• Sport

Jean-Marc Giraldi : « Fier de nos rameurs et rameuses »

10 novembre 2018 - 17h21

C’est un président heureux qui nous a donné rendez-vous en ce matin du 24 octobre, au bord de l’eau, pour tirer le bilan des Monégasques aux championnats du monde. Malgré les neuf heures de décalage horaire – « dans des moments pareils, c’est accessoire » -, Jean-Marc Giraldi a suivi toutes les finales et pu fêter en direct les résultats de ses équipages. La récompense d’un gros travail effectué tout au long de l’année et qui permet à la Société nautique de Monaco de se structurer.

Que pensez-vous des résultats obtenus par la Société nautique de Monaco (SNM) aux championnats du monde d’aviron de mer ?

En tant que président, je ne peux que m’en réjouir. Avec le conseil d’administration, nous avons pris le pari d’envoyer une grosse délégation dans cette manifestation faite sur mesure pour la Principauté, dans le sens où elle s’adresse aux clubs et se déroule en mer. Ces résultats dépassent mes espérances. Nous pouvons toujours rêver avant la course, mais, pendant, tout peut arriver. Le pire aurait été qu’il y ait des contre-performances ou que le décalage horaire et les conditions météorologiques handicapent nos athlètes. Mais tout s’est très bien passé.

Cinq des six bateaux monégasques ont disputé les finales A et le quatre de couple homme a notamment accroché la médaille d’argent après trois ans d’attente…

Nous savions que ce bateau était performant, les garçons avaient une revanche à prendre sur 2016 et 2017. Les filles se sont également montrées très performantes en remportant une très belle médaille de bronze en quatre de couple barré. C’est la première fois qu’un équipage féminin remporte une médaille à ce niveau et, de ça aussi, je ne peux que me réjouir. Notre association fait des efforts pour offrir une pratique sportive paritaire et je suis heureux de voir que cela porte ses fruits jusqu’au niveau international. Concernant les autres bateaux, nous n’avons pas hésité un seul instant, l’on savait qu’il y avait du potentiel. Je suis très fier de nos rameurs et rameuses. J’ai, par principe, beaucoup d’humilité avec les compétitions de haut niveau. Quand on a un passé de sportif, on sait que le résultat tient parfois à pas grand-chose. Il faut plusieurs éléments pour gagner, une victoire n’est pas un coup de poker. Il y a une préparation et tout un travail fait par l’encadrement.

Comment avez-vous vécu cette compétition, à des milliers de kilomètres du Canada ?

Nous étions plusieurs à suivre la compétition en direct et échangions sur WhatsApp. Je profitais de ce groupe de discussion pour transmettre les classements en temps réel aux athlètes car, lorsque l’on est au bord du plan d’eau, il est compliqué d’avoir accès à ce type d’informations. C’était magnifique. Le décalage horaire, dans des moments pareils, c’est accessoire. (Il rit) La technologie nous permet de vivre les courses dans les meilleures conditions. J’ai pu suivre la totalité des finales, malgré un petit bug pour celle du solo où Giuseppe Alberti était engagé. Autrement, j’avais l’impression d’être au Canada. Il y avait des images de drone pour les moments compliqués, des commentaires…

Sur place, les commentateurs ont évoqué « l’école monégasque ». Que ressent-on face à de tels termes ?

C’est une marque de reconnaissance pour la SNM, mais surtout pour le choix qui a été fait par le conseil d’administration sur présentation du dossier de Daniel Fauché, l’entraîneur général. Nous savions qu’il était un homme important dans le monde de l’aviron, mais il avait tout à prouver à Monaco et il l’a très bien fait.

Quel bilan tirez-vous de sa première année en Principauté ?

Il a donné une impulsion différente et a travaillé sur le potentiel disponible à la SNM. Cela lui a permis de former des équipages compétitifs. (Il réfléchit) J’ai beaucoup de chance d’avoir rencontré Daniel. Je connaissais la partie immergée, c’est-à-dire ses résultats, mais j’ai tout de suite senti qu’il était le candidat idéal. Il avait de l’expérience et était respecté en tant qu’entraîneur. J’avais besoin d’une personne sur qui je pouvais me reposer, ce qui ne veut pas dire que ce n’était pas le cas avec Xavier Girard et Bruno Weiss avec qui j’ai de très bonnes relations et beaucoup de respect pour leur travail. Je crois que l’arrivée d’un chef de base extérieur à Monaco, qui allait apporter son expérience internationale et sa vision du monde, était un atout majeur. En un an, le travail fourni par Daniel a été « no limit ». L’école d’aviron est d’ailleurs en train de se structurer.

Qu’est-ce que cela implique ?

Le club, qui est surtout tourné vers les jeunes, l’enseignement et la découverte du sport, se développe très bien. L’arrivée d’un moniteur supplémentaire nous permettrait de mieux appréhender l’emploi du temps, afin que les entraîneurs ne soient pas en flux tendu, ainsi que de continuer le très bon travail et les méthodes mis en place par ces derniers. En cette période de fin d’année, je suis en train de préparer ma lettre au Père Noël. (Il sourit)

Vous évoquiez l’école d’aviron. Cela représente combien de scolaires ?

Un peu moins de 1 000 enfants viennent pratiquer l’aviron dans le cadre du sport scolaire et, en accord avec l’Éducation nationale, nous avons ciblé les 13, 14 et 15 ans, c’est à dire les classes de quatrième et troisième. Ce sont des catégories d’âges intéressantes pour l’aviron.

Comment le Prince, président d’honneur de la SNM, a-t-il réagi aux résultats mondiaux de la SNM ?

J’ai la très grande chance de pouvoir échanger avec le Souverain et de le tenir informé des résultats. Il m’a spontanément demandé d’organiser une rencontre afin qu’il vienne lui-même féliciter les rameurs et rameuses.

 

Propos recueillis par Jérémie Bernigole

Photo ©Jérémie Bernigole

A lire aussi...

  • Sport

La Société nautique sur tous les fronts

20 mars 2019 - 15h31

Les rameurs et rameuses monégasques ont participé à deux compétitions, l’une à Marignane, l’autre à Marseille, dimanche. Dimanche, 30 rameurs et rameuses ont représenté la Société nautique en compétition. La…

Lire la suite
  • Sport

Toujours aussi sérieux, l’AS Monaco Rugby s’offre le derby

17 mars 2019 - 18h48

Assurés d’une montée sportive en Fédérale 3 depuis la semaine dernière, les joueurs de Luciano Orquera et de Sylvain Masson n’ont pas fauté contre le Stade Laurentin (39-13), cet après-midi.…

Lire la suite
LIVE !
Montage de la première tribune du circuit F1 aujourd’hui par l’Automobile Club de Monaco
20 mars 2019 - 15h31
Film « Les aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin »
20 mars 2019 - 12h12
Jack Burton accompagne son ami Wang Chi à l'aéroport de San Francisco afin d'accueillir Miao Yin, la fiancée de ce dernier. Mais Miao Yin est convoitée par Lo Pan, un puissant sorcier désincarné qui pense pouvoir récupérer son enveloppe charnelle en épousant une chinoise aux yeux verts. Jack, simple camionneur, se retrouve au cœur de Chinatown, au beau milieu d'une lutte surnaturelle entre les puissances du Bien et du Mal orientales. Rendez-vous à 19h à la Sonothèque José Notari.
BNP Paribas sensibilise ses équipes à la transition énergétique
20 mars 2019 - 11h45
La banque BNP Paribas Wealth Management Monaco organisait hier en présence de la Mission pour la transition énergétique (MTE), devant plus de 90 salariés, une présentation sur ses engagements en la matière. Depuis plusieurs années, l’établissement développe de nombreuses actions dans cette perspective, notamment via la signature du Pacte National de la transition énergétique en 2018. Plusieurs membres de la MTE ont répondu aux différentes questions des salariés et recueilli de nouvelles signatures du Pacte National.
Conférence « Avec Voix et Éloquences » à la Maison de France
20 mars 2019 - 10h12
Cycle Culture et Francophonie 2019 : Conférence sur le thème "Avec Voix et Éloquences" par Jean-Philippe Lafont. Rendez-vous à 18h30.
La mission permanente de Monaco à l’ONU accueille Marc Rosen
20 mars 2019 - 09h26
Le mois de mars est traditionnellement celui de la femme à l’ONU, pendant lequel se déroule la commission de la condition de la femme. A cette occasion, Marc Rosen, designer de flacons de parfum iconiques a été invité. Le comité d’accueil des délégations onusiennes a pu découvrir le travail de conception des flacons de parfum. Marc Rosen a été vainqueur de septs Prix FIFI, équivalent des Oscars pour l’industrie du parfum. Il est le président chaque année du Luxe Pack.
Un guide pour la protection des tortues marines
20 mars 2019 - 08h10
Plongeurs, associations de plaisanciers, pêcheurs, capitaineries et autres pratiquants réguliers des eaux monégasques étaient présents hier au Musée océanographique pour acquérir les bons réflexes en cas de rencontre avec une tortue de mer. Retrouvez le guide ici.
Film « Free Zone » au Théâtre des Variétés ce soir
19 mars 2019 - 14h38
Projection organisée par l’Institut audiovisuel de Monaco à 20h.
Nouveaux horaires à la Bibliothèque Princesse Caroline et à la Ludothèque
18 mars 2019 - 14h09
A compter dès aujourd’hui : - Lundi :14h à 18h30 - Mardi, jeudi et vendredi : 10h à 12h – 14h à 18h30 - Mercredi : 10h à 12h – 13h à 18h30
VIDEOS

Simulation d'attentat au CHPG

Retour en images sur l'exercice qui s'est déroulé au CHPG, du jeudi 21 jusqu'au samedi 23 février, simulant divers incidents majeurs. Ici, plusieurs attaques ...

23 février 2019 - 17h02