• Extension en mer

Incontournables plongeurs

15 mars 2018 - 16h48

Ils seront plus d’une quarantaine au plus fort de l’activité. Si les monumentaux navires et autres grandes barges constituent l’aspect le plus spectaculaire pour l’observateur, sous l’eau, le rôle des scaphandriers demeure primordial. Transplantation des espèces, suivi de leur adaptation à leur nouveau milieu, déplacement des émissaires, préparation du remblai des caissons, pose d’instruments de mesure… les missions recouvrent une kyrielle d’opérations spécifiques.

« Peu de chantiers au monde font intervenir autant de scaphandriers simultanément ». Pour Benjamin Dubois de Mont Marin, directeur de la société monégasque de travaux maritimes Trasomar, l’organisation en surface et sous l’eau ne devra supporter aucune faille. « A partir de juin prochain et jusqu’à la fin janvier, trois équipes de quatre plongeurs vont se relayer 12 heures par jour et 6 jours sur 7 rien que pour la pose des caissons de ceinture du chantier en collaboration avec la société Eiffage Génie Civil Marine. La pose de l’émissaire dit R280 devant l’hôtel Fairmont, occupera encore dix scaphandriers tandis que huit autres tourneront sur les autres pans du projet ». Et ce, sans compter la dizaine de personnes oeuvrant pour le compte d’une autre société monégasque, Prodive, qui ont à réaliser diverses opérations, d’entretien et de maintenance notamment, pour le compte de Bouygues TP Monaco. Ni les plongeurs des équipes de Créocéan et de Thalès en charge de la transplantation des espèces, plus d’une demi-douzaine de personnes au total. Certes, sur ce plan, la période la plus intense de l’activité est intervenue de la fin 2016 au début 2017. Mais si le déplacement en lui-même est désormais achevé, la mission se poursuit sur l’observation et le suivi de ces espèces transplantées. « Nous avons déplacé un total de 143 grandes nacres », explique Jean de Vaugelas. Selon le chercheur au laboratoire Ecomers de Nice, « l’opération s’est déroulée en deux temps. Entre mi-novembre et mi-décembre 2016, plus de 130 d’entres elles ont été transplantées mais la mission s’est poursuivie jusqu’en avril car une dizaine de spécimens isolés supplémentaires ont été découverts par la suite. Le travail se prolonge désormais par un suivi de ces nacres ». Et les résultats en ce début d’année 2018 font le bonheur du scientifique : « Alors qu’habituellement ce type d’opération occasionne des pertes de 25 à 30% en moyenne, nous ne constatons actuellement qu’un taux de 7% de mortalité, ce qui est rare ».

Au cours des prochains mois, le pic d’activité des plongeurs

Satisfaction également pour Pierre Decamps, spécialiste de la société Andromède Océanologie, en charge du déplacement des posidonies et du nettoyage du tombant des Spélugues. « Nous sommes arrivés dès 2014 lors de la phase d’étude d’impact. Nous avons notamment été missionnés pour l’éradication de la caulerpa taxifolia et le déplacement de 500 mètres carrés de posidonie. Une campagne d’une ampleur inédite au monde avec des résultats très satisfaisants. Il s’agit, en effet, d’une opération d’ingénierie environnementale unique au cours de laquelle de nombreuses choses ont été inventées ici et vont ensuite pouvoir servir sur d’autres projets dans le monde ». Neuf plongeurs se sont ainsi relayés, plongeurs vivant, le temps de l’opération, sur un catamaran basé à Fontvieille, auquel il convient d’ajouter deux autres personnes localisées dans des bureaux et ayant en charge la collecte et l’analyse des résultats. Mais le travail se poursuit au-delà de ces opérations par « le suivi de l’état de santé des écosystèmes : sédimentation, lumière, turbidité et autres, explique Pierre Decamps. Nous avons également pris en charge le nettoyage du tombant des Spélugues, une zone mise en évidence lors de l’étude d’impact car il est alors apparu qu’elle avait été fortement dégradée au cours des 50 dernières années. Elle méritait donc une bonne restauration afin de permettre aux espèces d’y revenir ». Mais c’est au cours des prochains mois que se produira le pic d’activité des plongeurs. Et notamment, comme le détaille Benjamin Dubois de Mont Marin, avec l’arrivée des premiers caissons et dans les semaines précédentes. Les plongeurs devront alors procéder à l’écrêtage et à la réalisation de la couche de réglage du remblai d’assise (près de 1,5 million de tonnes) afin de préparer la pose desdits caissons. Une mission sous haute tension : de ce travail de précision dépendra toute la suite du chantier : pose des caissons et donc tenue de la ceinture qui elle-même constitue un élément fondamental de l’ensemble de l’infrastructure et, par voie de conséquence des superstructures qui viendront ensuite prendre place sur le nouveau quartier ainsi créé.

Georges-Olivier Kalifa

Photo © DR

 

A lire aussi...

  • Extension en mer
  • Société

Grimaldi Forum, premier producteur d'énergie verte de la Principauté

20 septembre 2019 - 15h56

Le centre de congrès et d’évènements a inauguré ce matin un espace de 2 500m2 de panneaux solaires sur sa toiture. Ce projet d’envergure s’inscrit dans la politique de transition…

Lire la suite
  • Extension en mer

Le dernier caisson en cours de pose

17 septembre 2019 - 10h44

Dès six heures ce matin, les équipes techniques ont quitté le port de Fontvieille pour rejoindre le caisson positionné devant l’extension en mer pour y préparer le remorquage vers la…

Lire la suite
LIVE !
Numéro d’information pour les victimes de violences
20 septembre 2019 - 16h20
Un nouveau numéro d’information vient d’être mis en place pour les victimes de violences, qui pourront disposer de renseignements gratuitement en composant le 0 800 91 90 10 depuis un téléphone fixe ou mobile sur le territoire monégasque.
Nolwenn Leroy en concert ce samedi
19 septembre 2019 - 10h11
L’auteure-compositrice-interprète et multi-instrumentiste française enchantera la scène de l’Espace Léo Ferré ce week-end. Un interview avec l’artiste sera disponible prochainement.
Présentation de la rentrée culturelle de la Médiathèque à 18h30
19 septembre 2019 - 10h10
J-1 Concert de chants corses par Jean Menconi au Jardin exotique
19 septembre 2019 - 09h10
Cet évènement a été organisé dans le cadre du dixième anniversaire du jumelage entre Monaco et Lucciana. D’autres manifestations auront lieu jusqu’au 21 septembre.
Démontage de la fontaine de Guy Lartigue au Larvotto
18 septembre 2019 - 11h38
Intitulée « Hommage à la Princesse Grace », cette fontaine fait partie des collections du NMNM et est actuellement en cours de démontage. Le chantier mené par Brice Lartigue, fils de l’artiste, a démarré au mois de juin 2019. Cette semaine ont lieu le découpage et la dépose des grandes colonnes d’eau, qui seront mises en caisses et transportées vers un atelier spécialisé de restauration. « Hommage à la Princesse Grace » sera intégralement restaurée, dans l'optique de sa future réinstallation en Principauté.
Le corps des Sapeurs-Pompiers reçoit la visite du général commandant la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris
18 septembre 2019 - 10h00
A l'ordre du jour de ce déplacement : un échange sur de nombreux sujets opérationnels d'actualité et sur le recrutement, une démonstration statique de matériels d'intervention spécifiques au sein des deux centres de secours, une présentation du concept d'emploi et d'engagement des moyens en Principauté, un bilan sur la convention de partenariat opérationnel signée le 19 juillet 2017 entre les deux unités.
Atelier ludique et éducatif « Lego Technic » à 16h à la Bibliothèque Caroline
18 septembre 2019 - 09h15
Animation musicale « Chantons ! » à 14h à la Bibliothèque Caroline
18 septembre 2019 - 09h00
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo