• Economie
  • Politique
  • Société

Négociations avec l’Europe : la position ferme de Serge Telle

12 avril 2019 - 16h36

Le ministre d’Etat, Serge Telle, était jeudi soir l’invité du Monaco Press Club à l’ACM. A cette occasion, il a abordé plusieurs dossiers au premier rang desquels celui des négociations avec l’Union européenne.

Comment évoluent les négociations pour un éventuel accord d’association avec l’Union européenne ? Quels changements pourraient ou devraient intervenir dans les conventions entre la France et Monaco le cas échéant ? Sur ce point précis, le ministre d’Etat rappelle qu’il y a 132 conventions entre les deux pays, que beaucoup doivent rester en vigueur, en particulier la convention douanière ou celle de voisinage de 1963. L’union douanière est une réalité, de même les services français jouent parfois, dans le cadre des conventions, un rôle pour le contrôle de l’entrée des étrangers en Principauté. Certains textes devraient, par conséquent, être exclus d’un accord éventuel avec l’Europe, d’autres en revanche seraient adaptés notamment en matière de droit de la consommation. Et Serge Telle évoque ensuite les 4 000 directives et règlements communautaires… avant de marteler une nouvelle fois que l’Europe doit prendre en compte cette réalité : à Monaco les Nationaux sont minoritaires ce qui est unique. La négociation est asymétrique, selon son expression, il faut que l’Union fasse un pas vers Monaco. Les Monégasques ont besoin de pouvoir conserver leurs spécificités et d’être protégés dans leur pays en matière de logement ou d’emploi. « Nous ne pouvons pas céder au principe de non-discrimination » qui est un des fondements de la construction européenne, précise le ministre d’Etat, néanmoins il faut permettre aux entreprises de la Principauté d’avoir accès à l’Europe et aux Monégasques d’y travailler. « C’est mieux si on réussit mais les négociations seront longues et compliquées. Dans une négociation, il faut être maître du temps », insiste-t-il. Evoquant le souhait du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, « de signer une sorte de protocole d’accord en juin », Serge Telle déclare : « Si nous pouvons y arriver c’est bien, mais juin c’est demain et les montagnes sont énormes » et il précise que, malgré tout le travail déjà accompli, « chaque problème nécessitera un effort de créativité juridique et rédactionnel ». En clair beaucoup reste à faire et « rien ne permet de dire qu’on est proche d’un accord ». S’il est convaincu du bénéfice que représente l’Union pour les 27, il estime que la situation de Monaco est particulière et que « ce qui est important c’est une bonne négociation ». Selon lui, il y a deux façons d’aborder le problème soit en partant des quatre libertés avec des dérogations à condition « qu’il n’y ait pas de trous », soit en excluant certains points de l’accord. Quoi qu’il en soit, le ministre d’Etat souligne que l’objectif du gouvernement est « absolument commun avec celui du Conseil national » dont le Président était présent ce jeudi soir, à savoir qu’un accord ne peut se faire que dans l’intérêt des Monégasques.

Logement dans les communes limitrophes

Parmi les autres sujets abordés lors de cette réunion du Press Club, la création d’un groupe de travail franco-monégasque pour étudier l’adaptation de la loi SRU française afin que davantage de salariés de Monaco  puissent bénéficier de logements sociaux dans les communes limitrophes alors qu’actuellement, en raison de leurs niveaux de salaires, beaucoup logent à Nice tandis qu’à l’inverse bon nombre de ceux qui travaillent à Nice habitent autour de la Principauté. Par ailleurs, le ministre d’Etat est revenu sur les propos tenus par Jean-Louis Grinda sur les logements domaniaux que des Monégasques n’occuperaient pas effectivement en Principauté. A partir d’une étude réalisée sur un échantillon de 450 appartements, cette proportion serait inférieure à 1%. Un chiffre « insuffisant pour changer quoi que ce soit » à la politique de l’Etat, selon Serge Telle qui souhaite « mettre un point final » à cette polémique.

Les Enfants du pays

Concernant les Enfants du pays, le ministre d’Etat a indiqué que la Constitution ne prévoyait que deux catégories de personnes, les Monégasques et ceux qui ne le sont pas et qu’on ne pouvait créer un nouveau statut pour les Enfants du pays mais qu’en revanche il fallait reconnaître leur contribution au rayonnement, à l’histoire et à l’économie de la Principauté. Enfin, à titre individuel, ils peuvent bénéficier de conditions particulières en matière d’emploi, d’éducation, de logement. D’où les discussions et les projets sur le maintien du secteur protégé. La réunion s’est achevée par un échange sur la transition numérique, Serge Telle soulignant les efforts déjà accomplis dans l’administration notamment et annonçant qu’Extended Monaco, l’ambition numérique de Monaco, serait présentée le 30 avril en présence du Souverain.

Noël Mettey

© DR

A lire aussi...

  • Economie
  • Technologie

De nouvelles startups rejoignent MonacoTech

10 juillet 2020 - 07h38

Soutenir des projets audacieux, à fort potentiel et impact. Tel est l’objectif de MonacoTech dont le dernier appel à candidature remonte aux mois de mars et avril derniers, s’est soldé…

Lire la suite
  • Santé
  • Société

Aucun cas positif à la covid 19 n’a été révélé en Principauté ce jeudi 9 juillet

9 juillet 2020 - 20h37

Le bilan sanitaire de la Principauté s’élève donc toujours à 108 personnes touchées par le coronavirus. Une guérison supplémentaire est à constater. Le total de personnes guéries indique donc 96…

Lire la suite
LIVE !
Cinq nouvelles startups ont rejoint MonacoTech portant ainsi à 20 le nombre de startups qui y sont désormais incubées
8 juillet 2020 - 15h15
Demain de 8h30 à 18h, les Monégasques, résidents, scolaires et salariés de Monaco sont conviés à la session de rattrapage de dépistage à la covid 19, organisée à l’Espace Léo Ferré
6 juillet 2020 - 09h48
Une décision ministérielle publiée au Journal de Monaco autorise, par dérogation et sous conditions, les évènements jusqu’à 5 000 personnes
4 juillet 2020 - 11h15
Depuis le 28 avril 2020, une décision ministérielle interdit les rassemblement de plus de dix personnes sur les voies et espaces publics. Une nouvelle décision ministérielle du 26 juin, modifiant la précédente et portant instauration de mesures exceptionnelles dans le cadre de la reprise progressive des activités en vue de lutter contre l’épidémie de covid 19 indique « par dérogation, des évènements regroupant plus de dix personnes et dans le respect d'une jauge maximale de 5.000 personnes, pourront être ponctuellement autorisés dans le cadre de l'organisation d'une manifestation ou un évènement singulier. La demande d'autorisation correspondante devra être déposée préalablement auprès des services compétents de l'Administration, accompagnée d'un dossier complet incluant notamment le protocole de mesures sanitaires envisagées. »  
Le Monte-Carlo Film Festival de la Comédie est reporté du 5 au 10 octobre au Grimaldi Forum
3 juillet 2020 - 15h53
Cette 17e édition du Monte-Carlo Film Festival de la Comédie, conçu et dirigé par Ezio Greggio, était initialement prévue du 20 au 25 juillet.  
Zvezdan Mitrovic fait son grand retour en tant que coach de la Roca Team pour la saison 2020-2021
2 juillet 2020 - 14h32
Pas Croisés, une performance dansée des Ballets de Monte-Carlo au musée national Marc Chagall de Nice demain à 20h
2 juillet 2020 - 10h34
L’institution culturelle monégasque s’exporte hors les murs pour cette collaboration de Mimoza Koïke et Asier Edeso Eguia, artistes chorégraphiques des Ballets de Monte-Carlo. Cette performance dansée aura lieu demain à 20h dans les Jardins du Musée sur le thème « De Natura ». Réservation obligatoire puisque la capacité maximale est de 70 personnes. Prix : 10 euros pour les adultes et 5 euros pour les enfants.
La MTE signe un partenariat avec l’institut Efficacity
1 juillet 2020 - 15h49
La Mission pour la Transition Energétique vient de signer un partenariat avec l’Institut de Recherche & Développement Efficacity. Créé en 2014 sous l’égide du programme d’investissements d’avenir (PIA) soutenu par le gouvernement français, cet institut est dédié à la transition énergétique et écologique des villes. Il fédère une trentaine d’acteurs de tous horizons - publics et privés, industriels et académiques - et rassemble plus de 100 chercheurs et experts.
Le restaurant Joël Robuchon de l’hôtel Métropole Monte-Carlo rouvre ce jeudi 2 juillet tous les soirs du jeudi au dimanche inclus, uniquement pour les dîners
30 juin 2020 - 11h19
La Gazette de Monaco Immo