• Immobilier

Orietta Polonio : « Le Feng Shui trouve des blocages énergétiques »

16 août 2019 - 9h00

Installée en Principauté depuis plus de cinq ans, l’architecte monégasque propose désormais à ses clients une approche Feng Shui de leurs projets. Cette discipline chinoise millénaire cherche à équilibrer les énergies au sein de son habitat en s’appuyant sur quelques règles de base. Orietta Polonio a souhaité évoquer cette pratique encore absconse en Occident.

Certains voient le Feng Shui comme une tendance, d’autres le pratiquent au quotidien à l’instar des Japonais ou des Chinois. Orietta Polonio, d’Atelier VII Architecture et experte Feng Shui à l’Ecole Française de Feng Shui, s’est prise de passion pour cette discipline à l’université. Si cet art en est encore au stade embryonnaire en Principauté, l’architecte monégasque plaide pour sa cause. « Le Feng Shui trouve des blocages énergétiques au sein du logement qui peuvent se répercuter sur ses habitants, qu’ils soient à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. C’est l’environnement qui influence la vie des habitants », analyse l’architecte monégasque.

Un langage

Points cardinaux, carré Lo Shu, chiffre Kua… le jargon Feng Shui se donne des allures plutôt mystiques. Un langage qu’essaye de décrypter Orietta Polonio : « L’analyse est très parascientifique dans le sens où il y a de nombreux calculs à réaliser en se basant sur des informations telles que l’année de construction du bâtiment, la date de naissance de l’occupant pour déterminer le chiffre Kua (chiffre porte-bonheur, NDLR)… Je peux ensuite donner des conseils d’aménagement et de réorganisation des espaces […] Tous les volumes et les plans d’un bâtiment sont analysés sur la base de ce que l’on appelle le carré Lo Shu, divisé en neuf carrés. Chaque carré correspond à un secteur déterminé, en référence aux occupants (profession, relation, santé et harmonie générale). Plus on arrive à déterminer le bon équilibre des différents secteurs et plus l’énergie positive va être absorbée par l’habitat », explique Orietta Polonio.

Cinq éléments

Lorsqu’il existe une pièce « mal habitée » au centre d’une habitation tel qu’une salle de bains, des toilettes, une gaine d’évacuation, cela déséquilibre les énergies de l’ancrage du logement et s’avère néfaste. Toutefois, des solutions existent, comme le confie l’architecte : « Il faut travailler sur les cloisons autour pour remédier à ce déséquilibre ». Afin de rétablir l’équilibre des énergies, le Feng Shui a également recourt aux cinq éléments que sont le feu, le bois, la terre, l’eau et le métal. « Il y a bien entendu des remèdes qui sont étudiés en fonction des occupants et sur la base de chaque élément. Par la décoration, on peut ajouter un miroir pour recréer une zone manquante, jouer sur les couleurs, les objets ou les matériaux et ramener les énergies souhaitées dans nos intérieurs », révèle-t-elle.

Animaux symboliques

Egalement, quatre animaux symboliques aident à analyser l’impact environnemental de l’habitation : la Tortue abrite l’arrière du bâtiment et représente le soutien et la protection, le Phoenix se trouve devant la construction et représente l’avenir et les projets, le Tigre à la droite de l’habitation signifie le Yin et le Dragon à la gauche le Yang. L’environnement joue ainsi un rôle prépondérant. « La problématique de Monaco est sa densité d’habitations. En ayant une surface urbaine restreinte donnant sur la mer, le Chi d’un logement c’est-à-dire l’énergie qui le ressource, peut être absorbée trop rapidement par l’horizon », constate Orietta Polonio. Elle nuance son propos en évoquant le futur quartier de l’extension en mer plutôt en harmonie avec les pratiques Feng Shui : « Il y a une marge de végétalisation, un filtre visuel qui abrite et soutient le projet vers la mer. Le quartier du Casino et le Larvotto équilibrent les deux côtés Yin et Yang du quartier. En regardant plus loin, le Rocher et la côte italienne soutiennent positivement cette harmonie urbaine. C’est donc très positif ». De manière peut être instinctive ou inconsciente, les architectes appliquent aussi dans le cadre de leur métier, les recommandations prônées par cet art oriental.

Utilisation en architecture

« Orienter une construction avec une perspective vers le Sud est un classique en architecture qui rentre dans le cadre de l’étude des quatre animaux symboliques ». Récemment, Orietta Polonio a expertisé un appartement où elle devait amener l’élément de l’eau. Cela s’est traduit par l’emploi de la couleur bleue : papier peint et majestueux fauteuils cobalt. Mais les projets du tertiaire l’intéressent tout autant. « Je compte beaucoup sur cette discipline dans les lieux de travail, les commerces et nouvelles constructions. Le Feng Shui ne se limite pas aux logements », conclut-elle. La recherche du bien-être ne s’arrête effectivement pas au seuil de sa porte d’entrée. Trouver le bon équilibre est une quête, qui nécessite une véritable débauche d’énergie.

Délia Kriel

© Orietta Polonio – Atelier VII

 

A lire aussi...

  • Immobilier

Marchands de biens : une association monégasque créée

27 février 2020 - 07h13

L’Association Monégasque des Marchands de Biens (AMMB) est devenue officielle le 6 décembre dernier avec la publication au Journal de Monaco n°8 463. Présidée par Salvatore De Luca, cette association,…

Lire la suite
  • Immobilier
  • Société

Ordre des Architectes : un nouveau bureau élu

15 février 2020 - 11h21

L’annonce a été officialisée dans le Journal de Monaco n° 8471, en date du 31 janvier 2020. La présidence du nouveau bureau élu pour la période 2020-2022 est assurée par…

Lire la suite
LIVE !
Présentation du livre « à Cour & à Jardin » à 11h à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques - Pavillon Bosio
28 février 2020 - 10h29
Présentant les dix années de collaboration entre le Pavillon Bosio et les Ballets de Monte-Carlo. En présence de Jean-Christophe Maillot.
Le gala « U40-Genesis » qui était programmé le samedi 14 mars au Yacht Club de Monaco, a été reporté au samedi 17 octobre
28 février 2020 - 10h28
Football Ligue 1 - Monaco reçoit Reims demain à 20h au Stade Louis-II
28 février 2020 - 09h51
Vernissage de l'exposition « Jardin en cours » à 18h à la Salle d’Exposition du Quai Antoine 1er
28 février 2020 - 08h32
Projet développé dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), l’Académie des Beaux-arts de Palerme, le Jardin d’Agronomie Tropicale de Nogent-sur-Marne, le Jardin Exotique de Monaco et le Jardin botanique de Palerme. Avec l’aimable concours de la Direction des Affaires Culturelles de la Principauté.
Vernissage de l'exposition « Jardin en cours » demain à 18h à la Salle d’Exposition du Quai Antoine 1er
27 février 2020 - 11h35
Projet développé dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), l’Académie des Beaux-arts de Palerme, le Jardin d’Agronomie Tropicale de Nogent-sur-Marne, le Jardin Exotique de Monaco et le Jardin botanique de Palerme. Avec l’aimable concours de la Direction des Affaires Culturelles de la Principauté.
Présentation du livre « à Cour & à Jardin » demain à 11h à l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques - Pavillon Bosio
27 février 2020 - 10h33
Présentant les dix années de collaboration entre le Pavillon Bosio et les Ballets de Monte-Carlo. En présence de Jean-Christophe Maillot.
Récital "Diva on Detour" à 20h à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo
27 février 2020 - 09h47
Par Patricia Racette, soprano avec Craig Terry, piano, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo. Au programme : chansons de Cole Porter, Stephen Sondheim, George Gershwin et Edith Piaf.
Conférence sur le thème « Réincarnation et karma : mythe ou réalité ? » par Philippe Deschamp à 19h30 à la Maison des Associations
27 février 2020 - 08h55
Conférence organisée par l'Association Amorc Monoecis.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo