• Société

Hadrien Bourély : publicitaire et consul de Monaco à Sydney

24 mars 2019 - 9h24

Né à Monaco il y a 36 ans, Hadrien Bourély est installé en Australie depuis 2005. Nommé consul honoraire de Monaco à Sydney en septembre 2016, il a mis fin à une vacance de poste de plusieurs années. De passage à Monaco en janvier dernier, Hadrien Bourély a bien voulu répondre à notre invitation pour évoquer sa double carrière dans la publicité et la diplomatie.

Avez-vous grandi à Monaco ?

J’ai fait ma scolarité aux Révoires, au collège Charles III, puis je suis allé au lycée Albert Ier ; mais après la 2nde, je suis allé en internat à La Seyne-sur-mer où j’ai adoré le côté militaire, le sport à haute dose ! Après un bac S en poche, j’ai fait une prépa HEC à Nice puis j’ai intégré l’ISC à Paris (Institut Supérieur du Commerce). J’ai bien aimé mon expérience parisienne, mais j’avais depuis longtemps l’envie de mieux connaître la culture australienne…

Pour quelle raison ?

Ma grand-mère maternelle était née à Melbourne (d’une famille belge) et je me sentais très proche d’elle. Elle est arrivée à Monaco vers l’âge de 20 ans. Culturellement, ma grand-mère était australienne. Le sport avait une grande importance pour elle et ce n’est pas un hasard si elle s’est mariée avec Yvan Médecin, journaliste de sport à Radio Monte-Carlo. Le champion de décathlon Gaston Médecin, qui a donné son nom à la salle omnisports du Stade Louis II, est aussi de ma famille. Quand je suis arrivé à Sydney la première fois, j’avais l’impression que tout le monde était comme ma grand-mère ! Il y avait un certain esprit de liberté, la sensation que tout était possible. C’était l’été de mes quinze ans et j’ai fait des jobs très divers. Si j’ai choisi d’étudier ensuite à l’ISC, c’est parce que cette école développait des échanges avec l’Australie. La 3e année de mon cursus, j’ai pu faire un semestre à la Charles Sturt University en Nouvelle-Galles du Sud.

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers les métiers de la publicité ?

Mon père a développé l’entreprise familiale de distribution pharmaceutique à Fontvieille ; plus tard il est devenu président de la Fédération patronale de Monaco. C’est lui qui m’a transmis le goût du business. Ma mère est interprète, elle a travaillé notamment pour les Internationaux de France de tennis à Roland-Garros. La publicité pour moi, c’était le moyen de faire un « mix » entre business et créativité. Tout jeune, j’ai eu la chance de faire un stage chez M&C Saatchi, une énorme agence en Australie. J’ai su à ce moment-là que je voulais travailler dans le domaine du service clientèle. Après plusieurs expériences, j’ai décidé de me lancer en freelance. Il n’y a quasiment pas de chômage en Australie, j’ai le luxe de pouvoir choisir. Je me suis occupé notamment pour Samsung du lancement du téléphone Galaxy S III en 2012. On a eu David Beckham pour le spot et on a sponsorisé les Jeux olympiques de Londres puis on a eu l’idée « d’emballer » le grand magasin de Sydney « Queen Victoria Building » avec la publicité. Il y a eu un énorme impact sur le public. L’année suivante, j’ai eu le privilège de travailler avec la Commonwealth Bank avec le slogan « CAN »…

Comment en êtes-vous arrivé à devenir consul ?

J’ai été contacté par Catherine Fautrier (ambassadrice de Monaco en Australie et en@ Chine, N.D.L.R.) qui me proposait un entretien pour le poste de consul honoraire à Sydney. Mes expériences professionnelles (Leo Burnett Sydney, Saatchi & Saatchi…) m’ont aidé dans mon dossier. C’est un plaisir de travailler avec Catherine Fautrier et je la considère comme un mentor ! Lors de ma prise de fonction, j’ai eu à cœur de mettre l’accent sur ce qui me semble être les piliers du consulat, à savoir le tourisme, la culture, le business, les fondations (celle du Prince et celle de la Princesse) et enfin le sport.

Précisément, vous avez participé à un évènement sportif il y a quelque temps…

Oui, il y a six mois avec Alex Luther. C’est un Australien qui s’est lancé le pari de battre le record du monde de ski nautique longue distance. Son propre grand-père avait battu le record dans cette discipline en 1970 et s’était arrêté à Monaco. Sur les traces de son aîné, Alex Luther a réussi son exploit et a été accueilli au Yacht Club de Monaco par le prince Albert II. L’occasion d’organiser un évènement sportif et médiatique, avec notamment un reportage au 20h du JT australien. Actuellement, Alex Luther travaille sur une série documentaire pour Netflix, dans laquelle il devrait y avoir un épisode qui se déroulera à Monaco !

 

Propos recueillis par Clara LAURENT

© DR

A lire aussi...

  • Société
  • Sport

Grand Prix d’échecs de Monaco : trois joueuses au coude à coude

9 décembre 2019 - 15h43

Deuxième étape sur les quatre prévues du Women’s FIDE (Fédération Internationale des Echecs) Grand Prix Series 2019-2020, Monaco accueille depuis le 2 décembre dernier et jusqu’au 15 décembre 12 joueuses…

Lire la suite
  • Société
  • Sport

« Similitudes entre le rugby et l’entreprise », Jacques Brunel se livre

8 décembre 2019 - 12h41

Ce mardi, le sélectionneur du XV de France donnera une conférence à 18h30 au sein du showroom Mercedes-Benz, dans le cadre de la 4e Business Time 2019 de la Jeune…

Lire la suite
LIVE !
Conférence internationale du Centre d'Etudes Prospectives pour Monaco (CEPROM) demain à 9h15 au Musée océanographique
9 décembre 2019 - 16h55
XIIe Colloque de Scénographie du Pavillon Bosio
9 décembre 2019 - 16h00
L’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques organise son XIIe Colloque de Scénographie : « L’exposition comme jardin, le jardin comme exposition » les mardi 10 décembre de 11h à 18h et mercredi 11 décembre de 9h30 à 18h au Théâtre des Variétés. Entrée libre.
L’Immaculée Conception célébrée demain lundi
8 décembre 2019 - 17h11
Ce 8 décembre étant un dimanche de l’Avent, la messe de l’Immaculée Conception sera célébrée demain lundi à 18 heures en la cathédrale. Lors de la procession qui suivra l’office, Mgr Bernard Barsi , archevêque de Monaco, bénira la crèche devant le Palais princier.
Dernier jour du Monaco Sportboat Winter Series act III
8 décembre 2019 - 12h35
Concert par le Wacky Brass Quintet à 18h à l’église Saint-Charles
8 décembre 2019 - 10h10
Rendez-vous musical de Noël « Notes di Natale » par le Wacky Brass Quintet avec Alberto Capra et Raffaele Sabato, trompettes, Luca Medioli, Corne, Elina Veronese, trombone, Lorenzo Torelli, tuba bas sous la direction d’Andrea Albertini organisé par l'Association Dante Alighieri de Monaco.
Récital de piano à 18h à Auditorium Rainier
8 décembre 2019 - 09h34
Evènement organisé par l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Au programme : Jean Sébastien Bach, Frédéric Chopin, Ludwig Van Beethoven et Maurice Ravel.
26e tournois de Judo dès 9h30 au Stade Louis-II
8 décembre 2019 - 09h00
Circuit de voitures radioguidées sur la Patinoire de 8h à 12h
8 décembre 2019 - 08h00
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 14h13

La Gazette de Monaco Immo