• Art & Culture
  • Société

Arthur Tanzi, un Monégasque à Melbourne

21 juillet 2019 - 10h33

Melbourne, jugée par certains classements internationaux comme la métropole la plus agréable à vivre au monde, a su attirer le Monégasque Arthur Tanzi en 2011 pour y développer son activité dans l’événementiel culturel. Entretien avec un passionné de musique.

Comment vous est venu votre intérêt pour la musique ?

Du côté de ma mère qui appartient à la famille de Millo-Terrazzani, il y a un jazzman mythique, Barney Willen, auteur d’un magnifique album de Jazz intitulé La Note Bleue… Du côté de mon père, il y a aussi toute une lignée de batteurs de jazz amateurs. Je suis né à Nice où j’ai grandi jusqu’à ce que, vers mes onze ans, nous déménagions avec mes parents pour nous installer à Monaco. Là, mes parents ont repris la plage du Larvotto qui s’appelait encore à cette époque les Dauphins. Ils l’ont transformée et rebaptisée La Note Bleue, en y organisant un festival de Jazz de juin à août — le plus long de la Côte d’Azur ! Au début y jouaient des musiciens locaux, puis le festival s’est internationalisé petit à petit sous l’impulsion de Nicolas Viccaro — batteur niçois de renommée internationale. Les gens peuvent dîner sur place ou juste prendre un verre pour écouter les concerts. Il y a des têtes d’affiche exceptionnelles qui viennent, comme le saxophoniste Bill Evans, le guitariste Mike Stern ou le collectif de Melbourne 30/70. Mon père a aussi créé un label et produit des artistes… J’ai des souvenirs forts des concerts de La Note bleue quand j’étais adolescent, ça m’a formé.

C’est ce qui vous a décidé à travailler dans le monde de la musique ?

Au début, franchement, je ne savais pas bien ce que je voulais faire. Je suis passé par le collège Charles III, puis le Lycée Albert 1er où j’ai fait un bac ES. J’étais attiré par les sciences sociales et humaines, alors j’ai fait une prépa sciences po à Aix-en-Provence. Mais j’ai échoué à tous les concours que j’ai passés ! La douche froide. J’ai alors débuté une licence de droit à Paris I Sorbonne. Le premier jour de fac, j’ai compris que cette voie n’était pas pour moi. Mais j’ai tout de même persisté pour obtenir au moins ma licence. Je vivais à la Fondation de Monaco de la Cité universitaire à Paris, j’y ai de très bons souvenirs.

A quel moment vous est venue l’idée d’aller en Australie ?

A la Fondation, je voyais des jeunes de mon âge qui évoluaient dans le culturel et ça m’attirait. J’avais plusieurs amis anglophones qui m’ont fait découvrir les opportunités en Australie. J’ai repéré un « Master of Arts » de la Melbourne University qui ouvrait sur la médiation culturelle.

Vous vous êtes facilement adapté à la vie australienne ?

Melbourne n’est pas la ville australienne cliché, avec ses surfers ou ses plages. C’est une métropole de quatre millions d’habitants avec beaucoup de bars, de centres culturels… La scène musicale est très active. Un touriste qui débarque peut passer à côté, il y a quelque chose d’un peu caché, magique. Dès le début de mes études, j’ai travaillé comme serveur dans un restaurant végétarien du quartier de Fitzroy, le cœur créatif de la ville. C’est là que j’ai rencontré la plupart des gens avec lesquels j’ai développé ensuite mes projets créatifs. Un de mes premiers stages m’a convaincu que l’événementiel était pour moi. C’était dans un couvent reconverti en centre culturel : The Abbotsford convent. On m’a fait confiance alors que j’étais totalement débutant, et j’y ai beaucoup appris. Un an après, j’ai fondé un collectif, « Foreign brothers », avec trois amis (un Israélien, un Franco-anglais de mère iranienne, un Afro-américain) afin de monter des événements musicaux. Depuis nos débuts en 2013, on a monté plus de cent projets à Melbourne, des jam sessions, des concerts en plein air, des roller jams, des collaborations avec des festivals, des tournées d’artistes internationaux, et bientôt notre festival ! En parallèle je manage deux artistes et travaille pour le « Footscray Community Arts Centre », où ont lieu expos, conférences, ateliers d’écriture, concerts… On privilégie les artistes des communautés marginalisées : réfugiés, aborigènes… Je suis très sensibilisé au sort des aborigènes d’Australie, qui ne représentent plus que 3% de la population.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Je travaille pour un festival électro, Strawberry Fields Festival, qui a lieu en novembre dans l’arrière-pays et je m’occupe de développer la partie live music. Et je poursuis mes activités avec « Foreign brothers », qui me tiennent particulièrement à cœur. Je reviens à Monaco les deux mois d’été et c’est l’occasion de développer mes contacts en Europe tout en assistant à des concerts à La Note Bleue… Un jour, je pense que je reviendrai ici avec un projet musical innovant !

Clara Laurent

©DR

A lire aussi...

  • Société

L’AMADE promeut l’inclusion digitale dans les pays d’Afrique

18 août 2019 - 10h05

Toujours dans le cadre de son ensemble de programmes baptisé L’Energie de l’Espoir, basé sur un accès facilité à l’énergie, l’AMADE offre l’opportunité de profiter des évolutions technologiques. « Accéder à…

Lire la suite
  • Société

Un stand pour comprendre PayByPhone

17 août 2019 - 16h30

Dans le cadre de sa Tournée Mobil’été débutée le 16 juillet dernier, PayByPhone passera par Monaco le lundi 19 août sur le port Hercule de 10h à 19h sans interruption.…

Lire la suite
LIVE !
Dernière représentation pour le Cirque du Soleil
19 août 2019 - 12h00
Le Cirque du Soleil livrera la dernière représentation de son spectacle unique et sur mesure, Bôcca, ce soir dès 20h30 à la Salle des Étoiles, dans le cadre du Sporting Summer Festival.
Monaco Art en Ciel : le Prix du Public est décerné à la Lituanie
19 août 2019 - 10h00
Si cette édition 2019 de Monaco Art en Ciel s’est clôturée récemment par la victoire de l’Angleterre (société Sirotechnics Fireworks) designée par le jury, ce sont les artificiers lituaniens de la société Blikas qui remportent les faveurs du public à travers le vote en ligne qui s’est achevé hier soir. Avec une note de 8,20 sur 10, la Lituanie, qui avait ouvert le concours le 20 juillet dernier, se place ainsi devant l’Angleterre (8,14), l’Espagne (7,36) et l’Ukraine (7,13). Les quatre tirs sont à revivre sur www.monaco-feuxdartifice.mc 
Daniel Sturridge à Monaco ?
17 août 2019 - 11h44
L'attaquant anglais de 29 ans aux 26 sélections qui présente l'avantage d'être libre quelques semaines après la fin de son contrat avec Liverpool ferait l'objet d'une réflexion de la part des dirigeants de l'ASM FC à l'heure où Radamel Falcao a émis le souhait de quitter le club monégasque pour rejoindre celui de Galatasaray.
Six Monégasques aux Jeux Méditerranéens de plage
16 août 2019 - 16h45
Ils seront six Monégasques à participer en Grèce, du 25 au 31 août, à la deuxième édition des Jeux Méditerranéens qui réunira plus de 1 000 athlètes venus de 26 pays et s'affrontant dans 11 disciplines.
Falcao sur le départ ?
16 août 2019 - 12h43
L'attaquant monégasque de 33 ans serait tenté, selon nos confrères de l'Equipe, par la perspective de rejoindre le club de Galatasaray. Une information non démentie par le principal intéressé actuellement sous contrat jusqu'en 2020.
Dernier jour du Russian Music Festival
15 août 2019 - 12h31
Place aux hommes sur la scène du chapiteau de Fontvieille à 20h avec Dima Bilan, artiste qui a conquis le cœur de l'Europe et est devenu le vainqueur de "l’Eurovision 2008". Il sera accompagné d’Emin et Zemlyane Band.
Le Cirque du Soleil présente son spectacle unique et sur mesure
15 août 2019 - 10h30
Pour la deuxième année consécutive, le Cirque du Soleil posera ses valises à Monaco avec BOCCA, un show créé spécialement pour Monaco. Dès aujourd’hui au lundi 19 août à 20h30 à la Salle des Etoiles.
« L’été sur le port » continue
15 août 2019 - 09h00
Le karting, un terrain de padel et de nombreuses animations sont prévus sur le port Hercule jusqu’au 25 août.
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo