• Art & Culture

Cap-d’Ail était à l’heure japonaise

15 mars 2019 - 15h26

Le pays du Soleil-levant s’était invité au Château des Terrasses de Cap-d’Ail, vendredi dernier, au cours d’une soirée durant laquelle étaient organisés une conférence sur le saké vintage puis un récital lyrique et harpe.

C’est en musique, par un récital lyrique et harpe avec les sopranos Yukako Custo Hiramori et Chinatsu Saito de Lagasnerie, accompagnées à la harpe par Mutsuko Cuglietta Uematsu (où des œuvres de Kohsaku Yamada et Franz Schubert étaient notamment au programme), que s’est refermée cette parenthèse japonaise, vendredi dernier, au Château des Terrasses. Peu avant, Shiraishi Yukiya, qui a créé une société de conservation et de distribution du saké et qui est venu spécialement du Japon, avait présenté l’authentique saké, la boisson alcoolisée japonaise à base de riz, à une cinquantaine de Cap-d’Aillois. L’objectif de sa conférence puis de la dégustation de trois sortes de saké spécialement ramenées du Japon ? « Présenter des saveurs variées. J’aurais atteint mon but si je parvenais à vous faire découvrir toute l’étendue et la profondeur de cette boisson. » Vêtu d’habits traditionnels, il se lançait alors dans l’historique du saké. L’occasion d’apprendre que la première attestation d’un alcool utilisant uniquement du riz remontait à l’an 715, qu’un document écrit en 1569 mentionnait la stérilisation à basse température afin de lutter contre la dégradation (soit 300 ans avant que Louis Pasteur n’invente la pasteurisation) ou encore qu’il a fallu attendre 1873 et l’exposition universelle de Vienne (Autriche) pour que l’exportation du saké soit officiellement attestée. Après avoir délivré minutieusement les différentes et complexes étapes de fabrication, chaque fois en comparaison avec celles du vin et de la bière, Shiraishi Yukiya donnait quelques conseils : « Ceux qui aiment un goût clair, franc, avec un minimum de complexité, iront vers le ginjô. Ceux qui préfèrent sentir la rondeur parfumée du riz choisiront le junmai. »

Yamada et Schubert pour terminer la soirée

Il s’agissait là de sakés « classiques ». Le conférencier, lui, s’intéresse à ceux que l’on fait vieillir, « considérés de longue date comme étant des produits haut de gamme ». Il citait ainsi une lettre du XIIIe siècle et un livre de recettes de l’Epoque d’Edo (1603-1868). Avant de révéler que le saké de neuf ans est notamment utilisé dans les cérémonies de la famille impériale. Afin de développer la notion de millésime dans le monde du saké, Shiraishi Yukiya explique attacher une importance particulière à quatre points : « La saveur du saké nouveau, la saveur du saké vieilli, les qualités propres à la région et la touche du producteur. » Avant d’inviter le public à une dégustation de sushis préparés par Aya Kodera (qui gère depuis 15 ans MC by Kodera au marché de la Condamine), accompagnés de trois sakés. Un Bunkajin qui se marie avec le poisson, un Miyoshikiku de 2016, très fruité, et un Kinkon (d’une maison plusieurs fois centenaire) qui se rapproche du Xérès, un vin blanc espagnol.

Jérémie Bernigole

Photo © J.B.

L’ABUS d’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. A CONSOMMER AVEC MODERATION.

A lire aussi...

  • Art & Culture

Le corail à l'honneur dans les gares du Sud de la France

25 février 2020 - 14h43

Depuis le 15 février dernier et jusqu’au 15 avril prochain, SNCF Gares & Connexions et le Musée océanographique de Monaco présentent en gares de Marseille, Toulon, Cannes et Nice quatre…

Lire la suite
  • Art & Culture

Conférence sur Saint-Gall, « un trésor irlandais »

21 février 2020 - 07h16

Le docteur Cornel Dora, directeur de la bibliothèque de l’abbaye de Saint-Gall en Suisse, donne une conférence intitulée « Saint-Gall, un trésor irlandais sur le continent » à la Princess Grace Irish…

Lire la suite
LIVE !
Thursday Live Session avec The Limboos à 18h30 à l’Espace Indigo du Grimaldi Forum
27 février 2020 - 07h53
Conférence sur le thème « Réincarnation et karma : mythe ou réalité ? » par Philippe Deschamp demain à 19h30 à la Maison des Associations
26 février 2020 - 10h52
Conférence organisée par l'Association Amorc Monoecis.
Thursday Live Session avec The Limboos demain à 18h30 à l’Espace Indigo du Grimaldi Forum
26 février 2020 - 08h43
Ciné bla bla « Les extra-terrestres », analyse filmique animée par Jérémy Belando à 16h à la Sonothèque José Notari
26 février 2020 - 07h58
M.N. Lemieux : récital annulé
25 février 2020 - 11h49
En raison de circonstances familiales, Marie-Nicole Lemieux est contrainte d’annuler le récital « De Goethe à Baudelaire » du dimanche 1er mars à la salle Garnier. Les clients sont invités à se rapprocher du service billetterie pour le remboursement de leurs billets à l’Atrium du Casino de Monte-Carlo, Place du Casino ou au +377 98 06 28 28, ouvert du mardi au samedi et les jours de concert de 10h à 17h30.
Coronavirus : tests négatifs
25 février 2020 - 11h14
Les tests de détection du coronavirus réalisés sur 4 personnes présentant des symptômes suspects à Monaco se sont tous révélés négatifs. A cette heure, aucun cas n’est donc avéré en Principauté dont les autorités restent très vigilantes.
Buhurt : Les Grimaldi Milites organisent une session découverte
25 février 2020 - 11h10
L’équipe monégasque des Grimaldi Milites organise le samedi 7 mars une session découverte entre 10h et 12h dans sa salle d’entraînement, à l’intérieur de l’immeuble le « Triton ». Séance collective d’initiation, essais de l’armure, présentation des règles… une occasion à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent venir découvrir la pratique du combat médiéval. Pour participer, rendez-vous sur le site grimaldimilites@gmail.com. Date limite des inscriptions le jeudi 5 mars.
Ciné bla bla « Les extra-terrestres », analyse filmique animée par Jérémy Belando demain à 16h à la Sonothèque José Notari
25 février 2020 - 10h47
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo