• Art & Culture

Dalí égaie l’été du Grimaldi Forum

6 juillet 2019 - 14h42

La traditionnelle exposition estivale du Grimaldi Forum se veut, cette année, consacrée à l’artiste intrinsèquement éclectique Salvador Dalí. En cette année de 30e anniversaire du décès de l’artiste, « Dalí, une histoire de la peinture », qui se déroule du 6 juillet au 8 septembre, propose un voyage original au travers des différentes sources d’inspiration, des maints arts qui ont jalonné la vie de Dalí. Une exposition exceptionnelle sous le commissariat de Montse Aguer, directrice des Musées Dalí de Figueiras en Espagne, avec la collaboration de la Fundacio Gala-Salvador Dalí et orchestrée par les équipes du Grimaldi Forum. Pour La Gazette de Monaco, Sylvie Biancheri, directrice générale du centre de congrès monégasque et Catherine Alestchenkoff, directrice des évènements culturels de l’établissement, ont accepté de dévoiler quelques clés de compréhension.

 

Pourquoi Salvador Dalí ?

Sylvie Biancheri : Nous avons souhaité une véritable originalité dans la manière d’envisager cette exposition. Nous ne voulions pas forcément faire un focus sur l’image, certes très particulière, de l’artiste, mais nous recentrer sur le fait qu’il s’agissait d’un personnage complet avec une technique extrêmement aboutie inspirée des grands maîtres. Dalí était un travailleur acharné. L’idée consistait donc à offrir une autre vision de cet artiste très populaire et cela a emporté l’adhésion des Musées Dalí. Par ailleurs, Dalí est l’un des artistes les plus fédérateurs qui soient. Si l’on s’intéresse aux grandes rétrospectives passées qui lui ont été consacrées, notamment au Centre Pompidou, l’on s’aperçoit qu’elles ont toutes été couronnées d’un large succès.

Catherine Alestchenkoff : Le choix de Salvador Dalí pour cette exposition estivale s’avère pertinent notamment parce qu’au-delà de l’aspect artistique, il a régulièrement séjourné en Principauté dans les années 30, 40 et 70.

Vous évoquez « l’adhésion des Musées Dalí ». Comment est née et s’est développée la collaboration entre eux et le Grimaldi Forum ?

C.A. : La fondation Dalí avait la volonté d’organiser une belle monographie de l’artiste. Notre projet leur a plu.

S.B. : Nous sommes allés à la rencontre des Musées Dalí pour leur présenter notre idée de consacrer notre exposition estivale 2019 à l’artiste à l’occasion des 30 ans de son décès. Les Musées nous connaissaient de réputation. Ils sont très exigeants dans leur manière d’accepter de tels projets. Nous remplissions les critères, ils ont été séduits par le projet.

Les œuvres présentées sont donc principalement celles issues des collections des Musées Dalí…

S.B. : Oui, à la différence de nombre de nos précédentes expositions, nous exposons peu d’œuvres provenant de collections privées. Cela s’explique par la très grande richesse de la collection des Musées mais aussi par la volonté de ces derniers de maîtriser au mieux les expositions consacrées à l’artiste.

Comment avez-vous préparé ce grand rendez-vous estival ?

S.B. : Cela fait environ trois ans que nous travaillons sur ce projet. C’est une durée habituelle pour toutes nos expositions. En revanche, elle s’est peut-être avérée être un peu plus facile à organiser du fait que, comme nous venons de le préciser, les œuvres ne proviennent pas d’une multitude de collectionneurs privés mais principalement des Musées Dalí, ce qui facilite toute la partie logistique.

Que va-t-on plus précisément découvrir au fil de ce parcours consacré à l’artiste ?

C.A. : Nous avons travaillé sur une approche très pédagogique de la présentation de l’artiste et de ses créations. L’œuvre de Dalí est très riche. Elle est si nourrie qu’il faut apprendre à la décrypter par le biais de la vie et de l’expérience de l’artiste. Nous présenterons donc non seulement les œuvres mais également des films d’archive, de nombreuses photographies, tout un ensemble de documents qui balaient près de 70 ans de la vie de Dalí.

S.B. : Nous avons souhaité proposer un parcours fascinant. Dès lors, nous faisons entrer dans cette exposition des procédés novateurs tels que la technique du gigapixel qui permet de zoomer dans l’œuvre afin de pouvoir en découvrir chaque détail. Lorsque nous avons soumis aux prêteurs cette idée, ils ont rapidement mesuré l’intérêt de ce procédé et ont adhéré au projet. Par ailleurs, l’exposition se veut extrêmement riche en explications diverses car Dalí est passé par tant de mouvements artistiques qu’il importait d’envisager tous les aspects de son travail. Ce fut un véritable défi !

C.A. : Le parcours se développe ainsi sur les 3 000 mètres carrés de l’espace Ravel autour d’une notion très centrale, celle d’atelier qui permet de contextualiser l’ensemble du parcours proposé au visiteur.

Vous avez souligné le caractère très « populaire », « fédérateur » de Dalí. Doit-on en déduire que pour l’organisateur que vous êtes, le pari s’avère peut-être moins risqué que pour d’autres expositions estivales, l’on pense par exemple à celle consacrée à Francis Bacon en 2016 ?

S.B. : Non. Clairement non car lorsque l’on s’intéresse à des sujets aussi populaires, il importe de se démarquer en profondeur de toutes les expositions qui ont pu être réalisées auparavant dans le monde. Il existe donc un défi supplémentaire. Il s’avère plus difficile de « s’attaquer » à des monstres sacrés. Par ailleurs, les prêteurs étant, comme nous l’avons évoqué précédemment, essentiellement composés des Musées Dalí, ceux-ci ont dû accepter de se vider d’une partie de leurs collections en pleine saison estivale, ce qui n’est pas évident…

Quels sont vos objectifs de fréquentation ?

S.B. : Nous voudrions dépasser les 80 000 visiteurs, un nombre que nous avions réalisé avec l’exposition consacrée à L’or des Pharaons l’an dernier. Nous sommes confiants car nous avons ouvert les préventes avec des billets à 6 euros au lieu de 11 et nous sommes, à période équivalente à l’année passée, à 50% de plus de billets vendus.

Propos recueillis par Georges-Olivier Kalifa

© N.M.

A lire aussi...

  • Art & Culture

Des œuvres dans la rue pour délivrer un message

17 septembre 2019 - 15h16

La Biennale de Sculpture organisée par l’association Artistes en Mouvement revient dès ce soir à la rue Princesse Caroline et sera visible jusqu’au 26 octobre. Avec le thème « Le monde…

Lire la suite
  • Art & Culture

Lever du rideau pour les 18 spectacles du Grimaldi Forum

13 septembre 2019 - 16h37

Hier soir, Sylvie Biancheri, directrice général du centre de congrès, Dany Rubrecht, directrice de la communication, Catherine Alestchenkoff, directrice des événements culturels et Alfonso Ciulla, directeur artistique, ont présenté le…

Lire la suite
LIVE !
Démontage de la fontaine de Guy Lartigue au Larvotto
18 septembre 2019 - 11h38
Intitulée « Hommage à la Princesse Grace », cette fontaine fait partie des collections du NMNM et est actuellement en cours de démontage. Le chantier mené par Brice Lartigue, fils de l’artiste, a démarré au mois de juin 2019. Cette semaine ont lieu le découpage et la dépose des grandes colonnes d’eau, qui seront mises en caisses et transportées vers un atelier spécialisé de restauration. « Hommage à la Princesse Grace » sera intégralement restaurée, dans l'optique de sa future réinstallation en Principauté.
Le corps des Sapeurs-Pompiers reçoit la visite du général commandant la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris
18 septembre 2019 - 10h00
A l'ordre du jour de ce déplacement : un échange sur de nombreux sujets opérationnels d'actualité et sur le recrutement, une démonstration statique de matériels d'intervention spécifiques au sein des deux centres de secours, une présentation du concept d'emploi et d'engagement des moyens en Principauté, un bilan sur la convention de partenariat opérationnel signée le 19 juillet 2017 entre les deux unités.
Atelier ludique et éducatif « Lego Technic » à 16h à la Bibliothèque Caroline
18 septembre 2019 - 09h15
Animation musicale « Chantons ! » à 14h à la Bibliothèque Caroline
18 septembre 2019 - 09h00
« Thé littéraire » à 17h à la Bibliothèque Louis Notari
18 septembre 2019 - 08h37
Dans le cadre du Prix Littéraire 2019 et de la Bourse de la Découverte, la Fondation Prince Pierre permettra aux lecteurs de se retrouver autour d’un « thé littéraire », afin d’échanger sur les ouvrages et auteurs sélectionnés cette année
Plus que quatre jours pour profiter de l’exposition « Regards sur la transition énergétique »
17 septembre 2019 - 11h16
Entrée libre et gratuite à la Médiathèque.
L’AS Monaco Rugby tombe pour sa première en Fédérale 3
17 septembre 2019 - 10h31
Les joueurs de Luciano Orquera et de Sylvain Masson ont débuté leur aventure en 5e division par une défaite sur le terrain d’Aix Université (38-26), dimanche. Alex Daleas, Jules Verlet et Sébastien Baldacchino ont inscrit un essai chacun, Maxence Picardet les a transformés et a réussi deux pénalités. Les Monégasques retiendront le positif, à savoir qu’ils menaient à la mi-temps et que la victoire aixoise ne s’est dessinée que dans les derniers instants du match. L’AS Monaco Rugby reçoit l’US Valreassienne ce dimanche à 15h au Stade Prince Héréditaire Jacques de Monaco (complexe du Devens à Beausoleil).
J-1 Thé littéraire
17 septembre 2019 - 08h15
Dans le cadre du Prix Littéraire 2019 et de la Bourse de la Découverte, la Fondation Prince Pierre permettra aux lecteurs de se retrouver autour d’un « thé littéraire », demain à 17h à la Bibliothèque Louis Notari afin d’échanger sur les ouvrages et auteurs sélectionnés cette année.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo