-Christophe Gay à 19h à la Bibliothèque Louis Notari
18 février 2020 - 09h12
Conférence sur le thème « Les Grimaldi, une grande lignée Francophone au cœur de l’Europe dynastique » à 18h30 au Méridien Beach Plaza
17 février 2020 - 08h05
Par Jean des Cars organisée par le Comité d’Entraide des Français de Monaco et l’Union de la Presse Francophone.
Exposition d'Icônes Brodées jusqu’au 3 avril à la Cathédrale de Monaco
16 février 2020 - 10h27
Exposition d'Icônes Brodées de l’Atelier Prikosnovenie de Moscou en collaboration avec le Consulat de Russie.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo