• Immobilier

Bruno Gabbiani : « La Principauté présente un intérêt urbain extraordinaire »

13 août 2019 - 10h38

L’architecte italien a fondé son studio à Vicence, à équidistance de Vérone et Venise, en 1965. Si Bruno Gabbiani n’a jamais eu l’occasion d’exercer en Principauté, il aura néanmoins l’occasion de s’y rendre en tant que juré du comité scientifique du prix MDO Monte-Carlo de l’ARCA, dont la première édition se déroule en novembre prochain en terre monégasque.

Les souvenirs de Bruno Gabbiani sont intacts. « La source de mon intérêt a été un magnifique coffret en bois de hêtre, que mon père m’avait offert quand j’étais enfant et avec lequel je réalisais des espaces complètement imaginaires, dans lesquels je mettais en scène des aventures », se rappelle-t-il. Cet objet, donné par son père, déclenche ainsi sa première intrigue pour le monde du design. Puis, l’architecte se remémore : « J’avais dans ma famille un restaurateur de peintures renommé, duquel j’ai appris le charme de l’analyse critique et les rudiments de la méthodologie d’intervention. Mes intérêts, cependant, concernaient davantage l’architecture et l’histoire. » Il entame donc logiquement des études à l’Institut d’architecture de l’Université de Venise (IUAV), dont il sortira diplômé quelques années plus tard. « Au début, j’ai fusionné les deux disciplines et obtenu une spécialisation en restauration de monuments. J’ai donc été impliqué dans la restauration de villas vénitiennes pendant de nombreuses années, mais je n’ai jamais abandonné la conception de nouvelles architectures », précise-t-il.

Une démarche soutenable

Bruno Gabbiani est capable de résumer son approche, limpide, à l’instar de cette phrase : « J’aime être organique et soutenable, respecter le génie du lieu et utiliser un langage simple. » Réalisations tertiaires, résidentielles ou encore restauration, la panoplie de l’architecte italien se veut très hétérogène. Il compte ainsi – liste non-exhaustive – l’extension du showroom BMW à Vicence, le centre de formation professionnelle de haut niveau à Legnago, mais aussi une villa de particulier à Isola di Albarella ou encore les fameuses tours dansantes de Vérone. S’il doit évoquer le projet significatif de sa carrière ? « Ce sera le prochain, bien sûr. Dans mon atelier, nous sommes en train de dessiner un complexe pour les sports olympiques en salle, qui doit également être un centre de rassemblement et d’inclusion sociale. Dans ce cas également, il s’agit d’un ensemble faisant partie d’un espace polyvalent, qui souhaite contribuer à la constitution d’une partie vivante et vivable de la ville », indique-t-il l’air mystérieux, sans en dévoiler davantage. Actuellement, il travaille également sur le complexe polyvalent La Cartiera, à Vérone, qui prévoit 60 000 mètres carrés de surfaces à réaménager dans une zone dégradée de la ville. « Ce projet d’assez grande échelle constitue un véritable défi », révèle l’Italien.

Design

Multi-casquette, il s’intéresse forcément au design. Bruno Gabbiani a dessiné le radiateur Baguette, pour lequel il a été récompensé d’un Design Plus powered by ISH 2019 en mars dernier, lors du salon Messe Frankfurt en collaboration avec le German Design Council. Le radiateur se fond dans le décor de manière esthétique et devient quasiment invisible à l’œil nu. « Je m’intéresse aux petits objets, qui peuvent donner autant de qualité à notre environnement quotidien et c’est ainsi que notre travail sur Baguette est né. Au début, je ne pensais pas qu’un radiateur pouvait se décliner sous des formes nouvelles, tout en respectant sa fonction principale d’avoir une excellente relation entre coût, taille et performance. Mais nous avons prouvé le contraire et c’est une réussite », s’enthousiasme-t-il.

Transmission

Comme de nombreux confrères, Bruno Gabbiani porte un intérêt certain aux futures générations d’architectes et donc particulièrement à l’enseignement. « Dans le passé, l’activité éducative à l’université a été pour moi une expérience palpitante, qui m’a bien enrichi sur le plan culturel. Aujourd’hui, j’essaye de diffuser dans la société les conditions qui peuvent faciliter la création d’une architecture alliant viabilité et beauté, car c’est là l’une des contributions, que nous, architectes, pouvons apporter à l’amélioration de la qualité de la vie pour tout le monde et pour tous les lieux, à la réduction des tensions sociales. » Conférences, séminaires, expositions… il explique vouloir contribuer à la promotion de l’architecture en dehors des frontières italiennes. Même s’il n’a pas réalisé de projets à Monaco, « pour le moment », il partage volontiers ses impressions : « La Principauté est une réalité qui présente un intérêt urbain et paysager extraordinaire. Le défi de pouvoir associer densité et élégance est l’un des plus difficiles et des plus intéressants que l’on puisse trouver dans la carrière d’un architecte. » En revanche, l’architecte italien est impliqué au sein du comité scientifique du prix MDO Monte-Carlo de l’ARCA. Cette première aventure en territoire monégasque laissera forcément une empreinte impérissable dans sa boîte à souvenirs.

Délia Kriel

© Studio Gabbiani & Associati

A lire aussi...

  • Immobilier
  • Urbanisme

L’appartement témoin du Winch accessible aux visites

3 juillet 2020 - 09h55

Cette opération mixte commercialisée par l’agence immobilière Rey & Nouvion à l’angle du boulevard Albert Ier et de la rue Princesse Antoinette est achevée. La Gazette de Monaco a pu…

Lire la suite
  • Immobilier

Le 26 Carré Or, le nec plus ultra à Monaco

19 juin 2020 - 07h38

Cette opération immobilière mixte made in Monaco du Groupe Segond - les travaux ont été confiés à Vinci Construction Monaco, la réalisation à l’architecte Alexandre Giraldi et les intérieurs au…

Lire la suite
LIVE !
Cinq nouvelles startups ont rejoint MonacoTech portant ainsi à 20 le nombre de startups qui y sont désormais incubées
8 juillet 2020 - 15h15
Demain de 8h30 à 18h, les Monégasques, résidents, scolaires et salariés de Monaco sont conviés à la session de rattrapage de dépistage à la covid 19, organisée à l’Espace Léo Ferré
6 juillet 2020 - 09h48
Une décision ministérielle publiée au Journal de Monaco autorise, par dérogation et sous conditions, les évènements jusqu’à 5 000 personnes
4 juillet 2020 - 11h15
Depuis le 28 avril 2020, une décision ministérielle interdit les rassemblement de plus de dix personnes sur les voies et espaces publics. Une nouvelle décision ministérielle du 26 juin, modifiant la précédente et portant instauration de mesures exceptionnelles dans le cadre de la reprise progressive des activités en vue de lutter contre l’épidémie de covid 19 indique « par dérogation, des évènements regroupant plus de dix personnes et dans le respect d'une jauge maximale de 5.000 personnes, pourront être ponctuellement autorisés dans le cadre de l'organisation d'une manifestation ou un évènement singulier. La demande d'autorisation correspondante devra être déposée préalablement auprès des services compétents de l'Administration, accompagnée d'un dossier complet incluant notamment le protocole de mesures sanitaires envisagées. »  
Le Monte-Carlo Film Festival de la Comédie est reporté du 5 au 10 octobre au Grimaldi Forum
3 juillet 2020 - 15h53
Cette 17e édition du Monte-Carlo Film Festival de la Comédie, conçu et dirigé par Ezio Greggio, était initialement prévue du 20 au 25 juillet.  
Zvezdan Mitrovic fait son grand retour en tant que coach de la Roca Team pour la saison 2020-2021
2 juillet 2020 - 14h32
Pas Croisés, une performance dansée des Ballets de Monte-Carlo au musée national Marc Chagall de Nice demain à 20h
2 juillet 2020 - 10h34
L’institution culturelle monégasque s’exporte hors les murs pour cette collaboration de Mimoza Koïke et Asier Edeso Eguia, artistes chorégraphiques des Ballets de Monte-Carlo. Cette performance dansée aura lieu demain à 20h dans les Jardins du Musée sur le thème « De Natura ». Réservation obligatoire puisque la capacité maximale est de 70 personnes. Prix : 10 euros pour les adultes et 5 euros pour les enfants.
La MTE signe un partenariat avec l’institut Efficacity
1 juillet 2020 - 15h49
La Mission pour la Transition Energétique vient de signer un partenariat avec l’Institut de Recherche & Développement Efficacity. Créé en 2014 sous l’égide du programme d’investissements d’avenir (PIA) soutenu par le gouvernement français, cet institut est dédié à la transition énergétique et écologique des villes. Il fédère une trentaine d’acteurs de tous horizons - publics et privés, industriels et académiques - et rassemble plus de 100 chercheurs et experts.
Le restaurant Joël Robuchon de l’hôtel Métropole Monte-Carlo rouvre ce jeudi 2 juillet tous les soirs du jeudi au dimanche inclus, uniquement pour les dîners
30 juin 2020 - 11h19
La Gazette de Monaco Immo