• Sport

Fabian Cancellara : « J’ai su trouver l’équilibre »

19 février 2019 - 17h09

Dimanche matin, il arpentait les hauteurs de Monaco lors d’une sortie à vélo qui a duré un peu plus de trois heures, et sillonnait les mêmes rues où il écrasait la concurrence et endossait le maillot jaune lors de la première étape du Tour de France 2005. Dix ans plus tard, Fabian Cancellara, l’homme au plus de 100 victoires, dont deux titres olympiques, quatre titres de champion du monde et qui a passé 29 jours en jaune sur le Tour, était présent sur le sol de la Principauté pour les Laureus, dont il est membre de l’académie.

Vous êtes devenu champion du monde du contre-la-montre juniors en 1998 et en 1999, et disposiez déjà d’un palmarès imposant en amateurs. Cependant imaginiez-vous déjà réaliser une telle carrière ?

(Il hésite) Sur le papier, ces résultats sont révélateurs et annoncent une carrière, bien sûr. Remporter deux ans d’affilées les championnats du monde du contre-la-montre juniors m’a permis d’intégrer l’équipe Mapei en tant que stagiaire. Une fois que je m’étais ouvert ces portes, c’était parti.

Quel était votre rêve à cet âge-là ?

J’avais 16/17 ans et le vélo était un hobbie. Mon rêve était clair à ce moment-là, c’était de donner une dimension professionnelle à ce hobbie et devenir coureur.

Cela fait un peu plus de deux ans que vous avez quitté les pelotons. L’arrêt d’une carrière est toujours un moment délicat pour les anciens coureurs. Cependant vous avez su rebondir…

Un arrêt n’est jamais facile, que cela concerne les carrières à succès ou non. Moi j’ai eu assez de recul pour me dire : ‘’Il faut que tu arrêtes’’. Je voulais y mettre un terme en étant toujours compétitif, et que ce ne soit pas des facteurs externes qui m’empêchent de continuer : un manque de résultats, une équipe qui décide de ne plus me garder ou des problèmes de santé. C’est moi qui ai décidé, et j’avais des projets plein la tête.

Le cyclisme est un sport ingrat, de nombreux jeunes coureurs pleins de potentiel comme Adrien Costa (ex-grand espoir du cyclisme) stoppent ou mettent leur carrière entre parenthèses parce qu’ils ne prennent plus de plaisir à rouler. Vous aimiez vous entraîner ?

Oui parce que j’ai su trouver l’équilibre et faire la part des choses entre l’entraînement et le repos. Si tu roules en suivant uniquement un planning qu’on t’a fixé, tu vas te fatiguer et perdre cette notion de plaisir. Et dans ces moments-là, c’est ta tête qu’il faut écouter, pas ton programme d’entraînement.

Au sein du peloton actuel, quels profils vous vont encore vibrer ?

C’est la course en générale qui me fait vibrer ! J’éprouve toujours du plaisir à regarder les classiques et notamment les Flandriennes (courses de début de saison en Belgique et dans le nord de la France). Paris-Roubaix, le Tour des Flandres… Le changement général et le tournant que prend le cyclisme actuel est également intéressant, notamment l’émergence des Colombiens.

Propos recueillis par Camille Le Saux

Photos Camille Le Saux

A lire aussi...

  • Sport

Première édition de la biennale de Luanda en Angola

18 septembre 2019 - 08h30

Du 18 au 22 septembre, l’organisation monégasque Peace and Sport participera à la première édition de la biennale de Luanda en compagnie de son vice-président, Didier Drogba, afin de promouvoir…

Lire la suite
  • Sport

Basket NF1 - Entame de championnat très sérieuse pour le MBA

17 septembre 2019 - 17h14

L’équipe dirigée par Olga Tarasenko a vaincu Roanne (63-47), samedi soir à l’Annonciade. Elles ont été solides. Les joueuses du MBA, qui débutaient leur troisième saison en NF1 samedi soir…

Lire la suite
LIVE !
Plus que quatre jours pour profiter de l’exposition « Regards sur la transition énergétique »
17 septembre 2019 - 11h16
Entrée libre et gratuite à la Médiathèque.
L’AS Monaco Rugby tombe pour sa première en Fédérale 3
17 septembre 2019 - 10h31
Les joueurs de Luciano Orquera et de Sylvain Masson ont débuté leur aventure en 5e division par une défaite sur le terrain d’Aix Université (38-26), dimanche. Alex Daleas, Jules Verlet et Sébastien Baldacchino ont inscrit un essai chacun, Maxence Picardet les a transformés et a réussi deux pénalités. Les Monégasques retiendront le positif, à savoir qu’ils menaient à la mi-temps et que la victoire aixoise ne s’est dessinée que dans les derniers instants du match. L’AS Monaco Rugby reçoit l’US Valreassienne ce dimanche à 15h au Stade Prince Héréditaire Jacques de Monaco (complexe du Devens à Beausoleil).
J-1 Thé littéraire
17 septembre 2019 - 08h15
Dans le cadre du Prix Littéraire 2019 et de la Bourse de la Découverte, la Fondation Prince Pierre permettra aux lecteurs de se retrouver autour d’un « thé littéraire », demain à 17h à la Bibliothèque Louis Notari afin d’échanger sur les ouvrages et auteurs sélectionnés cette année.
J-1 Biennale de Sculpture
16 septembre 2019 - 09h08
Exposition d'art contemporain « Le monde marche sur la tête » à ciel ouvert dans la rue Princesse Caroline, organisée par l’association Artistes en Mouvement.
Cours de photographie à 18h à la Médiathèque
16 septembre 2019 - 08h08
Atelier gratuit animé par Adrian Rebaudo.
Gratuité des bus aujourd’hui
15 septembre 2019 - 12h46
Dans le cadre de la journée du Transport Public, le transport en Principauté sera gratuit (les 6 lignes régulières, le service du bateau bus ainsi que le service de nuit).
Des ateliers en famille gratuits au Nouveau Musée National de Monaco
15 septembre 2019 - 10h15
Deux dimanches par mois, les familles sont invitées dès 15h au NMNM pour des ateliers gratuits d’environ 45 minutes. Inscription obligatoire. Programme de ce dimanche : découverte des œuvres de Michel Blazy installées dans les jardins de la Villa Paloma ainsi qu’une courte initiation botanique. Prochain rendez-vous le 29 septembre.
Ligue 1 : Monaco-Marseille à 21h au Stade Louis-II
15 septembre 2019 - 09h00
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo