• Sport

Daniela Ryf : « Quoi qu’il arrive, je ferai de mon mieux et je rebondirai »

18 février 2019 - 16h57

La triathlète suisse quadruple championne du monde d’Ironman et d’Ironman 70.3 ou Half Ironman, Daniela Ryf, se confie sur ses performances lors du championnat du monde 2018 ainsi que sur ses objectifs pour 2019.

Une chambre de l’hôtel Méridien Monaco s’est transformée, le temps d’une journée, en salle d’interview à l’occasion des Laureus World Sports Awards. Elle attendait, visage apaisé et sourire aux lèvres. Prête à répondre aux questions.

 

Vous avez établi un nouveau record du monde en septembre 2018 lors des championnats du monde d’Ironman à Kona (Hawaï). Quel a été votre sentiment lorsque vous avez franchi la ligne d’arrivée ?

C’était une course particulière puisque j’ai eu un départ mitigé, et honnêtement, j’ai même pensé que je n’arriverai pas à la finir. Lorsque j’ai franchi la ligne, c’était incroyable, c’était super. Malgré la difficulté, j’avais gagné. Aujourd’hui, c’est probablement la course la plus problématique que j’ai connu.

 

Qu’avez-vous appris de cette course ?

Quand vous êtes face à une situation pareille, il est nécessaire de continuer à se battre et de ne pas abandonner. Il n’est jamais trop tard pour changer et avancer, même si nous avons le sentiment que nous sommes face à une impasse et que rien ne va se passer comme prévu. A ce moment précis, il faut changer de voie, et souvent ce n’est pas une question qu’on se pose lorsqu’on est en pleine course. Tout le monde peut se reprendre au lieu d’abandonner.

 

Sur quels Ironman allez-vous vous aligner ? Quels sont ceux que vous appréciez le plus et ceux que vous appréhendez davantage ?

Je ne l’ai pas encore annoncé officiellement, mais je ferai sûrement l’Ironman 70.3 de Klagenfurt, en Autriche en juillet ainsi que celui de Nice (qui a récemment été nommée comme ville hôte pour le championnat du monde Ironman 70.3 le 30 juin 2019 N.D.L.R.).

Je n’ai pas vraiment de course préférée, mais je dois avouer que j’attends avec impatience l’Ironman de Nice ! (Elle sourit) C’est une course technique, et en ce qui concerne la partie à vélo, ce sera un nouveau challenge pour moi.  J’adore les défis, cela me motive énormément.

Concernant les courses que j’appréhende… (silence) Il n’y en a pas, ou alors je ne les ferais pas.  J’aime toutes les courses auxquelles je participe. Tout dépend bien sûr du contexte, de la manière dont je me sens, de mon entraînement, de la météo. Par exemple, j’ai fait une course à Francfort il y a des années, le temps était horrible, je n’ai pas vraiment apprécié. Je suis retournée deux ans après et j’ai eu un moment fantastique. Il n’y a pas de mauvaise course, tout dépend des facteurs extérieurs.

 

Avez-vous déjà eu peur de faire une compétition ?

Non. Une des courses les plus difficiles est celle de Kona qui nécessite plus de préparation, plus d’entraînement. Je la respecte mais je n’en ai pas peur.  

 

Quelle a été la course la plus difficile de votre carrière et pourquoi ?

C’était en Afrique du Sud, j’étais blessée et je devais absolument me qualifier pour la course de Kona.  Deux semaines avant, je ne pouvais pas nager à cause de ma blessure et dans ma tête je me disais que je ne pourrais peut-être pas rouler ou courir.  Douze jours avant la course, je m’entraînais peu. C’était émotionnellement dur. L’Ironman n’est pas une épreuve facile, et je n’étais pas totalement prête pour participer, je savais que cela serait dur et je me demandais si je pouvais la faire.  C’était l’inconnu. Et je l’appréhendais beaucoup. Finalement, la course fut géniale. J’ai appris à avoir confiance en moi. Je sais que quoi qu’il arrive, je ferai de mon mieux, et je rebondirai.

 

Que faites-vous dès que vous avez du temps libre ?

Je dors beaucoup ! J’adore dormir et j’en ai besoin. Ce sport demande beaucoup d’investissement, donc dès que j’ai un peu de temps libre, je me détends. J’aime la normalité, les sorties entre amis, voir ma famille. Être entourée des personnes que j’aime est vraiment important pour moi.

Si je dois me comparer avec une personne qui a des horaires de bureau, j’ai beaucoup de temps libre, mais mes entraînements sont exigeants, donc j’ai besoin de me reposer et c’est dur d’avoir un équilibre car je suis souvent fatiguée. Le plus compliqué ce n’est pas d’avoir du temps libre, c’est savoir l’équilibrer.

Propos recueillis par Daniela Guerra

@Media Interviews – 2019 Laureus World Sports Awards – Monaco

A lire aussi...

  • Sport

La Fédération Continentale Américaine remporte la première édition de l’EuroAmerica Padel Cup

19 juillet 2019 - 09h39

La Fédération Continentale Américaine de Padel, présidée par le Monégasque Fabrice Pastor, a signé une victoire historique le 7 juillet dernier lors du tournoi biannuel EuroAmerica Padel Cup, dans la…

Lire la suite
  • Société
  • Sport

Un voyage à travers l’Atlantique pour soutenir Les Anges Gardiens de Monaco

17 juillet 2019 - 16h17

Andrea Pawlotski , un des bénévoles de l’association monégasque prépare la régate transatlantique en solitaire Mini Transat. Un parcours long de 4 050 milles nautiques et qui se réalise avec les…

Lire la suite
LIVE !
Rugby : le XV de France en stage à Cap-d’Ail
19 juillet 2019 - 15h42
Comme nous vous l’annoncions le 19 juin dernier, le XV de France a pris ses quartiers à Cap-d’Ail pour effectuer un stage de préparation avant la Coupe du Monde qui se disputera au Japon du 20 septembre au 2 novembre. Les rugbymen français s’entraîneront notamment au Stade Louis-II et la séance de lundi, programmée à 12h, sera ouverte au public. Les fans pourront ensuite approcher leurs joueurs favoris lors d’une séance de dédicace (13h-14h).
Ventes aux enchères demain
19 juillet 2019 - 08h35
HVMC : Importantes boites en or et pièces en or à 10h30 au salon Bellevue, Café de Paris. Art russe à 15h à l’Hôtel des Ventes de Monte-Carlo
Ventes aux enchères ce jour :
19 juillet 2019 - 08h00
Artcurial : Hermès Summer Collection à 11h30 et Monaco Sculpture à 19h. Ces ventes ont lieu à l’Hôtel Hermitage. HVMC : Importants bijoux à 14h30, montres de collection à 18h30 au salon Bellevue, Café de Paris.
Ventes aux enchères ce jour
18 juillet 2019 - 16h41
Artcurial : From Brazil to Monaco à 11h30, horlogerie de collection à 14h30 et joaillerie à 19h. Ces ventes ont lieu à l’Hôtel Hermitage. HVMC : Importants bijoux à 10h30, 14h30 et 18h30 au salon Bellevue, Café de Paris.
Extension en mer : une étape cruciale !
18 juillet 2019 - 12h12
Depuis les premières heures de la journée, les équipes du projet procèdent à la pose du dernier caisson de la ceinture périmétrale. Dès ce soir, il sera donc possible d'observer les contours précis de la future extension du territoire monégasque sur la mer. Une étape stratégique dans la réalisation d'un projet d'ampleur structurant pour la Principauté.  
Soirée caritative « ApéroGolf » à Atrego dès 18h
18 juillet 2019 - 11h45
En collaboration avec la boutique monégasque One Eagle, le restaurant Atrego propose une soirée sur le thème du golf  dont les bénéfices seront reversés à la Fondation Flavien.
Concert de l’OPMC au Palais
18 juillet 2019 - 10h00
Rendez-vous musical sous la direction de Alain Altinoglu avec Nora Gubisch, mezzo-soprano. Au programme : Alain Altinoglu et Maurice Ravel.
Ventes aux enchères demain :
18 juillet 2019 - 09h00
Artcurial : Hermès Summer Collection à 11h30 et Monaco Sculpture à 19h. Ces ventes ont lieu à l’Hôtel Hermitage. HVMC : Importants bijoux à 14h30 et 19h, Montres de collection à 18h30 au salon Bellevue, Café de Paris.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo