• Société

La croisière a le vent en poupe

2 juin 2019 - 9h51

Les statistiques impressionnent. Une récente étude menée par l’entreprise monégasque Croisieres.fr met en évidence l’excellente santé du secteur avec, tout à la fois, une hausse du nombre de croisiéristes mais également un abaissement de l’âge moyen des passagers et une plus grande variété des profils du client. Les explications de Pierre Pélissier, président de QCNS Cruise SAM, regroupant Croisierenet.com et Croisieres.fr.

 

Quel est le profil de votre entreprise ?

Fondée en 2002, la société Croisieres.fr appartient au groupe Cruiseline. Ce groupe se pose en leader européen de la vente en ligne de croisières avec un catalogue de plus de 3 000 offres sur toutes les mers et tous les fleuves du monde organisées par une quarantaine de compagnies, ce qui fait de Croisières.fr l’offre la plus large du marché. Pour assurer ces services, nous employons 320 personnes dont plus de 250 sont basées à Monaco dans nos différents sites de Fontvieille. En 2018, Croisières.fr a réalisé une croissance de 13% et dépassé les 155 millions de chiffre d’affaires avec une croissance uniforme sur l’ensemble de ces pays : Italie, Espagne et pays d’Amérique du Sud et Centrale. Au cours de l’année 2019, ce chiffre devrait dépasser les 180 millions d’euros, soit environ 180 000 passagers.

Pouvez-vous dresser un synthétique panorama chiffré de cette étude du secteur de la croisière ?

En France, le segment des croisières de luxe a connu une forte croissance du nombre de passagers de 26,3% en cumul sur les trois dernières années, celui des croisières d’expédition une augmentation de 14,8% sur la même période. La moyenne d’âge des passagers s’établit désormais à 48 ans contre 58 il y a une dizaine d’années tandis que le nombre de passagers de moins de 30 ans a été multiplié par quatre en seulement cinq ans, entre 2013 et 2018. Les Millenials et plus globalement les passagers de moins de 30 ans représentent, chez Croisieres.fr plus de 13 500 passagers alors qu’ils n’étaient que 3 000 en 2013.

Peut-on dès lors véritablement parler de démocratisation du monde de la croisière ? Pour quelles raisons ?

Nous assistons très clairement à un phénomène de démocratisation, les chiffres que nous venons d’évoquer le démontrent à loisir. Cette évolution s’explique pour différentes raisons. Tout d’abord, une offre de prix plus accessible justifiée par la baisse des coûts de fonctionnement des nouveaux navires, mais aussi par un cercle vertueux : plus le marché s’avère dynamique, plus les prix baissent. Il convient à ce stade de préciser un point important qui, lui-même, explique également cette tendance. Tandis que le coût de fonctionnement baisse, le niveau de confort augmente corolairement. Ce qui rend la croisière plus attractive : moins chère et plus agréable dans le même temps. Les navires récents offrent désormais un niveau de service proche de celui des palaces à terre. Le passager va y trouver de nouvelles offres telles que des salles de sport, de spectacle, des pistes de running, des salles de cinéma, des aqua-centers, des spas, des clubs pour enfants… Ce dernier point est intéressant car il montre à quel point le secteur s’est ouvert aux familles en développant des offres et services spécifiques, notamment avec des cabines familles, ce qui n’existait pas il y a 20 ans. Les navires ont évolué. Il ne s’agit plus de ce que je qualifierais de bus de luxe, d’un moyen de locomotion mais d’un lieu de vacances à part entière. L’image de la croisière change car le produit a profondément évolué. La croisière est devenue une destination facile proposant tout à la fois une véritable parenthèse de détente et une possibilité de découverte et d’enrichissement à travers les escales et les visites.

Vous évoquiez l’évolution des tarifs, toujours plus attractifs. Pouvez-vous préciser ?

Le panier moyen au cours de l’année passée se situe aux environs de 1 100 euros par personne pour une croisière d’une semaine tout compris. Mais cela reflète un panorama très varié puisque, rien que pour citer un exemple, les croisières polaires qui attirent de plus en plus de monde peuvent aller de 780 euros pour quatre jours, à plus de 26 000 pour une durée de 27 jours.

Quel taux de fidélisation observez-vous ? Les personnes faisant un premier pas à bord d’un navire de croisière reviennent-ils ?

En 2016, notre taux de fidélisation était de 11%, il dépasse actuellement les 30%. Les gens apprécient ou pas la croisière, mais ceux qui apprécient ont rapidement tendance à en faire de plus en plus souvent. Le parcours classique débute par une première expérience en Méditerranée, se poursuit au cours d’une deuxième expérience dans les fjords des pays nordiques puis se prolonge vers des destinations plus lointaines encore. Les gens qui y prennent goût vont dès lors voyager de plus en plus loin et de plus en plus longtemps.

Des évènements comme le Printemps arabe frappant notamment les pays du Sud de la Méditerranée, lesquels accueillaient nombre de vacanciers dans les resorts de haut standing, ont-ils déplacé le curseur au profit de la croisière, ont-ils favorisé l’attrait du secteur ?

Oui. Ces évènements ont eu un effet désastreux et dévastateur pour les tour-opérateurs de ces pays. Ceci a relancé un attrait nouveau, une forme de repli en faveur du secteur de la croisière. Les réseaux de distribution ont alors emboîté le pas, ce qui n’a cessé de dynamiser notre secteur.

La croisière sait-elle s’adapter aux contraintes environnementales ?

Absolument. Nous sommes soumis à nombre d’évolutions. Les rejets à la mer sont bannis. Les constructeurs, aidés par l’évolution des technologies, produisent des navires qui consomment de moins en moins. Les nouveaux bateaux à livrer fonctionnent ainsi souvent au gaz naturel liquéfié, le GNL.

Enfin, comment voyez-vous l’avenir du secteur ?

Je suis très optimiste ! Nous avons encore de belles marges de progression. Cette analyse se base sur une observation évidente : le nombre et la taille des bateaux actuellement en cours de construction, facteurs eux-mêmes guidés par la forte croissance de la demande. Cette visibilité nous permet d’envisager les dix prochaines années au moins avec sérénité.

Propos recueillis par Georges-Olivier Kalifa

©DR

A lire aussi...

  • Société
  • Technologie

Monte-Carlo Bay et MC Bike2Work, deux bons élèves de la Transition Energétique

21 octobre 2019 - 16h49

Ce matin a eu lieu la deuxième rencontre de la Transition Energétique avec la presse, au cours de laquelle Marie-Pierre Gramaglia, conseiller-ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme ainsi…

Lire la suite
  • Société

Les bons plans pour les vacances de la Toussaint

21 octobre 2019 - 14h45

A deux jours des vacances scolaires, on fait le point sur les activités et manifestations prévues à Monaco pendant cette période. Le programme Pass-Sport Culture – Toussaint 2019 a été…

Lire la suite
LIVE !
La faim dans le monde augmente
22 octobre 2019 - 10h30
Du 14 au 18 octobre, la Principauté, a pris part aux travaux de la 46e session du Comité de la Sécurité alimentaire mondiale (CSA).  A l’occasion de cette session, deux rapports annuels ont été présentés : L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, qui annonce une augmentation de la faim pour la troisième année consécutive et La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture, portant sur la réduction des pertes et gaspillages de denrées alimentaires. Pour rappel, Monaco est activement engagé dans la lutte contre la faim dans le cadre de sa politique de coopération au développement. La Principauté consacre cette année plus de 2,6 millions d’euros à des opérations de sécurité alimentaire et de nutrition infantile dans des pays essentiellement africains.
L’Ambassade de Monaco aux Etats-Unis et au Canada réunit son réseau consulaire à Seattle
22 octobre 2019 - 10h02
Du 10 au 14 octobre, les consuls de Monaco au Canada ainsi que de neuf grandes villes américaines (Las Vegas, Atlanta, Chicago, Miami, Dallas, Los Angeles, New York, San Francisco et la Nouvelle Orléans) se sont retrouvés à Seattle, durant le long week-end du Colombus Day, pour participer à la réunion consulaire annuelle. Les activités à venir pour 2019 et 2020 ont été présentées afin de favoriser les synergies, la communication et la collaboration entre ces pays. Des rencontres stratégiques et des visites guidés ont également fait partie du programme.
Dernier jour pour donner les vieilles couvertures
22 octobre 2019 - 09h15
De 13h à 18h l’Espace Léo Ferré accueille l’opération de collecte « Monaco s’engage contre le gaspillage de couvertures ». Tout le monde peut déposer couvertures, plaids et sacs de couchage au profit de deux associations : Semeurs d’Espoir et Les Anges Gardiens de Monaco.
Projection « Voyage à Cythère » à 20h au Théâtre des Variétés
22 octobre 2019 - 09h01
Alexandre est cinéaste. Dans le film qu’il prépare, il sera à la fois question de la recherche du père et de sa propre recherche à lui, sur le passé, sur l’histoire. Spyros est ainsi le personnage central qui revient d’exil après trente-deux ans, retrouve sa femme, sa famille, ses amis, son village et sa terre. Une terre que le monde moderne transforme de terre de travail en terre de loisirs. Spyros ne se reconnaît pas dans ce monde-là. Et ce monde le rejette.
Picnic Music à 12h15 à la Médiathèque
22 octobre 2019 - 08h01
Visite du Prince au Japon
21 octobre 2019 - 15h18
Le Souverain assistera aux cérémonies officielles d’intronisation de l’Empereur du Japon qui se dérouleront les 22 et 23 octobre à Tokyo. A l’occasion de ce déplacement, le Prince rencontrera, Shinzo Abe, Premier ministre japonais pour évoquer les relations entre les deux pays et les sujets d’intérêts communs.
Projection de « The Mission » à l’Agora à 19h
21 octobre 2019 - 12h16
Au début du XVIIIe siècle, le frère jésuite Gabriel fonde une mission sur les terres des Indiens Guaranis. A la même époque et dans les mêmes lieux sévit Mendoza, aventurier mercenaire. Ces deux hommes vont se retrouver pour lutter contre les dominations espagnole et portugaise. Chaque participant amène un repas à partager avant le film et à la fin de la projection, un débat a lieu.
Rendez-vous numérique à 13h à la Médiathèque
21 octobre 2019 - 09h15
Démonstration du site Internet de la Médiathèque et de ses fonctionnalités
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 14h13

La Gazette de Monaco Immo