• Economie
  • Non classifié(e)

Alexandre Maniloff : « Nous voulons aider les entreprise grâce à nos actions »

20 février 2019 - 15h22

Président de la Jeune Chambre Economique de Monaco (JCEM) pour l’année 2019, Alexandre Maniloff se confie sur les projets et ambitions de son mandat.  Rencontre avec l’homme de communication à la tête de la JCEM.

Aux commandes de la société monégasque Kromyk, spécialisée dans la communication globale et l’évènementiel corporate, Alexandre Maniloff a fait son entrée au sein de la JCEM en 2014. Membre depuis plus de quatre ans, il en a été nommé président pour l’année 2019.  C’est dans les locaux de son agence, un bureau sobre et lumineux, que le trentenaire se livre.

 

Qu’implique d’être à la tête de la JCEM ?

Beaucoup de travail ! (Il sourit puis marque une pause) La JCEM prend en général 70% du temps de travail, les premiers mois requièrent beaucoup d’investissement en ce qui concerne la mise en route et l’administratif. C’est toute une équipe qui se renouvelle.

Aujourd’hui nous avons environ 80 membres actifs dans chaque commission et répartis dans trois pôles : le networking, l’entreprenariat et la formation. La réorganisation de ces membres demande beaucoup de temps.

Notre mission première est de développer l’économie locale. Nous voulons aider les entreprise grâce à nos actions.

 

Pourquoi ce changement annuel ?

C’est une volonté. Nous sommes affiliés à la JCI Monde qui compte 200 000 membres. Les présidents et les membres du conseil d’administration de chaque JCE changent tous les ans.

 

Quels sont vos objectifs pour cette année ?

Jusqu’à présent nous étions organisateurs d’évènements. Mon objectif cette année s’axe sur deux volontés. Tout d’abord, je souhaite mettre en place une commission d’étude sur les différents gagnants et participants de nos concours. Cela pour comprendre leurs besoins, leurs attentes et surtout les freins qu’ils rencontrent lors du développement de leurs activités professionnelles. Nous nous sommes rendus compte, notamment en ce qui concerne la législation et la domiciliation, que ce n’est pas évident pour une start-up de s’implanter à Monaco.  Nous voulons identifier ces problématiques. Une commission à part entière pourra travailler sur cela. Sans oublier les entreprises fleurissantes qui ont participé à nos concours. Cette commission étudiera également ces dossiers.

Puis, je souhaite donner une continuité à nos membres et les intégrer dans toutes nos actions. Aujourd’hui il y a le conseil d’administration et les membres sont un peu à part, cela ne peut plus continuer. Nos actions dépendent du travail d’équipe.  Je veux mettre en place des processus qui pourront favoriser cette volonté.

Nous avons créé le Wiki. C’est notre Wikipédia ! (Il sourit) Une plateforme qui stocke l’ensemble de nos projets et démarches.  Il regroupera toutes les procédures et toutes les informations nécéssaires à nos actions. Grâce à lui, nous pourrons enfin avoir un suivi d’année en année. Mon objectif est tout simplement de faciliter le travail de chacun, car encore une fois, nous avons tous à la JCEM, une deuxième activité professionnelle.

 

En tant qu’homme de communication, quels sont vos projets pour la JCEM en termes de communication ?

Cette année, ma volonté est tout d’abord de mettre en avant et de présenter notre calendrier d’évènements, qui est très riche avec une quarantaine de manifestations. Par ailleurs, nous avons présenté le calendrier à la presse récemment. C’était une première en cinq ans d’existence. Les réseaux sociaux sont indispensables aujourd’hui, nous en avons fait un pôle spécifique, car, en raison du changement annuel de président et du conseil d’administration, il n’y a pas de réel suivi dans nos actions de communication. Avoir une personne dédiée pour la communication est plus simple, cela facilite notre travail.

 

Avoir deux activités n’est pas simple, et vous l’avez annoncé, la JCEM demande environ 70% de votre temps de travail. Comment organisez-vous votre temps ? Est-il possible d’avoir un équilibre en ayant deux activités ?

Ma force est de faire confiance. Je donne de l’autonomie. Nous devons le faire. Nous devons laisser travailler nos membres.  Tout réside dans le travail en équipe.

J’ai la chance d’avoir un associé qui me soutient depuis de nombreuses années. L’organisation du temps n’est pas simple, j’en ai parlé avec lui et avec ma famille.  Nous avons pesé le pour et le contre. En ce qui concerne Kromyk, mon associé prendra un peu le relais.  Et puis, nous avons la chance d’avoir les nouvelles technologies, cela me permettra d’être ‘toujours présent’.  Je ne peux pas changer toute l’organisation de mon entreprise, mais je fais confiance, je délègue.

Daniela Guerra

®Camille Le Saux

A lire aussi...

  • Economie
  • Société

Yachting, dans la peau des professionnels le temps d’une journée

15 mai 2019 - 16h24

Le Cluster Yachting Monaco a organisé hier un évènement autour du yachting pour ses membres. L’objectif, interagir et développer des synergies entre professionnels. Au programme, des conférences et des visites…

Lire la suite
  • Economie
  • Société

NTIC, Monaco Telecom et la mairie à la rencontre des locaux

15 mai 2019 - 10h51

Les deux entités ont signé un partenariat hier matin dont l’objectif est d’accompagner la population monégasque pour un meilleur usage au quotidien des nouvelles technologies, de l’information et de la…

Lire la suite
LIVE !
Concert par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo à 18h
19 mai 2019 - 07h00
Evènement au profit de l’AMADE. Rendez-vous à l’Auditorium Rainier III.
17e Soirée des Artistes Associés
18 mai 2019 - 15h30
Un concert est organisé à 20h15 au Théâtre des Variétés.
L’ASM Basket termine sa saison régulière à Antibes
18 mai 2019 - 14h02
Déjà assurée de disputer les play-offs grâce à l’incroyable remontée orchestrée par Sasa Obradovic, l’ASM Basket se déplace chez le voisin antibois à 20h pour clôturer sa saison régulière. L’objectif pour les Monégasques est de garder cette 2e place, également dans le viseur de Nanterre.
L’AS Monaco n’a pas le droit à l’erreur, ce soir face à Amiens
18 mai 2019 - 10h37
C’est le match de la peur pour l’AS Monaco, qui reçoit Amiens à 21h au stade Louis-II. Les hommes de Leonardo Jardim ne parviennent pas à sortir de leur spirale négative et la victoire est obligatoire face aux Amiénois, 16es avec deux points d’avance sur les Monégasques. Caen et Dijon, adversaires directs pour le maintien en L1, se déplacent respectivement à Lyon et Paris.
Monte-Carlo Fashion Week : programme du jour
18 mai 2019 - 09h16
Pour l’avant-dernier jour de la manifestation, le Fashion Market Place est organisé à 14h au Chapiteau de Fontvieille, puis Alberta Ferretti proposera un défilé à 19h au Yacht Club. A la même heure, un autre évènement, le défilé « Présent Ancestral », se tiendra au Meridien Beach Plaza Hotel, au profit de l’association mexicaine « Kaalàn Neék ».
Monte-Carlo Fashion Week : programme du jour
17 mai 2019 - 12h36
La journée débutera par le Fashion Show, de 14h à 18h au Chapiteau de Fontvieille, avec notamment Jiri Kalfar, Beach & Cashmere Monaco ou encore Carlotta Roma. La Fashio Awards Ceremony prendra le relai à 19h30 au Musée océanographique, avant de laisser place à un after programmé au Jimmy’z à partir de 23h.
Jules et Marcel, ce soir à 20h30 au Théâtre des Muses
17 mai 2019 - 09h14
Pièce d’environ 1h20, d’après les correspondances entre Marcel Pagnol et Jules Muraire, alias « Raimu ».
« Et pendant ce temps, Simone Veille » à 20h30 au Théâtre des Variétés
16 mai 2019 - 13h56
Cette pièce relate l’évolution de la condition féminine en France, au travers de trois lignées de femmes sur quatre générations, des années 1950 à nos jours, sous le regard historico-comique d’une Simone qui veille au pays de la Femme…
VIDEOS

Pouce La Vie #2

RetourEnImages Le concert #PouceLaVie2 a rassemblé plus de 200 personnes 🥁 Une belle réussite pour la Fondation Flavien qui a levé à ce jour 500 000 ...

2 avril 2019 - 16h05

La Gazette de Monaco Immo