• Extension en mer

Coexistence, un véritable casse-tête

27 mars 2018 - 16h47

Ce début d’année 2018 marque une étape importante dans la gestion des différentes activités sur le plan d’eau monégasque. L’organisation des multiples phases de travaux, des maints navires présents et des différentes missions suppose une planification des plus minutieuses.

Les opérations de dragage s’avèrent désormais achevées. Place à l’enlèvement des enrochements, à la mise en place du remblai, à la réalisation du platelage entre les piles de l’hôtel Fairmont pour procéder à la suite du déroctage, aux tests de pénétration sur le remblai d’assise des caissons ou encore à la pose de tassomètres sur les sédiments laissés en place et aux nombreux contrôles qui émaillent la vie du chantier.

Ecoconception

L’enlèvement des enrochements, tout d’abord, a vu le retour de la barge Mimar Sinan. 100 000 tonnes de ces enrochements doivent, au total, être retirés. 3 000 l’ont déjà été au cours de l’année passée, la moitié du travail devrait être atteinte à la mi-avril. « Une partie de ces blocs sont alors acheminés par barge à Imperia, précise Christophe Hirsinger, directeur de Bouygues TP Monaco. Certains seront recalibrés, d’autres laissés en l’état, l’ensemble sera ramené ultérieurement et positionné afin de protéger le talus de la future extension. Une autre partie pourrait servir à reconstituer des récifs artificiels aux pieds du nouveau quartier ainsi créé dans le cadre de l’écoconception de l’ensemble du projet ».

Remblai en cours

Concernant la mise en place du remblai, les rotations du Fallpipe Vessel Simon Stevin poursuivent leur rythme. Plus de 30% du remblai a d’ores et déjà été acheminé en Principauté. « Nous faisons notre maximum pour achever cette opération avant la fin mai, confie le directeur de Bouygues TP Monaco. Parallèlement, nous nous préparons à entamer la vibrocompaction du remblai (aiguilles insérées dans le sol et vibrantes afin de stabiliser le remblai, NDLR) que l’on devrait entamer fin mars pour une fin programmée en septembre ». Après la vibrocompaction interviendra l’écrêtage visant à rendre plane la surface du remblai et la couche de réglage (finition) afin de préparer la venue des premiers caissons. Comme envisagée, celle-ci doit intervenir en juillet prochain avec l’arrivée du caisson d’angle, le plus complexe des 18 composant l’ensemble de la ceinture, situé à l’extrémité Sud de l’extension.

Activité complexe sous le Fairmont

La première méthode employée pour extraire certains blocs de roche sis entre les piles de l’hôtel Fairmont, n’ayant pas donné entière satisfaction, la technique dite par platelage (forme de plancher destiné à accueillir un brise-roche pneumatique) est en cours dans le cadre de la réalisation de l’émissaire EPP265. Cet émissaire aura pour rôle d’assurer les échanges d’eau pour produire le chaud et le froid pour le Casino et le Ni Box, puis, par la suite, pour l’ensemble du nouveau quartier conquis sur la mer. « Nous voulions terminer le platelage avant la fin février, confie Christophe Hirsinger, mais nous accusons une semaine de retard et la fin de l’opération a été reprogrammée pour le 10 mars. Nous pourrons ensuite entamer le travail de déroctage (enlèvement de blocs de roche, NDLR), afin de préparer le passage de l’émissaire. Cela devrait durer six semaines et courir jusqu’à la fin avril ».

Nouveaux travaux

« Par ailleurs, ces opérations sont rendues plus complexes par une nouvelle mission que le gouvernement envisage de nous confier, poursuit le directeur. Il s’agit de procéder à la rénovation de certaines piles du Fairmont qui nécessitaient une profonde mise en chantier dans leur partie basse ».

Pose du R280 et multiples « petites » opérations

Récupérant les eaux pluviales venues notamment du bassin en création dans le rond-point du Portier, l’émissaire dit R280, d’un diamètre intérieur de 2,30 mètres, passera sous le port d’animation de l’extension du territoire et s’éloignera vers le large. D’une longueur totale de 200 mètres, il sera posé en plusieurs phases, la première, de 100 mètres de longueur, sera effectuée dans le talus de l’Anse du Portier. Par ailleurs, de nombreuses opérations de contrôles sont effectuées quotidiennement, de même que des tests de pénétration sur le remblai afin d’en vérifier la densité et la pose d’une trentaine de tassomètres (instruments de mesure du tassement et soulèvement du terrain) par différents petits navires. « Notre principal défi actuellement, relève Christophe Hirsinger, consiste à faire coexister toutes ces activités qui font intervenir des équipes, des matériels, des navires très différents et dont chaque opération s’avère imbriquée et interdépendante des autres ».

Georges-Olivier Kalifa

Photo © DR

 

A lire aussi...

  • Extension en mer

Malgré la météo, un calendrier respecté

16 février 2020 - 07h28

Si une avance très confortable sur le calendrier avait été envisagée concernant les travaux de génie civil de la ceinture de caisson, celle-ci s’est avérée entamée par les différents évènements…

Lire la suite
  • Extension en mer

Traitement des sols, une opération des plus importantes

10 février 2020 - 09h39

L’atelier de comblement du terre-plein achevé, les équipes de Bouygues TP Monaco ont entamé, depuis quelques semaines, le traitement des sols. Fondamentale en termes de tenue future de ces sols,…

Lire la suite
LIVE !
Coronavirus, le principe de précaution appliqué
24 février 2020 - 19h02
Alertés par un résident présentant des symptômes notamment fiévreux, les sapeurs-pompiers de Monaco sont intervenus cet après-midi à proximité de l'avenue Hector Otto. L'ensemble du protocole de précaution a alors été déployé et respecté. Transporté à l'hôpital Princesse Grace, la personne fait l'objet d'une attention particulière et va subir un certain nombre de tests dans le cadre de la procédure prévue de détection du coronavirus, désormais baptisé Covid-19.
Récital « Diva on Detour », jeudi 27 février à 20h à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo
24 février 2020 - 11h53
Par Patricia Racette, soprano avec Craig Terry, piano, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo. Au programme : chansons de Cole Porter, Stephen Sondheim, George Gershwin et Edith Piaf.
Tout l'Art du Cinéma - Projection du film « La ruée vers l'or » de Charlie Chaplin demain à 20h au Théâtre des Variétés
24 février 2020 - 08h51
Organisée par l'Institut audiovisuel de Monaco.
Patinoire à ciel ouvert jusqu’au 1er mars sur le port de Monaco
24 février 2020 - 07h52
Opéra « Street Scene » à 15h à la Salle Garnier de l’Opéra Monte-Carlo
23 février 2020 - 09h29
De Kurt Weill avec Geoffrey Dolton, Jeni Bern, Scott Wilde, Lucy Schaufer, Harriet Williams, Mandisinde Mbuyazwe, Patricia Racette, Joel Prieto, Tyler Clarke, Paulo Szot, Gerardo Bullon, Pierre Emmanuel Roubet, Marta Fontanals-Simmons, Richard Burkhard, Mary Bevan, le Choeur de l’Opéra de Monte-Carlo, le Chœur d’enfants de l’Académie Rainier III et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Lee Reynolds, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo.
Dernier jour de la 14e Rencontre artistique Monaco - Japon 2020 à l’Auditorium Rainier III
23 février 2020 - 08h41
Cette exposition présente près de 200 œuvres d’artistes japonais et d’artistes monégasques. Organisée par La Direction des Affaires Culturelles et la Direction du Tourisme et des Congrès.
Circuit de voitures radioguidées de 8h à 12h sur le port de Monaco
23 février 2020 - 07h53
14e Rencontre artistique Monaco - Japon 2020 à l’Auditorium Rainier III
22 février 2020 - 08h25
Cette exposition présente près de 200 œuvres d’artistes japonais et d’artistes monégasques. Organisée par La Direction des Affaires Culturelles et la Direction du Tourisme et des Congrès.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo