• Extension en mer

Incontournables plongeurs

15 mars 2018 - 16h48

Ils seront plus d’une quarantaine au plus fort de l’activité. Si les monumentaux navires et autres grandes barges constituent l’aspect le plus spectaculaire pour l’observateur, sous l’eau, le rôle des scaphandriers demeure primordial. Transplantation des espèces, suivi de leur adaptation à leur nouveau milieu, déplacement des émissaires, préparation du remblai des caissons, pose d’instruments de mesure… les missions recouvrent une kyrielle d’opérations spécifiques.

« Peu de chantiers au monde font intervenir autant de scaphandriers simultanément ». Pour Benjamin Dubois de Mont Marin, directeur de la société monégasque de travaux maritimes Trasomar, l’organisation en surface et sous l’eau ne devra supporter aucune faille. « A partir de juin prochain et jusqu’à la fin janvier, trois équipes de quatre plongeurs vont se relayer 12 heures par jour et 6 jours sur 7 rien que pour la pose des caissons de ceinture du chantier en collaboration avec la société Eiffage Génie Civil Marine. La pose de l’émissaire dit R280 devant l’hôtel Fairmont, occupera encore dix scaphandriers tandis que huit autres tourneront sur les autres pans du projet ». Et ce, sans compter la dizaine de personnes oeuvrant pour le compte d’une autre société monégasque, Prodive, qui ont à réaliser diverses opérations, d’entretien et de maintenance notamment, pour le compte de Bouygues TP Monaco. Ni les plongeurs des équipes de Créocéan et de Thalès en charge de la transplantation des espèces, plus d’une demi-douzaine de personnes au total. Certes, sur ce plan, la période la plus intense de l’activité est intervenue de la fin 2016 au début 2017. Mais si le déplacement en lui-même est désormais achevé, la mission se poursuit sur l’observation et le suivi de ces espèces transplantées. « Nous avons déplacé un total de 143 grandes nacres », explique Jean de Vaugelas. Selon le chercheur au laboratoire Ecomers de Nice, « l’opération s’est déroulée en deux temps. Entre mi-novembre et mi-décembre 2016, plus de 130 d’entres elles ont été transplantées mais la mission s’est poursuivie jusqu’en avril car une dizaine de spécimens isolés supplémentaires ont été découverts par la suite. Le travail se prolonge désormais par un suivi de ces nacres ». Et les résultats en ce début d’année 2018 font le bonheur du scientifique : « Alors qu’habituellement ce type d’opération occasionne des pertes de 25 à 30% en moyenne, nous ne constatons actuellement qu’un taux de 7% de mortalité, ce qui est rare ».

Au cours des prochains mois, le pic d’activité des plongeurs

Satisfaction également pour Pierre Decamps, spécialiste de la société Andromède Océanologie, en charge du déplacement des posidonies et du nettoyage du tombant des Spélugues. « Nous sommes arrivés dès 2014 lors de la phase d’étude d’impact. Nous avons notamment été missionnés pour l’éradication de la caulerpa taxifolia et le déplacement de 500 mètres carrés de posidonie. Une campagne d’une ampleur inédite au monde avec des résultats très satisfaisants. Il s’agit, en effet, d’une opération d’ingénierie environnementale unique au cours de laquelle de nombreuses choses ont été inventées ici et vont ensuite pouvoir servir sur d’autres projets dans le monde ». Neuf plongeurs se sont ainsi relayés, plongeurs vivant, le temps de l’opération, sur un catamaran basé à Fontvieille, auquel il convient d’ajouter deux autres personnes localisées dans des bureaux et ayant en charge la collecte et l’analyse des résultats. Mais le travail se poursuit au-delà de ces opérations par « le suivi de l’état de santé des écosystèmes : sédimentation, lumière, turbidité et autres, explique Pierre Decamps. Nous avons également pris en charge le nettoyage du tombant des Spélugues, une zone mise en évidence lors de l’étude d’impact car il est alors apparu qu’elle avait été fortement dégradée au cours des 50 dernières années. Elle méritait donc une bonne restauration afin de permettre aux espèces d’y revenir ». Mais c’est au cours des prochains mois que se produira le pic d’activité des plongeurs. Et notamment, comme le détaille Benjamin Dubois de Mont Marin, avec l’arrivée des premiers caissons et dans les semaines précédentes. Les plongeurs devront alors procéder à l’écrêtage et à la réalisation de la couche de réglage du remblai d’assise (près de 1,5 million de tonnes) afin de préparer la pose desdits caissons. Une mission sous haute tension : de ce travail de précision dépendra toute la suite du chantier : pose des caissons et donc tenue de la ceinture qui elle-même constitue un élément fondamental de l’ensemble de l’infrastructure et, par voie de conséquence des superstructures qui viendront ensuite prendre place sur le nouveau quartier ainsi créé.

Georges-Olivier Kalifa

Photo © DR

 

A lire aussi...

  • Extension en mer

Avis de tempête sur l’extension

28 décembre 2018 - 15h52

Des mois d’octobre et début novembre particulièrement agités sur le plan météorologique ont perturbé le déroulement des travaux. Quelques dommages, de menus retards, mais rien qui ne remette en cause…

Lire la suite
  • Extension en mer

Prévoir l’imprévisible, anticiper l’imprévu

27 décembre 2018 - 16h01

Répondre à l’appel d’offre d’un chantier tel que l’extension en mer du territoire monégasque et ses 6ha suppose d’envisager le plus grand nombre d’aléas possible, notamment météorologiques, et d’y apporter…

Lire la suite
LIVE !
La liste des nommés aux Laureus World Sports Awards dévoilée, avec Kylian Mbappé et les Bleus
18 janvier 2019 - 17h15
Le 18 février, les plus chanceux recevront en Principauté les statuettes tant convoitées, synonymes de consécration aux Laureus World Sport Awards. De grands noms font partie de cette liste, dont Kylian Mbappé, l'équipe de France de football, Lewis Hamilton ou encore les Golden State Warriors.
Une journée de sensibilisation organisée par les étudiants de l’I.F.S.I.
18 janvier 2019 - 14h44
Cette journée de sensibilisation par les étudiants en Soins infirmiers (promotion Tony Varo), dont le thème était « Alerter, masser, défibriller », s’est déroulée le 17 janvier dans divers endroits stratégiques de Monaco, comme la place du Marché, la gare et la galerie commerciale de Fontvieille, avec l’aide de la section secourisme de la Croix-Rouge monégasque et du corps des Sapeurs-Pompiers de Monaco.
Les préventes pour l’exposition "Dali, une histoire de la peinture" au Grimaldi Forum sont disponibles
17 janvier 2019 - 15h57
Exposition prévue du 6 juillet au 8 septembre à l’espace Ravel, il est d’ores et déjà possible d'acquérir une prévente en ligne ou directement à la billetterie du Grimaldi Forum, au tarif de 6 euros par personne.
Le Marché de La Condamine se met à l’heure du cirque le samedi 19 janvier
17 janvier 2019 - 14h48
Dans le cadre du 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo, une animation sera proposée par la troupe des « Clowns en Folie » samedi 19 janvier de 11h à 12h30 sur la place d’Armes et à l'intérieur de la Halle du Marché de La Condamine.
Les Ballets de Monte-Carlo au Théâtre des Champs Elysées à Paris : du 8 au 10 février
16 janvier 2019 - 12h22
Le 43e Festival International du Cirque de Monte-Carlo ouvre ses portes du 17 au 27 janvier
16 janvier 2019 - 10h55
Plus de 150 artistes, originaires de 15 pays, se produiront sur la célèbre piste du chapiteau de Fontvieille pour gagner les récompenses suprêmes, les Clowns d’Or, d’Argent de Bronze qui récompenseront leurs carrières.
Victoire de l’ASM Basket face à l’équipe serbe KK Partizan NIS en Eurocup (72-68)
16 janvier 2019 - 10h53
La meilleure demifondeuse en Europe, Sifan Hassan sera présente pour le 5km Herculis
16 janvier 2019 - 10h51
La détentrice des records d'Europe du 5 000m sur piste et du semi-marathon sera présente le 17 février à Monaco pour le 5km Herculis.
VIDEOS

La Gazette de Monaco

19 décembre 2018 - 10h16