• Société

Hadrien Bourély : publicitaire et consul de Monaco à Sydney

24 mars 2019 - 9h24

Né à Monaco il y a 36 ans, Hadrien Bourély est installé en Australie depuis 2005. Nommé consul honoraire de Monaco à Sydney en septembre 2016, il a mis fin à une vacance de poste de plusieurs années. De passage à Monaco en janvier dernier, Hadrien Bourély a bien voulu répondre à notre invitation pour évoquer sa double carrière dans la publicité et la diplomatie.

Avez-vous grandi à Monaco ?

J’ai fait ma scolarité aux Révoires, au collège Charles III, puis je suis allé au lycée Albert Ier ; mais après la 2nde, je suis allé en internat à La Seyne-sur-mer où j’ai adoré le côté militaire, le sport à haute dose ! Après un bac S en poche, j’ai fait une prépa HEC à Nice puis j’ai intégré l’ISC à Paris (Institut Supérieur du Commerce). J’ai bien aimé mon expérience parisienne, mais j’avais depuis longtemps l’envie de mieux connaître la culture australienne…

Pour quelle raison ?

Ma grand-mère maternelle était née à Melbourne (d’une famille belge) et je me sentais très proche d’elle. Elle est arrivée à Monaco vers l’âge de 20 ans. Culturellement, ma grand-mère était australienne. Le sport avait une grande importance pour elle et ce n’est pas un hasard si elle s’est mariée avec Yvan Médecin, journaliste de sport à Radio Monte-Carlo. Le champion de décathlon Gaston Médecin, qui a donné son nom à la salle omnisports du Stade Louis II, est aussi de ma famille. Quand je suis arrivé à Sydney la première fois, j’avais l’impression que tout le monde était comme ma grand-mère ! Il y avait un certain esprit de liberté, la sensation que tout était possible. C’était l’été de mes quinze ans et j’ai fait des jobs très divers. Si j’ai choisi d’étudier ensuite à l’ISC, c’est parce que cette école développait des échanges avec l’Australie. La 3e année de mon cursus, j’ai pu faire un semestre à la Charles Sturt University en Nouvelle-Galles du Sud.

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers les métiers de la publicité ?

Mon père a développé l’entreprise familiale de distribution pharmaceutique à Fontvieille ; plus tard il est devenu président de la Fédération patronale de Monaco. C’est lui qui m’a transmis le goût du business. Ma mère est interprète, elle a travaillé notamment pour les Internationaux de France de tennis à Roland-Garros. La publicité pour moi, c’était le moyen de faire un « mix » entre business et créativité. Tout jeune, j’ai eu la chance de faire un stage chez M&C Saatchi, une énorme agence en Australie. J’ai su à ce moment-là que je voulais travailler dans le domaine du service clientèle. Après plusieurs expériences, j’ai décidé de me lancer en freelance. Il n’y a quasiment pas de chômage en Australie, j’ai le luxe de pouvoir choisir. Je me suis occupé notamment pour Samsung du lancement du téléphone Galaxy S III en 2012. On a eu David Beckham pour le spot et on a sponsorisé les Jeux olympiques de Londres puis on a eu l’idée « d’emballer » le grand magasin de Sydney « Queen Victoria Building » avec la publicité. Il y a eu un énorme impact sur le public. L’année suivante, j’ai eu le privilège de travailler avec la Commonwealth Bank avec le slogan « CAN »…

Comment en êtes-vous arrivé à devenir consul ?

J’ai été contacté par Catherine Fautrier (ambassadrice de Monaco en Australie et en@ Chine, N.D.L.R.) qui me proposait un entretien pour le poste de consul honoraire à Sydney. Mes expériences professionnelles (Leo Burnett Sydney, Saatchi & Saatchi…) m’ont aidé dans mon dossier. C’est un plaisir de travailler avec Catherine Fautrier et je la considère comme un mentor ! Lors de ma prise de fonction, j’ai eu à cœur de mettre l’accent sur ce qui me semble être les piliers du consulat, à savoir le tourisme, la culture, le business, les fondations (celle du Prince et celle de la Princesse) et enfin le sport.

Précisément, vous avez participé à un évènement sportif il y a quelque temps…

Oui, il y a six mois avec Alex Luther. C’est un Australien qui s’est lancé le pari de battre le record du monde de ski nautique longue distance. Son propre grand-père avait battu le record dans cette discipline en 1970 et s’était arrêté à Monaco. Sur les traces de son aîné, Alex Luther a réussi son exploit et a été accueilli au Yacht Club de Monaco par le prince Albert II. L’occasion d’organiser un évènement sportif et médiatique, avec notamment un reportage au 20h du JT australien. Actuellement, Alex Luther travaille sur une série documentaire pour Netflix, dans laquelle il devrait y avoir un épisode qui se déroulera à Monaco !

 

Propos recueillis par Clara LAURENT

© DR

A lire aussi...

  • Info Pratique
  • Société

By K, une adresse aux mille idées

20 avril 2019 - 15h49

Prêt-à-porter, chaussures, accessoires, mais aussi plantes et bientôt personnalisation de vêtements… La nouvelle enseigne se démarque pour « dynamiser la rue Grimaldi ». Tout est parti d’un constat : « Les collections étaient récurrentes…

Lire la suite
  • Société

Plus des trois quarts des salariés du secteur privé monégasque habitent en France

20 avril 2019 - 12h13

L’an dernier, l’effectif des salariés dans le secteur privé à Monaco (51 601) a connu une progression sensible de 3,8%, selon les statistiques de l’IMSEE que nous avons publiées récemment, mais au-delà…

Lire la suite
LIVE !
L'AS Monaco Rugby dispute la finale territoriale contre l'US Mourillon à 17h
20 avril 2019 - 16h55
A 17h, au stade Pierre-de-Coubertin de Châteaurenard (13), les joueurs de Luciano Orquera et de Sylvain Masson tenteront de décrocher le titre territoriale contre l'US Mourillon. L'équipe B monégasque a montré la voie, un peu plus tôt dans la journée, en battant la réserve du Mourillon (23-8), soulevant ainsi le trophée de sa catégorie !
RMCM : quatre joueurs pour deux places en finale !
20 avril 2019 - 12h10
Rafael Nadal, onze fois titré sur l'ocre monégasque, a lutté hier pour venir à bout de Guido Pella (7-6, 6-3). A partir de 15h30, l'Espagnol devra écarter Fabio Fognini s'il souhaite disputer sa 13e finale du Rolex Monte-Carlo Masters. S'il y parvient, il retrouvera Daniil Medvedev, tombeur de Novak Djokovic hier, ou Dusan Lajovic, qui croiseront le fer à 13h30.
Roca Team : poursuivre la série contre Chalon-sur-Saône à 18h
20 avril 2019 - 10h20
Yakuba Ouattara et les siens, actuels dauphins de l’ASVEL après dix victoires consécutives, se verraient bien battre Chalon-sur-Saône (11e), à 18h à la salle Gaston-Médecin, afin de garder l’avantage dans la course aux play offs.
27e Grande Nuit du Tennis, ce soir
19 avril 2019 - 15h38
Alors que les joueurs s’affrontent toujours sur les terrains pour déterminer lequel d’entre eux soulèvera le trophée monégasque, la célèbre soirée de gala se tiendra ce soir à 20h30 au Sporting, autour des membres de la famille princière.
Rencontres internationales de musique électroacoustique 2019
19 avril 2019 - 14h21
Depuis hier et jusqu’à demain, l’Académie Rainier III organise les rencontres internationales de musique électroacoustique (RIME). Auront lieu concerts, conférences, table rondes, ateliers ou encore concerts des étudiants. L’entrée est libre et gratuite, que ce soit au Théâtre des Variétés ou à l’Académie Rainier III. Toutes réservations au +377 93 15 28 91 et informations à www.mairie.mc.
L’exposition « Grace Kelly 90 Years » débute aujourd’hui
19 avril 2019 - 11h34
L’exposition à la collection de voitures du Prince se tiendra jusqu’au 30 avril. L’occasion de découvrir l’actrice au travers d’œuvres originales et inédites, spécialement créées par 50 artistes américains ayant laissé libre cours à leur imagination pour célébrer l’icône des années 1950-1960.
RMCM : Djokovic-Medvedev en choc des quarts de finale
19 avril 2019 - 10h56
La journée de compétition débutera à 11h par un affrontement sur le court Rainier III entre Dusan Lajovic et Lorenzo Sonego, suivi du choc des quarts de finale entre Novak Djokovic et Daniil Medvedev. Deux autres rencontres programmées aujourd’hui : Guido Pella défiera le tenant du titre Rafael Nadal, puis Borna Coric et Fabio Fognini se disputeront le dernier ticket pour les demi-finales.
Exposition "Ombre d’azur, transparence" au NMNM
18 avril 2019 - 17h29
Parcours rassemblant quarante œuvres. De nouvelles productions importantes mais aussi des œuvres historiques de l’artiste italien Ettore Spalletti. Ces pièces ont été spécialement réalisées pour les espaces de la ville Paloma. Rendez-vous du 18 avril au 3 novembre.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo