• Sport

Johanna Hamaya, intégration express

30 mars 2019 - 15h36

Deux fois par semaine (trois en cas de match « à domicile »), la joueuse de l’AS Monaco Football Féminin quitte son logement toulonnais, saute dans le train, et rejoint le stade Joseph-Merceron-Vicat de Blausasc. Si Johanna Hamaya s’astreint à un tel quotidien depuis l’été 2017, c’est aussi pour la bonne ambiance du club princier, qui joue la montée en D2 cette année.

Bonnet vissé sur la tête et survêtement de l’AS Monaco Football Féminin (ASM FF), Johanna Hamaya fait son arrivée au stade Joseph- Merceron-Vicat. Le match de son équipe n’est pourtant programmé que dans trois heures, et ses coéquipières arriveront au compte-goutte dans un peu moins d’une heure. Le soleil au zénith, elle s’assoie sur l’une des nombreuses tables de pique-nique que compte le complexe sportif, et profite de l’étonnante chaleur sur les hauteurs de Blausasc. L’après-midi s’annonce particulier pour elle. En cette 14e journée de Régional 1 féminin (24 février), l’ASM FF reçoit le SC Toulon. Un club qui lui a permis de découvrir la deuxième division française et qu’elle a quitté à l’été 2017 pour celui de la Principauté. Alors, forcément, les retrouvailles… « C’est le match de l’année pour moi, annonce d’emblée celle qui officie en défense. En face, ce sont des amies, mais mon club passe avant tout. On joue chacune notre place et elles savent très bien que je ne leur ferai pas de cadeaux. »

Carte grand voyageur

Mais, derrière cette franchise, d’autres paramètres confèrent à cette rencontre une importance significative. Toulon, avant d’être une étape dans sa carrière de sportive, c’est surtout sa ville natale. Celle qui l’a vu grandir et où elle réside toujours. L’on devine alors ce que cachent les traits fatigués de son visage. Pour évoluer avec l’ASM FF, Johanna Hamaya s’astreint à un quotidien à peine croyable. « A la base, j’ai suivi une amie qui rejoignait le club et je devais travailler à Monaco. Cela ne s’est finalement pas fait mais j’ai conservé ma licence », conte-t-elle. Educatrice sportive dans une structure privée, Littoral Sport Academy, où elle met notamment en place des séances multisports dans les écoles et les centres, la latérale gauche de 28 ans doit alors faire preuve d’une organisation millimétrée, chronométrée à la seconde près. Chaque mercredi et vendredi, le plan est le même : « Je n’ai pas de permis, donc je prends le train. Je pars de Toulon à 17h pour démarrer l’entraînement à 20h. Thomas (Martini, responsable du développement à l’ASM FF, N.D.L.R.) me récupère en gare de Nice et me dépose à Blausasc. » Comme les séances finissent tard et qu’il n’y a pas de train retour, Marie Bricaud, sa partenaire en défense, l’héberge. Le retour en terre varoise ne s’amorcera que le lendemain, avec un trajet à 5h du matin. « Je pars directement au travail, lance-t-elle dans un éclat de rire, consciente de l’étonnement que provoque son récit. La fatigue se fait ressentir. Mais je suis jeune, cela me plait, donc si je ne le fais pas maintenant, je ne pourrai jamais le faire. Je tiens parce que j’ai découvert une nouvelle mentalité ici. » Un déterminisme assumé, quitte à ralentir sa progression professionnelle : « Au travail, ils veulent que je prenne un rôle de responsable. Ce n’est pas que je refuse – je veux ce poste -, mais je sais que je ne pourrais pas participer aux entraînements pendant les vacances, alors que le foot me permet de me libérer. Je préfère me restreindre sur cela. »

© Camille Le Saux

S’inscrire dans la durée

Johanna Hamaya sait ce qu’elle veut. Et ce qu’elle ne veut pas. C’est en regardant des féminines s’entraîner sur un terrain, à l’âge de huit ans, qu’elle a envie d’essayer le football. Tout en sachant que « c’est un sport connoté masculin », elle commence à taper le cuir dans une association, Femmes d’Aujourd’hui. Si d’autres arrêtent, démotivées, elle persévère, quitte à jouer avec son équipe de filles dans un championnat de garçons. Une expérience qui la forgera, la joueuse se décrivant comme « agressive ». C’est d’ailleurs ce trait de caractère qui déterminera son repositionnement en défense plutôt qu’au milieu du terrain, elle qui se rêvait « numéro 6 » car « très endurante ». Elle s’en accommodera aisément. Tout comme elle n’aura aucun mal à enchaîner les clubs, de La Seyne à Six-Fours, avec une pige d’une année à Nice, durant ses études. Et donc Toulon. « Là-bas, je n’avais pas la même image. On m’a connue très méchante, mais je me suis calmée », certifie-t-elle. Son départ vers la Principauté, guidé par la recherche d’une bonne ambiance et d’un groupe soudé, lui fait du bien. Pour son deuxième match sous la liquette rouge et blanche, l’an dernier, elle s’était d’ailleurs signalée en inscrivant un triplé ! Stéphane Guigo, entraîneur de l’ASM FF, l’a bien cernée et l’aide à progresser. A tel point que Johanna Hamaya s’est retrouvée à repousser différents clubs venus aux renseignements. Et ce n’est pas la bonne saison réalisée par son équipe qui va refroidir les prétendants. La 4e place actuelle entretient le rêve monégasque d’une accession en D2 (deuxième division française), objectif d’un club qui prépare déjà le recrutement pour l’année prochaine, quel que soit le scénario de fin de saison : « J’aimerais rester, j’apprécie le coach et je sais que le projet du club, qui s’étale sur quatre ans, est très bon. A nous, joueuses, de nous battre pour la montée. » Dans le sillage des déclarations de sa latérale gauche, l’ASM FF s’imposait, quelques heures plus tard, contre le SC Toulon (2-1). Peu avant de prendre la direction du vestiaire pour se changer et, ainsi, retrouver ses ex coéquipières, Johanna Hamaya, toujours droite dans ses crampons, évoque le retour vers la cité varoise : « On m’a proposé de rentrer en voiture. Dans un autre contexte, pourquoi pas, mais pas après un match. Je repartirai comme je suis arrivée, en train. »

Jérémie Bernigole

© Camille Le Saux

A lire aussi...

  • Sport

Meeting Herculis EBS 2019 : le retour des vedettes et de nouvelles surprises !

26 juin 2019 - 11h46

La piste du Stade Louis II verra s’affronter le 12 juillet prochain lors du célèbre meeting les meilleurs athlètes du monde, avec la présence de trois détentrices de record du…

Lire la suite
  • Sport

Le titre se refuse une nouvelle fois à l'AS Monaco Basket

26 juin 2019 - 00h03

La lumière s’est éteinte pour les Monégasques lors du troisième quart-temps, durant lequel ils ont considérablement implosé face à la réussite des Villeurbannais, sacrés champions de France ce soir pour…

Lire la suite
LIVE !
Jeux Européens : l'aventure s'arrête en 1/4 de finale pour Hugo Micallef
26 juin 2019 - 16h54
Le Monégasque n'a pas démérité et a tout donné sur le ring, malgré son état physique (épaule déboîtée lors du dernier combat et œil tuméfié). Cela n'aura pas été suffisant pour arrêter le champion en titre, Pat McCormack qui accède de fait à la demi-finale des Jeux Européens à Minsk.
La justice monégasque sera dotée de trois juges d’instruction au lieu de deux
26 juin 2019 - 16h50
Le détachement de M. Edouard Levrault, juge d’instruction, en poste en Principauté depuis bientôt trois ans viendra à échéance au 1er septembre prochain. Il ne sera pas renouvelé. La création d’un troisième cabinet d’instruction permettra un meilleur traitement du volume d’affaires pour lesquelles des informations ont été ouvertes vraisemblablement dans de meilleurs délais. Elle s’accompagnera de l’arrivée de deux nouveaux magistrats détachés, l’un pour pourvoir le 3e cabinet et l’autre pour remplacer M. Edouard Levrault, indique un communiqué de la direction des Services Judiciaires.
Soirée rencontre avec les joueurs de l’AS Monaco Basket
26 juin 2019 - 15h26
Un « pot de l’amitié » sera organisé ce soir dès 18 à la salle Gaston Médecin avec les fans de la Roca Team. Des sessions de photos, des jeux et plein d’animations sont au programme.
Hugo Micallef disputera bien son 1/4 de finale à 16h !
26 juin 2019 - 11h47
Le boxeur monégasque qui s'était déboîté l'épaule lundi soir, à l'issue du premier round contre le Belge Nabil Messaoudi, était incertain pour son combat face à Pat McCormack, aujourd'hui à 16h. Malgré l'avis médical défavorable, il disputera bien son 1/4 de finale aux Jeux Européens de Minsk. Le Monégasque tient "absolument à défendre les couleurs de son pays".
Show musical à l’Auditorium Rainier III
26 juin 2019 - 11h37
Spectacle avec 00orchestra7 au profit de l'association Dessine un Papillon. Au programme : 50 ans des musiques de James Bond.
Monaco participe à la 9e session du Comité international de la Fondation Auschwitz-Birkenau
26 juin 2019 - 08h16
La réunion s’est déroulée cette année sur le site du Mémorial d’Auschwitz II-Birkenau afin de coïncider avec la cérémonie officielle d’ouverture de la première baraque en briques entièrement rénovée par le Fonds de dotation de la Fondation, lequel a pour vocation de conserver les vestiges de l’ancien camp allemand nazi. Pour les dix ans de la Fondation, Monaco a alloué à cette occasion une contribution au Fonds perpétuel, exprimant ainsi son soutien aux différentes actions de préservation du site commémoratif.
Gala de fin d’année de Monaco Gymnastique Rythmique
25 juin 2019 - 14h53
Le mercredi 26 juin à 19h, le club, affilié à la Fédération Monégasque de Gymnastique, organise un gala de fin d’année à l’espace Saint-Antoine, liaison Marquet. Une démonstration sera donnée par les gymnastes inscrites en compétition et les loisirs pour présenter les engins : cerceaux, massues, cordes et ballons.
Report des épreuves du diplôme national du Brevet
25 juin 2019 - 11h28
Ces épreuves auront lieu le lundi 1er et le mardi 2 juillet au lieu du jeudi 27 et du vendredi 28 juin. L’ordre des examens reste inchangé
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo