• Société

La croisière a le vent en poupe

2 juin 2019 - 9h51

Les statistiques impressionnent. Une récente étude menée par l’entreprise monégasque Croisieres.fr met en évidence l’excellente santé du secteur avec, tout à la fois, une hausse du nombre de croisiéristes mais également un abaissement de l’âge moyen des passagers et une plus grande variété des profils du client. Les explications de Pierre Pélissier, président de QCNS Cruise SAM, regroupant Croisierenet.com et Croisieres.fr.

 

Quel est le profil de votre entreprise ?

Fondée en 2002, la société Croisieres.fr appartient au groupe Cruiseline. Ce groupe se pose en leader européen de la vente en ligne de croisières avec un catalogue de plus de 3 000 offres sur toutes les mers et tous les fleuves du monde organisées par une quarantaine de compagnies, ce qui fait de Croisières.fr l’offre la plus large du marché. Pour assurer ces services, nous employons 320 personnes dont plus de 250 sont basées à Monaco dans nos différents sites de Fontvieille. En 2018, Croisières.fr a réalisé une croissance de 13% et dépassé les 155 millions de chiffre d’affaires avec une croissance uniforme sur l’ensemble de ces pays : Italie, Espagne et pays d’Amérique du Sud et Centrale. Au cours de l’année 2019, ce chiffre devrait dépasser les 180 millions d’euros, soit environ 180 000 passagers.

Pouvez-vous dresser un synthétique panorama chiffré de cette étude du secteur de la croisière ?

En France, le segment des croisières de luxe a connu une forte croissance du nombre de passagers de 26,3% en cumul sur les trois dernières années, celui des croisières d’expédition une augmentation de 14,8% sur la même période. La moyenne d’âge des passagers s’établit désormais à 48 ans contre 58 il y a une dizaine d’années tandis que le nombre de passagers de moins de 30 ans a été multiplié par quatre en seulement cinq ans, entre 2013 et 2018. Les Millenials et plus globalement les passagers de moins de 30 ans représentent, chez Croisieres.fr plus de 13 500 passagers alors qu’ils n’étaient que 3 000 en 2013.

Peut-on dès lors véritablement parler de démocratisation du monde de la croisière ? Pour quelles raisons ?

Nous assistons très clairement à un phénomène de démocratisation, les chiffres que nous venons d’évoquer le démontrent à loisir. Cette évolution s’explique pour différentes raisons. Tout d’abord, une offre de prix plus accessible justifiée par la baisse des coûts de fonctionnement des nouveaux navires, mais aussi par un cercle vertueux : plus le marché s’avère dynamique, plus les prix baissent. Il convient à ce stade de préciser un point important qui, lui-même, explique également cette tendance. Tandis que le coût de fonctionnement baisse, le niveau de confort augmente corolairement. Ce qui rend la croisière plus attractive : moins chère et plus agréable dans le même temps. Les navires récents offrent désormais un niveau de service proche de celui des palaces à terre. Le passager va y trouver de nouvelles offres telles que des salles de sport, de spectacle, des pistes de running, des salles de cinéma, des aqua-centers, des spas, des clubs pour enfants… Ce dernier point est intéressant car il montre à quel point le secteur s’est ouvert aux familles en développant des offres et services spécifiques, notamment avec des cabines familles, ce qui n’existait pas il y a 20 ans. Les navires ont évolué. Il ne s’agit plus de ce que je qualifierais de bus de luxe, d’un moyen de locomotion mais d’un lieu de vacances à part entière. L’image de la croisière change car le produit a profondément évolué. La croisière est devenue une destination facile proposant tout à la fois une véritable parenthèse de détente et une possibilité de découverte et d’enrichissement à travers les escales et les visites.

Vous évoquiez l’évolution des tarifs, toujours plus attractifs. Pouvez-vous préciser ?

Le panier moyen au cours de l’année passée se situe aux environs de 1 100 euros par personne pour une croisière d’une semaine tout compris. Mais cela reflète un panorama très varié puisque, rien que pour citer un exemple, les croisières polaires qui attirent de plus en plus de monde peuvent aller de 780 euros pour quatre jours, à plus de 26 000 pour une durée de 27 jours.

Quel taux de fidélisation observez-vous ? Les personnes faisant un premier pas à bord d’un navire de croisière reviennent-ils ?

En 2016, notre taux de fidélisation était de 11%, il dépasse actuellement les 30%. Les gens apprécient ou pas la croisière, mais ceux qui apprécient ont rapidement tendance à en faire de plus en plus souvent. Le parcours classique débute par une première expérience en Méditerranée, se poursuit au cours d’une deuxième expérience dans les fjords des pays nordiques puis se prolonge vers des destinations plus lointaines encore. Les gens qui y prennent goût vont dès lors voyager de plus en plus loin et de plus en plus longtemps.

Des évènements comme le Printemps arabe frappant notamment les pays du Sud de la Méditerranée, lesquels accueillaient nombre de vacanciers dans les resorts de haut standing, ont-ils déplacé le curseur au profit de la croisière, ont-ils favorisé l’attrait du secteur ?

Oui. Ces évènements ont eu un effet désastreux et dévastateur pour les tour-opérateurs de ces pays. Ceci a relancé un attrait nouveau, une forme de repli en faveur du secteur de la croisière. Les réseaux de distribution ont alors emboîté le pas, ce qui n’a cessé de dynamiser notre secteur.

La croisière sait-elle s’adapter aux contraintes environnementales ?

Absolument. Nous sommes soumis à nombre d’évolutions. Les rejets à la mer sont bannis. Les constructeurs, aidés par l’évolution des technologies, produisent des navires qui consomment de moins en moins. Les nouveaux bateaux à livrer fonctionnent ainsi souvent au gaz naturel liquéfié, le GNL.

Enfin, comment voyez-vous l’avenir du secteur ?

Je suis très optimiste ! Nous avons encore de belles marges de progression. Cette analyse se base sur une observation évidente : le nombre et la taille des bateaux actuellement en cours de construction, facteurs eux-mêmes guidés par la forte croissance de la demande. Cette visibilité nous permet d’envisager les dix prochaines années au moins avec sérénité.

Propos recueillis par Georges-Olivier Kalifa

©DR

A lire aussi...

  • Santé
  • Société

Deux nouveaux cas positifs à la covid 19 ont été révélés en Principauté ce vendredi 14 août

14 août 2020 - 20h28

Le bilan sanitaire de la Principauté s’élève donc à 146 personnes touchées par le coronavirus. Un patient a quitté l’hôpital. Ce soir, le total de patients hospitalisés au CHPG est…

Lire la suite
  • Santé
  • Société

Covid 19 : prolongation de plusieurs mesures jusqu’à fin octobre

14 août 2020 - 15h01

Le gouvernement vient de décider de prolonger plusieurs mesures initialement prévues jusqu’à la fin de ce mois d’août. Un allongement du calendrier qui fait l’objet d’une décision ministérielle publiée au…

Lire la suite
LIVE !
Caritas Monaco a envoyé 10000 euros au Liban
15 août 2020 - 09h02
Grâce aux quêtes du week-end dernier dans les églises de Monaco et de la paroisse du Saint-Esprit, Caritas Monaco a pu adresser hier 10000 euros à deux bénéficiaires avec lesquels l’association et le diocèse de Monaco sont en contact à Beyrouth. 5000 euros seront versés à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth qui a notamment pris en charge près de 250 familles après l’explosion. Le contact sur place est le père Fadi Jandah, qui est resté plusieurs années en Principauté. Les 5000 autres euros seront versés à la paroisse Saint-Maron de Beyrouth du père Richard Abi Saleh qui se situe à 100m du port où l’explosion a eu lieu. Les dons peuvent être adressés en liquide ou par chèque à l’association Caritas Monaco, église Sainte-Dévote, place Sainte-Dévote 98000 Monaco ou par virement bancaire sur le c/c Crédit Foncier de Monaco agence de Monaco-Ville au nom de Archevêché Caritas Monaco en mentionnant « versement pour le Liban ».
Deux forfaits à Herculis pour cause de covid 19
14 août 2020 - 15h39
Le test covid 19 fait partie des conditions de participation au meeting Herculis EBS de ce soir. Tous les athlètes devaient en subir un sur place ou fournir le résultat négatif d’un PCR datant de moins de 72 heures. Deux d’entre eux ont été testés positif au coronvavirus et doivent renoncer à prendre part à la première manche de la Wanda Diamond League. Il s’agit de Conseslus Kipruto (3000m steeple) et Valentin Lavillenie (saut à la perche). « Mon test covid 19 effectué dans le cadre du protocole du meeting Herculis EBS 2020 s'est révélé positif, je suis actuellement asymptomatique », a écrit le frère de Renaud Lavillenie sur son compte instagram. Même son de cloche du côté du fondeur kenyan, qui a pour sa part fait savoir : « Je n'ai aucun symptôme, je suis même en pleine forme. L’athlétisme est de retour et je le serai aussi. »
L’Opéra Garnier reçoit le trio italien Il Volo
14 août 2020 - 14h22
Le groupe se produit ce vendredi en concert à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, à 20h30. L’ouverture des portes se fera à 20h, avec dress code : veste requise. Véritables stars dans leur pays, les trois chanteurs n’ont pas tous la même hauteur de voix : Ignazio Boschetto et Piero Barone sont ténors tandis que Gianluca Ginoble est baryton. Il s’agit de la première apparition du trio, qui s’était fait connaître grâce à un télécrochet italien, sur une scène monégasque. Afin de marquer une décennie de complicité, le trio a notamment sorti, en 2019, un album retraçant sa carrière : The best of 10 years.
Assemblée générale de la SBM le 25 septembre
14 août 2020 - 12h03
La Société des Bains de Mer vient de publier sur son site l’avis de convocation des actionnaires à l’assemblée générale ordinaire appelée notamment à approuver les comptes sociaux et consolidés de l’exercice 2019/2020. Celle-ci se tiendra le vendredi 25 septembre.
La boutique de l’AS Monaco fermée temporairement
14 août 2020 - 11h12
En raison de la détection d’un cas covid 19, le club de foot monégasque a annoncé devoir temporairement fermer les portes de son magasin, situé sur la promenade Honoré II. « Toutes les mesures ont été prises afin de respecter les protocoles sanitaires en vigueur à Monaco », a écrit l’ASM sur son site. Les informations sur la réouverture prochaine de la boutique « seront communiquées dans les meilleurs délais ». 
Le Rocher en fête ce jeudi !
13 août 2020 - 09h27
Monaco-Ville et ses ruelles commerçantes attendent ce soir locaux et touristes, dans une ambiance festive et musicale. Avec les Jeudis du Rocher et grâce aux commerçants de la vieille ville, les boutiques ne fermeront qu’à 21h et un happy hour est proposé de 18h à 20h, tout cela en musique !
Fermeture de la galerie des Moulins entre 22h et 6h
11 août 2020 - 12h26
Depuis hier soir et jusqu’à demain soir inclus, une opération de nettoyage, rendue nécessaire à cause de la forte humidité présente dans la galerie et aggravée par la chaleur, entraîne la fermeture de la galerie entre 22h et 6h. Une déviation pour piétons est mise en place durant ces horaires de fermeture.
Quête pour Beyrouth
8 août 2020 - 10h28
Le diocèse de Monaco informe qu’à travers l’association Caritas, confédération internationale d'organisations catholiques à but caritatif présente dans plus de 200 pays et territoires, il organise une levée de fonds en faveur des habitants de Beyrouth touchés par les explosions de mardi dernier. Une quête sera organisée ce week-end à la sortie des messes dominicales dans toutes les églises de Monaco et de la paroisse du Saint-Esprit (Beausoleil, Cap d’Ail, La Turbie, Peille).
La Gazette de Monaco Immo