• Economie
  • Politique

Du soutien à la relance

30 juin 2020 - 16h00

En ce dernier jour de juin, Jean Castellini et Didier Gamerdinger ont présenté l’adaptation des mesures de soutien à l’économie qui s’intègre dans le plan d’accompagnement et de relance mais aussi de nouveaux dispositifs destinés à favoriser le retour à l’activité et à l’emploi. 

« Tous les acteurs le reconnaissent, Monaco a pu tenir le cap malgré le ralentissement », a souligné le conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Economie. L’objectif désormais est, grâce à une analyse fine, d’aider les secteurs qui en ont le plus besoin et les plus petites entreprises tout ceci en attirant la clientèle vers les commerces et les restaurants.

Le dispositif du CTTR, le Chômage Total Temporaire Renforcé a bien fonctionné et continue de bien fonctionner, a déclaré le conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et de la Santé. En mars, il concernait quelque 22 000 salariés, en mai, avec le déconfinement, ce chiffre était ramené à 14 700. Le coût s’est élevé à 13 millions en mars, 35 millions en avril (chiffre révisé) et 22 millions en mai, aujourd’hui il faut organiser la sortie progressive. Les employeurs reconnaissent, en effet, que c’est normal mais qu’il ne faut pas d’arrêt brutal mais un accompagnement lorsqu’il est nécessaire. D’où trois axes : faire payer une partie par l’employeur, exercer des contrôles pour éviter les abus et préparer cette sortie. C’est ainsi que pour ceux qui ont repris leur activité en mai, mai et juin leur seront remboursés en totalité en juillet avec une réduction de 10%. Selon le même principe, ceux qui ont repris leur activité en juin toucheront juin et juillet complètement mais verront les 10 % appliqués en août. Quant à tous ceux qui n’ont pas pu reprendre leur activité comme les établissements nocturnes ou les commerces de Monaco-Ville en grandes difficultés, pour l’heure le taux de 100% est maintenu. En fait, pour donner de la visibilité aux entreprises, les décisions sont prises avant le 5 du mois sauf en août. Le gouvernement attendra, en effet, le 15 août pour connaître l’activité notamment dans le domaine touristique avant de décider pour septembre.

Financer l’emploi

Voilà pour le chômage mais, comme le souligne Didier Gamerdinger, il faut maintenant financer l’emploi avec des mesures d’accompagnement notamment dans les activités liées au tourisme, à l’événementiel, au culturel, aux sports. L’Etat a donc décidé dans certains cas de payer la moitié des charges sociales (retraite principale et maladie) ce qui représente 12% de la masse salariale. Cette mesure bénéficiera à ceux qui ont réalisé moins d’un million de chiffres d’affaires en 2019 et qui ont connu en juin une réduction de 20% de ce chiffre par rapport au même mois de l’an passé. Potentiellement 458 commerces et 164 hôtels restaurants sont concernés. Cette mesure ne bénéficiera pas à ceux qui touchent des subventions et perçoivent donc de facto déjà une aide. De même il n’y aura pas d’aides pour les très hauts salaires tandis qu’en cas de de licenciement d’ici deux ans il faudra les rembourser. En revanche, une exonération de charges pendant deux ans sera consentie pour ceux qui embauchent un salarié ayant une ancienneté de 20 ans en Principauté.

De son côté, Jean Castellini a confirmé l’ajustement du dispositif des prêts bancaires garantis. L’enveloppe de 50 millions qui avait été budgétée jusqu’à fin juin a été utilisée en totalité. Désormais, le taux de garantie revient à son niveau initial de 65% tandis que le taux d’intérêt n’est plus de zéro avec la bonification de l’État mais de 1,5% dont 0,75% pris en charge par l’Etat. Quant au RME, le Revenu Minimum Extraordinaire et à l’Aide aux Sociétés qui se terminent en juillet le montant en est ajusté. Pour ceux dont la reprise d’activité a été autorisée depuis le 4 mai ou dont l’activité n’a pas été contrainte de fermer au public par décision administrative, le montant est réduit de moitié soit 2 500 euros. Pour les bénéficiaires dont l’activité a été maintenue fermée jusqu’au 2 juin, elle reste toujours fixée à 5 000 euros.

Une aide de transition

Jean Castellini explique, pour le soutien aux entreprises, qu’il s’inspire de l’exemple allemand avec une « aide de transition » et une action sur les frais fixes. Son objectif est d’aider au maximum ceux qui en ont le plus besoin. Concernant les critères, il introduit un niveau de chiffre d’affaires de 5 millions d’euros. Seront examinés le chiffre d’affaires avril/juin et le prévisionnel juillet/septembre. Si le chiffre d’affaires est en baisse de 50% l’État prendra en charge 50% des frais fixes avec un plafond à 35 000 euros. Tout ceci ne sera pas systématique mais fera l’objet d’un examen par la CARE, la Commission d’Accompagnement et de Relance économique. Le dispositif doit être mis en ligne ce jour sur le site du gouvernement et les demandes seront reçues jusqu’au 31 juillet.

Développer le télétravail

Autre sujet, le télétravail. Comme on le sait, le nombre de télétravailleurs a été multiplié par 10, dépassant les 10 000 pendant la crise. Un questionnaire a été adressé pour mieux appréhender les problématiques et le gouvernement souhaite clairement le favoriser à l’avenir quand il est possible. Il souhaite avancer sur ce dossier avec l’Italie sachant que beaucoup de maires de la péninsule y sont favorables et qu’il y a des projets de télécentres. De tels projets sont envisagés aussi côté français. Le dispositif actuel doit être maintenu jusqu’en septembre, ensuite il pourrait être envisagé de faire évoluer la convention franco-monégasque afin de pouvoir augmenter la proportion de télétravail.

Dans le domaine du numérique, le ministre des Finances et de l’Economie est revenu sur la loi votée récemment sur les jetons ou « tokens » et cette nouvelle forme de financement. Il a souligné aussi qu’il fallait développer l’e-commerce, autoriser la PayPal mais aussi obtenir un meilleur référencement de Monaco sur les moteurs de recherche.

Faire connaître Monaco Safe

Il faut aussi faire connaître les atouts monégasques et les initiatives prises. Les deux conseillers-ministres insistent sur la notion de Monaco Safe. Un label va être attribué aux enseignes après questionnaire et vérification du respect des mesures sanitaires. L’objectif est de souligner que le virus a très peu circulé en Principauté et que la sécurité sanitaire y est maximale afin d’inciter les voisins français et italiens, et plus généralement les Européens du Sud et du Nord à venir mais aussi toute une clientèle potentielle au fur et à mesure que les restrictions de circulation seront levées. D’où la campagne du Welcome Office et le plan d’action de la DTC.

Noël METTEY

© Michael Alesi – Direction de la Communication

A lire aussi...

  • Economie

FRC : un actif de 5,7 milliards fin 2019

5 août 2020 - 07h32

Le Fonds de Réserve constitutionnel devrait, cette année, être utilisé pour financer le déficit budgétaire généré par la crise de la covid 19. Un déficit ramené de 477 millions à…

Lire la suite
  • Politique

Les objectifs du délégué aux relations avec Monaco à la mairie de Nice

3 août 2020 - 16h13

Nommé fin juillet en charge des relations avec Monaco au sein du conseil municipal de Nice, François Daure nous fait part de ses projets et de son plan d’action. Pourquoi…

Lire la suite
LIVE !
Nouvelle arrivée au sein de l’effectif de la Roca Team
5 août 2020 - 16h30
Un nouveau renfort sur la ligne arrière vient de signer pour l’AS Monaco Basket. Le club monégasque s’est assuré les services d’Abdoulaye Ndoye. Formé par le Cholet Basket (CB) depuis ses 15 ans, le Français, aujourd’hui âgé de 22 ans, a fait ses débuts en Jeep Elite à 18 ans. Il s’est ensuite peu à peu installé dans le cinq majeur du CB. « Je suis attiré par l’exigence qui est celle au quotidien d’un club comme l’ASM, je suis venu pour sortir de ma zone de confort. Monaco, pour moi, c’est un pas en avant et c’était à mes yeux le meilleur choix », a commenté le joueur à l’annonce de sa signature. 
Monaco Vidéo Electrique, nouvelle société qualifiée « PASSI » en cybersécurité
5 août 2020 - 16h04
Monaco compte désormais quatre sociétés qualifiées de Prestataire d’Audit de la Sécurité des Systèmes d’Information (PASSI). Dominique Riban, directeur de l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique (AMSN), a remis à Cristiano Toso, directeur de la société Monaco Vidéo Electrique, ce diplôme, comme l’indique un communiqué du gouvernement.
L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo se produit au Fort Antoine à 21h30
4 août 2020 - 09h18
Sous la direction de Kazuki Yamada, l’Orchestre Philharmonique interprétera un spectacle intitulé Sérénade au Clair de lune. Les bois de l’Orchestre reprendront Mozart, Debussy ainsi que Gounod. Kazuki Yamada, qui dirige l’Orchestre philharmonique monégasque depuis septembre 2016, a d’abord suivi des études de musique à l’University of Fine Art and Music à Tokyo, puis les a poursuivies à l’Académie internationale d’été du Mozarteum de Salzbourg, en Autriche. Sa rapide notoriété internationale lui a permis de diriger les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg, de Stockholm et de Paris. En 2017, il réussit à remplir la Philharmonie de Paris avec la toute première représentation de l’Orchestre Philharmonique de la Principauté dans la capitale.
Khatia Buniatishvili en concert à l’Opéra Garnier à 20h30
3 août 2020 - 12h27
La talentueuse pianiste d’origine géorgienne se produira ce soir à la salle Garnier, offrant un récital oscillant entre Mendelssohn, Schubert, Debussy ou encore Franck. Initiée au piano par sa mère à l’âge de trois ans, Khatia Buniatishvili a donné son premier concert à l’âge de six ans. Ayant joué pour l’orchestre symphonique de la BBC ou encore celui de Paris, la pianiste émérite est également soliste et chambriste. Signé sous le label de Sony Classical, son dernier album sorti en 2019, intitulé Schubert, est disponible sur les plateformes de téléchargement légal.
Le Stade Nautique Rainier III, Hercule Fitness Club et A Casa di Soci obtiennent le label Monaco Safe
1 août 2020 - 10h38
Trois sites municipaux recevant du public viennent d’obtenir le label Monaco Safe : le Stade Nautique Rainier III, Hercule Fitness Club et A Casa di Soci – la Maison des Associations. Mis en place il y a quelques jours par le gouvernement et plus particulièrement la direction de l’Action sanitaire en collaboration avec le Welcome Office, le label Monaco Safe est destiné à garantir aux clients et visiteurs de la Principauté des conditions d’accueil optimales dans le respect des règles sanitaires en vigueur pour lutter contre la propagation du virus de la covid 19. Au travers de cette labellisation, le gouvernement souligne les efforts consentis par les équipes du Stade Nautique Rainier III, d’Hercule Fitness Club et d’A Casa di Soci pour permettre le meilleur accueil de leurs clients.
Steak'n Shake Monaco ouvre aujourd'hui à 11h à La Condamine
1 août 2020 - 09h03
Yannick Agnel participera au 3e Water Bike Challenge de la Fondation Princesse Charlène
31 juillet 2020 - 11h22
Après Conor McGregor il y a dix jours, c’est au tour de Yannick Agnel de confirmer sa présence à la 3e édition du Water Bike Challenge. Ambassadeur de la Fondation Princesse Charlène, le nageur aux deux titres olympiques avait déjà pris part à la 2e édition en 2018.
Encore une recrue pour la Roca Team
31 juillet 2020 - 10h08
L’AS Monaco Basket reste très active sur le marché des transferts. L’arrière français de 20 ans, Yohan Choupas, vient renforcer un effectif bientôt complet. « Yohan Choupas est un jeune joueur au fort potentiel, athlétique, qui doit profiter de sa venue à Monaco pour franchir un palier important. J’espère qu’il s’épanouira avec nous », a commenté l'entraîneur de la Roca Team, Zvezdan Mitrovic. Formé au centre fédéral entre 2015 et 2018, Yohan Choupas a été médaillé de bronze aux championnats du monde U19 en Grèce en 2019. Le jeune basketteur connait déjà la Jeep Elite puisque la saison dernière, il évoluait du côté de Pau-Orthez. 
La Gazette de Monaco Immo