• Sport

ASM Rugby, l’heure de la transformation

21 septembre 2018 - 17h12

Avec l’arrivée d’un stade, c’est tout un club qui évolue. Dorénavant installé au Devens à Beausoleil après des années de galère, l’ASM Rugby se structure et met en application ses idées. Quant à l’équipe fanion, elle vise plus que jamais l’accession en Fédérale 3 en fin de saison.

 

« En termes de terrain et d’infrastructures, nous avons toujours été dans le dur. Quelque part, cela a été une force pour nous, ça nous a permis de rassembler les joueurs et de construire un groupe ». Encore en tenue après l’entraînement qui s’est achevé à 21h30, Thomas Riqué prend le temps de conter l’histoire de l’ASM Rugby, dont il est devenu président (tout en jouant) après l’avoir relancé il y a huit ans. Jusqu’à la saison dernière, son club voguait de stade en stade, jouant « à domicile » tantôt au Val d’Anaud à Menton, tantôt aux Arboras à Nice, voire même au Joseph-Merceron-Vicat… à Blausasc ! « Nous allons garder cet ADN en toute humilité, ce que l’on ne cesse d’inculquer à nos joueurs, assure le président. On va grandir avec cette histoire-là, mais aussi avec tout ce que nous avons dorénavant et qui nous permettra de devenir meilleurs demain ».

La nouvelle, tombée en décembre dernier, avait provoqué une joie immense chez les nombreux licenciés de l’ASM Rugby (350 cette année) : un complexe sportif – comprenant stade, vestiaires, sanitaires et tribune de plus de 300 places – serait construit au Devens, à Beausoleil, dans les mois à venir. Les travaux ont été rapides et l’ensemble a été livré début août, favorisant, ainsi, le développement du club et de la pratique (voir page 78), comme l’explique Thomas Riqué : « Nous remercions la Principauté et tous les gens qui ont œuvré pour ce stade de qualité. L’accès est plus facile, étant bien plus proche de Monaco. Les retours des joueurs sont bons. Et l’on voit déjà ce que nous apporte ce complexe, c’est-à-dire des effectifs supplémentaires, notamment pour l’équipe fanion ».

Les joueurs ont repris en avance

Un discours partagé par Sylvain Masson. L’entraîneur des avants, qui entame sa deuxième saison à l’ASM Rugby, dénote une certaine différence depuis la livraison du stade : « Nous sommes déjà plus nombreux. Si l’on fait le recensement des joueurs qui ont pris une licence et sont à l’entraînement avant le début du championnat, nous devons être au moins 85, si ce n’est plus. Sachant que certains ont des obligations et que d’autres viennent pour la réserve, l’on peut compter sur une quarantaine de joueurs pour l’équipe première, ce qui est une très bonne base ». L’an dernier, son travail en duo avec Ludovic Chambriard, entraîneur des arrières, avait permis d’obtenir de très bons résultats, leurs joueurs tutoyant les sommets et une montée en Fédérale 3 durant une grande partie de la saison, avant de la manquer de très peu. Mais en acquérant finalement la troisième place de Division Honneur (sixième échelon français), ces derniers ont gagné le droit de disputer le championnat de France contre des équipes engagées dans le même niveau. « En arrivant au club, j’avais annoncé cette qualification comme objectif. Cela a été une vraie surprise d’y parvenir (élimination en 1/16 de finale contre les Ariégeois de Saint-Girons, NDLR) », avoue Sylvain Masson.

Alors, pour se donner toutes les chances d’accéder à la Fédérale 3 en fin de saison, les joueurs ont débuté leur préparation physique mi-juillet, soit trois semaines avant la reprise officielle ! Sous la tutelle de Christos Fiotakis, préparateur physique, ils ont enchaîné exercices et courses, tâtant un peu le ballon lors d’oppositions de beach-rugby. « C’était exceptionnel, ils ont commencé à dix et ont fini à une trentaine, s’exclame l’entraîneur des avants. Cela nous a montré que nous étions sur le bon chemin ».

 

©RC

 

Les Monégasques seront attendus

Si l’équipe a réussi à conserver la bonne ossature de l’an dernier, elle a également enregistré l’arrivée d’éléments parfois rodés à l’échelon supérieur, souhaitant prendre part à un projet intéressant et sérieux. Le coaching a également changé : Ludovic Chambriard parti vers d’autres horizons, Luciano Orquera, ex-international italien, a pris le relais et apportera son expérience (voir pages suivantes). « J’ai été content de travailler avec Ludo, nous avons initié une belle dynamique. Avec Luciano, c’est la première fois que j’ai une telle complémentarité avec un autre entraîneur. Nous nous appelons tous les jours depuis mi-juin, nous avons beaucoup d’idées en commun », révèle Sylvain Masson, qui explique d’ailleurs que les Monégasques seront attendus cette saison. Mourillon, Sisteron ou encore Saint-Laurent-du-Var seront les concurrents les plus féroces de l’ASM Rugby. « J’ai envie de dire que nous serons notre plus gros adversaire. Sera-t-on capable de remettre ce bleu de chauffe et d’imposer notre jeu chaque dimanche ? Si nous y parvenons, cela deviendra intéressant », recadre l’entraîneur. Il poursuit : « L’an dernier, ce groupe est devenu gourmand et expérimenté. Nous leur avons transmis le virus et j’espère que, cette année, ils feront d’autant plus d’efforts. Cela peut être une saison historique et merveilleuse, mais il faudra passer par la douleur, le combat et la difficulté ».

Adossé à la barrière peu avant de rentrer aux vestiaires, Thomas Riqué acquiesce. « Nous avons pris le club à une période où c’était assez difficile. Depuis, nous avons grandi et demeurons relativement ambitieux, lance le président, pour qui la transformation de l’ASM Rugby peut être la base de grandes choses. Nous souhaitons créer une identité rugby à Monaco, avec une tribune qui se remplit chaque week-end, des matches de grande qualité. C’est ça, le rugby. Un sport populaire ».

 

Jérémie Bernigole

Photo © Fred Remotiv

A lire aussi...

  • Sport

Monaco Run : Raphaël Montoya est devenu le triathlète le plus rapide au monde sur 5km route

20 février 2020 - 07h30

Le sportif de 24 ans, vainqueur de la course monégasque U Giru de Natale en décembre 2019 et de la Prom Classic de Nice en début d’année (dont il a…

Lire la suite
  • Sport

La saison 2020 de F1 est lancée !

19 février 2020 - 16h48

A un peu moins d’un mois du premier Grand Prix de la saison 2020 de Formule 1, les écuries ont rendez-vous en Espagne pour trois jours d’essais. La première journée a…

Lire la suite
LIVE !
Coronavirus, le principe de précaution appliqué
24 février 2020 - 19h02
Alertés par un résident présentant des symptômes notamment fiévreux, les sapeurs-pompiers de Monaco sont intervenus cet après-midi à proximité de l'avenue Hector Otto. L'ensemble du protocole de précaution a alors été déployé et respecté. Transporté à l'hôpital Princesse Grace, la personne fait l'objet d'une attention particulière et va subir un certain nombre de tests dans le cadre de la procédure prévue de détection du coronavirus, désormais baptisé Covid-19.
Récital « Diva on Detour », jeudi 27 février à 20h à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo
24 février 2020 - 11h53
Par Patricia Racette, soprano avec Craig Terry, piano, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo. Au programme : chansons de Cole Porter, Stephen Sondheim, George Gershwin et Edith Piaf.
Tout l'Art du Cinéma - Projection du film « La ruée vers l'or » de Charlie Chaplin demain à 20h au Théâtre des Variétés
24 février 2020 - 08h51
Organisée par l'Institut audiovisuel de Monaco.
Patinoire à ciel ouvert jusqu’au 1er mars sur le port de Monaco
24 février 2020 - 07h52
Opéra « Street Scene » à 15h à la Salle Garnier de l’Opéra Monte-Carlo
23 février 2020 - 09h29
De Kurt Weill avec Geoffrey Dolton, Jeni Bern, Scott Wilde, Lucy Schaufer, Harriet Williams, Mandisinde Mbuyazwe, Patricia Racette, Joel Prieto, Tyler Clarke, Paulo Szot, Gerardo Bullon, Pierre Emmanuel Roubet, Marta Fontanals-Simmons, Richard Burkhard, Mary Bevan, le Choeur de l’Opéra de Monte-Carlo, le Chœur d’enfants de l’Académie Rainier III et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Lee Reynolds, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo.
Dernier jour de la 14e Rencontre artistique Monaco - Japon 2020 à l’Auditorium Rainier III
23 février 2020 - 08h41
Cette exposition présente près de 200 œuvres d’artistes japonais et d’artistes monégasques. Organisée par La Direction des Affaires Culturelles et la Direction du Tourisme et des Congrès.
Circuit de voitures radioguidées de 8h à 12h sur le port de Monaco
23 février 2020 - 07h53
14e Rencontre artistique Monaco - Japon 2020 à l’Auditorium Rainier III
22 février 2020 - 08h25
Cette exposition présente près de 200 œuvres d’artistes japonais et d’artistes monégasques. Organisée par La Direction des Affaires Culturelles et la Direction du Tourisme et des Congrès.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo