• Société
  • Technologie

Monaco Télécom 5G et développement international

15 septembre 2018 - 10h46

Rachat de l’opérateur chypriote MTN, accord avec le groupe Huawei pour faire de Monaco le premier pays entièrement couvert en 5G, Monaco Télécom multiplie les initiatives tout en améliorant sa couverture en Principauté comme le souligne son directeur général Martin Péronnet.

 

Vous avez signé début septembre un accord pour le lancement de la 5G à Monaco avec le groupe chinois Huawei. Avant de revenir sur cet accord, que peut-on attendre de la 5G concrètement ?

La 5G, si on veut simplifier c’est dix fois plus de débit, dix fois moins de latence et dix fois plus d’objets connectables par antenne. Si on reprend point par point, au lieu d’un giga, on passe à dix, ce qui est fondamental car le mobile est devenu le premier support d’accès à Internet. Ce besoin de capacité, on le perçoit bien au moment du Grand Prix par exemple. Quant à la latence, c’est le délai pour se connecter à un serveur à distance. En 5G, c’est quasi instantané, ce qui est absolument indispensable pour la voiture autonome par exemple. Le troisième point souligne que cette génération de réseau servira autant à connecter des gens que des objets. On s’oriente vers une nouvelle révolution industrielle qui verra des machines être gérées à distance, sans être câblées, des processus de production entier être pilotés dans des réseaux sans fil. Il sera également possible de personnaliser l’accès à la 5G pour une entreprise, et renforcer ainsi la sécurité de ses opérations. La 5G est une véritable vision à long terme.

 

Quels sont les atouts de Monaco Telecom pour un tel lancement ?

Avant tout de l’avoir anticipé depuis 2013 en intégrant technologiquement les éléments constitutifs de la 5G.

 

Par exemple ?

Notre réseau est entièrement fibré, ce qui est indispensable. Les antennes sont reliées au cœur du réseau par la fibre optique. De plus, ce qu’on appelle l’intelligence du réseau est regroupée dans un data center. L’architecture du réseau est 5G Ready depuis 2014. Enfin, le cœur du réseau est entièrement virtualisé, ce qui est aussi un prérequis.

 

©Direction de la Communication

 

Tout ceci est très technique pour des néophytes, quand verra-t-on la 5G fonctionner ?

Les smartphones actuels ne savent pas décoder la 5G, il faut donc attendre une nouvelle génération de terminaux, qui devrait arriver à la fin du premier semestre 2019. Nous serons donc prêts à les accueillir.

 

Pourquoi l’annoncer maintenant ?

Pour trois raisons majeures. La Principauté est une terre d’innovation, qui attire les entreprises et les résidents les plus exigeants. La 5G participe à cette communication vis-à-vis du monde extérieur. L’excellence dans le marché des télécoms passe par la nécessité de développer des partenariats forts avec les fournisseurs de technologie. Il est important qu’ils continuent plus que jamais à considérer la Principauté et Monaco Telecom comme un showroom qu’il faut particulièrement soigner. Enfin, la mise au point d’un réseau de cette complexité prend du temps. Pour être vraiment prêt lors des premiers lancements de terminaux, il fallait anticiper.

 

En quoi consiste l’expérimentation que vous avez développé au Monaco Yacht Show ?

Nous faisons voler un drone en utilisant un modem 5G  et une caméra à 360°. Au sol, on retransmet en direct la vision intégrale du Monaco Yacht Show grâce aux lunettes virtuelles que beaucoup connaissent désormais. Ceci n’est réalisable que grâce à un débit très puissant et à une latence infime que la 5G rend possible.

 

Vous disiez entendre le reproche « vous feriez mieux de vous occuper de ce qui ne va pas actuellement »…

C’est vrai, je le lis parfois. La 5G ne se fait pas au détriment du reste, elle s’intègre dans une démarche globale d’amélioration de la densité de notre couverture et du service. Il y a eu beaucoup d’améliorations cette année, et Monaco reste un défi technologique en raison de sa configuration et de son urbanisation. Nous construirons encore de nouveaux sites et sommes attentifs quand on nous signale des zones avec des problèmes. Parallèlement, nous sommes vigilants et limitons les ondes radio électriques en intégrant des limites d’émission dix fois plus faibles que dans l’Union Européenne, y compris pour la 5G.

 

Pourquoi avoir choisi Huawei ?

Huawei a pour cœur de métier les réseaux, c’est l’un des quatre grands fournisseurs mondiaux et il est leader pour les réseaux mobiles. On l’oublie parfois, l’entreprise étant aujourd’hui plus connue pour être le troisième fabricant de smartphones au monde. Si on veut schématiser, le plus gros fait confiance au plus petit pour développer ses innovations. Nous éprouvons une certaine fierté à avoir noué ce partenariat, tout comme à avoir été accueilli à Pékin par Ren Zhengfei, fondateur de Huawei, l’une des personnalités les plus marquantes de ces dernières décennies dans la technologie.

 

Vous venez par ailleurs de concrétiser le rachat de MTN à Chypre. Pourquoi un tel rachat ?

MTN est le deuxième opérateur à Chypre. Il réalise un chiffre d’affaires de 123 millions d’euros, ce qui double à peu près celui du groupe. C’est l’opérateur qui connaît la plus forte croissance dans le pays avec 400 000 clients. Il n’est aujourd’hui présent que dans le mobile. Quant à Chypre, c’est aussi un petit pays du bassin méditerranéen, un pays dans lequel nous sommes pertinents. Le gros enjeu, c’est de moderniser le réseau mobile de MTN, mais aussi de définir une stratégie dans la téléphonie fixe.

 

Sur un autre plan, Monaco Telecom est partenaire actif des Assises de la Sécurité, qu’en attendez-vous ?

Ces Assises de la Sécurité sont l’évènement le plus important en matière de cybersécurité sur la zone France/Monaco. Elles réunissent l’ensemble des professionnels et des utilisateurs. La cybersécurité, je le rappelle, est à la fois un enjeu pour les grandes, mais aussi pour les petites entreprises. J’avoue avoir une véritable admiration pour Gérard Rio qui a imaginé et créé ces Assises avec son épouse il y a plus de 20 ans à Monaco, avant de les céder au groupe Comexposium. Tous les acteurs concernés s’y retrouveront. Aujourd’hui, un nouvel écosystème autour de la cyber-sécurité se développe à Monaco depuis le vote de la loi sur la cybercriminalité et la création de l’Agence monégasque de sécurité numérique (AMSN). L’Amiral Riban a eu l’idée de créer aux Assises un pavillon Monaco – Monaco Cyber Security Initiative – regroupant onze entités, parmi lesquelles des assureurs, des sociétés spécialisées, des cabinets d’experts-comptables, l’AMSN et Monaco Telecom. On retrouvera aux Assises les plus grands groupes du secteur, mais aussi des sociétés plus spécialisées dans le Cloud ou les terminaux sécurisés, par exemple. Encore une fois, Gérard Rio a créé une véritable communauté qu’il anime avec talent. Pour citer un chiffre, l’an dernier, il y a eu 2 800 participants et l’audience des Assises ne cesse d’augmenter.

 

Noël Mettey

Photo ©Direction de la Communication

A lire aussi...

  • Politique
  • Société

Le cacique Raoni reçu au Palais

24 mai 2019 - 17h23

Le prince Albert II a reçu hier en audience dans les jardins du Palais le chef Raoni Metuktire, l’un des chefs du peuple amazonien Kayapo, accompagné par trois autres chefs.…

Lire la suite
  • Société
  • Sport

Pourquoi n’y a-t-il pas de Formule 1 le vendredi ?

24 mai 2019 - 09h30

En règle générale, lors d’un Grand Prix automobile, les pilotes sont autorisés à s’entraîner le vendredi précédant la course. Néanmoins, à Monaco, les essais se font le jeudi, et la…

Lire la suite
LIVE !
Le Prince reçoit le chef indigène brésilien Raoni Metuktive aujourd’hui
23 mai 2019 - 14h40
Raoni Metuktive a entamé une tournée européenne dans le but d’alerter sur la situation préoccupante de l’Amazonie et des communautés autochtones du Brésil concernant la pression croissante des industries forestières et agroalimentaires. Le Souverain a accepté de recevoir le chef indigène afin d’exprimer son soutien dans le combat pour la préservation de l’Amazonie et la lutte contre la déforestation.
Séances d’essais du 77e Grand Prix
23 mai 2019 - 09h24
Le circuit sera ouvert au public à partir de 19h30.
OMS, Monaco participe à la 72e Assemblée mondiale de la Santé
22 mai 2019 - 15h04
Le thème du débat général de cette année est « la couverture sanitaire universelle : ne laisser personne de côté ». La délégation monégasque a évoqué les actions menées par le gouvernement afin d’atteindre l’objectif d’une couverture sanitaire universelle au niveau mondial. Cette assemblée devra adopter le Programme-Budget 2020-2021 de l’organisation, aligné sur les objectifs du programme de développement durable à l’horizon 2030.
Victoria Silvstedt au Grand Prix
22 mai 2019 - 10h54
L’association « les Anges gardiens de Monaco » organise une vente caritative du jeudi 23 au dimanche 26 mai à la rue Princesse Caroline. Les panamas à 20€ seront autographiés par la célébrité suédoise, ambassadrice de l’association le dimanche 26 à midi.
Projection du film "Sweetie" à 20h au Théâtre des Variétés
21 mai 2019 - 15h23
Psychologiquement et affectivement perturbée, Kay éprouve de profondes angoisses dans la vie. Son mariage avec Louis n’arrange que momentanément les choses. Le retour de sa sœur aînée, Sweetie, va bousculer l’existence du couple.
27e édition du World Stars Football Match à 19h au Stade Louis II
21 mai 2019 - 11h46
L’A.S. Star Team MC composée d’importantes personnalités du monde, dont le prince Albert II, président d’honneur de l’association mais aussi capitaine, rencontrera les pilotes de F1 de la Nazionale Piloti pour le traditionnel rendez-vous. Les bénéfices récoltés à cette occasion permettront d’aider des enfants en difficulté dans le monde.
Ciné-Club « Love, Simon » à 19h à l’Agora Maison Diocésaine
20 mai 2019 - 15h16
Simon a une vie normale. Mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante...
Monaco participe à la 129e session du Comité des ministres à Helsinki
20 mai 2019 - 10h45
Cette réunion s’est déroulée les 16 et 17 mai et a rassemblé les ministres des Affaires étrangères des 47 états membres du Conseil de l’Europe. A son issue, les ministres ont adopté une décision politique réaffirmant les droits et obligations de chaque Etat, dont la nécessité de mettre en place un dispositif d'action permettant de pouvoir réagir lorsqu’un état ne respecte pas ses obligations ou les principes fondamentaux défendus par le Conseil de l'Europe.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo