• Sport

Eugénie Le Sommer : « Je veux faire avancer les choses »

12 novembre 2018 - 17h26

Habituée à faire trembler les filets, l’attaquante de l’Olympique Lyonnais et de l’équipe de France devra être aussi précise et offensive au comité directeur de l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), elle qui est récemment devenue la première femme élue à ce poste. Présente à Sportel, Eugénie Le Sommer explique que cette nomination ne lui fait cependant pas perdre de vue son objectif : remporter la Coupe du Monde, que la France organisera du 7 juin au 7 juillet prochain.

De vos débuts en 1994, à l’âge de cinq ans, à aujourd’hui, quels changements avez-vous perçu dans le football féminin ?

La place de la fille et de la joueuse a changé. Je ne dis pas que c’était compliqué, mais, à l’époque, nous étions regardées différemment. Tout simplement parce que nous étions des filles qui jouions au football. Aujourd’hui, j’ai toute ma place dans ce milieu, même s’il y a encore des barrières à faire tomber. On sait qu’il y a une équipe de France féminine et que le football est également un sport pour les femmes. Ce n’était pas le cas à l’époque. Je jouais avec les garçons et, chaque week-end, j’entendais : « Ah, ils ont une fille dans leur équipe ! » C’était spécial. Cela s’est dorénavant démocratisé.

Comment l’expliquez-vous ?

Par la médiatisation du football féminin. Aujourd’hui, une fille peut regarder des matches à la télévision et donc avoir envie d’y jouer. Personnellement, je n’en avais jamais vu quand j’étais enfant. Nous n’avions pas forcément de modèles. Je jouais parce que j’avais cela en moi, mais une fille qui souhaitait faire du sport ne se dirigeait pas vers le football.

Vous avez récemment été élue au comité directeur de l’UNFP, devenant la première femme à ce poste. Quelle importance revêt cette élection ?

Elle représente beaucoup. C’est déjà une grande fierté, un pas en avant aussi, car c’est une première et il faut le souligner. Je suis très heureuse, mais je n’ai pas envie que cela soit la seule raison pour laquelle j’ai été élue. Je veux montrer que j’ai ma place dans ce comité directeur, que j’ai beaucoup à dire et que je n’hésiterai pas à le faire. Je veux faire avancer les choses, pas uniquement le football féminin. Peut-être apporter une vision différente par rapport au football en général.

Cet été, la France organisera la Coupe du Monde pour la première fois de son histoire. Comment avez-vous réagi à cette annonce ?

C’est un rêve de pouvoir disputer cette compétition à la maison. Tout le pays commence à en parler. La Fédération met en place des actions en ce sens. Nous évoluerons dans de belles enceintes. Pour avoir de l’affluence au stade, les conditions doivent être bonnes. Le niveau sera relevé. J’espère que nous ferons un beau parcours avec l’équipe de France et que cette Coupe du Monde sera un grand tremplin pour le football féminin dans l’Hexagone et à l’international.

40 000 billets ont été vendus dès l’ouverture de la billetterie…

(Elle sourit) C’est la preuve que cette compétition suscite un intérêt et que les gens sont prêts à venir. C’est super. Ce n’est jamais évident de remplir les stades, surtout pour des matches sans l’équipe de France. Le mois de juin est encore loin, mais j’espère que le public sera au rendez-vous.

La pression grandit ?

Oui, j’en entends très régulièrement parler depuis le début de la saison. Que ce soit les médias, les gens que je croise dans la rue…

Qu’est-ce qu’ils vous disent ?

Que l’on doit gagner ! (Elle rit) Il y a aussi beaucoup de messages d’encouragement aussi. Les médias veulent s’y intéresser. L’on sait que cela prendra plus d’ampleur à l’approche du tournoi mais j’espère que cette pression sera positive et qu’elle agira comme une motivation supplémentaire pour aller le plus loin possible.

La Coupe du Monde sera diffusée en clair, puisque TF1 a acquis les droits pour une dizaine de millions d’euros. Une belle marque de reconnaissance ?

Totalement. Les droits télé du football féminin sont en augmentation, c’est une bonne chose puisque cet argent servira au développement, aux clubs… Il y aura forcément des retombées au niveau financier. L’argent, c’est un peu le nerf de la guerre. Cela permettra d’avoir de plus en plus de professionnalisation et, ainsi, d’améliorer encore le football féminin.

Vous imaginiez disputer une Coupe du Monde à domicile ?

J’ai grandi avec ce rêve, avec 1998 et la victoire des garçons à la maison. C’était formidable. Et là, c’est juste magique de pouvoir vivre cela. C’est une fois dans une vie… et ce n’est pas offert à tout le monde. Je mesure la chance que j’ai. Il y a encore du chemin, beaucoup de choses peuvent se passer ! (Elle tape du poing sur la table pour se porter chance)

Vous avez tout gagné en club, avec l’Olympique Lyonnais, mais toujours rien…

(Elle complète en riant) Avec l’équipe de France ! Il me manque ce titre avec les Bleues. Ce serait beau. Notre équipe a de la qualité et peut aller très loin. Il ne suffit pas de le dire, il faut le faire.

Parfois, un succès se joue sur des détails. Il faudra le provoquer, ce petit brin de réussite. Je suis persuadée que le public peut nous aider à gagner des matches en poussant l’équipe. C’est un supplément d’âme.

Vous allez réaliser votre rêve. Que diriez-vous à une fille qui souhaite jouer au football ?

Je lui dirais de foncer, de jouer, tout simplement. Le football est aussi pour les filles. J’ai envie de lui dire que le plus important est d’être heureuse. Et si cela passe par la pratique du football, qu’elle continue sans jamais écouter les gens qui lui diront le contraire.

Propos recueillis par Jérémie Bernigole

Photo ©DR

A lire aussi...

  • Sport

Monaco Run : Raphaël Montoya est devenu le triathlète le plus rapide au monde sur 5km route

20 février 2020 - 07h30

Le sportif de 24 ans, vainqueur de la course monégasque U Giru de Natale en décembre 2019 et de la Prom Classic de Nice en début d’année (dont il a…

Lire la suite
  • Sport

La saison 2020 de F1 est lancée !

19 février 2020 - 16h48

A un peu moins d’un mois du premier Grand Prix de la saison 2020 de Formule 1, les écuries ont rendez-vous en Espagne pour trois jours d’essais. La première journée a…

Lire la suite
LIVE !
Coronavirus, le principe de précaution appliqué
24 février 2020 - 19h02
Alertés par un résident présentant des symptômes notamment fiévreux, les sapeurs-pompiers de Monaco sont intervenus cet après-midi à proximité de l'avenue Hector Otto. L'ensemble du protocole de précaution a alors été déployé et respecté. Transporté à l'hôpital Princesse Grace, la personne fait l'objet d'une attention particulière et va subir un certain nombre de tests dans le cadre de la procédure prévue de détection du coronavirus, désormais baptisé Covid-19.
Récital « Diva on Detour », jeudi 27 février à 20h à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo
24 février 2020 - 11h53
Par Patricia Racette, soprano avec Craig Terry, piano, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo. Au programme : chansons de Cole Porter, Stephen Sondheim, George Gershwin et Edith Piaf.
Tout l'Art du Cinéma - Projection du film « La ruée vers l'or » de Charlie Chaplin demain à 20h au Théâtre des Variétés
24 février 2020 - 08h51
Organisée par l'Institut audiovisuel de Monaco.
Patinoire à ciel ouvert jusqu’au 1er mars sur le port de Monaco
24 février 2020 - 07h52
Opéra « Street Scene » à 15h à la Salle Garnier de l’Opéra Monte-Carlo
23 février 2020 - 09h29
De Kurt Weill avec Geoffrey Dolton, Jeni Bern, Scott Wilde, Lucy Schaufer, Harriet Williams, Mandisinde Mbuyazwe, Patricia Racette, Joel Prieto, Tyler Clarke, Paulo Szot, Gerardo Bullon, Pierre Emmanuel Roubet, Marta Fontanals-Simmons, Richard Burkhard, Mary Bevan, le Choeur de l’Opéra de Monte-Carlo, le Chœur d’enfants de l’Académie Rainier III et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Lee Reynolds, organisé par l'Opéra de Monte-Carlo.
Dernier jour de la 14e Rencontre artistique Monaco - Japon 2020 à l’Auditorium Rainier III
23 février 2020 - 08h41
Cette exposition présente près de 200 œuvres d’artistes japonais et d’artistes monégasques. Organisée par La Direction des Affaires Culturelles et la Direction du Tourisme et des Congrès.
Circuit de voitures radioguidées de 8h à 12h sur le port de Monaco
23 février 2020 - 07h53
14e Rencontre artistique Monaco - Japon 2020 à l’Auditorium Rainier III
22 février 2020 - 08h25
Cette exposition présente près de 200 œuvres d’artistes japonais et d’artistes monégasques. Organisée par La Direction des Affaires Culturelles et la Direction du Tourisme et des Congrès.
VIDEOS

Retour en images sur l’édition 2019 du Monaco Yacht Show

1 octobre 2019 - 16h13

La Gazette de Monaco Immo