• Société

Monacology cherche une alternative aux lâchers de ballons

13 juin 2019 - 15h55

À l’occasion de Monacology, le Musée océanographique a décidé de sensibiliser les écoliers autour du danger des lâchers de ballons.

Sous les arcades du quai Antoine Ier, le stand Fête sans ballons est bien visible avec ses grands panneaux en toile expliquant les risques dus aux ballons de baudruche. Laurie Perrot, animatrice au musée, éclaire les raisons du choix de cette cause : « Toutes doivent être défendues mais nous avons retenu un thème en rapport avec l’actualité. » Le mercredi 22 mai, un projet de loi a été déposé à l’Assemblée nationale française. Celui-ci vise à interdire les lâchers de ballons en plastique non biodégradables. Les bouts de plastique retombent dans la mer, flottent et les animaux marins les confondent avec des méduses. Ils sont ingérés par les tortues, les oiseaux et les mammifères marins. Ils s’étouffent et finissent par mourir d’asphyxie. Les chercheurs pointent également du doigt les ballons biodégradables. Ceux-ci mettent plusieurs années avant de disparaître et ne règlent pas le problème. Pour la jeune femme, cette thématique n’est pas forcément la plus importante mais parle beaucoup aux gens. Un groupe d’élèves est rassemblé devant les pancartes. La jeune femme brune, Antoine Pangallo, stagiaire, et Ninetta Barra, bénévole, demandent aux enfants comment remplacer les lâchers de ballons. « Le but est de leur montrer l’impact sur l’environnement pour qu’ils cogitent et imaginent des alternatives », annonce Laurie Perrot.

Idées partagées pour supprimer les lâchers de ballons

Depuis le 27 avril dernier, l’Institut océanographique, le gouvernement et la Fondation Prince Albert II ont récolté de multiples avis sur les alternatives aux lâchers de ballons. « Nous avons eu beaucoup de propositions », avoue Laurie Perrot en tournant les pages du cahier à idées. Des bulles de savon, des cerfs-volants, des lâchers d’oiseaux, des confettis… La liste des suggestions est longue. « Nous avons même eu ‘’planter des arbres’’ ou l’utilisation de drones. Planter un arbre permet de se souvenir de quelqu’un, par exemple, par rapport à un lâcher de ballons », poursuit la jeune femme. Les autres solutions dépendent de l’évènement, tandis que certaines ne sont pas forcément réalisables dans les faits. « Fabriquer des ballons à partir de la transformation d’algues peut être bien mais il faut savoir combien de temps ils mettraient avant de redevenir organique. S’ils restent sous forme plastique, cela ne règle rien », justifie l’animatrice. Il est possible de continuer de soumettre ses propositions sur le groupe Facebook Fête sans ballons, animé par des experts et animateurs scientifiques. Durant la deuxième édition de la fête du Musée océanographique, le 6 juin 2020, la meilleure idée sera récompensée.

Coralie Maux-Renard

©Coralie Maux-Renard

A lire aussi...

  • Economie
  • Société

Philippe Ortelli : « Les chantiers restant actifs, des points symboliques et stratégiques »

31 mars 2020 - 11h28

La FEDEM et son président Philippe Ortelli soulignent leur confiance dans le gouvernement et le Conseil national pour mettre en place les meilleures solutions pour les entreprises et demandent aussi,…

Lire la suite
  • Santé
  • Société

Coronavirus : trois nouveaux cas positifs révélés à Monaco

30 mars 2020 - 18h54

Dans un communiqué publié ce soir, le gouvernement fait savoir que les autorités sanitaires de la Principauté ont été informées ce lundi 30 mars que l’analyse de trois prélèvements se…

Lire la suite
LIVE !
EasyJet immobilise sa flotte commerciale
30 mars 2020 - 14h29
Alors que la situation sanitaire continue de se développer dans le monde, les transports aériens sont particulièrement touchés par les mesures de confinement prises dans les différents pays. Plusieurs aéroports, dont celui de Nice, ont déjà fermé des terminaux. L’aéroport de Paris Orly va quant à lui être fermé aux vols commerciaux à partir de demain. Les compagnies ne sont pas épargnées et EasyJet a annoncé ce lundi l’immobilisation au sol de ses 344 avions pour une durée indéterminée. La compagnie continue toutefois à opérer des vols de sauvetage, permettant le rapatriement de personnes à l'étranger. Le dernier en date ayant été effectué dimanche. Depuis le début de la crise, 650 vols de sauvetage ont été organisés et 45 000 personnes ont pu rentrer chez elles. 
Prime mensuelle pour les personnels soignants ?
28 mars 2020 - 16h28
Dans un communiqué qui vient d’être publié, le Conseil national approuve la décision du gouvernement d’accorder une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et de la Commune qui travaillent à leur poste. Pour les Conseillers nationaux, tout personnel public qui est tenu de rompre le confinement mérite cette prime, qui doit bien évidemment être étendue aux agents de la Sûreté publique, à ceux du corps des Sapeurs-Pompiers. Le Conseil national demande qu’elle soit attribuée aussi aux personnels administratifs du pôle santé de la Principauté (CHPG, IM2S, Centre Cardio-Thoracique, Centre Privé d’Hémodialyse). Pour les personnels soignants, qui évoluent au CHPG au cœur de la lutte contre le Covid-19, le Conseil national veut aller plus loin et souhaite que cette prime de 1 000 euros soit versée tous les mois, jusqu’à la fin de la crise. Cette prime devra par extension être versée aux personnels soignants des trois autres établissements mobilisés. Le Conseil national demande également à toutes les sociétés concessionnaires de service public qui sont mobilisées dans le cadre de cette crise, d’attribuer une gratification similaire aux personnels qui s’exposent et qui participent eux aussi activement au maintien du bien-être de la population.
Un service de bus ZOU spécial pendant la pandémie entre Beaulieu-sur-Mer, Monaco et Menton
27 mars 2020 - 16h44
Depuis ce matin, le service de bus ZOU a mis en place une ligne entre le port de Beaulieu-sur-Mer, Monaco, Menton et inversement. Opérationnelle du lundi au dimanche, toutes les demi-heures de 6h00 à 19h30 dans le sens Menton-Beaulieu et de 6h30 à 19h30 dans le sens Beaulieu-Menton. Dans le sens Beaulieu-Monaco, ce bus desservira les arrêts de la ligne 100 en Principauté : Cimetière ; Place d’Armes (Serravalle) ; Princesse Antoinette (gare) ; Monte-Carlo tourisme ; Place des Moulins ; Saint Roman et dans le sens Monaco-Beaulieu, les arrêts desservis sont : Saint Roman ; Place des Moulins ; Monte-Carlo casino ; Place Sainte Dévote ; Place d’Armes.
Gratuité sur les transports régionaux pour les personnels soignants
26 mars 2020 - 15h44
Les personnels soignants peuvent voyager gratuitement sur tous les transports régionaux pendant toute la durée du confinement. Cette mesure s’applique, a précisé le président de la région PACA, sur présentation d’une carte professionnelle ou attestation de l’employeur. Le cas échéant, les abonnements leur seront remboursés.
La ligne 100 suspendue
26 mars 2020 - 14h42
Dans le cadre des mesures liées à la crise du coronavirus, les lignes de bus 100 et 100X sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. En revanche, la ligne 112 qui assure la liaison Nice-Monaco par Eze fonctionne encore ainsi que la 110 Nice Aéroport-Monaco-Menton (horaires à vérifier). Tous renseignements peuvent être obtenus au 0 809 400 013 ou sur le site zou.maregionsud.fr
RMC Découverte a diffusé "Monaco, le Rocher de tous les défis" hier soir
26 mars 2020 - 10h41
Le replay de ce documentaire dédié à la Principauté est disponible ici.
Le Prince s'est exprimé sur RTL hier
24 mars 2020 - 16h20
Hier, le Souverain a répondu aux questions de Christophe Pacaud au micro de RTL.
Coronavirus : Didier Gamerdinger fait le point
24 mars 2020 - 16h06
Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et de la Santé, fait une conférence de presse téléphonique à 16h30 pour faire le point sur la crise du coronavirus. Compte-rendu à venir sur le site de La Gazette de Monaco.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo