• Art & Culture

Jean-Louis Grinda, maître en scène

24 janvier 2019 - 17h04

L’Opéra de Monte-Carlo célèbre ses 140 ans, l’occasion de s’intéresser aux artisans de la scène. Rencontre avec Jean-Louis Grinda, directeur de l’Opéra de Monte-Carlo mais aussi metteur en scène.

Dans un univers comme celui-ci, où la virtuosité est d’or et la compréhension de l’œuvre par le public si importante, sa démarche intellectuelle, technique et artistique prend un caractère exceptionnel. Avec la reprise innovante de Falstaff, présentée à l’Opéra de Monte-Carlo demain, Jean-Louis Grinda n’en est pas à son coup d’essai. Metteur en scène depuis plus de 20 ans, le directeur de l’Opéra décrit faire ce métier « comme il fait du vélo ». Même s’il admet exagérer. Il faut dire que 40 mises en scène plus tard, de l’opérette à l’opéra, le directeur des Chorégies d’Orange en connaît un rayon sur les rouages de la réalisation scénique.

Dans le processus d’orchestration d’une œuvre, rien n’échappe au contrôle du metteur en scène : la coordination des chants et des mouvements, la puissance des décors, la subtilité des costumes et du maquillage, l’interaction entre les protagonistes, le respect de la ligne artistique… Et l’importance de la touche personnelle.

Des automatismes, pas des tics

Alors qu’il énumère les nombreuses compétences d’un metteur en scène, Jean-Louis Grinda fait un aveu : « Mon moment préféré, c’est lors de la représentation finale, quand je m’assois dans la salle et que le spectacle commence. » S’il a connu des échecs, des demi-réussites et des succès publics, celui qui a grandi dans le milieu artistique garde toujours la même philosophie : sortir de sa zone de confort. « Si on se sent dans une position confortable, ce n’est pas bon. Il faut savoir prendre des risques, c’est ça qui est stimulant », lâche-t-il.

L’entretien s’achève et Jean-Louis Grinda rejoint la scène principale pour coordonner une énième journée de répétitions. « Il faut toujours donner le meilleur de soi-même, et c’est ce que je fais. » Plongé dans l’obscurité de la salle Garnier, son regard ne quitte pas les comédiens des yeux. Chaque élément a son degré d’importance. Tous les détails comptent. L’aspect scénique doit toucher la perfection du bout des doigts. « Ne pas avoir commencé la mise en scène plus tôt », c’est le seul regret qu’il confiera avoir.

Camille Le Saux

©2017 – Alain Hanel – OMC

A lire aussi...

  • Art & Culture

Monaco Salsa Congress, à la découverte des danses latines

21 février 2019 - 09h53

Salsa, bachata, kizomba… La 13e édition du festival international de Salsa de Monaco du 1e au 3e mars dévoile son programme pour les amateurs de danses et musiques latines. Un…

Lire la suite
  • Art & Culture

Quand la pop culture s’installe à Monaco !

20 février 2019 - 17h14

Le Monaco Anime Game International Conference (MAGIC), évènement phare de la pop culture à Monaco, fête ses cinq ans le 9 mars et a dévoilé son programme pour cette journée…

Lire la suite
LIVE !
Oleg Petrov est le nouveau directeur général de l’AS Monaco FC
23 février 2019 - 12h15
Après avoir débarqué Vadim Vasilyev il y a une semaine, l’AS Monaco FC a annoncé, hier, la nomination de son remplaçant, Oleg Petrov, au poste de directeur général. Passé par divers secteurs d’activité comme l’électronique ou encore l’industrie du diamant, il maîtrise cinq langues (russe, anglais, grec, portugais et espagnol). « Nous nous connaissons depuis presque 20 ans. Dans tous les postes qu’il a occupés, Oleg a toujours obtenu d’excellents résultats », a notamment déclaré Dmitri Rybolovlev dans le communiqué du club.
Du tir à l’arc tout le week-end à l’Espace Saint-Antoine
23 février 2019 - 10h59
Gros week-end pour la Première Compagnie de Tir à l’Arc de Monaco, qui organise deux compétitions indoor. Le trophée départemental des mixtes se déroule cet après-midi à l’Espace Saint-Antoine, de 14h30 à 18h. Demain, au même endroit et de 9h à 17h30, plus d’une centaine d’archers, de Monaco ou de l’étranger, sont attendus pour disputer la XIIIe Coupe du Prince Albert II. Entrée libre et gratuite les deux jours (côté avenue Marquet, 2e étage).
Séance rencontre/dédicace avec Frédéric Laurent
22 février 2019 - 16h22
À l’occasion de la publication de son livre « Albert II, le destin d’un règne » (éd. Gilletta), l’écrivain Frédéric Laurent organise une séance rencontre/dédicace demain de 11h à 13h, au kiosque à journaux de la Place d’Armes à Monaco.
Formule 1 : Charles Leclerc attaque les essais pied au plancher
22 février 2019 - 13h55

À Barcelone (Espagne), Charles Leclerc a fait forte impression lors des essais d'avant-saison de F1 avec Ferrari. À bord de la nouvelle SF90, le pilote monégasque a réalisé le meilleur temps lors de la deuxième journée d'essais (1'18''247). En cumulé sur les quatre jours, Charles Leclerc pointe à la 8e position au niveau des chronos (1'18''046). Le retour sur les pistes est prévu pour le 26 janvier.

Le mini-golf du Parc Princesse Antoinette a été rénové
21 février 2019 - 17h14
Pendant trois mois, de nombreux travaux ont été effectués et ont permis la création d'un réseau de drainage pour l'évacuation des eaux de pluie, le terrassement de l’ensemble des aires de jeu, la remise en place de la sous-couche drainante, le damage ainsi que la remise en peinture des parties bétonnées.
Un exercice de simulation de catastrophe au CHPG dès aujourd’hui
21 février 2019 - 16h03
Du 21 au 24 février dans le cadre de l'IFSI au CHPG. Le MRMI (Medical Response to Major Incidents) est une méthode de simulation de catastrophe (attentats, accident de grande ampleur, catastrophe naturelle…). Cet exercice basé sur des magnets positionnables sur des tableaux blancs, permet aux différents acteurs (pompiers, secouristes, ambulanciers, médecins, infirmiers, directeurs d’hôpitaux…) de se rencontrer, de les faire travailler ensemble, de trouver des pistes d’améliorations de prise en charge et donne une méthodologie commune.
Happy Hour Musical ce soir
20 février 2019 - 15h38
Concert de musique de chambre aujourd’hui à 18h30 à l’Auditorium Rainier
Projection du film Stromboli ce soir
19 février 2019 - 12h24
Karen, une Lituanienne internée dans un camp de personnes déplacées en Italie, s’éprend d’un soldat. Grâce au mariage qui se célèbre peu après, Karen peut redevenir une femme libre. Dans l’île de Stromboli où Antonio est pêcheur, Karen est déçue. Tout la sépare de ceux qui l’entourent et même de son mari, depuis la langue qu’ils parlent jusqu’à la vie qu’ils mènent. Rendez-vous au Théâtre des Variétés à 20h.
VIDEOS

Simulation d'attentat au CHPG

Retour en images sur l'exercice qui s'est déroulé au CHPG, du jeudi 21 jusqu'au samedi 23 février, simulant divers incidents majeurs. Ici, plusieurs attaques ...

23 février 2019 - 17h02