• Société

Méduses, ce « grand méchant » des eaux

11 juillet 2019 - 12h38

Envahisseurs des plages et synonyme, de par leur prolifération, du déséquilibre des océans, ces êtres vivants sont en réalité un sujet de préoccupation important. Surprenantes de par leur cycle de vie et utilisées en recherche médicale ou en esthétique, les méduses demeurent un mystère pour le grand public. Avec le livre Méduses, à la conquête des océans, le Musée océanographique souhaite lever le voile sur cette espèce.

« Les vacanciers s’inquiètent de leur présence sur les plages, les pêcheurs pestent quand elles remplissent leur chalut et des centrales électriques se retrouvent même paralysées. Le problème est ainsi bien plus grave et global qu’on ne le croit et la « gélification des océans » commence à faire trembler nombre d’experts », lit-on dans le livre. Et pour preuve, les méduses prospèrent aujourd’hui dans ce milieu au détriment d’autres espèces et de nombreuses activités maritimes, pénalisées par leurs armadas sillonnant les mers.

Un animal immortel…

Fécondées dans l’eau, chaque œuf produit une larve, la planula, qui va se fixer sur le fond et développer un polype qui lui-même va se multiplier par bourgeonnement pour donner naissance à une colonie de méduses. Mais lorsque la nourriture se fait rare, elles sont aussi capables de décroître, réduisant fortement leur taille et allant jusqu’à consommer les gonades (organes sexuels) qu’elles venaient de produire, redevenant ainsi juvéniles. Les méduses auraient donc la capacité de rajeunir, pouvoir mythique qui s’est perdu au fil de l’évolution, recherché par les scientifiques et professionnels en esthétique aujourd’hui.

…qui évolue dans un milieu idyllique

En les débarrassant de leurs prédateurs (tortues, thons, poisson-lune…) ainsi que de leurs rivales dans la course au zooplancton, la surpêche est sans doute le meilleur service rendu aux méduses. Par ailleurs, peu sensibles à l’eutrophisation des océans (baisse de nutriments dans l’eau), due aux excès d’engrais déversés par les cours d’eau, les méduses résistent aussi très bien aux hormones que l’homme rejette dans la mer et qui perturbent la reproduction sexuée des poissons et non la reproduction asexuée qu’elles pratiquent. Autre point majeur, les déchets plastiques qui s’accumulent en mer, bénéficient également à ces animaux en servant de support pour parcourir les océans. « La dégradation rapide de nos mers » témoigne de l’impact de l’homme sur le milieu marin.

Quelles solutions ?

En devenant un des symboles du déséquilibre marin, ces animaux révèlent les excès et comportements de l’homme avec la nature.  « Les méduses ne nous parlent pas de développement durable. Elles ne nous apportent ni réponses, ni solutions. Elles nous laissent juste entrevoir l’alternative. Sachons reconnaitre la mise en garde qu’elles nous adressent. Une soupe de méduses, est-ce la mer dont nous rêvons ? », une question qui reste en suspens dans ce livre qui cherche, au travers des pages, à accompagner le lecteur à repenser sa relation avec la planète, posant des problématiques bien au-delà de cette espèce marine.

Daniela Guerra

©M. Dagnino – Musée océanographique de Monaco

A lire aussi...

  • Société

Coronavirus : le trafic ferroviaire pas impacté pour le moment

25 février 2020 - 12h24

Malgré la propagation du Coronavirus dans le Nord de l’Italie, les compagnies assurent « une circulation normale » pour le moment. Chaque jour, touristes et pendulaires viennent à Monaco par voie ferroviaire.…

Lire la suite
  • Société

Le Prince visite les Grands Appartements

25 février 2020 - 11h38

Le Souverain lui-même avait pris la décision, il y a cinq années de cela, de lancer un grand chantier de restauration des décors peints, intérieurs et extérieurs, du Palais. Il…

Lire la suite
LIVE !
Conférence sur le thème « Réincarnation et karma : mythe ou réalité ? » par Philippe Deschamp demain à 19h30 à la Maison des Associations
26 février 2020 - 10h52
Conférence organisée par l'Association Amorc Monoecis.
Thursday Live Session avec The Limboos demain à 18h30 à l’Espace Indigo du Grimaldi Forum
26 février 2020 - 08h43
Ciné bla bla « Les extra-terrestres », analyse filmique animée par Jérémy Belando à 16h à la Sonothèque José Notari
26 février 2020 - 07h58
M.N. Lemieux : récital annulé
25 février 2020 - 11h49
En raison de circonstances familiales, Marie-Nicole Lemieux est contrainte d’annuler le récital « De Goethe à Baudelaire » du dimanche 1er mars à la salle Garnier. Les clients sont invités à se rapprocher du service billetterie pour le remboursement de leurs billets à l’Atrium du Casino de Monte-Carlo, Place du Casino ou au +377 98 06 28 28, ouvert du mardi au samedi et les jours de concert de 10h à 17h30.
Coronavirus : tests négatifs
25 février 2020 - 11h14
Les tests de détection du coronavirus réalisés sur 4 personnes présentant des symptômes suspects à Monaco se sont tous révélés négatifs. A cette heure, aucun cas n’est donc avéré en Principauté dont les autorités restent très vigilantes.
Buhurt : Les Grimaldi Milites organisent une session découverte
25 février 2020 - 11h10
L’équipe monégasque des Grimaldi Milites organise le samedi 7 mars une session découverte entre 10h et 12h dans sa salle d’entraînement, à l’intérieur de l’immeuble le « Triton ». Séance collective d’initiation, essais de l’armure, présentation des règles… une occasion à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent venir découvrir la pratique du combat médiéval. Pour participer, rendez-vous sur le site grimaldimilites@gmail.com. Date limite des inscriptions le jeudi 5 mars.
Ciné bla bla « Les extra-terrestres », analyse filmique animée par Jérémy Belando demain à 16h à la Sonothèque José Notari
25 février 2020 - 10h47
Tout l'Art du Cinéma - Projection du film « La ruée vers l'or » de Charlie Chaplin à 20h au Théâtre des Variétés
25 février 2020 - 10h03
Organisée par l'Institut audiovisuel de Monaco.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo