• Société

AVIP : un rôle indispensable

17 février 2020 - 16h30

Le gouvernement était presque au grand complet, ministre d’Etat en tête, pour visiter ce lundi 17 février les locaux de l’AVIP, l’Association d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales, rue de la Turbie.

L’occasion pour les responsables de l’association d’évoquer leurs activités à partir d’un certain nombre d’exemples marquants. L’occasion aussi de rappeler la bonne coordination entre l’AVIP et la Sûreté publique qui était représentée par son directeur, Richard Marangoni, et le chef de la division de police administrative, Rémy Le Juste, qui a, parmi ses attributions, le traitement de ce type de violences. Comme le rappelle l’AVIP, la victime peut subir un préjudice physique ou psychique, moral ou encore matériel. Le rôle de l’association est d’accueillir, d’aider, de comprendre, d’informer, d’accompagner… Généralement des femmes mais souvent aussi des enfants parfois victimes de violences ou bien traumatisés par celles qu’ils vivent au sein d’un couple. Des dialogues se nouent, explique Valérie Campora, la directrice générale. Ainsi une femme très amoureuse de son mari expliquait un jour à un de ses enfants : « J’aurais dû partir plus tôt pour vous. » Lequel répondit : « Mais non maman, on savait bien que tu aimais papa. » Souvent ces femmes sont sans travail ou ont des salaires bas. Mais pas toujours. Les victimes sont parfois issues de milieux favorisés mais osent encore moins s’exprimer. Quelquefois aussi, ce sont des hommes qui viennent à l’AVIP.

 

© Direction de la communication

 

Un sentiment de culpabilité

En réalité, 99% des victimes se sentent coupables : « Je m’excuse de venir vous déranger ». La question des langues est aussi fondamentale. Si nécessaire, l’AVIP fait appel à des traducteurs sachant que l’émotion s’exprime mieux néanmoins dans la langue maternelle. Quoi qu’il en soit, une fois la porte de l’AVIP franchie, on ne se sent plus seul, chacun s’accorde à le souligner. Ceci alors même qu’on peut, si nécessaire, venir spontanément sans rendez-vous. Pour sa part, le commissaire principal Rémy Le Juste explique que l’AVIP permet à des victimes de venir à la Sûreté publique, ce qu’elles n’auraient peut-être pas fait auparavant. Maintenant, c’est davantage l’AVIP qui oriente vers la Sûreté publique que le contraire, en raison peut-être de la notoriété acquise par l’association qui accueille beaucoup de victimes.

 

© Direction de la communication

 

Les violences conjugales mais pas seulement…

L’an dernier, 64 nouvelles victimes se sont présentées : 33 pour des violences conjugales dont un homme, 8 pour des violences familiales, 7 pour des agressions sexuelles dont 5 étaient des mineurs mais aussi 4 victimes d’accidents, 2 d’abus de confiance, 4 de harcèlement, 2 victimes de coups et blessures volontaires et une victime de diffamation (les 3 autres étant des dossiers hors compétences).

37 personnes sont suivies actuellement par les professionnels de santé au sein de l’association auxquelles il faut ajouter 9 victimes de l’année 2018 reçues ponctuellement. Deux personnes sont dédiées aux victimes qu’elles peuvent recevoir dans un lieu respectant la confidentialité. Plusieurs thérapeutes- médecin sophrologue, art thérapeute, psychothérapeute, psychologue- interviennent pour les écouter et les réconforter.

Deux numéros de téléphone sont à la disposition des victimes :  93 25 00 07 et le numéro vert 0800 91 90 10.

Noël METTEY

© Direction de la communication

A lire aussi...

  • Santé
  • Société

Coronavirus : décès d'une personne au CHPG

28 mars 2020 - 20h09

Dans un communiqué publié ce soir, le gouvernement déplore le décès d’une personne hospitalisée suite à une détresse cardiaque sévère et détectée positive au Covid-19. Cette personne, octogénaire, non-résidente à…

Lire la suite
  • Santé
  • Société

Chirurgiens-dentistes : que faire en cas de problème ?

28 mars 2020 - 15h59

L’Ordre des Chirurgiens-dentistes de Monaco nous informe que « durant cette crise inédite liée à l’épidémie du Coronavirus, en concertation avec le Gouvernement Princier, il a été décidé la fermeture temporaire…

Lire la suite
LIVE !
Prime mensuelle pour les personnels soignants ?
28 mars 2020 - 16h28
Dans un communiqué qui vient d’être publié, le Conseil national approuve la décision du gouvernement d’accorder une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et de la Commune qui travaillent à leur poste. Pour les Conseillers nationaux, tout personnel public qui est tenu de rompre le confinement mérite cette prime, qui doit bien évidemment être étendue aux agents de la Sûreté publique, à ceux du corps des Sapeurs-Pompiers. Le Conseil national demande qu’elle soit attribuée aussi aux personnels administratifs du pôle santé de la Principauté (CHPG, IM2S, Centre Cardio-Thoracique, Centre Privé d’Hémodialyse). Pour les personnels soignants, qui évoluent au CHPG au cœur de la lutte contre le Covid-19, le Conseil national veut aller plus loin et souhaite que cette prime de 1 000 euros soit versée tous les mois, jusqu’à la fin de la crise. Cette prime devra par extension être versée aux personnels soignants des trois autres établissements mobilisés. Le Conseil national demande également à toutes les sociétés concessionnaires de service public qui sont mobilisées dans le cadre de cette crise, d’attribuer une gratification similaire aux personnels qui s’exposent et qui participent eux aussi activement au maintien du bien-être de la population.
Un service de bus ZOU spécial pendant la pandémie entre Beaulieu-sur-Mer, Monaco et Menton
27 mars 2020 - 16h44
Depuis ce matin, le service de bus ZOU a mis en place une ligne entre le port de Beaulieu-sur-Mer, Monaco, Menton et inversement. Opérationnelle du lundi au dimanche, toutes les demi-heures de 6h00 à 19h30 dans le sens Menton-Beaulieu et de 6h30 à 19h30 dans le sens Beaulieu-Menton. Dans le sens Beaulieu-Monaco, ce bus desservira les arrêts de la ligne 100 en Principauté : Cimetière ; Place d’Armes (Serravalle) ; Princesse Antoinette (gare) ; Monte-Carlo tourisme ; Place des Moulins ; Saint Roman et dans le sens Monaco-Beaulieu, les arrêts desservis sont : Saint Roman ; Place des Moulins ; Monte-Carlo casino ; Place Sainte Dévote ; Place d’Armes.
Gratuité sur les transports régionaux pour les personnels soignants
26 mars 2020 - 15h44
Les personnels soignants peuvent voyager gratuitement sur tous les transports régionaux pendant toute la durée du confinement. Cette mesure s’applique, a précisé le président de la région PACA, sur présentation d’une carte professionnelle ou attestation de l’employeur. Le cas échéant, les abonnements leur seront remboursés.
La ligne 100 suspendue
26 mars 2020 - 14h42
Dans le cadre des mesures liées à la crise du coronavirus, les lignes de bus 100 et 100X sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. En revanche, la ligne 112 qui assure la liaison Nice-Monaco par Eze fonctionne encore ainsi que la 110 Nice Aéroport-Monaco-Menton (horaires à vérifier). Tous renseignements peuvent être obtenus au 0 809 400 013 ou sur le site zou.maregionsud.fr
RMC Découverte a diffusé "Monaco, le Rocher de tous les défis" hier soir
26 mars 2020 - 10h41
Le replay de ce documentaire dédié à la Principauté est disponible ici.
Le Prince s'est exprimé sur RTL hier
24 mars 2020 - 16h20
Hier, le Souverain a répondu aux questions de Christophe Pacaud au micro de RTL.
Coronavirus : Didier Gamerdinger fait le point
24 mars 2020 - 16h06
Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et de la Santé, fait une conférence de presse téléphonique à 16h30 pour faire le point sur la crise du coronavirus. Compte-rendu à venir sur le site de La Gazette de Monaco.
Coronavirus, le gouvernement communique
23 mars 2020 - 16h53
Le gouvernement, via son conseiller de gouvernement-ministre pour l'Intérieur Patrice Cellario, tient, depuis 16h45, une conférence de presse pour faire état des données et mesures liées au coronavirus. Compte-rendu à venir sur le site de La Gazette de Monaco.
VIDEOS
La Gazette de Monaco Immo