• Immobilier

Le 26 Carré Or, le nec plus ultra à Monaco

19 juin 2020 - 7h38

Cette opération immobilière mixte made in Monaco du Groupe Segond – les travaux ont été confiés à Vinci Construction Monaco, la réalisation à l’architecte Alexandre Giraldi et les intérieurs au cabinet Humbert&Poyet – est achevée avenue de la Costa. Si, déjà de l’extérieur, cette ultra-luxueuse tour de verre interpelle le regard par ses courbes modernes et son opulence, à l’intérieur, les neuf appartements de grand prestige confirment qu’il ne s’agit en aucun cas de poudre aux yeux. La Gazette de Monaco a pu visiter un des quatre duplex du projet.

En remontant l’avenue Princesse Alice, on l’aperçoit en arrière-plan, déjà bien inséré dans le paysage urbain, entre le Sun Tower et le récent One Monte-Carlo. Juste avant de bifurquer sur l’avenue de la Costa, à l’angle, la luxueuse vitrine de prêt-à-porter Bottega Veneta annonce la couleur, « or » évidemment. Une fois au pied du 26 Carré Or, l’entrée est tout simplement immanquable, presqu’intimidante avec ses majestueuses doubles portes vitrées, chacune frappée du logo en laiton. Toutes les astuces ont été trouvées pour tirer profit de l’espace disponible, comme le rappelle Christophe Poyet. « Il s’agit d’une parcelle très étroite et malgré tout, nous avons un immeuble élancé avec une double hauteur de plafond créée dès l’entrée pour renforcer cette arrivée théâtrale ». Il ajoute : « Ce n’est pas un grand hall mais le rendu est prestigieux. La porte monumentale, ornée du logo, confère au lieu un cachet indéniable. »

Bienvenue chez… Gatsby !

Une fois dans l’entrée de la résidence, comment ne pas faire allusion à Gatsby ? Le visiteur se retrouve propulsé dans cet univers fabuleux, entre autres savamment orchestré par des jeux de lumière provenant des appliques murales qui réchauffent les nobles matières décorant le hall. D’un côté, le front desk en marbre de Carrare réalisé sur-mesure, de l’autre un pan de mur habillé de miroirs en losanges qui lui répond. Au sol, des marbres noir et blanc aux motifs géométriques, véritables « leitmotiv » de la décoration intérieure de tout l’ensemble du projet, volontairement de style Art déco, explique Emil Humbert. « Nous nous sommes déplacés en Italie pour sélectionner tous les calepinages de marbre ainsi que le veinage. La relation avec l’architecte Alexandre Giraldi et le promoteur Eric Segond a été très intéressante et fructueuse, avec leurs équipes ils sont particulièrement impliqués dans leurs projets et c’est très motivant pour la réussite de telles opérations », ajoute-t-il.

 

 

Le parking, objet de tous les soins

Direction les ascenseurs, qui desservent les étages de parkings du -3 au -8, avec une dizaine de places par niveau. Le détail a été poussé à son paroxysme puisque les codes couleurs de toute la résidence ont été reproduits dans cet endroit qui ne fait habituellement pas l’objet de tant de soins. « Nous l’avons imaginé à la manière d’un showroom de voitures. Il a été travaillé avec des plaques de métal perforées sur les murs et des lames métalliques suspendues au plafond, pour donner un rythme moderne. Nous avons également créé ce bandeau noir qui court sur toute la surface murale du parking et vient dessiner les numéros des places attribuées aux résidents. C’est un parking unique », s’enthousiasme Emil Humbert.

 

Le parking © Francis Amiand

 

Un espace spa « divin »

Au niveau -2 se situe l’espace spa et fitness uniquement accessible aux résidents de la tour. Là aussi, le soin apporté aux finitions est remarquable. Le lieu immerge le visiteur en pleine Grèce antique. « C’est un endroit divin avec des enfilades de colonnes pleine masse qui plongent dans ce bassin antique », commente sobrement Emil Humbert. Sauna, hammam – dont le banc a été réalisé en marbre pleine masse – avec son plafond étoilé, vestiaires hommes et femmes aux nuances subtiles de cuirs brun et clair pour distinguer les deux entrées… Et toujours ces touches en écho aux autres espaces de la résidence, quelques adaptations en supplément. « Les luminaires ont d’autres finitions en tissu plus technique, spécifique aux espaces humides », commente Christophe Poyet, comparant les lumières du spa avec celles du hall d’entrée.

 

 

Neuf biens d’exception

Du rez-de-chaussée au 3e étage, le 26 Carré Or accueille donc des surfaces commerciales et des bureaux. Puis, répartis du 4au 7e, quatre appartements de 400m2 chacun, bénéficient de la jouissance d’un étage complet. Du 8e au 15e, quatre duplex d’exception de 800m2 terrasses incluses ont été conçus et enfin, sur les derniers niveaux, du 16e au 19e, le fameux penthouse, sa piscine privative et sa vue panoramique à 360°. Lors de cette visite, nous pénétrons au sein du duplex localisé aux 10e et 11e étages. L’ascenseur, qui dessert directement l’appartement, ouvre ses portes sur le lobby où se dresse son escalier olympien, « pièce maîtresse » qui fait la jonction entre les deux étages du bien. « Nous avons le luxe d’avoir de grands espaces de circulation avec des doubles portes pour toutes les pièces de réception. Cela donne des perspectives extérieures extrêmement modernes et uniques pour Monaco », analyse le duo de designers.

 

L’escalier du penthouse © Francis Amiand

 

Transparence

Du sol au plafond, les larges baies vitrées filtrent la lumière naturelle et offrent ainsi des vues incroyables, avec d’un côté le Casino et de l’autre, le Rocher. Entièrement équipées par les dernières technologies et motorisées, elles permettent, une fois ouvertes, d’offrir davantage encore de profondeur à cette pièce de vie centrale et créent ainsi l’illusion d’un salon d’été, particulièrement appréciable lors des beaux jours. En effet, la transparence a été le maître-mot de cette opération. La cuisine a également bénéficié d’une attention précieuse avec une distinction élégante apportée par un élément de séparation en bronze, entre l’îlot central et le coin repas. Quant au sol, il a été recouvert par un calepinage de trois marbres qui consacre au lieu « une très forte identité ».

 

© Francis Amiand

 

Chambre de maître en suite

En empruntant l’escalier pour accéder à la partie nuit, l’on accède à la chambre de maître en suite avec salle de bains et dressings Monsieur et Madame, sous le salon. « Les tailles du salon et de la chambre de maître mesurent 100m2 ce qui représente des volumes très larges pour la Principauté », précise d’ailleurs Christophe Poyet. Et l’esprit des « années folles » et de son faste se poursuit. Tête de lit en velours de soie qualitatif, corniches dessinées sur-mesure, encadrements en Stucco blanc ou ivoire suivant les pièces… Les salles de bains bénéficient toutes de variations de marbre et possèdent chacune leur TV/miroir. Les finitions se font écho, telles que les poignées de portes, interrupteurs ou robinetteries en nickel et leurs détails, chromés sur la porte côté salle de bain, laiton sur la porte côté dressing, pour s’harmoniser toujours avec le plus grand goût à la décoration de chaque pièce. Dans les autres chambres, les plinthes sculptées ou encore les inserts en laiton au sol sont d’autant plus d’éléments témoignant d’une forte attention esthétique.

De la 3D… à la réalité

Si « tous les appartements ont bénéficié du même niveau de finitions », les détails pour le penthouse ont été forcément plus élaborés. Par exemple, la baignoire a été réalisée en marbre pleine masse ou encore les niveaux de ferronnerie de l’escalier, desservant quatre niveaux, ont été extrêmement peaufinés. « Ce sont ces petits détails qui ponctuent l’appartement et font la différence à la livraison », reconnaissent les décorateurs. Mais ce dont ils sont particulièrement fiers, c’est le rendu final. Car effectivement, difficile de jouer au jeu des sept différences avec les 3D de l’époque. « Le 26 Carré Or est un très beau projet sur lequel nous avons commencé à travailler cinq ans en arrière et aujourd’hui il s’est matérialisé à 100% ». Cette opération est désormais – littéralement – gravée en lettres d’or à Monaco.

Délia KRIEL

© Francis Amiand

 

A lire aussi...

  • Immobilier
  • Urbanisme

Rénovation et surélévation des Mélèzes

28 juillet 2020 - 15h55

Le 11 mars 2019 était lancé le plan national pour le logement. Depuis, au fil des mois, ses composantes ont fait l’objet d’études pour aboutir à des projets finalisés. C’est…

Lire la suite
  • Immobilier
  • Urbanisme

Grand Ida : une solution trouvée pour d’autres habitants de la rue Plati

27 juillet 2020 - 10h12

Si les travaux de Grand Ida derrière les Jardins d’Apolline sont en cours avec les démolitions, se posait la question des immeubles des 8, 10, 12 et 14 rue Plati…

Lire la suite
LIVE !
Nouvelle arrivée au sein de l’effectif de la Roca Team
5 août 2020 - 16h30
Un nouveau renfort sur la ligne arrière vient de signer pour l’AS Monaco Basket. Le club monégasque s’est assuré les services d’Abdoulaye Ndoye. Formé par le Cholet Basket (CB) depuis ses 15 ans, le Français, aujourd’hui âgé de 22 ans, a fait ses débuts en Jeep Elite à 18 ans. Il s’est ensuite peu à peu installé dans le cinq majeur du CB. « Je suis attiré par l’exigence qui est celle au quotidien d’un club comme l’ASM, je suis venu pour sortir de ma zone de confort. Monaco, pour moi, c’est un pas en avant et c’était à mes yeux le meilleur choix », a commenté le joueur à l’annonce de sa signature. 
Monaco Vidéo Electrique, nouvelle société qualifiée « PASSI » en cybersécurité
5 août 2020 - 16h04
Monaco compte désormais quatre sociétés qualifiées de Prestataire d’Audit de la Sécurité des Systèmes d’Information (PASSI). Dominique Riban, directeur de l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique (AMSN), a remis à Cristiano Toso, directeur de la société Monaco Vidéo Electrique, ce diplôme, comme l’indique un communiqué du gouvernement.
L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo se produit au Fort Antoine à 21h30
4 août 2020 - 09h18
Sous la direction de Kazuki Yamada, l’Orchestre Philharmonique interprétera un spectacle intitulé Sérénade au Clair de lune. Les bois de l’Orchestre reprendront Mozart, Debussy ainsi que Gounod. Kazuki Yamada, qui dirige l’Orchestre philharmonique monégasque depuis septembre 2016, a d’abord suivi des études de musique à l’University of Fine Art and Music à Tokyo, puis les a poursuivies à l’Académie internationale d’été du Mozarteum de Salzbourg, en Autriche. Sa rapide notoriété internationale lui a permis de diriger les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg, de Stockholm et de Paris. En 2017, il réussit à remplir la Philharmonie de Paris avec la toute première représentation de l’Orchestre Philharmonique de la Principauté dans la capitale.
Khatia Buniatishvili en concert à l’Opéra Garnier à 20h30
3 août 2020 - 12h27
La talentueuse pianiste d’origine géorgienne se produira ce soir à la salle Garnier, offrant un récital oscillant entre Mendelssohn, Schubert, Debussy ou encore Franck. Initiée au piano par sa mère à l’âge de trois ans, Khatia Buniatishvili a donné son premier concert à l’âge de six ans. Ayant joué pour l’orchestre symphonique de la BBC ou encore celui de Paris, la pianiste émérite est également soliste et chambriste. Signé sous le label de Sony Classical, son dernier album sorti en 2019, intitulé Schubert, est disponible sur les plateformes de téléchargement légal.
Le Stade Nautique Rainier III, Hercule Fitness Club et A Casa di Soci obtiennent le label Monaco Safe
1 août 2020 - 10h38
Trois sites municipaux recevant du public viennent d’obtenir le label Monaco Safe : le Stade Nautique Rainier III, Hercule Fitness Club et A Casa di Soci – la Maison des Associations. Mis en place il y a quelques jours par le gouvernement et plus particulièrement la direction de l’Action sanitaire en collaboration avec le Welcome Office, le label Monaco Safe est destiné à garantir aux clients et visiteurs de la Principauté des conditions d’accueil optimales dans le respect des règles sanitaires en vigueur pour lutter contre la propagation du virus de la covid 19. Au travers de cette labellisation, le gouvernement souligne les efforts consentis par les équipes du Stade Nautique Rainier III, d’Hercule Fitness Club et d’A Casa di Soci pour permettre le meilleur accueil de leurs clients.
Steak'n Shake Monaco ouvre aujourd'hui à 11h à La Condamine
1 août 2020 - 09h03
Yannick Agnel participera au 3e Water Bike Challenge de la Fondation Princesse Charlène
31 juillet 2020 - 11h22
Après Conor McGregor il y a dix jours, c’est au tour de Yannick Agnel de confirmer sa présence à la 3e édition du Water Bike Challenge. Ambassadeur de la Fondation Princesse Charlène, le nageur aux deux titres olympiques avait déjà pris part à la 2e édition en 2018.
Encore une recrue pour la Roca Team
31 juillet 2020 - 10h08
L’AS Monaco Basket reste très active sur le marché des transferts. L’arrière français de 20 ans, Yohan Choupas, vient renforcer un effectif bientôt complet. « Yohan Choupas est un jeune joueur au fort potentiel, athlétique, qui doit profiter de sa venue à Monaco pour franchir un palier important. J’espère qu’il s’épanouira avec nous », a commenté l'entraîneur de la Roca Team, Zvezdan Mitrovic. Formé au centre fédéral entre 2015 et 2018, Yohan Choupas a été médaillé de bronze aux championnats du monde U19 en Grèce en 2019. Le jeune basketteur connait déjà la Jeep Elite puisque la saison dernière, il évoluait du côté de Pau-Orthez. 
La Gazette de Monaco Immo