• Sport

Natation : rien ne remplace le bassin

22 mai 2020 - 7h41

Alors que le sport en Principauté est encore à l’arrêt, la Fédération monégasque de natation (FMN) travaille déjà sur sa reprise. La période du confinement aura eu un effet particulièrement négatif sur les nageurs, à l’image de nombreux de sportifs dans le monde. 

Comme beaucoup d’activités, qu’elles soient sportives ou économiques, la natation a connu un coup d’arrêt brutal à la mi-mars. Le confinement ayant été annoncé en Principauté le 17 mars par le Souverain, il a fallu agir vite. « Durant cette crise sanitaire, il y a eu trois moments forts », raconte Michel Pou, entraîneur général de la Fédération monégasque de natation et de l’AS Monaco natation, « le premier, le plus facile en quelque sorte, a été la fermeture qui a suivi les annonces gouvernementales. Deuxièmement, il y a eu une période de résilience et d’acceptation de la situation, enfin la troisième phase, celle d’aujourd’hui, avec une restructuration. Certains peuvent recommencer à rêver, en imaginant qu’on va retrouver une vie normale mais différente de celle d’avant. » Comme partout dans le monde, la Fédération et son club ont dû « jouer le jeu ». Et le quadruple champion de France insiste : « Le sport n’est pas aussi prioritaire que d’autres activités, mais comme pour tout le monde, c’était particulier et difficile ». 

Une reprise « espérée » rapidement

Le retour du sport en Principauté fait partie de la troisième phase des mesures de déconfinement du plan gouvernemental monégasque, annoncée hier. Et c’est une bonne nouvelle qui est tombée, puisque les piscines « sportives » pourront rouvrir dès le 2 juin. Michel Pou, qui est resté en contact avec les autorités locales durant toute la crise sanitaire, rappelle : « Nous ne sommes qu’un utilisateur des installations, donc nous ne maîtrisons pas tout ». Pour son retour, la FMN planche sur un plan en trois phases, avec le haut niveau dans un premier temps, puis les autres compétiteurs et enfin l’ensemble des quelque 850 adhérents. « Il y a différents types de pratique. Nous recommencerons d’abord avec ceux qui ont des objectifs pour la saison à venir. Cela nous permettra de rôder notre organisation », détaille l’entraîneur général. Reste à connaître les conditions permettant une reprise adéquate et à prendre en compte la cohabitation avec les autres utilisateurs du centre nautique Albert II. A savoir qu’il existe une autre problématique : le stade Louis-II est fermé pour cause de travaux. Une nouvelle épine dans le pied pour les personnes qui travaillent à un retour des activités. « Toutes les pistes sont envisagées », assure Michel Pou, qui salue d’ailleurs la mise en place de la plage dynamique par la commune de Cap d’Ail. 

Une situation plus qu’inédite

Mais la reprise sera particulière. L’entraîneur général prévient : « Certains de nos nageurs sont passés de 24 heures de sport par semaine à juste quatre-cinq heures. Cette période de battement va faire des dégâts ». La Fédération et le club ont pu garder un contact quotidien ou presque avec un quart des licenciés, ceux avec le plus haut niveau. « Il y avait des séances quasi-journalières à respecter, mais on ne peut pas remplacer les heures passées en bassin avec de la musculation. » Là où d’autres sports peuvent être source de blessures, les risques « de pépins physiques » liés à la natation sont plus faibles et concernent davantage « des usures ou des inflammations ». Et Michel Pou maintient : « Ce qu’on vit est inédit ! On ne connaît jamais plus de quatre ou cinq semaines d’arrêt ». Alors il faut garder un discours positif pour les plus jeunes, « et leur dire que tout va bien se passer ». Mais l’entraîneur en est conscient, « il faudra beaucoup de travail. Il faut se rendre compte que le temps de reprise est étroitement lié à la période d’arrêt », souligne l’ancien nageur. Dans le cas où un nageur s’arrête trois mois, il lui faudra en moyenne six mois pour retrouver son niveau. Si la structure a essayé de limiter la casse avec des entraînements musculaires, physiques et de tonicité, « il n’y a que le temps qui peut permettre la restructuration sur le plan musculaire type du nageur ». Les prochaines échéances arrivent vite, puisqu’à l’heure actuelle, les choses sérieuses reprendraient dès le mois de novembre, avec les championnats de France élite en bassin de 50 mètres, initialement prévus en avril dernier. Mais Michel Pou préfère rester prudent. « Semaine après semaine, on joue avec des effets qui seront dévastateurs pour la saison à venir. »

Audrey CORMINBOEUF

© Stade Louis-II

A lire aussi...

  • Sport

Première victoire de la saison pour Max Verstappen

9 août 2020 - 16h45

Le Néerlandais s’est adjugé le cinquième Grand Prix de la saison, à l’occasion de la course du 70e anniversaire de la création du championnat du monde. Sur le podium, on…

Lire la suite
  • Sport

Kevin Crovetto : « On peut toujours aller plus haut »

9 août 2020 - 10h23

Le Monégasque était l’un des trois athlètes de la délégation de la Principauté qui s’est déplacée aux Jeux de Rio, en 2016. Il est toujours en quête de son billet…

Lire la suite
LIVE !
Quête pour Beyrouth
8 août 2020 - 10h28
Le diocèse de Monaco informe qu’à travers l’association Caritas, confédération internationale d'organisations catholiques à but caritatif présente dans plus de 200 pays et territoires, il organise une levée de fonds en faveur des habitants de Beyrouth touchés par les explosions de mardi dernier. Une quête sera organisée ce week-end à la sortie des messes dominicales dans toutes les églises de Monaco et de la paroisse du Saint-Esprit (Beausoleil, Cap d’Ail, La Turbie, Peille).
Solidarité : la Croix-Rouge monégasque offre 100000 euros au Liban
7 août 2020 - 14h29
Les explosions de mardi qui ont provoqué la mort de plus d’une centaine de personnes et un total de plus de 5000 blessés à Beyrouth ont entraîné une vague de solidarité, y compris en Principauté où l’on dénombre une communauté de plusieurs centaines de résidents libanais. Dans ce contexte, la Croix-Rouge monégasque consacre une enveloppe de 100000 euros pour venir en aide à la population du pays déjà frappée par une crise économique, sociale et sanitaire.
Concert au Palais princier ce soir à 21h30
6 août 2020 - 16h30
L’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo donne ce soir l’un de ses deux concerts de cette saison (seulement sur invitation) dans la cour du Palais princier. Sous la direction de Juraj Valčuha avec le violoniste Maxim Vengerov. Œuvres de Bizet, Schreker et Mendelssohn.
Nouvelle arrivée au sein de l’effectif de la Roca Team
5 août 2020 - 16h30
Un nouveau renfort sur la ligne arrière vient de signer pour l’AS Monaco Basket. Le club monégasque s’est assuré les services d’Abdoulaye Ndoye. Formé par le Cholet Basket (CB) depuis ses 15 ans, le Français, aujourd’hui âgé de 22 ans, a fait ses débuts en Jeep Elite à 18 ans. Il s’est ensuite peu à peu installé dans le cinq majeur du CB. « Je suis attiré par l’exigence qui est celle au quotidien d’un club comme l’ASM, je suis venu pour sortir de ma zone de confort. Monaco, pour moi, c’est un pas en avant et c’était à mes yeux le meilleur choix », a commenté le joueur à l’annonce de sa signature. 
Monaco Vidéo Electrique, nouvelle société qualifiée « PASSI » en cybersécurité
5 août 2020 - 16h04
Monaco compte désormais quatre sociétés qualifiées de Prestataire d’Audit de la Sécurité des Systèmes d’Information (PASSI). Dominique Riban, directeur de l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique (AMSN), a remis à Cristiano Toso, directeur de la société Monaco Vidéo Electrique, ce diplôme, comme l’indique un communiqué du gouvernement.
L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo se produit au Fort Antoine à 21h30
4 août 2020 - 09h18
Sous la direction de Kazuki Yamada, l’Orchestre Philharmonique interprétera un spectacle intitulé Sérénade au Clair de lune. Les bois de l’Orchestre reprendront Mozart, Debussy ainsi que Gounod. Kazuki Yamada, qui dirige l’Orchestre philharmonique monégasque depuis septembre 2016, a d’abord suivi des études de musique à l’University of Fine Art and Music à Tokyo, puis les a poursuivies à l’Académie internationale d’été du Mozarteum de Salzbourg, en Autriche. Sa rapide notoriété internationale lui a permis de diriger les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg, de Stockholm et de Paris. En 2017, il réussit à remplir la Philharmonie de Paris avec la toute première représentation de l’Orchestre Philharmonique de la Principauté dans la capitale.
Khatia Buniatishvili en concert à l’Opéra Garnier à 20h30
3 août 2020 - 12h27
La talentueuse pianiste d’origine géorgienne se produira ce soir à la salle Garnier, offrant un récital oscillant entre Mendelssohn, Schubert, Debussy ou encore Franck. Initiée au piano par sa mère à l’âge de trois ans, Khatia Buniatishvili a donné son premier concert à l’âge de six ans. Ayant joué pour l’orchestre symphonique de la BBC ou encore celui de Paris, la pianiste émérite est également soliste et chambriste. Signé sous le label de Sony Classical, son dernier album sorti en 2019, intitulé Schubert, est disponible sur les plateformes de téléchargement légal.
Le Stade Nautique Rainier III, Hercule Fitness Club et A Casa di Soci obtiennent le label Monaco Safe
1 août 2020 - 10h38
Trois sites municipaux recevant du public viennent d’obtenir le label Monaco Safe : le Stade Nautique Rainier III, Hercule Fitness Club et A Casa di Soci – la Maison des Associations. Mis en place il y a quelques jours par le gouvernement et plus particulièrement la direction de l’Action sanitaire en collaboration avec le Welcome Office, le label Monaco Safe est destiné à garantir aux clients et visiteurs de la Principauté des conditions d’accueil optimales dans le respect des règles sanitaires en vigueur pour lutter contre la propagation du virus de la covid 19. Au travers de cette labellisation, le gouvernement souligne les efforts consentis par les équipes du Stade Nautique Rainier III, d’Hercule Fitness Club et d’A Casa di Soci pour permettre le meilleur accueil de leurs clients.
La Gazette de Monaco Immo