• Art & Culture
  • Société

Hôpitaux temporaires, lutte contre le tétanos… Comment Monaco a aidé durant la Grande Guerre

9 février 2019 - 16h44

Yves Kinossian, conservateur général du patrimoine et directeur des archives départementales, auteur de Hôpitaux temporaires, blessés et malades dans les Alpes-Maritimes et à Monaco (1914-1923), a tenu une conférence hier soir à Cap-d’Ail, dans laquelle il a notamment évoqué les actions de la Principauté et du prince Albert Ier durant la Grande Guerre.

Près de 140 formations sanitaires temporaires, 178 000 blessés ou malades hospitalisés et 21 500 lits… Des chiffres éloquents illustrant la Première Guerre mondiale, d’autant plus qu’ils concernent « seulement » les Alpes-Maritimes et Monaco ! Hier soir, la conférence de Yves Kinossian, conservateur général du patrimoine et directeur des archives départementales, auteur de Hôpitaux temporaires, blessés et malades dans les Alpes-Maritimes et à Monaco (1914-1923), a attiré un large public, « obligeant » même l’ajout de chaises supplémentaires au premier étage du Château des Terrasses, à Cap-d’Ail. Une ville où se trouvait l’hôpital complémentaire n°62, le Radium Hôtel, dans lequel œuvrait notamment une infirmière monégasque, Marie-Thérèse Noguès, qui a reçu la médaille de bronze des épidémies le 3 octobre 1919. Une preuve, parmi tant d’autres, de l’aide apportée par la Principauté, comme le confirme Yves Kinossian.

Par quoi avez-vous été le plus surpris dans vos recherches ?

Le nombre général. Surtout lorsqu’on sait qu’en cumulant uniquement les registres qui ont été conservés, on arrive à ce nombre étonnant de 178 000 blessés ou malades hospitalisés entre 1914 et 1923 à Monaco et dans les Alpes-Maritimes ! Certains pour quelques jours voire semaines, d’autres pour la durée de la guerre. Comment un territoire parvient à s’adapter à l’absorption d’une telle population qui arrive dans un délai extrêmement bref ? C’est quelque chose qui me dépasse totalement en termes de compréhension. Les moyens médicaux étaient bien plus rudimentaires, il a sans doute fallu compter sur une abnégation considérable de la part des médecins et un engagement sans faille de la part des infirmières, notamment de la Croix-Rouge. On a le cas d’infirmières qui meurent d’épuisement et considérées comme « mortes pour la France ».

Qu’est-ce qui ressort concernant Monaco ?

D’abord, la volonté du prince Albert Ier qui propose spontanément à la France d’organiser, sur son territoire, des hôpitaux temporaires. Avec sa situation de neutralité, la Principauté offre une capacité d’hospitalisation considérable qui fait hésiter paradoxalement le ministère de la Guerre français, pour une question très étonnante : dès lors que les malades et blessés seront rétablis, pourront-ils regagner le front à cause du statut neutre monégasque ? Cela peut sembler ahurissant ! Pendant une période très brève de l’automne 1914, les trains font même le tour de la Principauté pour ne pas avoir à prendre « le risque » de voir des blessés évacués à Monte-Carlo et que ces derniers soient retenus en Principauté par je ne sais quelle loi. Mais l’évidence s’impose à Paris, il faut immédiatement profiter de cette possibilité. Puis, le second volet qui m’a frappé, c’est le souci profond du Prince et sa passion pour la recherche médicale aboutissant à la guérison.

Une maladie en particulier ?

Le tétanos, notamment. Le Prince est allé porter lui-même un projet devant l’Académie des Sciences. Il abordait un sujet majeur au début de la Première Guerre mondiale, à savoir les ravages du tétanos qui emportait un nombre considérable de blessés. A l’automne 1914, une fracture du genou était quasiment synonyme de mort.

Quelles ont été les entités phares en Principauté ?

Elles n’ont rien de secret. L’hôpital Prince Albert Ier et son pavillon du même nom où sont hospitalisés les aveugles, avec une forme de spécialisation qui est relatée dans la presse locale, comme Le Petit Niçois et l’Eclaireur de Nice. Il y a également l’Hôtel Alexandra, situé à Monte-Carlo, qui est transformé en hôpital auxiliaire par la volonté du Prince et mis en œuvre par la Croix-Rouge. L’Hôtel Saint-James, lui, sera transformé en maison de convalescence militaire. Dédié exclusivement aux officiers britanniques dans un premier temps, il sera disponible, avec l’accord du Prince, à tous les officiers alliés. Mais l’implication des Monégasques s’élargit également aux actions de la Princesse Charlotte à l’hôpital du Riviera, avec une place prépondérante occupée par la Croix-Rouge monégasque dans les hôpitaux, y compris ceux situés dans les territoires français.

Jérémie Bernigole

Photo © Mairie de Cap-d’Ail

A lire aussi...

  • Environnement
  • Société

Monaco Solar & Energy Boat Challenge, plateforme de rencontres professionnelles

2 juillet 2020 - 07h41

Si le Monaco Solar & Energy Boat Challenge qui a débuté hier s’avère avant tout tourné vers l’innovation en matière de propulsion la plus propre possible des navires, il est…

Lire la suite
  • Santé
  • Société

Aucun nouveau cas positif à la covid 19 n’a été révélé en Principauté ce mercredi 1er juillet

1 juillet 2020 - 19h51

Le bilan sanitaire de la Principauté s’élève donc toujours à 103 personnes touchées par le coronavirus. Aucune guérison supplémentaire n’est à constater. Le total de personnes guéries indique donc toujours…

Lire la suite
LIVE !
La MTE signe un partenariat avec l’institut Efficacity
1 juillet 2020 - 15h49
La Mission pour la Transition Energétique vient de signer un partenariat avec l’Institut de Recherche & Développement Efficacity. Créé en 2014 sous l’égide du programme d’investissements d’avenir (PIA) soutenu par le gouvernement français, cet institut est dédié à la transition énergétique et écologique des villes. Il fédère une trentaine d’acteurs de tous horizons - publics et privés, industriels et académiques - et rassemble plus de 100 chercheurs et experts.
Le restaurant Joël Robuchon de l’hôtel Métropole Monte-Carlo rouvre ce jeudi 2 juillet tous les soirs du jeudi au dimanche inclus, uniquement pour les dîners
30 juin 2020 - 11h19
L’association Les Enfants de Frankie suspend sa campagne annuelle « Fourchette Solidaire »
29 juin 2020 - 11h45
En soutien avec les restaurateurs de la Principauté, impactés par la covid 19, l’association monégasque a décidé d’annuler la manifestation qui aurait dû débuter le 1er juillet pour une durée de deux mois. En effet, chaque année, un euro est collecté sur chaque addition des restaurants solidaires pour être reversé à l’association au profit des enfants malades et démunis de la région. La 3e édition de cette action se déroulera l’an prochain.
Demain de 8h30 à 18h, les Monégasques, résidents, scolaires et salariés de Monaco sont conviés à la session de rattrapage de dépistage à la covid 19, organisée à l’Espace Léo Ferré
29 juin 2020 - 09h17
Le concert de Simple Minds reporté à l’été 2021
25 juin 2020 - 15h55
Programmé le 7 août prochain à la Salle des Etoiles, le concert de Simple Minds a été reporté, comme de nombreuses dates de la tournée #SimpleMinds « 40 Years Of Hits ». Il aura lieu le 23 juillet 2021. Le groupe a précisé sur son site internet que les billets achetés demeurent valables pour la nouvelle date. 
Un joueur de l’AS Monaco positif à la covid 19
25 juin 2020 - 15h54
Cet après-midi, le club de football monégasque a présenté un bilan des tests entamés depuis lundi. Les joueurs ont suivi toute une batterie d’examens physiques et médicaux afin « d’évaluer avec précision l’état de forme et de santé de chacun ». Des dépistages sérologiques et PCR ont été effectués sur les footballeurs et le staff de l’équipe, afin de déterminer une éventuelle présence de la covid 19 au sein de l’effectif. Deux joueurs ont été porteurs du virus antérieurement et ne sont aujourd’hui plus contagieux. Un autre joueur a été testé positif et est asymptomatique. Le club précise que « l’état de santé du joueur ne présente aucune inquiétude » et qu’il a été placé en quatorzaine chez lui, conformément aux protocoles sanitaires en vigueur. 
Le Coup de Cœur des lycéens
24 juin 2020 - 16h54
Le jury d’élèves de seconde du Coup de Cœur des lycéens, décerné dans le cadre des Prix de la Fondation Prince Pierre, a sélectionné les ouvrages retenus. Ils se sont prononcés cette année par voie électronique. Nous y reviendrons dans une prochaine édition.
Accident mortel sur le chantier du centre d’entraînement de l’AS Monaco
22 juin 2020 - 16h26
Un éboulement d’une partie de la falaise a eu lieu ce lundi sur le chantier du centre d’entraînement de l’AS Monaco, à La Turbie. Un ouvrier a perdu la vie dans cet accident et plusieurs personnes auraient été blessées. 
La Gazette de Monaco Immo