• Info Pratique
  • Société

Gaëlle Tallarida : « Nous sommes devenus des facilitateurs de contacts »

22 septembre 2018 - 16h23

Directeur général du Monaco Yacht Show, Gaëlle Tallarida souligne que les demandes des visiteurs comme des exposants ne cessent d’évoluer et que le rôle du MYS et de ses organisateurs s’y adaptent, alors même qu’une attention particulière est portée à la sécurité.

Comment s’annonce cette nouvelle édition du Monaco Yacht Show ? Quelles seront les principales innovations ?

C’est la 28ème édition du Monaco Yacht Show mais, en réalité, chaque édition est unique, nous ne cessons d’évoluer et nous adressons de plus en plus à la clientèle finale en devenant un hub de networking. Tous les ans, les chantiers navals parmi les plus réputés du monde présentent 120 superyachts exceptionnels et effectuent 40 lancements. La longueur moyenne des yachts est de 49 mètres. Pendant quatre jours, les propriétaires, les futurs acheteurs ou affréteurs, plus généralement les décideurs de la plaisance et du luxe viennent au Yacht Show. Nous organisons la vitrine de 580 entreprises leaders du secteur : constructeurs, fournisseurs, concepteurs, manufactures de luxe, maisons de courtage parmi les plus connues mais aussi hélicoptères et avions privés ou encore voitures de prestige. Je le précise d’ailleurs, nous ne cherchons pas à grossir, notre objectif est d’optimiser la qualité des exposants. Parallèlement, nous faisons de la promotion à l’étranger, notamment lors d’évènements de même nature en expliquant : « Si vous devez choisir une date pour venir à Monaco, choisissez la période du Yacht Show ». Beaucoup de VIP déclarent connaître Monaco ou le Yacht Show sans vraiment s’intéresser au yachting or, quelquefois, ils finissent par louer voire par acheter.

Comme vous le savez, il y a un autre salon à Fort Lauderdale mais c’est très différent, je pense très sincèrement que nous offrons un lieu de rencontre exceptionnel. Quant aux innovations de cette année, il y en a plusieurs, certaines sont destinées à encore mieux organiser l’accueil des VIP, d’autres à présenter une offre complémentaire à cette même clientèle (voitures exclusives au Car Deck ou pavillon de l’Art, par exemple). Sans oublier des évènements satellites comme le Monaco Yacht Summit ou l’Inaugural Gala Party.

 

© MC Clic

 

L’avancement des travaux sur le Port Hercule rend-t-il plus facile vos installations ? L’extension en mer crée-t-elle de nouvelles contraintes ?

Les travaux et le réaménagement du plan d’eau ont forcément des conséquences sur l’organisation du Monaco Yacht Show, mais nous travaillons en étroite collaboration avec le service des Travaux publics pour les minimiser au maximum. La plupart du temps, le phasage des travaux est prévu de manière à ne pas perturber l’installation. Les travaux permettent d’améliorer la qualité des quais pour les visites des participants. Les travaux prévoient également de nouvelles bornes électriques et d’eau dont tous les yachts ne bénéficiaient pas auparavant et améliorent ainsi les services disponibles. Quant à l’extension en mer, elle n’a pas d’impact à ce jour sur le salon, c’est une réalité de la Principauté. En fait, nous ne sommes pas concernés par ce qui se passe hors du port Hercule.

La sécurité est au cœur des préoccupations pour la manifestation. Comment la gérez-vous ?

La sécurité est une préoccupation très importante, c’est évident. Le dispositif de contrôle des visiteurs à terre à l’entrée du Yacht Show en place depuis plusieurs années a déjà été renforcé il y a deux ans, tout comme à flot pour mieux filtrer et identifier les tenders entrant dans le port et leurs passagers. Le niveau de sécurité sera encore augmenté cette année. Nous avons 16 points de contrôle à terre avec des agents équipés de palets de détection métallique. Nous travaillons évidemment en étroite collaboration avec le gouvernement et la Sûreté publique. Concernant le port Hercule, un barrage est installé à l’entrée. Pendant la journée, son accès est surveillé par la Police maritime ou les Affaires maritimes. La nuit (minuit/sept heures), l’accès est fermé. En outre, les bateaux doivent tous avoir un macaron sinon ils ne rentrent pas. De plus, le survol par des drones au-dessus du port est interdit à l’exception de ceux de la société autorisée par le gouvernement.

Autres aspects de la sécurité auxquels sont sensibles les propriétaires et responsables des yachts : la cyber sécurité des bateaux mais aussi les avantages ou les risques des systèmes d’information. En ressentez-vous les effets par exemple avec de nouveaux exposants ?

A vrai dire, il faut savoir que nous avons 85% des exposants qui reviennent d’une année sur l’autre et que nous sélectionnons très étroitement pour les 15% restants. Nous suivons les tendances du marché dans tous les secteurs et essayons d’avoir au Monaco Yacht Show les meilleurs et ceux qui ont su présenter des références dans le secteur, ce qui, évidemment, permet de mieux garantir la qualité et la  viabilité de la société exposante. Mais pour répondre plus précisément à votre question, je dois dire que les solutions de télécommunications à bord des superyachts se développent depuis plusieurs années. La contrainte d’être connecté en pleine mer impose une technologie ultra pointue qui prend en compte la sécurité des systèmes d’information à bord. Quant aux systèmes de protection, ils sont eux aussi en développement mais nous n’avons pas encore noté des répercussions pour l’arrivée de nouveaux exposants. Pour l’heure, nous accueillons une société, HGH Infrared System, qui expose sa solution de technologie infrarouge 360° pour la surveillance maritime de jour comme de nuit (le capteur IR détecte automatiquement et suit toutes les menaces indétectables par les radars, tels que les bateaux en bois, les drones et les nageurs).

Et concernant les énergies renouvelables, en particulier le solaire ?

Pour l’heure, le sujet n’est pas d’actualité, l’énergie solaire n’étant à ce jour pas ou peu utilisée à bord des superyachts mais j’espère que demain ce le sera.

Comment évolue l’univers des salons spécialisés dans le monde ? Cette évolution modifie-t-elle votre stratégie ?

Les participants demandent un retour sur investissement plus rapide qu’auparavant. Autre évolution, les organisateurs d’évènements doivent assurer le contact plus direct entre le vendeur et l’acheteur, c’est le hub de networking, comme je vous disais précédemment, on s’oriente de plus en plus vers le one-to-one. Chaque typologie d’exposant doit être mis en relation avec sa cible. Un équipementier demande à rencontrer le décisionnaire d’achat. Un broker demande à rencontrer un client de yachts. Evolution de la stratégie du Monaco Yacht Show ? Oui. On a entrepris ce travail depuis cinq ans pour optimiser la liaison entre les exposants et la clientèle finale du yachting au Monaco Yacht Show. En définitive, toute une industrie dépend de cette clientèle finale qui fait vivre le marché. L’achat d’un yacht, sa construction ou même sa location font vivre toute une chaîne de travail (designers, équipementiers, crew managers, etc…). Le Monaco Yacht Show permet d’attirer une nouvelle clientèle. Par ailleurs, nous avons près de 500 journalistes accrédités, les télévisions du monde entier sont présentes, c’est un atout considérable pour les exposants mais aussi pour la Principauté. Nous sommes devenus des facilitateurs de contacts. Précisons aussi qu’en moyenne, chaque visiteur reste trois jours au Monaco Yacht Show et passe autant de nuits dans les hôtels à Monaco ou aux environs. Notre objectif, c’est de conserver une longueur d’avance et de toujours faire mieux l’année suivante.

Noël Mettey 

Photo ©Valeria Maselli

A lire aussi...

  • Société

AVIP : un rôle indispensable

17 février 2020 - 16h30

Le gouvernement était presque au grand complet, ministre d’Etat en tête, pour visiter ce lundi 17 février les locaux de l’AVIP, l’Association d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales, rue de la…

Lire la suite
  • Société

RIMM : une dixième édition consacrée au patrimoine

17 février 2020 - 09h03

Agir pour le patrimoine, tel est le thème très fort qu'Elisabeth Bréaud a fixé pour les Xe Rencontres Internationales Monaco et la Méditerranée qui se dérouleront les 12 et 13…

Lire la suite
LIVE !
Conférence sur le thème « Les Grimaldi, une grande lignée Francophone au cœur de l’Europe dynastique » à 18h30 au Méridien Beach Plaza
17 février 2020 - 08h05
Par Jean des Cars organisée par le Comité d’Entraide des Français de Monaco et l’Union de la Presse Francophone.
Exposition d'Icônes Brodées jusqu’au 3 avril à la Cathédrale de Monaco
16 février 2020 - 10h27
Exposition d'Icônes Brodées de l’Atelier Prikosnovenie de Moscou en collaboration avec le Consulat de Russie.
« Sacha Guitry Mon Amour » à 16h30 au Théâtre des Muses
16 février 2020 - 08h02
Spectacle de déclaration amoureuse et théâtrale par Anthéa Sogno.
Tarkan en concert à 22h30 à la Salle des Etoiles du Sporting Monte-Carlo
15 février 2020 - 11h17
Buhurt Prime de 10h à 19h30 à l’Espace Fontvieille
15 février 2020 - 10h33
2e Tournoi International Buhurt Prime. Combat Médiéval, foire et ateliers d'artisanat médiévaux.
« Sacha Guitry Mon Amour » à 20h30 au Théâtre des Muses
15 février 2020 - 09h53
Spectacle de déclaration amoureuse et théâtrale par Anthéa Sogno.
Anecdotes et chansons de Edith Piaf à 15h au Théâtre des Variétés
15 février 2020 - 08h59
Concert par Marie-Pierre Oudol et ses musiciens retraçant les anecdotes et chansons de Edith Piaf. En 1re partie : chansons françaises, Bossa et Jazz par le groupe Combojazzy, organisé par l'Association Monaco-Art-Music.
« Régate du Port d’Hercule » de 9h30 à 16h dans la Baie de Monaco
15 février 2020 - 08h27
Régate d’aviron de mer internationale, organisée par la Société Nautique de Monaco.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo