• Société

AVIP : un rôle indispensable

17 février 2020 - 16h30

Le gouvernement était presque au grand complet, ministre d’Etat en tête, pour visiter ce lundi 17 février les locaux de l’AVIP, l’Association d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales, rue de la Turbie.

L’occasion pour les responsables de l’association d’évoquer leurs activités à partir d’un certain nombre d’exemples marquants. L’occasion aussi de rappeler la bonne coordination entre l’AVIP et la Sûreté publique qui était représentée par son directeur, Richard Marangoni, et le chef de la division de police administrative, Rémy Le Juste, qui a, parmi ses attributions, le traitement de ce type de violences. Comme le rappelle l’AVIP, la victime peut subir un préjudice physique ou psychique, moral ou encore matériel. Le rôle de l’association est d’accueillir, d’aider, de comprendre, d’informer, d’accompagner… Généralement des femmes mais souvent aussi des enfants parfois victimes de violences ou bien traumatisés par celles qu’ils vivent au sein d’un couple. Des dialogues se nouent, explique Valérie Campora, la directrice générale. Ainsi une femme très amoureuse de son mari expliquait un jour à un de ses enfants : « J’aurais dû partir plus tôt pour vous. » Lequel répondit : « Mais non maman, on savait bien que tu aimais papa. » Souvent ces femmes sont sans travail ou ont des salaires bas. Mais pas toujours. Les victimes sont parfois issues de milieux favorisés mais osent encore moins s’exprimer. Quelquefois aussi, ce sont des hommes qui viennent à l’AVIP.

 

© Direction de la communication

 

Un sentiment de culpabilité

En réalité, 99% des victimes se sentent coupables : « Je m’excuse de venir vous déranger ». La question des langues est aussi fondamentale. Si nécessaire, l’AVIP fait appel à des traducteurs sachant que l’émotion s’exprime mieux néanmoins dans la langue maternelle. Quoi qu’il en soit, une fois la porte de l’AVIP franchie, on ne se sent plus seul, chacun s’accorde à le souligner. Ceci alors même qu’on peut, si nécessaire, venir spontanément sans rendez-vous. Pour sa part, le commissaire principal Rémy Le Juste explique que l’AVIP permet à des victimes de venir à la Sûreté publique, ce qu’elles n’auraient peut-être pas fait auparavant. Maintenant, c’est davantage l’AVIP qui oriente vers la Sûreté publique que le contraire, en raison peut-être de la notoriété acquise par l’association qui accueille beaucoup de victimes.

 

© Direction de la communication

 

Les violences conjugales mais pas seulement…

L’an dernier, 64 nouvelles victimes se sont présentées : 33 pour des violences conjugales dont un homme, 8 pour des violences familiales, 7 pour des agressions sexuelles dont 5 étaient des mineurs mais aussi 4 victimes d’accidents, 2 d’abus de confiance, 4 de harcèlement, 2 victimes de coups et blessures volontaires et une victime de diffamation (les 3 autres étant des dossiers hors compétences).

37 personnes sont suivies actuellement par les professionnels de santé au sein de l’association auxquelles il faut ajouter 9 victimes de l’année 2018 reçues ponctuellement. Deux personnes sont dédiées aux victimes qu’elles peuvent recevoir dans un lieu respectant la confidentialité. Plusieurs thérapeutes- médecin sophrologue, art thérapeute, psychothérapeute, psychologue- interviennent pour les écouter et les réconforter.

Deux numéros de téléphone sont à la disposition des victimes :  93 25 00 07 et le numéro vert 0800 91 90 10.

Noël METTEY

© Direction de la communication

A lire aussi...

  • Art & Culture
  • Société

Thierry Tréhet : « Le cinéma marchera toujours »

12 août 2020 - 16h39

Rouverts depuis le mois de juin, les cinémas Open Air et des Beaux-Arts proposent d’anciens films, en attendant la sortie des nouvelles productions. Une première nouveauté, Greenland, le dernier refuge,…

Lire la suite
  • Santé
  • Société

Cinq nouveaux cas positifs à la covid 19 ont été révélés en Principauté hier, mardi 11 août

12 août 2020 - 06h09

L’une des personnes contaminées est hospitalisée au CHPG. Le bilan sanitaire de la Principauté s’élève donc à 138 personnes touchées par le coronavirus. Alors qu’une personne quittait l’hôpital, une personne…

Lire la suite
LIVE !
Fermeture de la galerie des Moulins entre 22h et 6h
11 août 2020 - 12h26
Depuis hier soir et jusqu’à demain soir inclus, une opération de nettoyage, rendue nécessaire à cause de la forte humidité présente dans la galerie et aggravée par la chaleur, entraîne la fermeture de la galerie entre 22h et 6h. Une déviation pour piétons est mise en place durant ces horaires de fermeture.
Quête pour Beyrouth
8 août 2020 - 10h28
Le diocèse de Monaco informe qu’à travers l’association Caritas, confédération internationale d'organisations catholiques à but caritatif présente dans plus de 200 pays et territoires, il organise une levée de fonds en faveur des habitants de Beyrouth touchés par les explosions de mardi dernier. Une quête sera organisée ce week-end à la sortie des messes dominicales dans toutes les églises de Monaco et de la paroisse du Saint-Esprit (Beausoleil, Cap d’Ail, La Turbie, Peille).
Solidarité : la Croix-Rouge monégasque offre 100000 euros au Liban
7 août 2020 - 14h29
Les explosions de mardi qui ont provoqué la mort de plus d’une centaine de personnes et un total de plus de 5000 blessés à Beyrouth ont entraîné une vague de solidarité, y compris en Principauté où l’on dénombre une communauté de plusieurs centaines de résidents libanais. Dans ce contexte, la Croix-Rouge monégasque consacre une enveloppe de 100000 euros pour venir en aide à la population du pays déjà frappée par une crise économique, sociale et sanitaire.
Concert au Palais princier ce soir à 21h30
6 août 2020 - 16h30
L’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo donne ce soir l’un de ses deux concerts de cette saison (seulement sur invitation) dans la cour du Palais princier. Sous la direction de Juraj Valčuha avec le violoniste Maxim Vengerov. Œuvres de Bizet, Schreker et Mendelssohn.
Nouvelle arrivée au sein de l’effectif de la Roca Team
5 août 2020 - 16h30
Un nouveau renfort sur la ligne arrière vient de signer pour l’AS Monaco Basket. Le club monégasque s’est assuré les services d’Abdoulaye Ndoye. Formé par le Cholet Basket (CB) depuis ses 15 ans, le Français, aujourd’hui âgé de 22 ans, a fait ses débuts en Jeep Elite à 18 ans. Il s’est ensuite peu à peu installé dans le cinq majeur du CB. « Je suis attiré par l’exigence qui est celle au quotidien d’un club comme l’ASM, je suis venu pour sortir de ma zone de confort. Monaco, pour moi, c’est un pas en avant et c’était à mes yeux le meilleur choix », a commenté le joueur à l’annonce de sa signature. 
Monaco Vidéo Electrique, nouvelle société qualifiée « PASSI » en cybersécurité
5 août 2020 - 16h04
Monaco compte désormais quatre sociétés qualifiées de Prestataire d’Audit de la Sécurité des Systèmes d’Information (PASSI). Dominique Riban, directeur de l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique (AMSN), a remis à Cristiano Toso, directeur de la société Monaco Vidéo Electrique, ce diplôme, comme l’indique un communiqué du gouvernement.
L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo se produit au Fort Antoine à 21h30
4 août 2020 - 09h18
Sous la direction de Kazuki Yamada, l’Orchestre Philharmonique interprétera un spectacle intitulé Sérénade au Clair de lune. Les bois de l’Orchestre reprendront Mozart, Debussy ainsi que Gounod. Kazuki Yamada, qui dirige l’Orchestre philharmonique monégasque depuis septembre 2016, a d’abord suivi des études de musique à l’University of Fine Art and Music à Tokyo, puis les a poursuivies à l’Académie internationale d’été du Mozarteum de Salzbourg, en Autriche. Sa rapide notoriété internationale lui a permis de diriger les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg, de Stockholm et de Paris. En 2017, il réussit à remplir la Philharmonie de Paris avec la toute première représentation de l’Orchestre Philharmonique de la Principauté dans la capitale.
Khatia Buniatishvili en concert à l’Opéra Garnier à 20h30
3 août 2020 - 12h27
La talentueuse pianiste d’origine géorgienne se produira ce soir à la salle Garnier, offrant un récital oscillant entre Mendelssohn, Schubert, Debussy ou encore Franck. Initiée au piano par sa mère à l’âge de trois ans, Khatia Buniatishvili a donné son premier concert à l’âge de six ans. Ayant joué pour l’orchestre symphonique de la BBC ou encore celui de Paris, la pianiste émérite est également soliste et chambriste. Signé sous le label de Sony Classical, son dernier album sorti en 2019, intitulé Schubert, est disponible sur les plateformes de téléchargement légal.
La Gazette de Monaco Immo