• Santé

Le docteur François Bourlon du Centre Cardio-thoracique voit son action récompensée

18 septembre 2018 - 15h44

Remis récemment à Paris au docteur François Bourlon, le prix Ethica est un hommage à son travail en Mauritanie. Il souhaite aujourd’hui développer la création de centres spécialisés en Afrique et permettre une plus grande autonomie de ces structures locales.

C’est très peu de temps après sa création en 1987 par le professeur Vincent Dor et le docteur Jean-Joseph Pastor que le Centre Cardio-thoracique de Monaco a commencé à opérer de jeunes enfants africains souffrant de problèmes cardiaques qui ne pouvaient pas être traités dans de bonnes conditions dans leur pays d’origine, faute d’installations adaptées. Depuis près de 30 ans, le docteur François Bourlon n’a cessé de multiplier les initiatives à la fois pour permettre leur accueil à Monaco mais aussi pour développer des structures ad hoc dans plusieurs pays d’Afrique, tandis qu’il faisait preuve d’un dévouement auquel chacun rend hommage en agissant comme praticien au CCM pour prendre en charge ces enfants.

Remise du Prix Ethica

Le Prix Ethica qui lui a été remis à Paris il y a quelques semaines vient récompenser son action. Une action à laquelle il associe la Principauté, en particulier la direction de la Coopération internationale, les organisations comme Monaco Collectif Humanitaire, Rencontres africaines, Chaîne de l’Espoir qui ont permis de mettre en place ces mécanismes de solidarité et de sauver des enfants. Et maintenant SHARE, Sustain Health Development in Africa through Responsible Education, cette association qui a pour objet de créer des structures adaptées en Afrique, tout en formant des cardiologues et plus généralement des équipes soignantes.

Car si une quarantaine d’interventions ont lieu chaque année à Monaco dans le cadre de cette action humanitaire, François Bourlon le souligne avec vigueur : il faut créer des structures sur place et permettre leur bon fonctionnement. Première initiative à Nouakchott après des contacts à tous les niveaux : chef de l’Etat, autorités médicales… D’où la création d’un premier centre. Mais si les structures sont nécessaires, elles ne sont pas suffisantes. Encore faut-il former médecins et personnel infirmier. Le coût est d’environ 25 000€ pour faire venir un médecin dans un pays étranger. Ce montant est le plus souvent financé par des dons de particuliers.

Mauritanie, Mali, Madagascar…

Autre initiative cette fois au Mali. Avec l’aide de l’Etat monégasque, de la direction de la Coopération internationale, un nouveau centre va ouvrir. Les médecins ont fait l’objet d’une formation à Monaco et sont repartis tandis qu’actuellement, c’est au tour du personnel infirmier d’être accueilli en Principauté. A noter que le directeur administratif bénéficiera lui aussi de conseils notamment pour l’aider à bien définir les tarifications idoines des prestations. Madagascar est aussi un pays avec lequel Monaco entretient des liens anciens comme avec la Mauritanie, le Mali ou le Burkina Faso. Une salle d’exploration et un bloc opératoire vont être installés dans un institut semi-privé à Tananarive.

Le message de François Bourlon est extrêmement clair : favoriser au maximum la création de centres de cardiologie adaptés dans ces pays d’Afrique, ce qui a entre autres avantages de réduire les coûts. Mais pour ce faire, il faut convaincre les autorités, trouver le financement et surtout former le personnel médical sans qu’il soit tenté de ne pas repartir en Afrique, d’où la nécessité de rémunérations suffisantes dans les différents pays.

Créer des structures et formes

La moitié des pays africains n’ont aucune installation, insiste-t-il, le développement de telles structures profite à toutes les disciplines et fait monter le niveau général. Cela dit, admet François Bourlon, la formation est une œuvre de longue haleine, à terme, l’objectif est que les Africains deviennent autonomes et se forment entre eux. A Nouakchott, le doyen de la faculté de médecine est un de nos anciens, précise François Bourlon. Lequel évoque le cas de deux jeunes Mauritaniens opérés il y a pas mal d’années. L’un habite Cannes, l’autre qui est dans le Var vient de passer son bac avec mention TB et d’être naturalisé Français, et il veut devenir médecin. Un souhait manifesté par bon nombre d’anciens jeunes opérés. A noter aussi que les parents d’accueil prêts à recevoir des enfants qui doivent être opérés ont souvent vu les leurs opérés au CCM. Des retours de gratitude ou de solidarité. François Bourlon évoque lui sa future retraite, il veut créer un club de médecins qui n’exerceraient plus mais prêts à faire de la formation dans ces pays africains. Il souhaite aussi organiser à Monaco dans deux ou trois ans un congrès des médecins humanitaires.

En Afrique, sa priorité est de réduire les maladies cardio-vasculaires mais aussi plus généralement la mortalité, notamment avec une baisse de la mortalité infantile et un taux de vaccination plus élevé, en particulier contre le tétanos.

 

Noël Mettey

Photo ©CCM - Fitte

A lire aussi...

  • Santé

CHPG : 80 000 patients en 2018

15 janvier 2019 - 17h07

A l’occasion de la cérémonie des vœux du CHPG en présence du Prince Albert II, sa directrice Benoîte de Sevelinges a indiqué que plus de 80 000 patients sont venus se…

Lire la suite
  • Santé

Séropositivité et Sida, le rôle des tests

12 novembre 2018 - 17h28

Le traitement du Sida a beaucoup progressé. Plus que jamais, le dépistage par les tests est essentiel en raison même des progrès accomplis. Explications. La lutte contre le Sida est…

Lire la suite
LIVE !
La liste des nommés aux Laureus World Sports Awards dévoilée, avec Kylian Mbappé et les Bleus
18 janvier 2019 - 17h15
Le 18 février, les plus chanceux recevront en Principauté les statuettes tant convoitées, synonymes de consécration aux Laureus World Sport Awards. De grands noms font partie de cette liste, dont Kylian Mbappé, l'équipe de France de football, Lewis Hamilton ou encore les Golden State Warriors.
Une journée de sensibilisation organisée par les étudiants de l’I.F.S.I.
18 janvier 2019 - 14h44
Cette journée de sensibilisation par les étudiants en Soins infirmiers (promotion Tony Varo), dont le thème était « Alerter, masser, défibriller », s’est déroulée le 17 janvier dans divers endroits stratégiques de Monaco, comme la place du Marché, la gare et la galerie commerciale de Fontvieille, avec l’aide de la section secourisme de la Croix-Rouge monégasque et du corps des Sapeurs-Pompiers de Monaco.
Les préventes pour l’exposition "Dali, une histoire de la peinture" au Grimaldi Forum sont disponibles
17 janvier 2019 - 15h57
Exposition prévue du 6 juillet au 8 septembre à l’espace Ravel, il est d’ores et déjà possible d'acquérir une prévente en ligne ou directement à la billetterie du Grimaldi Forum, au tarif de 6 euros par personne.
Le Marché de La Condamine se met à l’heure du cirque le samedi 19 janvier
17 janvier 2019 - 14h48
Dans le cadre du 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo, une animation sera proposée par la troupe des « Clowns en Folie » samedi 19 janvier de 11h à 12h30 sur la place d’Armes et à l'intérieur de la Halle du Marché de La Condamine.
Les Ballets de Monte-Carlo au Théâtre des Champs Elysées à Paris : du 8 au 10 février
16 janvier 2019 - 12h22
Le 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo ouvre ses portes du 17 au 27 janvier
16 janvier 2019 - 10h55
Plus de 150 artistes, originaires de 15 pays, se produiront sur la célèbre piste du chapiteau de Fontvieille pour gagner les récompenses suprêmes, les Clowns d’Or, d’Argent de Bronze qui récompenseront leurs carrières.
Victoire de l’ASM Basket face à l’équipe serbe KK Partizan NIS en Eurocup (72-68)
16 janvier 2019 - 10h53
La meilleure demifondeuse en Europe, Sifan Hassan sera présente pour le 5km Herculis
16 janvier 2019 - 10h51
La détentrice des records d'Europe du 5 000m sur piste et du semi-marathon sera présente le 17 février à Monaco pour le 5km Herculis.
VIDEOS

La Gazette de Monaco

19 décembre 2018 - 10h16