• Extension en mer

Au centimètre près

20 septembre 2018 - 16h03

Des marges de tolérance draconiennes, dix centimètres tout au plus pour des « monuments » de plus de 10 000 tonnes, la pose des caissons relève du défi technique. Un défi que les équipes de Bouygues TP Monaco envisagent cependant sereinement.

Premier de la série, le caisson dit « C2 » a été posé en ce début du mois de septembre. La procédure s’avère assez simple, du moins parfaitement logique. Equipé pour être amarré et tracté, le caisson est alors déplacé à proximité de sa destination finale par deux remorqueurs. Là, il est amarré via deux treuils, à deux points d’ancrage situés à terre. Les remorqueurs sont ensuite remplacés par des lignes d’ancrage. Lignes d’ancrage et treuils permettent alors de déplacer très précisément le caisson dans les axes horizontaux. Au fur et à mesure, le caisson est alors ballasté, dans un premier temps par le truchement de pompes injectant de l’eau. Pour rappel, les caissons sont divisés en cellules : à l’intérieur, des voiles béton viennent les cloisonner mais en conservant, par le bas, des voies de circulation pour l’eau, permettant ainsi d’équilibrer le ballast liquide naturellement. Le caisson s’enfonce alors petit à petit, de manière horizontale, jusqu’à atteindre une cinquantaine de centimètres du sol. Là débute l’opération la plus délicate. Le topographe entre en jeu et fait preuve de la plus grande attention. Il convient désormais de venir positionner le caisson à son emplacement définitif. Avec une contrainte d’ampleur : la marge de manœuvre, ce que l’on appelle la tolérance, ne dépasse pas les dix centimètres. « Une véritable prouesse technique pour des caissons de cette taille », analyse Arnaud Marin, ingénieur travaux maritimes pour Bouygues TP Monaco. Y compris au regard d’ouvrages nettement plus conséquents, à l’image du port de Tanger inauguré en juin dernier et de ses 143 caissons, mais dont les contraintes architecturales s’avéraient moins fortes.

Une possible seconde chance

Bien évidemment, l’idée consiste à respecter cette tolérance dès la première tentative. Mais fort heureusement, si jamais, après pose, les experts s’apercevaient qu’elle est dépassée, il est toujours possible de « déballaster », c’est-à-dire de vider un peu d’eau du caisson pour le faire flotter légèrement et venir effectuer un nouvel essai. Pour chacun des caissons, le directeur de Bouygues TP Monaco évalue à une journée le temps de pose. Par la suite, du matériau de ballastage de type 0/20, c’est-à-dire du sable, viendra remplacer l’eau située dans les caissons puis une dalle sera coulée pour fermer ces zones de ballastage en partie supérieure. La pose débute de préférence assez tôt le matin afin à la fois de profiter de la lumière du jour et, surtout, de conditions de mer généralement plus clémentes. Moins d’une vingtaine de personnes seront mobilisées pour la pose de chaque caisson.

Le début d’une série de 18

Le C2 ne constitue que le premier des 18 caissons. Mais un caisson spécifique. D’une part, précisément car il s’agit du premier donc il est à la fois celui qui inaugurera la technique de pose, mais également la référence en termes de positionnement pour les suivants qui viendront se coller à lui. D’autre part, car il est situé à proximité des piles du Fairmont, ce qui accroît les contraintes, notamment en matière de manœuvres. Par la suite, les 18 caissons seront reliés par une « magistrale » dont la technique permet de solidariser l’ensemble de la ceinture frôlant les 500 mètres de longueur. Cependant, les caissons, pour des raisons techniques, ne seront pas réellement juxtaposés mais seront distants de 20 à 30 centimètres selon les cas les uns des autres et reliés par des « clefs », des éléments permettant à la fois la solidarisation des caissons mais tout en maintenant une certaine souplesse, une élasticité à la manière de joints de dilatation dans la construction terrestre. A noter encore que 16 des 18 caissons dépasseront d’une hauteur de six mètres environ le niveau de la mer.

Georges-Olivier Kalifa

Photo ©Direction de la Communication

A lire aussi...

  • Extension en mer

Des récifs artificiels particulièrement élaborés

19 juillet 2020 - 07h24

Dans le cadre de la démarche environnementale dans laquelle s’inscrit la création du quartier Mareterra, la partie écoconception occupe une place des plus importantes. Les récifs artificiels en cours de…

Lire la suite
  • Extension en mer

Ceinture de caissons : l’heure des finitions

18 juillet 2020 - 07h39

Le mois de juillet marque une étape importante sur l’atelier génie civil des 18 caissons de la ceinture périmétrale de Mareterra. Des travaux de finition qui devraient être achevés fin…

Lire la suite
LIVE !
Deux forfaits à Herculis pour cause de covid 19
14 août 2020 - 15h39
Le test covid 19 fait partie des conditions de participation au meeting Herculis EBS de ce soir. Tous les athlètes devaient en subir un sur place ou fournir le résultat négatif d’un PCR datant de moins de 72 heures. Deux d’entre eux ont été testés positif au coronvavirus et doivent renoncer à prendre part à la première manche de la Wanda Diamond League. Il s’agit de Conseslus Kipruto (3000m steeple) et Valentin Lavillenie (saut à la perche). « Mon test covid 19 effectué dans le cadre du protocole du meeting Herculis EBS 2020 s'est révélé positif, je suis actuellement asymptomatique », a écrit le frère de Renaud Lavillenie sur son compte instagram. Même son de cloche du côté du fondeur kenyan, qui a pour sa part fait savoir : « Je n'ai aucun symptôme, je suis même en pleine forme. L’athlétisme est de retour et je le serai aussi. »
L’Opéra Garnier reçoit le trio italien Il Volo
14 août 2020 - 14h22
Le groupe se produit ce vendredi en concert à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, à 20h30. L’ouverture des portes se fera à 20h, avec dress code : veste requise. Véritables stars dans leur pays, les trois chanteurs n’ont pas tous la même hauteur de voix : Ignazio Boschetto et Piero Barone sont ténors tandis que Gianluca Ginoble est baryton. Il s’agit de la première apparition du trio, qui s’était fait connaître grâce à un télécrochet italien, sur une scène monégasque. Afin de marquer une décennie de complicité, le trio a notamment sorti, en 2019, un album retraçant sa carrière : The best of 10 years.
Assemblée générale de la SBM le 25 septembre
14 août 2020 - 12h03
La Société des Bains de Mer vient de publier sur son site l’avis de convocation des actionnaires à l’assemblée générale ordinaire appelée notamment à approuver les comptes sociaux et consolidés de l’exercice 2019/2020. Celle-ci se tiendra le vendredi 25 septembre.
La boutique de l’AS Monaco fermée temporairement
14 août 2020 - 11h12
En raison de la détection d’un cas covid 19, le club de foot monégasque a annoncé devoir temporairement fermer les portes de son magasin, situé sur la promenade Honoré II. « Toutes les mesures ont été prises afin de respecter les protocoles sanitaires en vigueur à Monaco », a écrit l’ASM sur son site. Les informations sur la réouverture prochaine de la boutique « seront communiquées dans les meilleurs délais ». 
Le Rocher en fête ce jeudi !
13 août 2020 - 09h27
Monaco-Ville et ses ruelles commerçantes attendent ce soir locaux et touristes, dans une ambiance festive et musicale. Avec les Jeudis du Rocher et grâce aux commerçants de la vieille ville, les boutiques ne fermeront qu’à 21h et un happy hour est proposé de 18h à 20h, tout cela en musique !
Fermeture de la galerie des Moulins entre 22h et 6h
11 août 2020 - 12h26
Depuis hier soir et jusqu’à demain soir inclus, une opération de nettoyage, rendue nécessaire à cause de la forte humidité présente dans la galerie et aggravée par la chaleur, entraîne la fermeture de la galerie entre 22h et 6h. Une déviation pour piétons est mise en place durant ces horaires de fermeture.
Quête pour Beyrouth
8 août 2020 - 10h28
Le diocèse de Monaco informe qu’à travers l’association Caritas, confédération internationale d'organisations catholiques à but caritatif présente dans plus de 200 pays et territoires, il organise une levée de fonds en faveur des habitants de Beyrouth touchés par les explosions de mardi dernier. Une quête sera organisée ce week-end à la sortie des messes dominicales dans toutes les églises de Monaco et de la paroisse du Saint-Esprit (Beausoleil, Cap d’Ail, La Turbie, Peille).
Solidarité : la Croix-Rouge monégasque offre 100000 euros au Liban
7 août 2020 - 14h29
Les explosions de mardi qui ont provoqué la mort de plus d’une centaine de personnes et un total de plus de 5000 blessés à Beyrouth ont entraîné une vague de solidarité, y compris en Principauté où l’on dénombre une communauté de plusieurs centaines de résidents libanais. Dans ce contexte, la Croix-Rouge monégasque consacre une enveloppe de 100000 euros pour venir en aide à la population du pays déjà frappée par une crise économique, sociale et sanitaire.
La Gazette de Monaco Immo