• Immobilier

C’est quoi ce BIM?

7 septembre 2018 - 16h46

Mise en application dans le cadre de l’opération de l’îlot Pasteur, cette méthodologie de travail Building Information Modeling (BIM) permet à tous les acteurs d’un projet de travailler en collaboration, tout au long de son élaboration, sur une maquette numérique commune. Véritable outil moderne dans le monde de l’architecture-ingénierie-construction, comme l’évoquent les architectes monégasques, Christian Curau et François Lallemand, le BIM est une véritable révolution.

Derrière cet acronyme, se cache un bouleversement pour les métiers de la construction ou de l’AEC (Architectural Engineering and Construction, NDLR) pour les plus initiés. « Avec le BIM, nous construisons le projet avant même de réaliser le chantier, c’est-à-dire que tout est en 3D, comme dans un monde virtuel : murs, sols, plafonds, mobilier… et tout le monde va pouvoir travailler sur cette plateforme numérique », résume Daiane Levasseur, directeur de projet de l’îlot Pasteur au sein de l’agence Square Architecte de François Lallemand. Ainsi, chaque élément du projet est modélisé, de la poignée de porte à la cloison la plus anodine, et possède une fiche technique avec ses propriétés. Mieux, ces éléments communiquent également entre eux par le biais de paramètres établis et leurs données sont agrégées, disponibles sur cette plateforme numérique commune pour faciliter les interactions entre tous les acteurs du projet.

 

©Square Architecte – CCA

 

L’îlot Pasteur en pionnier

Comme le rappelle Christian Curau, fondateur de l’agence CCA, depuis 2013, les 100 000 mètres carrés de l’îlot Pasteur ont ainsi été modélisés selon cette méthodologie. Une méthodologie qui se comprend d’autant plus au vu de l’ampleur et de la densité d’une telle opération.  « Nous avons établi une charte pour l’îlot Pasteur afin que tout le monde puisse communiquer correctement sur cette plateforme et travailler en temps réel, ce qui nous a permis un gain de temps incroyable. Parmi les autres bénéfices, nous avons une meilleure compréhension du site qui est très complexe et une meilleure coordination pour l’extrême densité des réseaux ainsi que l’ultra-diversité des activités, car nous comptons dix programmes », rappelle Daiane Levasseur. Si le BIM devient une méthode de référence, c’est aussi parce qu’il permet de détecter des erreurs ou clashs en amont de la construction. « Nous pouvons appliquer grâce à l’informatique, un mode de visualisation de sorte à mettre en évidence les clashs. Mais la maquette numérique ne va pas nous informer elle-même d’un problème. Il n’y a pas encore cette intelligence artificielle », explique Daiane Levasseur.

 

©Square Architecte – CCA

 

Méthode à apprivoiser

Le BIM s’appuie forcément sur une maquette numérique en 3D. Mais à présent, il permet de tirer profit de cette technologie, comme le souligne Christian Curau commentant avec enthousiasme, cette évolution. « Je me dis parfois que c’est le Building Intelligent Modelling ! Nous sommes partis de la 2D, d’un dessin en plan, puis nous sommes passés à la 3D, qui nous a permis de visualiser les volumes et les formes d’un projet. Mais cette image, nous ne savions pas l’exploiter au maximum de son potentiel, elle servait surtout à présenter un rendu visuel au client ». Aujourd’hui, tous les corps de métier peuvent renseigner cette maquette numérique en 3D et travailler efficacement. Les architectes François Lallemand et Christian Curau citent en exemple le cas des ingénieurs fluides et structures qui travaillaient autrefois en 2D. « Avec la 3D, il y a une visualisation immédiate sans aucune interprétation partisane par rapport à la 2D. Il fallait un travail intellectuel très poussé pour imaginer que tous les réseaux de canalisations puissent se croiser sans encombre. Aujourd’hui, nous pouvons nous « balader » dans la maquette numérique comme dans n’importe quel jeu vidéo ». Et ainsi se rendre compte dans le monde virtuel de ce qui marchera et ne marchera pas dans le monde réel, plutôt que de s’en rendre compte une fois le chantier bien avancé.

 

©Square Architecte – CCA

 

Une utilité à toutes les étapes

« Nous ne sommes pas les seuls à faire du BIM à Monaco mais je pense que nous sommes les premiers qui avons initié cette procédure des études à la réalisation et demain jusqu’à l’exploitation. Notre ambition est d’arriver à ce que tout le monde joue le jeu. Nous souhaitons introduire cette méthodologie aux entreprises à Monaco pour avoir à la fin une maquette qui reflète stricto sensu la réalité de ce que nous avons construit », rapporte Christian Curau. Il poursuit : « Ce que nous imaginions au stade de l’exécution, nous arrivons aujourd’hui à le visualiser au stade de l’étude grâce au BIM ! » Et son utilité ne s’arrête pas une fois le chantier réalisé. « Cette maquette intelligente va pouvoir réagir en fonction des informations qu’on lui a fournis : les éléments techniques, les cycles de vie de tous les organes techniques… Nous allons ainsi déclencher des alertes prédictives sur la vie du bâtiment », assure-t-il.

 

©Square Architecte – CCA

 

Le BIM, bientôt imposé ?

Dans 10, 20 ou 50 ans, lorsqu’il y a aura besoin de changer ne serait-ce qu’une poignée de porte au sein de cet immense complexe de l’îlot Pasteur, il sera possible en un clic sur la maquette numérique de visualiser ladite poignée, accompagnée de sa fiche technique et de la recommander aussi facilement. Un gain de temps supplémentaire qui apparaît comme une aubaine à travers toutes les étapes de vie du bâtiment. Quant aux deux architectes de l’îlot Pasteur, ils souhaitent généraliser cette méthode de travail à tous leurs projets, qu’il s’agisse aussi bien d’opérations d’envergure que de réalisations privées de tailles moindres. « Il s’agit d’une méthode contractualisée, légalisée et normalisée. Il existe des règles européennes qui l’imposent dans certains pays, pas encore en France ni à Monaco mais cela va venir. Elle est bénéfique pour tout le monde. Aujourd’hui en Angleterre on ne peut pas construire un bâtiment s’il n’a pas été modélisé en BIM ! », concluent les architectes.

 

Délia Dupouy

Photo ©Square Architecte - CCA

A lire aussi...

  • Immobilier

Dante Oscar Benini : « Un projet a changé ma vie »

2 mai 2019 - 14h01

L’architecte italien s’est installé en tant que designer depuis quelques années au Patio Palace et depuis un an plus exactement dans les bureaux de la société de conseil Altiqa, dont…

Lire la suite
  • Immobilier

Czarina, 25 ans de règne

27 avril 2019 - 14h52

Fondée en 1994 et initialement installée au sein de l’ancien Sporting d’hiver, l’enseigne propose du mobilier antique, des objets de décoration uniques et des pièces insolites. Surnommée « le souk du…

Lire la suite
LIVE !
Le Prince reçoit le chef indigène brésilien Raoni Metuktive aujourd’hui
23 mai 2019 - 14h40
Raoni Metuktive a entamé une tournée européenne dans le but d’alerter sur la situation préoccupante de l’Amazonie et des communautés autochtones du Brésil concernant la pression croissante des industries forestières et agroalimentaires. Le Souverain a accepté de recevoir le chef indigène afin d’exprimer son soutien dans le combat pour la préservation de l’Amazonie et la lutte contre la déforestation.
Séances d’essais du 77e Grand Prix
23 mai 2019 - 09h24
Le circuit sera ouvert au public à partir de 19h30.
OMS, Monaco participe à la 72e Assemblée mondiale de la Santé
22 mai 2019 - 15h04
Le thème du débat général de cette année est « la couverture sanitaire universelle : ne laisser personne de côté ». La délégation monégasque a évoqué les actions menées par le gouvernement afin d’atteindre l’objectif d’une couverture sanitaire universelle au niveau mondial. Cette assemblée devra adopter le Programme-Budget 2020-2021 de l’organisation, aligné sur les objectifs du programme de développement durable à l’horizon 2030.
Victoria Silvstedt au Grand Prix
22 mai 2019 - 10h54
L’association « les Anges gardiens de Monaco » organise une vente caritative du jeudi 23 au dimanche 26 mai à la rue Princesse Caroline. Les panamas à 20€ seront autographiés par la célébrité suédoise, ambassadrice de l’association le dimanche 26 à midi.
Projection du film "Sweetie" à 20h au Théâtre des Variétés
21 mai 2019 - 15h23
Psychologiquement et affectivement perturbée, Kay éprouve de profondes angoisses dans la vie. Son mariage avec Louis n’arrange que momentanément les choses. Le retour de sa sœur aînée, Sweetie, va bousculer l’existence du couple.
27e édition du World Stars Football Match à 19h au Stade Louis II
21 mai 2019 - 11h46
L’A.S. Star Team MC composée d’importantes personnalités du monde, dont le prince Albert II, président d’honneur de l’association mais aussi capitaine, rencontrera les pilotes de F1 de la Nazionale Piloti pour le traditionnel rendez-vous. Les bénéfices récoltés à cette occasion permettront d’aider des enfants en difficulté dans le monde.
Ciné-Club « Love, Simon » à 19h à l’Agora Maison Diocésaine
20 mai 2019 - 15h16
Simon a une vie normale. Mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante...
Monaco participe à la 129e session du Comité des ministres à Helsinki
20 mai 2019 - 10h45
Cette réunion s’est déroulée les 16 et 17 mai et a rassemblé les ministres des Affaires étrangères des 47 états membres du Conseil de l’Europe. A son issue, les ministres ont adopté une décision politique réaffirmant les droits et obligations de chaque Etat, dont la nécessité de mettre en place un dispositif d'action permettant de pouvoir réagir lorsqu’un état ne respecte pas ses obligations ou les principes fondamentaux défendus par le Conseil de l'Europe.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo