Tuiga, le gène de la mer

3 janvier 2019 - 12h56

Né en 1909, après seulement six mois de gestation, de père écossais et de mer impatiente de lui faire découvrir le monde. Tuiga, devenu l’enfant chéri des Monégasques depuis son adoption par la principauté en 1995, se veut aujourd’hui plus que centenaire. Mais le poids des ans ne semble pas l’avoir affecté. Une ligne aussi élancée qu’au premier jour, une silhouette toujours aussi séduisante, un port des plus nobles et une inaltérable envie de s’ébrouer dans l’eau et de s’amuser avec les copains renforcent la conviction d’un enfant bien né. C’est, en effet, dans le pays de son père, en Ecosse, que Tuiga a puisé la sève d’une force naturelle faite des plus belles essences de bois. L’acajou, mais aussi le spruce pour le mât ou encore le teck viennent recouvrir une carrure des plus solides faite de membrures d’acier. Et pour habiller le tout, 390 mètres carrés de voilure constituent une garde-robe suffisante certes, mais sans excès.

   

Sa taille, de 27,36 mètres hors tout pour 4,15 de largeur d’épaules s’avère sensiblement identique à celle de ses petits copains du club dit des 15 Mètres de Jauge internationale, dont il ne reste plus que quatre membres à travers la planète*. Surtout, ces mensurations précises sont absolument exactes à celles de son frère, Hispania, faisant de ces deux-là des jumeaux terriblement difficiles à différencier. Très proches au cours de leur enfance où leurs parents d’adoption respectifs (Duc de Medinacelli pour Tuiga et Roi Alphonse XIII d’Espagne pour Hispania), aimaient à les faire jouer et se disputer la victoire sur de nombreux plans d’eau**, les deux jumeaux furent ensuite séparés.

Lorsque la guerre éclate, en 1914, les « Quinze » trouvèrent refuge en pays neutres. Hispania en Norvège où il demeurera jusque dans les années 30, Tuiga en Norvège puis rapidement en Suède comme Mariska qui y restera pendant 73 ans. Tuiga redescend en Angleterre dans l’entre-deux guerres. Alors baptisé Kismet, en 1935, il gagne le Fastnet en temps réel. Mais c’est à Chypre que l’on retrouve sa trace au début des années 80. Son nouvel armateur le confie alors au chantier Fairlie Restorations à Southampton. Armé d’une nouvelle jeunesse, Tuiga réalise un retour sur la scène du yachting éclatant, volant de victoire en victoire. En 1994, il participe à la première édition de la Monaco Classic Week et remporte la Nioulargue de Saint-Tropez.

Ce côtre (un seul mât) aurique (grand-voile de forme trapézoïdale) attira rapidement l’attention d’un Prince, celui d’une petite principauté au destin depuis toujours lié à la mer***. Albert II, souverain de Monaco tomba, en effet, sous le charme de ce voilier et décida de l’adopter en 1995 afin d’en faire le vaisseau amiral du Yacht Club de Monaco. Tuiga rejoignit alors sa nouvelle famille monégasque. Depuis, de nombreux passionnés du navire se relaient avec passion pour l’entretenir et le faire naviguer. Tuiga, désormais plus que centenaire mais rutilant rejoint dès lors ses amis et cousins d’antan, les voiliers traditionnels, au cours des plus prestigieuses régates internationales.

En ce mois de septembre, l’évènement se veut d’ailleurs quasi-historique. Pour la quatrième fois seulement depuis près d’un siècle, les quatre derniers 15m JI encore existants se retrouvent bords à bords pour disputer le très convoité « 15 Meter Class Association Annual Trophy » couronnant quatre rendez-vous : la Copa del Rey Vela Clasica Menorca (Espagne 28-31 août), Marseille, Capitale de la Culture (4-7 septembre), Monaco Classic Week (11-15 septembre) et Portofino Rolex Trophy (19-21 septembre). C’est pourquoi la rédaction de La Gazette de Monaco a souhaité partager avec vous ces quelques images que vous vous apprêtez à découvrir, comme si vous étiez membre d’équipage. Celui que le légendaire Eric Tabarly considérait comme l’un des plus beaux yachts du monde vous souhaite la bienvenue à bord !

* Sur les vingt unités nées entre 1907 et 1917

**L’anecdote veut que Tuiga, pourtant identique à Hispania, mais toujours en retrait sur la ligne d’arrivée, se soit vu dicter par son père adoptif, le Duc de Medinacelli, l’ordre de toujours laisser Hispania gagner afin de ne pas contrarier le Roi d’Espagne Alphonse XIII

*** La sainte patronne des Monégasques, Sainte Dévote, n’arriva-t-elle pas par la mer à bord de sa minuscule embarcation, la célèbre barque

Texte et photographies Georges-Olivier Kalifa

Encadrement Monaco Beaux Arts

A lire aussi...

  • Sport

Les premiers engagés du Meeting Herculis EBS 2019 sont connus

19 mai 2019 - 16h21

Le 12 juillet prochain, à partir de 19h, le stade Louis II ouvrira ses portes pour le Meeting Herculis EBS 2019, élu meilleur meeting du monde en 2018. Les organisateurs…

Lire la suite
  • Société
  • Sport

Pétanque : des tournois pour les entreprises monégasques

19 mai 2019 - 15h30

Le club bouliste monégasque organise, un mercredi sur deux, un tournoi « de boules » pour les entreprises monégasques. Une expérience conviviale et créatrice de lien entre les joueurs. « Ces challenges sont…

Lire la suite
LIVE !
Concert par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo à 18h
19 mai 2019 - 07h00
Evènement au profit de l’AMADE. Rendez-vous à l’Auditorium Rainier III.
17e Soirée des Artistes Associés
18 mai 2019 - 15h30
Un concert est organisé à 20h15 au Théâtre des Variétés.
L’ASM Basket termine sa saison régulière à Antibes
18 mai 2019 - 14h02
Déjà assurée de disputer les play-offs grâce à l’incroyable remontée orchestrée par Sasa Obradovic, l’ASM Basket se déplace chez le voisin antibois à 20h pour clôturer sa saison régulière. L’objectif pour les Monégasques est de garder cette 2e place, également dans le viseur de Nanterre.
L’AS Monaco n’a pas le droit à l’erreur, ce soir face à Amiens
18 mai 2019 - 10h37
C’est le match de la peur pour l’AS Monaco, qui reçoit Amiens à 21h au stade Louis-II. Les hommes de Leonardo Jardim ne parviennent pas à sortir de leur spirale négative et la victoire est obligatoire face aux Amiénois, 16es avec deux points d’avance sur les Monégasques. Caen et Dijon, adversaires directs pour le maintien en L1, se déplacent respectivement à Lyon et Paris.
Monte-Carlo Fashion Week : programme du jour
18 mai 2019 - 09h16
Pour l’avant-dernier jour de la manifestation, le Fashion Market Place est organisé à 14h au Chapiteau de Fontvieille, puis Alberta Ferretti proposera un défilé à 19h au Yacht Club. A la même heure, un autre évènement, le défilé « Présent Ancestral », se tiendra au Meridien Beach Plaza Hotel, au profit de l’association mexicaine « Kaalàn Neék ».
Monte-Carlo Fashion Week : programme du jour
17 mai 2019 - 12h36
La journée débutera par le Fashion Show, de 14h à 18h au Chapiteau de Fontvieille, avec notamment Jiri Kalfar, Beach & Cashmere Monaco ou encore Carlotta Roma. La Fashio Awards Ceremony prendra le relai à 19h30 au Musée océanographique, avant de laisser place à un after programmé au Jimmy’z à partir de 23h.
Jules et Marcel, ce soir à 20h30 au Théâtre des Muses
17 mai 2019 - 09h14
Pièce d’environ 1h20, d’après les correspondances entre Marcel Pagnol et Jules Muraire, alias « Raimu ».
« Et pendant ce temps, Simone Veille » à 20h30 au Théâtre des Variétés
16 mai 2019 - 13h56
Cette pièce relate l’évolution de la condition féminine en France, au travers de trois lignées de femmes sur quatre générations, des années 1950 à nos jours, sous le regard historico-comique d’une Simone qui veille au pays de la Femme…
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo