• Extension en mer

Le Simon Stevin, travailleur de fond(s)

25 juin 2018 - 14h41

Dans quelques semaines, le fall pipe vessel achèvera sa mission. Quelque 1,450 million de tonnes de remblai aura alors été acheminé du port de Fos-sur-Mer pour être déposé sur le site de la future extension en mer et constituer le remblai d’assise des 18 caissons de ceinture du terre-plein. Au terme d’une cinquantaine d’allers-retours.

Il impressionne par ses dimensions. 191,50 mètres de longueur pour 40 de large, une capacité de charge de plus de 30 000 tonnes et la possibilité de descendre jusqu’à 2 000 mètres de profondeur via ses nombreux « pipes » pour y déposer son contenu. A quelques dizaines de mètres seulement du Fairmont Monte Carlo, le fall pipe vessel Simon Stevin manœuvre au millimètre près par l’aide précieuse de ses multiples moteurs et de sa technologie dite de positionnement dynamique par GPS.

Limiter à tout prix la turbidité

Un travail de précision. En effet, tout le chantier de cette future extension en mer étant soumis à de fortes contraintes environnementales, il est une donnée qui guide sans relâche le travail des différentes équipes : la turbidité. Si elle ne peut réellement être considérée comme pollution en elle-même, ce sont ses effets que l’on cherche ici à éviter. Explication : la turbidité, simple fait de créer du mouvement dans le fond de l’eau, a pour conséquence la mise en suspension de particules pendant un certain laps de temps avant de les voir venir, de nouveau, se déposer dans le fond marin. Mais un problème se pose. Dès lors que l’eau devient turbide, elle se comporte comme un écran plus ou moins opaque pour le passage de la lumière, modifiant ainsi les phénomènes naturels de photosynthèse et de développement de la faune et de la flore. Pour éviter ce phénomène, le Simon Stevin est équipé, sur son pont, de « pipes », des « tuyaux » de 10 à 13 mètres de longueur que l’on assemble bout à bout afin d’atteindre la longueur souhaitée et ainsi venir déposer au plus près du fond le matériau, en l’espèce la roche extraite de la carrière de Châteauneuf-les-Martigues, calibrée à 20/180, c’est-à-dire de dimensions situées entre 20 et 180 millimètres. A la manière d’un sac de farine dont on vide le contenu au plus près du saladier afin de limiter la dispersion dans l’air… Ces pipes prennent ainsi place dans un puits situé au centre du navire. Des « sauterelles », formes de tapis roulants, acheminent le matériau jusqu’à ce puits, elles-mêmes alimentées par deux grues sises chacune dans les deux grandes cales du navire via une trémie. 1 800 tonnes de matériau sont ainsi déversées par heure, le navire se déplaçant à une vitesse de l’ordre de cinq centimètres par seconde afin de répartir la charge en fonction des besoins sous forme de petits cordons de cailloux dans le fond marin.

Un formidable appétit !

Pendant ce temps, à quelques centaines de kilomètres de là, le ballet des camions de type semi-remorques se poursuit entre Châteauneuf et Fos. Car dès le retour du Simon Stevin, il faudra nourrir l’engin et son appétit d’ogre ! Dans son ventre, en effet, le fall pipe vessel engloutit, au port de Fos, le contenu de pas moins de 1 000 camions de type semi-remorque pour un festin de 24 heures sans interruption ! Au terme d’une cinquantaine d’allers-retours, l’engin achèvera alors sa mission, ayant ainsi déversé près d’un million et demi de tonnes de matériau dans les fonds marins monégasques. A bord, la vie est donc rythmée par le chargement à Fos-sur-Mer, près de la carrière de Châteauneufles- Martigues, le trajet vers Monaco, le déchargement et le retour à Fos. Des cycles de 71/72 heures en moyenne, dont les équipes logistiques gèrent la montre à la minute près, rodant, au fil des rotations, le processus et tentant de l’améliorer afin de gagner chaque fois en efficacité. Appartenant à la société Jan de Nul, le Simon Stevin, mis à l’eau en 2010 a déjà participé à la pose de nombreux pipelines, parfois à plus de 1 300 mètres de profondeur. Son activité, bien évidemment, se déroule sur l’ensemble du globe et l’an dernier, il a été mobilisé un peu plus de sept mois sur 12. A bord, tout semble démesuré. Moteurs, treuils, pipes, câbles et autres atteignent des dimensions hors-normes. Dès lors, les mesures de sécurité pour l’équipage qui se relaie 24/24h sont drastiques. De jour, de nuit, même par fort vent, le Simon Stevin poursuit sa mission. Un colosse d’acier qui cèdera prochainement sa place à des navires plus petits pour les phases d’écrêtage et de nivelage du remblai. Avant l’arrivée prévue du premier caisson à la fin du mois de juillet.

Georges-Olivier Kalifa

Photos © GOK

 

 

A lire aussi...

  • Extension en mer
  • Société

Grimaldi Forum, premier producteur d'énergie verte de la Principauté

20 septembre 2019 - 15h56

Le centre de congrès et d’évènements a inauguré ce matin un espace de 2 500m2 de panneaux solaires sur sa toiture. Ce projet d’envergure s’inscrit dans la politique de transition…

Lire la suite
  • Extension en mer

Le dernier caisson en cours de pose

17 septembre 2019 - 10h44

Dès six heures ce matin, les équipes techniques ont quitté le port de Fontvieille pour rejoindre le caisson positionné devant l’extension en mer pour y préparer le remorquage vers la…

Lire la suite
LIVE !
Numéro d’information pour les victimes de violences
20 septembre 2019 - 16h20
Un nouveau numéro d’information vient d’être mis en place pour les victimes de violences, qui pourront disposer de renseignements gratuitement en composant le 0 800 91 90 10 depuis un téléphone fixe ou mobile sur le territoire monégasque.
Nolwenn Leroy en concert ce samedi
19 septembre 2019 - 10h11
L’auteure-compositrice-interprète et multi-instrumentiste française enchantera la scène de l’Espace Léo Ferré ce week-end. Un interview avec l’artiste sera disponible prochainement.
Présentation de la rentrée culturelle de la Médiathèque à 18h30
19 septembre 2019 - 10h10
J-1 Concert de chants corses par Jean Menconi au Jardin exotique
19 septembre 2019 - 09h10
Cet évènement a été organisé dans le cadre du dixième anniversaire du jumelage entre Monaco et Lucciana. D’autres manifestations auront lieu jusqu’au 21 septembre.
Démontage de la fontaine de Guy Lartigue au Larvotto
18 septembre 2019 - 11h38
Intitulée « Hommage à la Princesse Grace », cette fontaine fait partie des collections du NMNM et est actuellement en cours de démontage. Le chantier mené par Brice Lartigue, fils de l’artiste, a démarré au mois de juin 2019. Cette semaine ont lieu le découpage et la dépose des grandes colonnes d’eau, qui seront mises en caisses et transportées vers un atelier spécialisé de restauration. « Hommage à la Princesse Grace » sera intégralement restaurée, dans l'optique de sa future réinstallation en Principauté.
Le corps des Sapeurs-Pompiers reçoit la visite du général commandant la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris
18 septembre 2019 - 10h00
A l'ordre du jour de ce déplacement : un échange sur de nombreux sujets opérationnels d'actualité et sur le recrutement, une démonstration statique de matériels d'intervention spécifiques au sein des deux centres de secours, une présentation du concept d'emploi et d'engagement des moyens en Principauté, un bilan sur la convention de partenariat opérationnel signée le 19 juillet 2017 entre les deux unités.
Atelier ludique et éducatif « Lego Technic » à 16h à la Bibliothèque Caroline
18 septembre 2019 - 09h15
Animation musicale « Chantons ! » à 14h à la Bibliothèque Caroline
18 septembre 2019 - 09h00
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo