• Société

Hadrien Bourély : publicitaire et consul de Monaco à Sydney

24 mars 2019 - 9h24

Né à Monaco il y a 36 ans, Hadrien Bourély est installé en Australie depuis 2005. Nommé consul honoraire de Monaco à Sydney en septembre 2016, il a mis fin à une vacance de poste de plusieurs années. De passage à Monaco en janvier dernier, Hadrien Bourély a bien voulu répondre à notre invitation pour évoquer sa double carrière dans la publicité et la diplomatie.

Avez-vous grandi à Monaco ?

J’ai fait ma scolarité aux Révoires, au collège Charles III, puis je suis allé au lycée Albert Ier ; mais après la 2nde, je suis allé en internat à La Seyne-sur-mer où j’ai adoré le côté militaire, le sport à haute dose ! Après un bac S en poche, j’ai fait une prépa HEC à Nice puis j’ai intégré l’ISC à Paris (Institut Supérieur du Commerce). J’ai bien aimé mon expérience parisienne, mais j’avais depuis longtemps l’envie de mieux connaître la culture australienne…

Pour quelle raison ?

Ma grand-mère maternelle était née à Melbourne (d’une famille belge) et je me sentais très proche d’elle. Elle est arrivée à Monaco vers l’âge de 20 ans. Culturellement, ma grand-mère était australienne. Le sport avait une grande importance pour elle et ce n’est pas un hasard si elle s’est mariée avec Yvan Médecin, journaliste de sport à Radio Monte-Carlo. Le champion de décathlon Gaston Médecin, qui a donné son nom à la salle omnisports du Stade Louis II, est aussi de ma famille. Quand je suis arrivé à Sydney la première fois, j’avais l’impression que tout le monde était comme ma grand-mère ! Il y avait un certain esprit de liberté, la sensation que tout était possible. C’était l’été de mes quinze ans et j’ai fait des jobs très divers. Si j’ai choisi d’étudier ensuite à l’ISC, c’est parce que cette école développait des échanges avec l’Australie. La 3e année de mon cursus, j’ai pu faire un semestre à la Charles Sturt University en Nouvelle-Galles du Sud.

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers les métiers de la publicité ?

Mon père a développé l’entreprise familiale de distribution pharmaceutique à Fontvieille ; plus tard il est devenu président de la Fédération patronale de Monaco. C’est lui qui m’a transmis le goût du business. Ma mère est interprète, elle a travaillé notamment pour les Internationaux de France de tennis à Roland-Garros. La publicité pour moi, c’était le moyen de faire un « mix » entre business et créativité. Tout jeune, j’ai eu la chance de faire un stage chez M&C Saatchi, une énorme agence en Australie. J’ai su à ce moment-là que je voulais travailler dans le domaine du service clientèle. Après plusieurs expériences, j’ai décidé de me lancer en freelance. Il n’y a quasiment pas de chômage en Australie, j’ai le luxe de pouvoir choisir. Je me suis occupé notamment pour Samsung du lancement du téléphone Galaxy S III en 2012. On a eu David Beckham pour le spot et on a sponsorisé les Jeux olympiques de Londres puis on a eu l’idée « d’emballer » le grand magasin de Sydney « Queen Victoria Building » avec la publicité. Il y a eu un énorme impact sur le public. L’année suivante, j’ai eu le privilège de travailler avec la Commonwealth Bank avec le slogan « CAN »…

Comment en êtes-vous arrivé à devenir consul ?

J’ai été contacté par Catherine Fautrier (ambassadrice de Monaco en Australie et en@ Chine, N.D.L.R.) qui me proposait un entretien pour le poste de consul honoraire à Sydney. Mes expériences professionnelles (Leo Burnett Sydney, Saatchi & Saatchi…) m’ont aidé dans mon dossier. C’est un plaisir de travailler avec Catherine Fautrier et je la considère comme un mentor ! Lors de ma prise de fonction, j’ai eu à cœur de mettre l’accent sur ce qui me semble être les piliers du consulat, à savoir le tourisme, la culture, le business, les fondations (celle du Prince et celle de la Princesse) et enfin le sport.

Précisément, vous avez participé à un évènement sportif il y a quelque temps…

Oui, il y a six mois avec Alex Luther. C’est un Australien qui s’est lancé le pari de battre le record du monde de ski nautique longue distance. Son propre grand-père avait battu le record dans cette discipline en 1970 et s’était arrêté à Monaco. Sur les traces de son aîné, Alex Luther a réussi son exploit et a été accueilli au Yacht Club de Monaco par le prince Albert II. L’occasion d’organiser un évènement sportif et médiatique, avec notamment un reportage au 20h du JT australien. Actuellement, Alex Luther travaille sur une série documentaire pour Netflix, dans laquelle il devrait y avoir un épisode qui se déroulera à Monaco !

 

Propos recueillis par Clara LAURENT

© DR

A lire aussi...

  • Société

L’Amicale des Ainés monégasques triomphe à la troisième édition des Jeux Seniors

18 octobre 2019 - 15h17

Ce mercredi avait lieu la troisième édition des Jeux Seniors à l’Espace Léo Ferré. Une journée conviviale avec un vrai esprit de compétition. Les seniors monégasques se sont affrontés dans…

Lire la suite
  • Société

La foire est de retour !

18 octobre 2019 - 11h51

La saison de la fête foraine est lancée aujourd’hui en Principauté. Ouverture des portes à 14h, pour un mois de foire sur le quai Albert 1er. L’édition 2019 de la…

Lire la suite
LIVE !
Conférence/diaporama de l’Association des cartophiles de Monaco
18 octobre 2019 - 15h57
A l’occasion de son 40e anniversaire, l’Association des cartophiles de Monaco propose une plongée dans l’histoire de la Principauté au Théâtre des Variétés à 20h30.
Conférence sur la Chine au Lycée Technique et Hôtelier à 19h30
18 octobre 2019 - 11h31
Michel-Henry Bouchet, spécialiste des questions économiques et financières de l’Asie, s’intéressera au thème « La Chine peut-elle maintenir son dynamisme économique ou bien son modèle de croissance est-il menacé ? »
Récital de piano par Nikolaï Lugansky à l’Auditorium Rainier III à 20h30
18 octobre 2019 - 09h47
Au programme : six préludes de piano de Claude Debussy et de Frédéric Chopin. Le concert s’achèvera sur des préludes de Sergeï Rachmaninov.
Le Café de Paris à l’heure bavaroise
18 octobre 2019 - 08h14
Du 18 au 27 octobre, le Café de Paris fait son Oktoberfest et propose diverses animations de Bavière. La 14e édition sera lancée ce soir à 20h en présence du Prince.
Grève inopinée sur les TER, trafic fortement perturbé
18 octobre 2019 - 08h12
Une partie du personnel de la SNCF a décidé d'un mouvement social inopiné ce vendredi. Les différents syndicats font volte face au mode d'exploitation "équipement agent seul" qui permet de faire circuler des trains sans contrôleur. Les cheminots ont fait valoir leur droit de retrait pour protester, notamment à la suite d'un accident en Champagne-Ardennes le 16 octobre dernier. Le réseau ferroviaire a été fortement impacté ce matin. Plusieurs trains devraient circuler après la mi-journée. Plus d’informations sur : https://www.ter.sncf.com/sud-provence-alpes-cote-d-azur
« Rêve d’ange heureux » au Théâtre des Variétés à 20h30
17 octobre 2019 - 11h05
Spectacle de rires et émotions de Paolo Doss, le « Clown de l’âme » à l’occasion du 20e anniversaire de l’association JATALV Monaco.
Thursday Live Session avec Devi Reed à 18h30 au Grimaldi Forum
17 octobre 2019 - 10h04
D’abord chanteur du groupe reggae The Banyans, Devi Reed se lance en solo au début de l’année 2016. Au printemps 2019, il élabore un projet audacieux appelé One Vibe A Week. Chaque vendredi, pendant un an, il dévoile un morceau inédit, adaptant subtilement ses chansons au gré des saisons. Aujourd’hui, il fait vibrer son public au son de la batterie, des platines et les fait danser sur des airs entraînants mêlant hip-hop, soul, reggae, électro, salsa et musique cubaine
Conférence « Challenges et espoirs dans la lutte contre le cancer » à 18h30 au Lycée technique et hôtelier
17 octobre 2019 - 09h05
Evènement organisé par l'association des Amis du Centre Scientifique de Monaco.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 14h13

La Gazette de Monaco Immo